Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Gravure | Dessins et plans | Photographie | Géographie | Industrie | Peinture | Dix-neuvième siècle | Architecture | Pétrarque (1304-1374) | Royaume des Francs (511-561) | Artisanat | La Réunion | Astronomie | Ornithologie | Agriculture | Paris (France) | Quatorzième siècle | Humour | Canaux | Botanique | ...
Alphabet enchanté, la lettre P. Source : http://data.abuledu.org/URI/531445f1-alphabet-enchante-la-lettre-p

Alphabet enchanté, la lettre P

Alphabet enchanté de Louis Ratisbonne (1827-1900), ABC de Trim (pseudonyme), illustré par Bertall (1820-1882), 1861 : Pauvre Polichinelle ! Il est bien mal campé ! Dame Nature a fait en le créant un P. Et ce porteur de balle, et cet homme éclopé : Petits p.

Amarante réfléchie. Source : http://data.abuledu.org/URI/5070106a-amarante-reflechie

Amarante réfléchie

Planche botanique N°274 de l'Atlas des Plantes de France de Masclef, 1894 : Amarante (Amarantus retroflexus), cultivée comme plante potagère, pour ses feuilles comestibles à la manière des épinards ou pour ses graines, et parfois comme plantes ornementales pour leur floraison en épis spectaculaires. Amaranthus vient du grec ancien αμάρανθος, formé du privatif a-, « sans » et de maranthos, « qui se fane » : en effet, l'amarante a la réputation de ne pas se faner. Certaines espèces sont d'ailleurs utilisées dans les bouquets secs. . Ainsi que l'explique D. Guillet (2002, p. 373) : « La culture de l'Amaranthe fut à son apogée durant l'Empire Aztèque. Pour le peuple Aztèque, elle possédait une valeur nutritionnelle, thérapeutique et rituelle. » Un poème en vers sans titre d'Arthur Rimbaud daté de juillet 1872 commence par "plates-bandes d'amarantes", et est souvent désigné par ces termes. Le béret des parachutistes français est appelé "béret amarante".

Aqueduc de Roquefavour. Source : http://data.abuledu.org/URI/524dc255-aqueduc-de-roquefavour

Aqueduc de Roquefavour

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.180 ; manuel scolaire, édition de 1904 : AQUEDUC DE ROQUEFAVOUR AMENANT A MARSEILLE LES EAUX DE LA DURANCE. - Depuis longtemps la grande ville de Marseille manquait d'eau, ce qui la rendait malsaine. On a eu l'idée d'y amener les eaux de la Durance à l'aide d'un grand canal long de 120 kilomètres et qui a coûté 40 millions de francs. Cette eau fraîche vivifie la ville et la banlieue. Le canal passe sur les arches d'un aqueduc près de Roquefavour.

Armorial de la famille anglaise Stowe. Source : http://data.abuledu.org/URI/58546c91-armorial-de-la-famille-anglaise-stowe

Armorial de la famille anglaise Stowe

Armorial Grenville à Stowe, réalisé entre 1822 et 1839 pour Richard Temple-Grenville, marquis de Chandos et fils du premier duc de Buckingham et de Chandos, afin de mettre en valeur les 719 quartiers de la famille. Il est considéré comme un exemple extravagant de triage héraldique. Ce blasonnement est la pièce maîtresse de la Bibliothèque néogothique de Stowe House commanditée par George Nugent-Temple-Grenville, 1er marquis de Buckingham, et construit selon les plans de Sir John Soane entre 1805 et 1807. Cet armorial est une peinture héraldique large de 1,4 m des 719 quartiers des familles Temple, Nugent, Brydges, Chandos et Grenville, incluant dix variations des armoiries royales anglaises, les armes de Spencer, de De Clare, de Valence, de Mowbray, de Mortimer et De Grey. Cette oeuvre est signée et datée, P. Sonard, 1806.

Atelier de coutellerie. Source : http://data.abuledu.org/URI/524da175-atelier-de-coutellerie

Atelier de coutellerie

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.130 ; manuel scolaire, édition de 1904 : ATELIER DE COUTELLERIE À THIERS. - La coutellerie fabrique tous les couteaux grands et petits, dont nous nous servons, ainsi que les canifs, grattoirs, etc. Les ouvriers représentés préparent les lames. D'autres, pendant ce temps, ont préparé les manches des couteaux, il n'y aura plus qu'à les emmancher. Le grand soufflet qui sert à exciter le feu de la forge est mis en mouvement par un chien qui tourne dans une sorte de cage ronde comme font les écureuils.

Avion de chasse. Source : http://data.abuledu.org/URI/529076c5-avion-de-chasse

Avion de chasse

Le Fiat CR.42 Falco est un avion de chasse de la Seconde Guerre mondiale. C'est le dernier biplan de ce type à être mis en service, conçu par l'ingénieur Celestino Rosatelli sur la lancée du succès du fameux Fiat CR.32. Source : G. Dicorato, G. Bignozzi, B. Catalanotto, C. Falessi, Storia dell'Aviazione, Milano, Fratelli Fabbri Editori, 1973, p. 375 Profili.

Bois d'oranger près de Nice. Source : http://data.abuledu.org/URI/524dca6c-bois-d-oranger-pres-de-nice

Bois d'oranger près de Nice

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.194 ; manuel scolaire, édition de 1904 : BOIS D'ORANGERS AUX ENVIRONS DE NICE. - L'oranger, ce bel arbre aux fleurs si suaves et aux fruits d'or, fut apporté dans nos pays pendant les croisades. Ses fruits mûrissent au printemps. Il ne peut vivre en pleine terre que sous les chauds climats de la Provence, du comté de Nice et du Roussillon.

Braconnage de bécasses des bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/5134e979-braconnage-de-becasses-des-bois

Braconnage de bécasses des bois

On chassait ou braconnait autrefois la volontiers la bécasse de nuit, quand elle quitte les fourrés pour partir à la recherche de nourriture, notamment en Bretagne, illustration gravée par Yan Dargent pour les Annales forestières, « Chronique forestière », chapitre "Les oiseaux des forêts" ; année 1868, volume 7. Légende d'époque : Ces oiseaux de passage, dont les chasseurs font le plus grand cas, nous arrivent par un temps sombre, le plus souvent la nuit ; ils s'abattent dans les taillis ou les futaies, et préfèrent les bois où il y a beaucoup de terreau humide et de feuilles mortes ; ils s'y trouvent si bien cachés qu'il faut des chiens pour les faire lever. Ils quittent ces fourrés à rentrée de la nuit pour se répandre dans les clairières en suivant les sentiers. C’est là qu'on les prend facilement au lacet. En Bretagne, on leur fait la chasse d'une singulière façon. Deux hommes se réunissent pour s'embusquer dans les pâturages de la forêt, où, sous les bousards (bouses) de vache, les bécasses trouvent une ample moisson de vers. L'un porte une lanterne et une sorte d'épinette fixée à l’extrêmité d'un long manche ; l'autre une de ces sonnettes qu'on attache au cou des vaches. Les oiseaux se laissent ainsi approcher d'assez près pour les enserrer dans les mailles d'un filet. La bécasse est, comme dit Belon, « une moult grosse bête, » si elle se laisse prendre de la manière qu'il raconte et qu'il nomme folâtrerie. « Un homme couvert d'une cape couleur de feuilles sèches, marchant courbé sur deux courtes béquilles, s'approche doucement, s'arrêtant lorsque la bécasse le fixe, continuant d'aller lorsqu'elle recommence à errer jusqu'à ce qu'il la voie s'arrêter la tête basse ; alors frappant doucement de ses deux bâtons l'un contre l'autre, la bécasse s'y amusera et affolera tellement, que le chasseur l'approchera d'assez près pour lui passer un lacet au cou. » La chair de la bécasse, y compris les excréments, est une friandise pour ceux qui l'aiment. C'est le cas de rappeler le proverbe latin : Degustibus... non est disputandum. Source : Belon, Histoire de la nature des oiseaux, p. S7S /Paris, 1355, in-fol. Jean-Édouard Dargent dit Yan' Dargent (1824-1899) est un peintre et illustrateur français dont la majeure partie de l'œuvre picturale est consacrée à sa région natale, la Bretagne.

Canal d'irrigation. Source : http://data.abuledu.org/URI/524dbfa3-canal-d-irrigation

Canal d'irrigation

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.169 ; manuel scolaire, édition de 1904 : CANAL D'IRRIGATION. - Les canaux d'irrigation destinés à répandre l'eau dans les champs sont absolument nécessaires dans les départements du Midi, où les plantes souffrent surtout de la sécheresse. La vallée du Rhône, si aride, verra ses terrains doubler et tripler de valeur lorsqu'un canal d'irrigation répandra dans la campagne les eaux fertilisantes qu'il aura empruntées au Rhône. Ce canal servira en même temps à la navigation et permettra aux bateaux de remonter plus facilement de Marseille jusqu'à Lyon.

Cascade de Gavarnie. Source : http://data.abuledu.org/URI/524dd04b-cascade-de-gavarnie

Cascade de Gavarnie

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.209 ; manuel scolaire, édition de 1904 : LA CASCADE DE GAVARNIE DANS LES PYRÉNÉES. - Le village de Gavarnie, dans les Hautes-Pyrénées, possède un des plus beaux sites du monde. C'est un cirque immense fermé par des montagnes, couvertes de neiges, qui se dressent tout d'un coup à pic devant le voyageur. Du haut d'une de ces murailles gigantesques se précipite une cascade haute de 420 mètres. Tout auprès se trouve le pont de neige.

Causes de l'épuisement professionnel. Source : http://data.abuledu.org/URI/50d23d04-causes-de-l-epuisement-professionnel

Causes de l'épuisement professionnel

Schéma des causes de syndrome d'épuisement professionnel d'après le modèle de recherche de Carol Cordes et Thomas Dougherty (Carol Cordes, Thomas Dougherty, Academy of Management Review, vol. 18 : "integration of research on job burnout", 1993 ISSN 0363-7425, p. 621–656). Les variables génératrices du syndrome d’épuisement professionnel se situent schématiquement à trois niveaux : organisationnel, interindividuel et intraindividuel. Il est à noter que le rôle des technologies de l'information et de la communication (TIC) est de plus en plus discuté par les sociologues. En effet, leur évolution pourrait contribuer au mélange des plages de travail et de repos (phénomène de "weisure = work + leisure"), conduisant ainsi à un enchainement inintérompu des causes sous-citées. Au niveau organisationnel, on étudie l’influence du contenu de l’activité et celle du contexte dans lequel elle se déroule. Au niveau interindividuel, c’est principalement l’effet de relations déséquilibrées, injustes, des conflits, mais aussi du soutien social ou de son absence qui est étudié. Étant donné le nombre élevé des emplois de services où les relations avec autrui sont capitales, ces variables sont importantes. La théorie de l’équité, celles du support social et de l’affiliation fournissent à ce niveau des grilles de lecture pertinentes. les caractéristiques individuelles jouent un rôle essentiel dans l’émergence de la réaction de stress. L’évaluation d’un stresseur (comme une tâche supplémentaire à réaliser, des horaires de travail qui changent, une organisation de travail différente, etc.) varie d’un individu à l’autre. Certains peuvent y voir un défi permettant d’exercer leurs compétences, d’autres ne retiennent que la menace. En outre, les caractéristiques individuelles agissent sur les capacités de faire face à ces exigences, sur les ressources que l’individu cherche à mobiliser. Certains se sentent plus aptes que d’autres à contrôler la situation, à mobiliser le soutien de leurs collègues et à utiliser ce support efficacement. Au niveau individuel, on s’intéresse aussi à la sphère attitudinale, notamment aux attentes des individus, ou à l’écart entre attentes et réalité de travail. Les variables sociodémographiques sont également prises en compte, lorsqu’on étudie les différences entre hommes et femmes, l’influence de l’âge, du sexe ou du statut matrimonial. Il va sans dire que, quel que soit le niveau d’analyse, on recherche les facteurs qui déclenchent le processus de "burnout", mais aussi ceux qui freinent sa progression. Les ressources disponibles ralentissent l’évolution du processus.

Conservation de viande dans un tonneau. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dbee9f-conservation-de-viande-dans-un-tonneau

Conservation de viande dans un tonneau

Parmi les procédés signalés dans ces derniers temps, nous mentionnerons l'emploi de l'acide phénique, cet agent antiseptique dont les usages se sont rapidement multipliés. On prend un tonneau, et on le remplit de couches alternatives de la viande crue à conserver et de charbon concassé imbibé d'une solution d'acide phénique au millième. Notre figure représente la disposition de l'appareil : les couches de viandes A, A', A", sont séparées par des couches de charbon phéniqué B, B', B". Dans ce mode d'emballage, il est indispensable d'envelopper préalablement les morceaux de viande d'une toile légère qui les préserve du contact du charbon pulvérisé. Dans ces conditions, si le baril a été hermétiquement rempli de viande et de charbon phéniqué, la conservation sera au moins de la durée d'une année entière. Source : Édouard Charton (dir.), Le magasin pittoresque, 40e année, Paris, 1872, 412 p., p. 56..

Construction d'un point symétrique par pliage. Source : http://data.abuledu.org/URI/518f7911-construction-d-un-point-symetrique-par-pliage

Construction d'un point symétrique par pliage

Construction du symétrique d'un point par rapport à une droite par origami : On construit la perpendiculaire à (L) passant par P puis la perpendiculaire à cette perpendiculaire passant par P (autrement dit, la parallèle à (L) passant par P). On construit les deux bissectrices en P à la parallèle à (L) et la perpendiculaire à (L). Ces deux bissectrices vont couper (L) en deux points d'où l'on trace deux nouvelles perpendiculaires à (L). Deux dernières bissectrices vont se couper en le symétrique à P cherché.

Coulée de lave. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d9ffc-coulee-de-lave

Coulée de lave

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.127 ; manuel scolaire, édition de 1904 : UNE COULÉE DE LAVE LE LONG D'UNE RIVIÈRE. - Lorsque la lave des volcans coulait liquide et brûlante sur leurs flancs, elle s'amassait là où elle rencontrait des obstacles, et en se refroidissant elle forma ainsi des sortes de murs. Plus tard, ces murs se sont fendus et divisés régulièrement. La coulée de lave représentée ici a l'aspect d'une rangée de tuyaux d'orgues.

Croissance du tigre. Source : http://data.abuledu.org/URI/50df43aa-croissance-du-tigre

Croissance du tigre

Courbe de croissance du tigre du Bengale. Les jeunes tigres sont nus et incapables de marcher à la naissance ; ils pèsent de 750 à 1 600 g selon les sous-espèces : le tigre nouveau-né est 200 fois plus léger que le tigre adulte. Trois à trente minutes après la naissance, lorsque le premier cri est poussé, la tigresse libère les petits du cordon ombilical et les nettoie. Attirés par la chaleur du corps de leur mère, les nouveau-nés aveugles cherchent alors les mamelles en tâtonnant. L’allaitement commence durant les quatre premières heures, et les trois premiers jours y seront consacrés. Dans un premier temps, l'allaitement dure 70 % des heures du jour, puis le temps consacré à cette activité diminue : il passe à 60 % au bout de dix jours, 30 % après quarante jours et seulement 10 % à 90 jours, lorsque les jeunes tigres ont presque terminé leur sevrage. La tigresse se désintéresse rapidement des jeunes immobiles, considérés comme mort-nés ; de même, elle ne forcera pas ses petits à se nourrir. Le lait de la tigresse est très riche en lipides et en protéines, ce qui leur assure une croissance rapide : le tigre multiplie son poids par cent durant les vingt premiers mois, sa croissance continuant plus doucement jusqu’à ses deux ans. Source : Kailash Sankhala, "Le tigre : ses mœurs - son histoire - son avenir", MLP Editions, 1998, 96 p. (ISBN 2-7434-1070).

Dilemme de la pharmacie Moderne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5858fcea-dilemme-de-la-pharmacie-moderne

Dilemme de la pharmacie Moderne

"Enfin, de deux choses, l'une mon cher : ou bien votre pharmacie est moderne et ne peut avoir été fondée en 1705 ou bien elle a été réellement fondée à cette époque et ne peut prétendre à être moderne. Je vous enferme dans ce dilemme." Lithographie de P. Colvir, c. 1895.

Dolmen. Source : http://data.abuledu.org/URI/524db0fc-dolmen

Dolmen

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.136 ; manuel scolaire, édition de 1904 : dolmen (UN AUTEL DES ANCIENS GAULOIS. - On trouve dans certaines contrées de la France, et surtout en Bretagne, des sortes de grandes tables de pierre qui, construites depuis les temps les plus reculés, servaient d'autels aux Gaulois, nos ancêtres. C'est sur ces tables qu'ils sacrifiaient leurs victimes, et ces victimes étaient parfois des hommes, des prisonniers de guerre, des esclaves. On appelle ces monuments de pierre des dolmens.)

Évaporation d'eau salée. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d82a3-evaporation-d-eau-salee

Évaporation d'eau salée

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.76 ; manuel scolaire, édition de 1904 : ÉVAPORATION DES EAUX SALÉES. - On trouve dans la terre de grandes masses de sel, tantôt ces masses de sel sont dures comme le roc, et on se sert pour les briser du pic et de la pioche ; tantôt elles sont fondues dans des sources souterraines. Alors on puise l'eau salée avec des pompes et on la fait évaporer dans de larges chaudières ou dans des réservoirs : quand l'eau est évaporée, on retrouve le sel au fond des réservoirs.

Explosion météorique en 1995. Source : http://data.abuledu.org/URI/534310ab-explosion-meteorique-en-1995

Explosion météorique en 1995

Image de l'explosion de météore Alpha-Monocerotid en 1995. Une étoile filante est le phénomène lumineux qui accompagne l'entrée dans l'atmosphère d'un corps appelé météoroïde, qui correspond à un petit corps circulant dans l'espace à des vitesses de l'ordre de 70 km/s, son orbite croisant celle de la Terre. Cette traînée lumineuse est causée par la vaporisation du corps et l'ionisation de l'air sur sa trajectoire, ce qui provoque la combustion de ce corps qui laisse derrière lui un sillage de gaz ionisé, le plasma. Ce phénomène est du principalement à la compression de l'atmosphère en avant du corps supersonique et non à la friction. L'étoile filante est une fine poussière cosmique qui est vaporisée entièrement avant d'atteindre le sol tandis que le bolide, météoroïde de masse et taille importantes, produit un disque lumineux intense lors de sa rentrée atmosphérique. Ce bolide peut exploser, généralement à 90 ou 70 kilomètres d'altitude ou atteindre le sol (bolide lui-même ou les fragments issus de son explosion), devenant une ou des météorites. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89toile_filante Le phénomène se passe généralement entre 120 et 85 kilomètres d'altitude, bien que certaines étoiles filantes peuvent être visibles à 400 ou 600 km au-dessus du sol.

Fabrication de la porcelaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/524da219-fabrication-de-la-porcelaine

Fabrication de la porcelaine

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.131 ; manuel scolaire, édition de 1904 : OUVRIER FABRIQUANT LA PORCELAINE. - La porcelaine se fabrique avec une terre très fine, le kaolin, qu'on réduit en pâte. Ensuite on divise cette pâte en feuilles blanches comme des feuilles de papier. L'ouvrier de droite tient une de ces feuilles entre ses mains et va l'appliquer sur le moule pour en faire un saladier. En même temps, il fait tourner le moule. L'ouvrier de gauche est plus avancé en besogne. Sa feuille a déjà la forme du moule et il achève de l'appliquer avec une éponge. Il n'y a plus ensuite qu'à faire cuire au four les objets fabriqués.

Fabrication de ressorts de montres. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d84d5-fabrication-de-ressorts-de-montres

Fabrication de ressorts de montres

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.82 ; manuel scolaire, édition de 1904 : LE TRAVAIL DU SOIR DANS UNE FERME DU JURA. - C'est dans les fermes du Jura que se fabriquent en grande quantité les ressorts de montre les plus délicats. En passant près des fermes, il est rare qu'on n'y entende pas le bruit du marteau ou de la lime. - Le métier à bas, auquel travaille la fermière de droite, a été inventé par un Français, un ouvrier serrurier des environs de Caen. Avec ce métier on fabrique, bien plus vite qu'avec la main, des bas presque aussi solides.

Fabrique de papier peint. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d7912-fabrique-de-papier-peint

Fabrique de papier peint

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.52 ; manuel scolaire, édition de 1904 : PAPIERS PEINTS. Pour recouvrir de fleurs et autres dessins coloriés les rouleaux de papier ou de toile, l'ouvrier trempe dans la peinture une planche sur laquelle ces dessins sont gravés en relief ; puis, de la main droite, il appuie cette planche sur le papier ou la toile. Alors les dessins s'impriment comme les lettres d'un sceau sur le papier.

Filage de la soie des cocons. Source : http://data.abuledu.org/URI/524dbede-filage-de-la-soie-des-cocons

Filage de la soie des cocons

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.167 ; manuel scolaire, édition de 1904 : OUVRIÈRE DU DAUPHINÉ FILANT LA SOIE DES COCONS. - A mesure que les fils de soie se déroulent des cocons, ils s'enfilent par deux trous que l'on voit à droite et à gauche, puis ils passent sur deux crochets au-dessus de la tête de la dévideuse, et de là vont s'enrouler sur un dévidoir qu'on ne voit pas dans la gravure. Ce dévidoir est mis en mouvement par les pieds de la fileuse ou par l'aide d'une autre personne.

Filature de lin à Lille. Source : http://data.abuledu.org/URI/524ef73f-filature-de-lin-a-lille

Filature de lin à Lille

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.266 : manuel scolaire, édition de 1904. UNE FILATURE DE LIN A LILLE. - Le lin est de toutes les fibres de plantes celle qu'il était le plus difficile de filer à la mécanique. C'est par une merveille de l'industrie que les machines réussissent maintenant à transformer ces fibres si courtes en fils longs et souples qui vont s'enroulant sur des bobines.

Fort des Basses-Perches. Source : http://data.abuledu.org/URI/5468d5d9-fort-des-basses-perches

Fort des Basses-Perches

Plan du fort des Basses Perches. Légende en français : Caserne A) corps de garde, salle de discipline, télégraphe, salle d'artifice ; Caserne B) latrines des officiers en temps de guerre, latrines de troupes, 5-8 casemates de troupe, casemates de sous-officiers, magasin aux vivres, cuisine de la troupe, magasin des ordinaires ; Autres : A abris-traverses, A1 plates-formes de tir, C urinoirs, D latrines de troupe en temps de paix, E latrines des officiers, M-N magasins à poudre, O salle d'artifice, P cartoucherie, F Forge, S-T coffres de contrescarpe, U rue du rempart. Le Fort des Basses Perches, de son vrai nom fort Valmy (François-Christophe Kellermann, duc de Valmy, maréchal, 1735-1820), a été construit entre 1874 et 1877. C'est un ouvrage faisant partie des fortifications de l'Est de la France du type Séré de Rivières. Il fait partie intégrante de la place forte de Belfort. Il est situé sur les communes de Danjoutin et de Belfort. Ce fort a la particularité d'être équipé de coffres de contrescarpe en lieu et place des caponnières, alors qu'à cette époque, les caponnières furent utilisées massivement. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fort_des_Basses_Perches À partir de 1893, ce fort fut relié à un certain nombre d'autres forts autour de Belfort grâce à un chemin de fer stratégique.

Fumeur noir dans l'océan Atlantique. Source : http://data.abuledu.org/URI/551b03d1-fumeur-noir-dans-l-ocean-atlantique

Fumeur noir dans l'océan Atlantique

Un fumeur noir dans l'océan Atlantique. Entretenus par l'énergie géothermique, ces orifices hydrothermaux créent des déséquilibres chimiques et thermiques qui peuvent servir de source d'énergie pour la vie : ces sources hydrothermales des océans profonds montrent sur la Terre des formes de vie qui subsistent dans des conditions extrêmes, et privées de lumière solaire.

Gouvernail d'étambot. Source : http://data.abuledu.org/URI/5209d1c7-gouvernail-d-etambot

Gouvernail d'étambot

Schéma du système de montage d'un gouvernail d'étambot sur un navire du Moyen Âge et de l'Époque moderne. Ce système est apparu initialement en Europe du Nord au début du XIIe siècle. 1 : Safran ; 2 : Mèche ; 3 : Tube d'étambot ; 4 : Étambot ; 5 : Bordages. Source : Lawrence V. Mott, "The Development of the Rudder", A.D. 100-1600 : A Technological Tale, Thesis May 1991, Texas A&M University (p. 83, Fig. 7.2). Le gouvernail d'étambot, fixé à l'arrière d'un navire par des charnières, donnait un meilleur contrôle sur sa direction et réduisait l'espace nécessaire aux manœuvres tournantes. Le gouvernail d'étambot est apparu en Europe du Nord au début du XIIe siècle sur les coques. Il est fixé à la poupe, l'arrière de la coque.

Habitation de Champlain à Quebec. Source : http://data.abuledu.org/URI/511530ec-habitation-de-champlain-a-quebec

Habitation de Champlain à Quebec

Habitation de Québec : A) Le magazin. B) Colombier. C) Corps de logis où sont nos armes, & pour loger les ouvriers. D) Autre corps de logis pour les ouvriers. E) Cadran. F) Autre corps de logis où est la forge, & artisans logés. G) Galeries tout au tour des logemens. H) Logis de sieur de Champlain. I) La porte de l'habitation, où il y a pont-levis. L) Promenoir autour de l'habitation concernant 10 pieds de large jusques sur le bort du fossé. M) Fossés tout autour de l'habitation. N) Plattes formes, en façon de tenaille pour mettre le canon. O) Jardin du sieur de Champlain. Q) Place devant l'habitation sur le bort de la rivière. R) La grande rivière de sainct Lorens. vers 1608. Source : "The works of Samuel de Champlain in six volumes", Toronto, The Champlain Society, 1925, reprinted 1971 by University of Toronto press, volume II, p. 39. Samuel Champlain fonde Québec en 1608, mandaté par Pierre Dugua de Mons, « là où le fleuve se rétrécit », selon l'appellation algonquienne, et il en fait la capitale de la Nouvelle-France aussi dite le « Canada ». Québec sera, jusqu'aujourd'hui, le premier lieu habité à l'année de façon continue par des Français et leurs descendants, en Amérique du Nord. Champlain remonte aussi le fleuve en 1615 jusqu'au-delà du Sault Saint-Louis (rapides de Lachine), à la baie Georgienne (partie ouest du lac Huron) et navigue sur les eaux de la rivière Richelieu jusqu'à ce qui est aujourd'hui le lac Champlain. Tout au long de son périple en Nouvelle-France, il établit notamment avec les Innus-Montagnais, les Algonquins et les Hurons-Wendats, d'excellentes relations diplomatiques et commerciales, et agit, d'office (non en titre), comme premier gouverneur de la Nouvelle-France. Cependant, les colons européens apportent de nombreuses maladies qui, par les routes commerciales, se propagent rapidement au sein des populations autochtones, faisant des ravages parmi celles-ci. Les colons français, arrivant souvent très malades dans des bateaux qui ne sont pas très sains, sont sauvés par les remèdes amérindiens. Ainsi, pour soigner le scorbut, les Iroquoiens du Saint-Laurent proposent à Cartier des décoctions d'écorce de cèdre blanc, appelé annedda.

Haut-fourneau au XIXème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d954e-haut-fourneau-au-xixeme-siecle

Haut-fourneau au XIXème siècle

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.112 ; manuel scolaire, édition de 1904 : UN HAUT FOURNEAU. - Les hauts fourneaux sont des espèces de tours solides qu'on remplit par en haut de minerai de fer. Une fois que le haut fourneau est allumé, on le remplit jour et nuit sans interruption pour avoir la plus grande chaleur possible jusqu'à ce que les murs usés se fendent et éclatent. A mesure que le fer se fond, il tombe en dessous, dans un réservoir.

Jeune pétrel noir de Bourbon. Source : http://data.abuledu.org/URI/521bfad6-jeune-petrel-noir-de-bourbon

Jeune pétrel noir de Bourbon

Ce jeune Pétrel noir de Bourbon (Pseudobulweria aterrima) trouvé échoué au pied de lampadaires a été relâché en bordure de mer. C'est l'une des quatre espèces de Procellariidae nicheuses de l'île de La Réunion et la plus rare. Elle figure depuis 1994 sur la liste rouge de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) comme espèce en danger critique d'extinction. Comme la plupart des pétrels et puffins, le Pétrel de Bourbon est un oiseau qui, sur les sites de nidification et pour aller et venir jusqu'à la mer, est effectivement actif uniquement la nuit. Il fait ainsi partie des espèces qui peuvent être leurrées par les éclairages artificiels nocturnes, prenant ceux-ci, selon les hypothèses, pour des proies (des bancs de calmars bioluminescents) ou simplement pour les reflets du ciel à la surface de l'océan. Il s'échoue alors à terre et est ensuite incapable de reprendre son envol.

L'Institut de France. Source : http://data.abuledu.org/URI/524f0f5e-l-institut-de-france

L'Institut de France

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.286 : manuel scolaire, édition de 1904. L'INSTITUT DE FRANCE. - C'est dans ce palais que siègent les cinq grandes Académies dont l'ensemble forme l'Institut de France. On appelle académie une réunion d'hommes illustres dans les lettres, dans les sciences ou dans les arts. Tout le monde connaît l'Académie française qui compta parmi ses membres Bossuet, Racine, Corneille, Boileau et tant d'autres ; l'Académie des sciences compta parmi les siens Buffon, Monge, Lavoisier, Laplace, Fresnel, Arago, etc.

L'oeillette. Source : http://data.abuledu.org/URI/524ef696-l-oeillette

L'oeillette

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.265 : manuel scolaire, édition de 1904 : L'OEILLETTE. - C'est le nom vulgaire de certains pavots cultivés pour leurs graines. Le pavot renferme une substance vénéneuse, l'opium, mais ses graines en sont totalement dépourvues, et ce sont elles qui fournissent l'huile d'oeillette, peut-être la meilleure après l'huile d'olive.

La Bibliothèque Sainte-Geneviève en 1859. Source : http://data.abuledu.org/URI/53befd26-la-bibliotheque-sainte-genevieve-en-1859

La Bibliothèque Sainte-Geneviève en 1859

Intérieur de la Bibliothèque Sainte-Geneviève, Thomas, in Edward Edwards, "Memoirs of libraries: including a handbook of library economy", London : Trübner & Co., 1859, p. 674. (Library of Congress's Prints and Photographs division, ID ppmsca.15552). Henri Labrouste (1801-1875) est appointé depuis 1838 comme architecte de l'ancienne bibliothèque Sainte-Geneviève. En tant qu'expert, il préconise la construction d'un nouvel ensemble, contre toute attente il en reçoit lui-même la commande et présente rapidement un projet, approuvé en juillet 1843 et confirmé par la loi du 19 juillet relative à la bibliothèque Sainte-Geneviève. Ce premier édifice, spécifiquement dédié à l'accueil d'une bibliothèque, innovant par son architecture, est inauguré le 4 février 1851. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Biblioth%C3%A8que_Sainte-Genevi%C3%A8ve

La colonne de Blanchard à Guînes. Source : http://data.abuledu.org/URI/51606bda-la-colonne-de-blanchard-a-guines

La colonne de Blanchard à Guînes

Colonne de Blanchard à Guînes : "Sous le règne de Louis XVI, 1785, Jean-Pierre Blanchard des Andelys en Normand accompagné de Jean Jefferies anglais partit du château de Douvres dans un aérostat. Le VII janvier à une heure un quart, traversa le premier les airs au-dessus du Pas-de-Calais et descendit à trois heures trois quarts dans le lieu même où les habitants de Guînes ont élevé cette colonne à la gloire des deux voyageurs. Ces aéronautes ont été reçus à leur descente par P. Eliz Cazin d'Honnincthun et Louis Marie Dufossé et conduits au château de M. le Vicomte de Sandrouin chambellan de l'empereur qui a posé la pierre de cette colonne le 25 mai 1785."

La cour du Louvre. Source : http://data.abuledu.org/URI/524f19e6-la-cour-du-louvre

La cour du Louvre

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.295 : manuel scolaire, édition de 1904. LA COUR DU LOUVRE A PARIS. - Le mot Louvre vient de loup, parce que ce palais a été bâti sur le place d'un ancien rendez-vous de chasse au bord de la Seine dans une forêt autrefois peuplée de loups. C'est le plus vaste et le plus beau palais de Paris. C'est dans les bâtiments représentés par la gravure que se trouve le Musée du Louvre, où sont réunis les tableaux et les statues les plus célèbres de tous les peintres et statuaires du monde.

La cour impériale d'Amarapura en Birmanie. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b6d0f0-la-cour-imperiale-d-amarapura-en-birmanie

La cour impériale d'Amarapura en Birmanie

La cour impériale à Ummerapoura. Illustration par Yan Dargent (1824-1899), in Jean Rambosson, Histoire des météores et des grands phénomènes de la nature, p.369, Firmin-Didot, 1883 (wikisource) : Il y a quelques années, M. Babinet, de l’Institut, a présenté à l’Académie des sciences, de la part de M. Marchal, de Lunéville, la figure d’un des appareils qui, en Chine, accompagnent toujours les flèches aiguës qui couronnent les tours nombreuses de ce pays, où chaque ville a la sienne. Suivant l’auteur, les chaînes qui accompagnent la flèche, et qui, partant de son pied, vont rejoindre les angles saillants de la tour, sont de vrais conducteurs de l’agent électrique, dont l’expérience peut avoir fait reconnaître l’efficacité à un peuple bien plus observateur que théoricien. Il a remarqué que dans la construction des tours chinoises il n’entre point de substances métalliques, pas plus que dans leurs maisons et leurs palais. L’appareil des chaînes offre donc une sorte d’enveloppe conductrice qui préserve la tour de l’introduction de l’électricité. Ces tours, d’ailleurs, n’ont jamais été frappées de la foudre. La fameuse tour de porcelaine de Nankin a quinze siècles d’existence. M. Marchal rapproche la construction chinoise de la méthode italienne, qui consiste à consolider les flèches par des haubans métalliques allant se fixer aux angles du bâtiment ; il ajoute que la flèche de l’appareil chinois se termine en flamme dorée, et, par suite, conductrice.

La mer polaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/524deb71-la-mer-polaire

La mer polaire

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.232 ; manuel scolaire, édition de 1904 : LA MER POLAIRE. - Du côté des pôles, la mer est glacée presque toute l'année et souvent à une très grande profondeur. Parfois les glaces se détachent et voyagent sur l'eau, c'est ce qu'on appelle des banquises. Ces banquises offrent l'aspect le plus merveilleux : elles sont dentelées comme des cathédrales et étincellent à la lumière du jour ou à celle de la lune. Quand ces énormes masses viennent à rencontrer un vaisseau, elles se brisent comme une coque de noix.

La Sorgue et la Fontaine-de-Vaucluse. Source : http://data.abuledu.org/URI/53076f1e-la-sorgue-et-la-fontaine-de-vaucluse

La Sorgue et la Fontaine-de-Vaucluse

La rivière Sorgue derrière l'Exsurgence de la Fontaine de Vaucluse. L’année 1351 marqua le commencement des trois séjours consécutifs de Pétrarque à Vaucluse. Au cours de ces trois années, où il fustigeait les mœurs de la Cour pontificale d’Avignon, il composa ses traités Secretum meum et De otio religioso. La somme de travail qu'il accumula est impressionnante, car c'est dans le Vaucluse que prirent corps toutes ses œuvres poétiques et littéraires, le poète le reconnaît lui-même : « En résumé, presque tous les opuscules qui sont sortis de ma plume (et le nombre est si grand qu'ils m'occupent et me fatiguent encore jusqu'à cet âge) ont été faits, commencés et conçus ici. » Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9trarque.

Le Canzoniere de Pétrarque. Source : http://data.abuledu.org/URI/5307767e-le-canzoniere-de-petrarque

Le Canzoniere de Pétrarque

Portrait de Laura Battiferri, vers 1550, tenant le Canzoniere de Pétrarque ouvert, par Bronzino (1503–1572), Palazzio Vecchio de Florence. Partagé entre l'amour profane - il confesse son vil penchant pour les femmes - et la conception médiévale de l'amour - Laure, comme Béatrice, devant lui montrer la voie qui conduit au salut - Pétrarque se réfugie dans le rêve et magnifie dans ses vers ce qui pourrait être la réalité. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9trarque.

Le concile d'Orléans en 511. Source : http://data.abuledu.org/URI/50734901-le-concile-d-orleans-en-511

Le concile d'Orléans en 511

Le concile d'Orléans en 511. D'après Michel Rouche, Clovis, éditions Fayard, 1996, p. 340 et Bruno Dumézil, La reine Brunehaut, éditions Fayard, 2008, p. 536. Le concile rassemble trente-deux évêques, et est présidé par l'évêque métropolitain Cyprien de Bordeaux ; la moitié viennent du « royaume des Francs ». Les évêques métropolitains de Rouen et Tours sont présents mais pas celui de Reims. Les évêques de Gascogne sont absents à cause de troubles dans leur région mais également ceux de Belgique et de Germanie79 du fait du manque de pénétration de l'Église catholique romaine dans ces régions. Ce concile vise à remettre de l’ordre dans l’épiscopat du royaume des Francs, à faciliter la conversion et l’assimilation des Francs convertis et des ariens, à limiter les incestes (brisant ainsi la tradition germanique matriarcale des clans familiaux endogames), à partager les tâches entre administration et Église, à restaurer les liens avec la papauté.

Le coq et la poule. Source : http://data.abuledu.org/URI/5119262a-le-coq-et-la-poule

Le coq et la poule

Le coq, Carl Schurz (républicain pro-prussien), perché sur une arme française, veille sur la poule qui couve, Horace Greeley. 4 mai 1872, Harper's Weekly, p. 351. Républicain, Schurz est cependant l'adversaire du président Grant, dont l'administration est entachée de scandales et dont la politique à l'égard du Sud est jugée néfaste par Schurz. Ce dernier critique également le fait que Grant ait permis la vente d'armes américaines à la France lors de la guerre franco-prussienne de 1870-71. Légende : "Ce que je connais de l'incubation" (What I know about hatching). La caisse en bois de la poule est au nom de l'état de Cincinnati (Ohio).

Le cratère Commerson à La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/5227ad0e-le-cratere-commerson-a-la-reunion

Le cratère Commerson à La Réunion

Le cratère Commerson est un cratère volcanique des Hauts de l'île de La Réunion. Inscription : Philibert COMMERSON est né dans l'Ain en 1727. C'est en tant que médecin et naturaliste du roi qu'il partit en 1766, pour une expédition autour du monde, qui le conduisit par hasard à l'île Bourbon (La Réunion) en 1771 ; son séjour d'un an sur cette île l'amena à découvrir et décrire le volcan, ce qui lui valut l'honneur de voir son nom attribué à ce cratère. Avec ses 200 m de diamètre et ses 235 m de profondeur, ce cratère d'explosion est le plus impressionnant de l'île. Il fait partie d'un ensemble réuptif formé de trois cratères contigus apparus il y a environ 2000 ans, lors d'un phénomène volcanique d'une intensité exceptionnelle, de type phréato-magmatique. L'hypothèse actuelle (1991) expliquant cette éruption est illustrée par le scénario suivant (d'après Ph. Mairine et P. Bachèlery) : 1) une éruption classique débute ; 2) des explosions apparaissent ; 3) une coulée fluide s'épanche dans la vallée. Source : Bachèlery, P., et Ph. Mairine, Evolution volcano-structurale du Piton de la Fournaise... in "Le Volcanisme de la Réunion, Monographie", J.F Lénat Ed., publié par le Centre de Recherches Volcanologiques, Clermont-Ferrand, France, 213 - 242,1990.

Le phoque ou veau marin. Source : http://data.abuledu.org/URI/524eb57a-le-phoque-ou-veau-marin

Le phoque ou veau marin

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.233 ; manuel scolaire, édition de 1904 : LE PHOQUE, OU VEAU MARIN, est un mammifère qui habite les mers septentrionales de l'Europe. Le corps des phoques est couvert de poils ; par devant il ressemble à celui d'un quadrupède ; par derrière il se termine en pointe comme celui des poissons. Ces animaux sont doux, intelligents et s'attachent facilement à l'homme. Ils viennent souvent sur la côte pour y dormir et allaiter leurs petits.

Le pont de Bordeaux en 1877. Source : http://data.abuledu.org/URI/524dd48a-le-pont-de-bordeaux-en-1877

Le pont de Bordeaux en 1877

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.213 ; manuel scolaire, édition de 1904 : LE PONT DE BORDEAUX. - Bordeaux est une très belle ville, magnifiquement bâtie, de 237 000 hab. Elle se déploie sur la rive gauche de la Garonne, dans une longueur de plus de quatre kilomètres. A ses pieds le large fleuve forme un port où 1 000 navires d'un fort tonnage peuvent trouver un abri. Parmi les principaux monuments on compte le pont de pierre construit au commencement de ce siècle et long d'un demi-kilomètre.

Le royaume des Francs en 561. Source : http://data.abuledu.org/URI/522a5840-le-royaume-des-francs-en-561

Le royaume des Francs en 561

Le royaume des Francs après le partage de 561. Source : Paul Vidal de La Blache, Gaule à la mort de Clotaire (561), Atlas général d'histoire et de géographie (1894), Frédéric Armand, Chilpéric Ier, La Louve éditions, 2008, p. 77 et Bruno Dumézil, La reine Brunehaut, éditions Fayard, 2008, p. 536. En 561, Clotaire, le seul survivant, qui a récupéré l'ensemble des royaumes, décède. Les quatre fils de Clotaire effectuent un partage analogue du royaume franc : Sigebert à Reims, Chilpéric à Soissons, Caribert à Paris, Gontran à Orléans, ce dernier royaume incluant maintenant le territoire burgonde (Burgundia, Burgondie, Bourgogne) conquis entre temps. Ils se répartissent de nouveau l'Aquitaine séparément.

Le sabotier des Vosges. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d543c-le-sabotier-des-vosges

Le sabotier des Vosges

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), p.14 : manuel scolaire, édition de 1904. LE SABOTIER DES VOSGES. - On fabrique surtout les sabots dans les pays de forêts et de montagnes, et on se sert principalement de bois de hêtre ou de noyer pour y creuser les sabots. Il y a beaucoup de sabotiers dans les Vosges, car ces montagnes sont très boisées.

Les bébés de l'eau et leur fée. Source : http://data.abuledu.org/URI/53445613-jessie-willcox-smith-the-water-babies-p236-restored-jpg

Les bébés de l'eau et leur fée

La fée "Mrs. Bedonebyasyoudid" (Que ce soit fait par comme vous l'avez fait), illustration par Jessie Willcox Smith (1863-1935) de l'ouvrage de Charles Kingsley (1819-1875), "Les bébés de l'eau" (The Water-Babies, A Fairy Tale for a Land Baby), 1916, p. 236.

Les vendanges, le pressoir. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d8f08-les-vendanges-le-pressoir

Les vendanges, le pressoir

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.101 ; manuel scolaire, édition de 1904 : Gravure extraite du "Tour de la France par deux Enfants (G. Bruno)" LA FABRICATION DU VIN. - Les vignerons foulent le raisin, avec les pieds ou le pressoir, pour en faire sortir le jus. On verse ensuite ce jus dans les grandes cuves de gauche et on l'y laisse fermenter. Quand le jus fermentera dans la cuve, il se produira alors un gaz toxique appelé acide carbonique. Les vignerons ne doivent donc entrer dans un cellier, et surtout dans une cuve, qu'avec les plus grandes précautions, sous peine de tomber asphyxiés.

Magnanerie. Source : http://data.abuledu.org/URI/524dbb39-magnanerie

Magnanerie

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.164 ; manuel scolaire, édition de 1904 : UNE MAGNANERIE DANS LE DAUPHINÉ. - Les magnaneries sont des chambres dans lesquelles on a installé, les unes au-dessus des autres, des claies de roseaux. Les oeufs des vers à soie sont placés sur des claies, et, pour qu'ils puissent éclore, on chauffe ces chambres. Souvent les magnaneries sont mal tenues et trop petites. Les maladies des vers à soie ont, dans les dernières années, diminué de moitié la production de cocons.

Maquette de vaisseau spatial. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fb9858-maquette-de-vaisseau-spatial

Maquette de vaisseau spatial

Maquette du vaisseau spatial Vostok-1 (1961), composé du module de descente sphérique et du module de service, Musée de l'Air et de l'Espace, Paris Le Bourget. Les caractéristiques de la version Vostok 1K, destinée uniquement aux vols d'essai, sont figées en avril 1960. Cinq vols de Vostok 1K emportant des chiens s'échelonnent entre mai et décembre 1960. Un seul de ces vols est un succès complet, deux sont des échecs partiels, et les deux autres vols des échecs complets. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Youri_Gagarine.