Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Gravure | Histoire | Collections de costumes | Dix-neuvième siècle | Dessins et plans | Provence (France) | Textes | Les lettres de mon moulin - Alphonse Daudet (1840-1897) | Louis Figuier (1819-1894) | Peinture | Dix-septième siècle | Dix-huitième siècle | Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707) | Architecture -- Dessins et plans | Photographie | Fortifications -- France | Victor Hugo (1802-1885) | Frédéric Mistral (1830-1914) | Bretagne (France) | Le Monde illustré (périodique) | ...
Affiche de concert. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e42304-affiche-de-concert

Affiche de concert

Affiche pour le Concert des Ambassadeurs, de Eugénie Buffet, "tous les soirs", 1896, par Lucien Marie François Métivet (1863-1932), illustrateur français ; in "Les maîtres de l'affiche" : publication mensuelle contenant la reproduction des plus belles affiches illustrées des grands artistes, français et étrangers, éditée par L'Imprimerie Chaix (1896-1900).

Arrestation des Girondins. Source : http://data.abuledu.org/URI/50acabc3-arrestation-des-girondins

Arrestation des Girondins

Incarcération des députés girondins à la prison de la Force in Paris, 1793. Source : Jules Edouard Alboise du Pujol, Auguste Maquet "Les Prisons de l'Europe", Paris, Administration de librairie, 1845.

Ballades en prose 01. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c9aa90-ballades-en-prose-01

Ballades en prose 01

Ballades en prose 01, in Les lettres de mon moulin - Alphonse Daudet (1840-1897). 110 mots.

Banderole publicitaire sur façade historique. Source : http://data.abuledu.org/URI/533f96f4-banderole-publicitaire-sur-facade-historique

Banderole publicitaire sur façade historique

Deux inscriptions sur la façade de la Caisse d'épargne (10, rue Paul Séramy) de Fontainebleau (Seine-et-Marne) en Île-de-France : Caisse d'épargne et affichage sur une banderole pour une manifestation culturelle contemporaine, "Street'Art in Fontainebleau" à la Galerie 17 arts du 12 mai au 30 juin 2012. Une banderole est un drapeau rectangulaire visible de loin : la banderole est un outil de communication événementielle. elle se compose d'un visuel ou logo imprimé sur matière tissu ou PVC et est fixé par des œillets ou des sandows. Son emploi est habituel lors de manifestations. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Banderole

Braconnage de bécasses des bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/5134e979-braconnage-de-becasses-des-bois

Braconnage de bécasses des bois

On chassait ou braconnait autrefois la volontiers la bécasse de nuit, quand elle quitte les fourrés pour partir à la recherche de nourriture, notamment en Bretagne, illustration gravée par Yan Dargent pour les Annales forestières, « Chronique forestière », chapitre "Les oiseaux des forêts" ; année 1868, volume 7. Légende d'époque : Ces oiseaux de passage, dont les chasseurs font le plus grand cas, nous arrivent par un temps sombre, le plus souvent la nuit ; ils s'abattent dans les taillis ou les futaies, et préfèrent les bois où il y a beaucoup de terreau humide et de feuilles mortes ; ils s'y trouvent si bien cachés qu'il faut des chiens pour les faire lever. Ils quittent ces fourrés à rentrée de la nuit pour se répandre dans les clairières en suivant les sentiers. C’est là qu'on les prend facilement au lacet. En Bretagne, on leur fait la chasse d'une singulière façon. Deux hommes se réunissent pour s'embusquer dans les pâturages de la forêt, où, sous les bousards (bouses) de vache, les bécasses trouvent une ample moisson de vers. L'un porte une lanterne et une sorte d'épinette fixée à l’extrêmité d'un long manche ; l'autre une de ces sonnettes qu'on attache au cou des vaches. Les oiseaux se laissent ainsi approcher d'assez près pour les enserrer dans les mailles d'un filet. La bécasse est, comme dit Belon, « une moult grosse bête, » si elle se laisse prendre de la manière qu'il raconte et qu'il nomme folâtrerie. « Un homme couvert d'une cape couleur de feuilles sèches, marchant courbé sur deux courtes béquilles, s'approche doucement, s'arrêtant lorsque la bécasse le fixe, continuant d'aller lorsqu'elle recommence à errer jusqu'à ce qu'il la voie s'arrêter la tête basse ; alors frappant doucement de ses deux bâtons l'un contre l'autre, la bécasse s'y amusera et affolera tellement, que le chasseur l'approchera d'assez près pour lui passer un lacet au cou. » La chair de la bécasse, y compris les excréments, est une friandise pour ceux qui l'aiment. C'est le cas de rappeler le proverbe latin : Degustibus... non est disputandum. Source : Belon, Histoire de la nature des oiseaux, p. S7S /Paris, 1355, in-fol. Jean-Édouard Dargent dit Yan' Dargent (1824-1899) est un peintre et illustrateur français dont la majeure partie de l'œuvre picturale est consacrée à sa région natale, la Bretagne.

Calligrammes en forme de verres de vin. Source : http://data.abuledu.org/URI/51138722-calligrammes-en-forme-de-verres-de-vin

Calligrammes en forme de verres de vin

Manuscrit de "Zdravica" par France Prešeren (1800-1849) numéro 4, 1844. "Zdravljica", que l'on pourrait traduire par « je lève mon verre » ou « un toast », est l’hymne national de la Slovénie, tiré d’un poème du même nom écrit par France Prešeren en 1844 et modifié en 1846. Il est devenu officiellement hymne national le 27 septembre 1989, en remplacement de "Naprej zastava slave", hymne slovène depuis 1918. Le poème comporte neuf strophes qui sont toutes en forme de verre de vin. Lecture et traduction proposées pour la première "Spet trte so rodile prijat'lji, vince nam sladkó, ki nam oživlja žile, srcé razjasni in okó, ki utopi vse skrbi, v potrtih prsih up budi." "Amis, les vignes ont fait renaître Pour nous ce vin capiteux, Qui sait mettre le sang en fête, Eclairer le cœeur et les yeux, Qui efface Les menaces Et rend l'espoir aux âmes lasses !"

Château de Chantilly. Source : http://data.abuledu.org/URI/532eb7be-chateau-de-chantilly

Château de Chantilly

Château de Chantilly, façades dans la cour : "Faces dans la court, facies in aeram spectant" par Jacques Androuet Du Cerceau (1510?-1585?).

Costumes civils français et allemands du début du dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530afa01-costumes-civils-francais-et-allemands-du-debut-du-dix-neuvieme-siecle

Costumes civils français et allemands du début du dix-neuvième siècle

Planche 102, Costumes civils français et allemands du début du dix-neuvième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, Impératrice Joséphine ; 2, Napoléon I en 1804 ; 3, ministre en 1806 ; 4-22, dames et messieurs entre 1807 et 1829.

Costumes de francs. Source : http://data.abuledu.org/URI/530b19e8-costumes-de-francs

Costumes de francs

Planche 26, Costumes de francs du huitième et du neuvième siècles, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1-3, 5-7, 11, aristocrates et princesses ; 4, 10, soldats ; 8, moine bénédictin ; 9, impératrice (morte en 800) ; 12, Charlemagne.

Costumes de l'armée française et allemande du dix-neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530af7c2-costumes-de-l-armee-francaise-et-allemande-du-dix-neuvieme-siecle

Costumes de l'armée française et allemande du dix-neuvième siècle

Planche 101, Costumes de l'armée française et allemande du dix-neuvième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1-6, France ; 7-10, Autriche ; 11-18, Prusse.

Costumes des Francs au neuvième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530b239a-costumes-des-francs-au-neuvieme-siecle

Costumes des Francs au neuvième siècle

Planche 27, Costumes des Francs au neuvième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1-3, 5, 9, soldats ; 4, 6, 12-14, aristocrates ; 7, prêtre ; 8, 10-11, Charles le Chauve.

Costumes français de la fin du dix-septième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5309f534-costumes-francais-de-la-fin-du-dix-septieme-siecle

Costumes français de la fin du dix-septième siècle

Planche 89, Costumes français de la fin du dix-septième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, soldat en cuirasse ; 2, grenadier ; 3, soldat de la garde ; 4, 12, Louis XIV en 1680 ; 5, 11, dames de haut rang ; 6, dame en négligé (tenue d'intérieur) ; 7, citoyen ; 8, abbé ; 9, serviteur ; 10, 13-14, courtisans.

Costumes français du début du dix-huitième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530a591b-costumes-francais-du-debut-du-dix-huitieme-siecle

Costumes français du début du dix-huitième siècle

Planche 96, Costumes français du début du dix-huitième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach.

Costumes français du dix-huitième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/530a4e26-costumes-francais-du-dix-huitieme-siecle

Costumes français du dix-huitième siècle

Planche 99, Costumes français de civils et de militaires du dix-huitième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, abbé ; 2, aristocrate ; 3, citoyen. Sous le règne de Louis XVI : 4, 10, aristocrates en 1785 ; 11, officier de la garde suisse ; 12, colonel des dragons ; 13, garde grenadier ; 14, officier des hussards ; 15, membre de l'infanterie ; 16, garde du corps.

Costumes français du dix-septième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5309eafd-costumes-francais-du-dix-septieme-siecle

Costumes français du dix-septième siècle

Planche 88, Costumes français du dix-septième siècle, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, 2-8, 14, seigneurs et dames de la cour ; 4, cardinal Mazarin ; 9, soldat ; 10, paysan ; 11, Philippe d'Orléans Duc de Chartres en 1660 ; 12, Marie-Thérèse Reine de France en 1660 ; Louis XIV en 1660.

Costumes français sous la révolution. Source : http://data.abuledu.org/URI/530a5b3a-costumes-francais-sous-la-revolution

Costumes français sous la révolution

Planche 100, Costumes français sous la révolution, in Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach.

Évolution du vélo, la bicyclette de sécurité. Source : http://data.abuledu.org/URI/50edba5f-evolution-du-velo-la-bicyclette-de-securite

Évolution du vélo, la bicyclette de sécurité

Le Grand-bi est supplanté par les bicylettes de sécurité, ancêtres de la bicyclette contemporaine. En 1884, John K. Starley de la société Société des machines à coudre de Coventry (The Coventry Sewing Machine Company), qui deviendra Rover, invente la bicyclette de sécurité avec des roues de taille raisonnable et une transmission par chaîne. Le cycliste y est installé à l'arrière, ce qui rend presque impossible la chute de type « soleil » où le cycliste est catapulté par-dessus la roue avant (brevet anglais n° 1 341 déposé par John K. Starley le 30 janvier 1885 : "Improvements in roller bearings for velocipedes, carriages, or like light vehicles or light machinery"). Un engrenage plus grand à l'avant (le plateau) qu'à l'arrière (le pignon) fait tourner la roue arrière plus vite que les pédales ne tournent, ce qui permet à ce type d'engin d'aller vite même sans une roue géante. John Boyd Dunlop invente le pneumatique en 1888 (brevet français n° 193 281 déposé par John Boyd Dunlop le 1er octobre 1888 : « Garniture de jante applicable aux roues de véhicules. ») qui contribue à améliorer encore le confort du cycliste. Edouard Michelin perfectionne cette invention en déposant en 1891 un brevet de «pneu démontable» : la chambre à air. Les bicyclettes de sécurité de 1890 ressemblent déjà beaucoup aux bicyclettes actuelles. Elles ont des pneumatiques de taille comparable à celle d'un vélo moderne, des roues à rayons, un cadre en tubes d'acier et une transmission par chaîne. La seule chose qui leur manque est le changement de vitesses. Dans les années 1890 ce nouveau modèle de bicyclette élargit la cible des utilisateurs potentiels. De plus, en lien avec la seconde révolution industrielle, les bicyclettes deviennent un produit industriel (en France les grandes marques sont alors Peugeot, Manufrance, Mercier ...) réduisant leur prix à un point qui les rend abordables aux ouvriers.

Fable ou Histoire. Source : http://data.abuledu.org/URI/5205d3d5-fable-ou-histoire

Fable ou Histoire

Fable ou Histoire, 6 novembre 1852, à Jersey, par Victor Hugo (1802-1885), in Les Châtiments, Hetzel-Quantin, s.d. (Œuvres complètes de Victor Hugo, pp. 139-140). 167 mots, 20 alexandrins sur le thème des fables d'Esope et de La Fontaine "L'âne vêtu d'une peau de lion" : le singe est Napoléon III, le lion Napoléon Ier.

Habitation de Champlain à Quebec. Source : http://data.abuledu.org/URI/511530ec-habitation-de-champlain-a-quebec

Habitation de Champlain à Quebec

Habitation de Québec : A) Le magazin. B) Colombier. C) Corps de logis où sont nos armes, & pour loger les ouvriers. D) Autre corps de logis pour les ouvriers. E) Cadran. F) Autre corps de logis où est la forge, & artisans logés. G) Galeries tout au tour des logemens. H) Logis de sieur de Champlain. I) La porte de l'habitation, où il y a pont-levis. L) Promenoir autour de l'habitation concernant 10 pieds de large jusques sur le bort du fossé. M) Fossés tout autour de l'habitation. N) Plattes formes, en façon de tenaille pour mettre le canon. O) Jardin du sieur de Champlain. Q) Place devant l'habitation sur le bort de la rivière. R) La grande rivière de sainct Lorens. vers 1608. Source : "The works of Samuel de Champlain in six volumes", Toronto, The Champlain Society, 1925, reprinted 1971 by University of Toronto press, volume II, p. 39. Samuel Champlain fonde Québec en 1608, mandaté par Pierre Dugua de Mons, « là où le fleuve se rétrécit », selon l'appellation algonquienne, et il en fait la capitale de la Nouvelle-France aussi dite le « Canada ». Québec sera, jusqu'aujourd'hui, le premier lieu habité à l'année de façon continue par des Français et leurs descendants, en Amérique du Nord. Champlain remonte aussi le fleuve en 1615 jusqu'au-delà du Sault Saint-Louis (rapides de Lachine), à la baie Georgienne (partie ouest du lac Huron) et navigue sur les eaux de la rivière Richelieu jusqu'à ce qui est aujourd'hui le lac Champlain. Tout au long de son périple en Nouvelle-France, il établit notamment avec les Innus-Montagnais, les Algonquins et les Hurons-Wendats, d'excellentes relations diplomatiques et commerciales, et agit, d'office (non en titre), comme premier gouverneur de la Nouvelle-France. Cependant, les colons européens apportent de nombreuses maladies qui, par les routes commerciales, se propagent rapidement au sein des populations autochtones, faisant des ravages parmi celles-ci. Les colons français, arrivant souvent très malades dans des bateaux qui ne sont pas très sains, sont sauvés par les remèdes amérindiens. Ainsi, pour soigner le scorbut, les Iroquoiens du Saint-Laurent proposent à Cartier des décoctions d'écorce de cèdre blanc, appelé annedda.

Hugo justicier. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a5187b-hugo-justicier

Hugo justicier

Caricature de Victor Hugo le justicier par Alfred Lepetit (841-1909), in "Le Pétard", 24 mars 1878 : 2 décembre 1851. Le coup d’État du 2 décembre 1851 est l’acte par lequel, en violation de la légitimité constitutionnelle, Louis-Napoléon Bonaparte, président de la République française depuis trois ans, conserve le pouvoir à quelques mois de la fin de son mandat, alors que la Constitution de la Deuxième République lui interdisait de se représenter.

Incinération du varech sur les côtes de Bretagne en 1873. Source : http://data.abuledu.org/URI/56bb9681-incineration-du-varech-sur-les-cotes-de-bretagne-en-1873

Incinération du varech sur les côtes de Bretagne en 1873

Incinération du varech sur les côtes de Bretagne en 1873, in Les merveilles de l'industrie ou, Description des principales industries modernes, par Louis Figuier. - Paris : Furne, Jouvet, [1873-1877]. - Tome I.

La Bibliothèque Sainte-Geneviève en 1859. Source : http://data.abuledu.org/URI/53befd26-la-bibliotheque-sainte-genevieve-en-1859

La Bibliothèque Sainte-Geneviève en 1859

Intérieur de la Bibliothèque Sainte-Geneviève, Thomas, in Edward Edwards, "Memoirs of libraries: including a handbook of library economy", London : Trübner & Co., 1859, p. 674. (Library of Congress's Prints and Photographs division, ID ppmsca.15552). Henri Labrouste (1801-1875) est appointé depuis 1838 comme architecte de l'ancienne bibliothèque Sainte-Geneviève. En tant qu'expert, il préconise la construction d'un nouvel ensemble, contre toute attente il en reçoit lui-même la commande et présente rapidement un projet, approuvé en juillet 1843 et confirmé par la loi du 19 juillet relative à la bibliothèque Sainte-Geneviève. Ce premier édifice, spécifiquement dédié à l'accueil d'une bibliothèque, innovant par son architecture, est inauguré le 4 février 1851. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Biblioth%C3%A8que_Sainte-Genevi%C3%A8ve

La soule en Basse Normandie en 1852. Source : http://data.abuledu.org/URI/53f44e2c-la-soule-en-basse-normandie-en-1852

La soule en Basse Normandie en 1852

La soule en Basse Normandie en 1852 - in L'Illustration 28 février 1852. La soule est un jeu traditionnel pratiqué sous l'ancien régime principalement en France. Ancêtre présumé du football et du rugby, il se rapproche de ce dernier, si ce n'est que les deux équipes ont souvent un même en but (un lieu dit, une mare), que leur composition n'a pas de limites définies (à l'origine les équipes étaient constituées de tous les hommes valides de deux ou plusieurs villages/ mariés contre non mariés quand la choule était jetée par la dernière mariée de l'année). Le manque de règle définie et l'exode rural ont contribué à son déclin avant une résurrection récente soit dans un cadre purement traditionnel en Picardie, soit avec des règles précises avec compétitions scolaires ou non en Normandie. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Soule_%28sport%29

Le cratère Commerson à La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/5227ad0e-le-cratere-commerson-a-la-reunion

Le cratère Commerson à La Réunion

Le cratère Commerson est un cratère volcanique des Hauts de l'île de La Réunion. Inscription : Philibert COMMERSON est né dans l'Ain en 1727. C'est en tant que médecin et naturaliste du roi qu'il partit en 1766, pour une expédition autour du monde, qui le conduisit par hasard à l'île Bourbon (La Réunion) en 1771 ; son séjour d'un an sur cette île l'amena à découvrir et décrire le volcan, ce qui lui valut l'honneur de voir son nom attribué à ce cratère. Avec ses 200 m de diamètre et ses 235 m de profondeur, ce cratère d'explosion est le plus impressionnant de l'île. Il fait partie d'un ensemble réuptif formé de trois cratères contigus apparus il y a environ 2000 ans, lors d'un phénomène volcanique d'une intensité exceptionnelle, de type phréato-magmatique. L'hypothèse actuelle (1991) expliquant cette éruption est illustrée par le scénario suivant (d'après Ph. Mairine et P. Bachèlery) : 1) une éruption classique débute ; 2) des explosions apparaissent ; 3) une coulée fluide s'épanche dans la vallée. Source : Bachèlery, P., et Ph. Mairine, Evolution volcano-structurale du Piton de la Fournaise... in "Le Volcanisme de la Réunion, Monographie", J.F Lénat Ed., publié par le Centre de Recherches Volcanologiques, Clermont-Ferrand, France, 213 - 242,1990.

Le Mont Saint-Michel au crépuscule. Source : http://data.abuledu.org/URI/5357c1ef-mont-saint-michel-

Le Mont Saint-Michel au crépuscule

Le Mont-Saint-Michel au crépuscule. Le mont Saint-Michel est un îlot rocheux granitique d’environ 960 mètres de circonférence situé à l’est de l’embouchure du fleuve du Couesnon, dans le département de la Manche. Avant l'année 709, il était connu comme le "mont Tombe ». Pendant tout le Moyen Âge, il est couramment appelé "Mont Saint-Michel au péril de la mer" (Mons Sancti Michaeli in periculo mari). Le mont Saint-Michel baigne dans la baie du mont Saint-Michel, ouverte sur la Manche. L’îlot atteint 92 mètres d’altitude et offre une superficie émergée d’environ 7 ha. Cet îlot s’élève dans une grande plaine sablonneuse. C'est le troisième site touristique le plus fréquenté de France après la tour Eiffel et le château de Versailles, avec plus de 3 500 000 visiteurs chaque année ; la commune et la baie figurent depuis 1979 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Les marées dans la baie du mont Saint-Michel ont une amplitude de près de treize mètres les jours de fort coefficient, la mer se retire à grande vitesse sur une dizaine de kilomètres, mais revient aussi vite : l’expression consacrée est "qu’elle revient à la vitesse d’un cheval au galop". Le Mont-Saint-Michel n’est entouré d'eau et ne redevient une île qu’aux grandes marées d'équinoxe, cinquante-trois jours par an, pendant quelques heures. Mais c’est un spectacle impressionnant qui attire de nombreux touristes ces jours là. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mont_Saint-Michel

Le poète Mistral 01. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c9b41a-le-poete-mistral-01

Le poète Mistral 01

Le poète Mistral - 01, in Les lettres de mon moulin - Alphonse Daudet (1840-1897). 381 mots.

Le poète Mistral 03. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c9b74a-le-poete-mistral-03

Le poète Mistral 03

Le poète Mistral 03, in Les lettres de mon moulin - Alphonse Daudet (1840-1897). 411 mots.

Le poète Mistral 04. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c9bb9b-le-poete-mistral-04

Le poète Mistral 04

Le poète Mistral 04, in Calandal - Frédéric Mistral (1830-1914). 341 mots.

Les vieux. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c9a2dc-les-vieux

Les vieux

Les vieux, in Les lettres de mon moulin - Alphonse Daudet (1840-1897). 1519 mots.

Lettre de mon moulin 03-1. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c96415-lettre-de-mon-moulin-03-1

Lettre de mon moulin 03-1

Le secret de Maître Cornille 01, in Les lettres de mon moulin - Alphonse Daudet (1840-1897). 429 mots.

Olivier de Provence. Source : http://data.abuledu.org/URI/56bba0f8-olivier-de-provence

Olivier de Provence

Olivier de Provence, in Les merveilles de l'industrie ou, Description des principales industries modernes, par Louis Figuier. - Paris : Furne, Jouvet, [1873-1877]. - Tome I. Source : Biblioteca de la Facultad de Derecho y Ciencias del Trabajo Universidad de Sevilla.

Pompe du pont Notre Dame en 1857. Source : http://data.abuledu.org/URI/52e41b26-pompe-du-pont-notre-dame-en-1857

Pompe du pont Notre Dame en 1857

Vue de la pompe du pont Notre-Dame, prise de l'arche du Diable. – Souvenir historique. Source : Fulgence Girard, in Le Monde illustré, n°10, 20/06/1857 (http://fr.wikisource.org/wiki/La_pompe_du_pont_Notre-Dame).

Presse à huile en Provence. Source : http://data.abuledu.org/URI/56bba1be-presse-a-huile-en-provence

Presse à huile en Provence

Presse à huile en Provence, in Les merveilles de l'industrie ou, Description des principales industries modernes, par Louis Figuier. - Paris : Furne, Jouvet, [1873-1877]. - Tome I. Source : Biblioteca de la Facultad de Derecho y Ciencias del Trabajo Universidad de Sevilla.

Rade de Port-de-France en Nouvelle-Calédonie en 1857. Source : http://data.abuledu.org/URI/52e4172c-rade-de-port-de-france-en-nouvelle-caledonie-en-1857

Rade de Port-de-France en Nouvelle-Calédonie en 1857

Vue de la rade de Port-de-France (Nouvelle-Calédonie), d'après un croquis communiqué par un officier de l'établissement, 25 avril 1857. Source : Fulgence Girard, in Le Monde illustré, n°2, 25/04/1857. Le 25 juin 1854, les militaires français fondent au sud-ouest de la Grande Terre Port-de-France pour servir de chef-lieu à la colonie, simple garnison qui deviendra rapidement une petite ville et prendra le nom de Nouméa le 2 juin 1866. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle-Cal%C3%A9donie.

Récolte d'olives en Provence. Source : http://data.abuledu.org/URI/56bba36e-recolte-d-olives-en-provence

Récolte d'olives en Provence

Récolte d'olives en Provence, in Les merveilles de l'industrie ou, Description des principales industries modernes, par Louis Figuier. - Paris : Furne, Jouvet, [1873-1877]. - Tome I. Source : Biblioteca de la Facultad de Derecho y Ciencias del Trabajo Universidad de Sevilla.

Sylvanus - 02. Source : http://data.abuledu.org/URI/558521bc-sylvanus-02

Sylvanus - 02

Sylvanus dans la forêt testerine, in "Sylvanus découvre l'Aquitaine" album de juin 2015 (RyXéo et ESAA) par Fanny Rouquette et Annie Lesca.

Sylvanus - 03. Source : http://data.abuledu.org/URI/55852247-sylvanus-03

Sylvanus - 03

Sylvanus découvre l'océan depuis le Truc de la Truque, in "Sylvanus découvre l'Aquitaine" album de juin 2015 (RyXéo et ESAA) par Fanny Rouquette et Annie Lesca.

Système de fortification de Vauban 1. Source : http://data.abuledu.org/URI/5309b866-systeme-de-fortification-de-vauban-1

Système de fortification de Vauban 1

Modèle de citadelle construit par Vauban à ses débuts, connu sous le nom de premier système. Au début de sa carrière d'ingénieur aux fortifications, son travail était très proche de ce qui avait été fait par les architectes italiens et français de l'époque. Lui-même reconnaissait qu'il « paganisait » (allusion au comte de Pagan). Travail personnel librement inspiré de Serge François, in "Places Fortes, Bastion du Pouvoir". Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fortifications_et_constructions_de_Vauban.

Système de fortification de Vauban 2. Source : http://data.abuledu.org/URI/5309bb26-systeme-de-fortification-de-vauban-2

Système de fortification de Vauban 2

Tirant expérience de la poliorcétique (guerre de siège), Vauban développa un deuxième système. S'étant rendu compte que la prise d'un bastion entrainait invariablement la prise rapide de la ville, il décida de séparer ces derniers de l'ouvrage. Cette modification avait pour avantage de mieux protéger l'artillerie et de créer une deuxième ceinture de protection. Travail personnel librement inspiré de Serge François, in "Places Fortes, Bastion du Pouvoir".

Système de fortification de Vauban 3. Source : http://data.abuledu.org/URI/5309bbff-systeme-de-fortification-de-vauban-3

Système de fortification de Vauban 3

Ce dernier système est l'aboutissement de plusieurs décennies d'expérience militaire. Ce type d'ouvrage ne fut construit qu'une fois, ce fut Neuf-Brisach, en Alsace, destiné à remplacer la place de Vieux-Brisach (Alt-Breisach en rive droite du Rhin, perdue par la France). Il reprend les évolutions du deuxième système qui augmentait encore la défense en profondeur notamment par l'implantation de « tours-bastions » renforçant les bastions. Travail personnel librement inspiré de Serge François, in "Places Fortes, Bastion du Pouvoir". Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fortifications_et_constructions_de_Vauban.