Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Photographie | Gravure | Géographie | Lumière | Lumière, Théorie ondulatoire de la | Intelligence animale | Peinture | Lumière -- Propagation | Gorilles | Seizième siècle | Bestiaires | Créatures fabuleuses | Balises | Monuments historiques | Terre -- Orbite | Phares | Phares -- France | Sites touristiques -- Vues | Jordic (1876 - 1915) | ...
Alphabet du XVIème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/53e7616d-alphabet-du-xvieme-siecle

Alphabet du XVIème siècle

Alphabet du XVIème siècle (manquent le J, O, W, X et Z). A : Tête d'oiseau et deux serpents, B : Roi et diable, C : Oiseau chevauchant un sanglier sauvage, D : Plante, E : Dragon, F : Oiseau et fleur, G : Chien, H : Marcheur, I : Chien ailé et lézard, K : Masques grotesques, L : Flûtiste portant un chapeau en forme d'oiseau, M : Lion et chardon, N : Poisson en habit de roi, P : Pélican, Q : Oiseau ou dragon, R : Masques et grimaces, S : Lézard en habit de roi, T : Deux griffons, V : Fou du roi, U : Soleil, Y : Petits animaux et plantes. Source : F. Delamotte, “Ornamental Alphabets, Ancient and Mediæval” (1879).

Circuits neurobiologiques de la motivation sexuelle chez les mammifères. Source : http://data.abuledu.org/URI/534d877c-circuits-neurobiologiques-de-la-motivation-sexuelle-chez-les-mammiferes

Circuits neurobiologiques de la motivation sexuelle chez les mammifères

Description des principaux circuits neurobiologiques innés qui contrôlent l'apprentissage de la motivation sexuelle chez les mammifères femelles non-primates. Synthèse d'après les travaux suivants : Kobayakawa K., Kobayakawa R., Matsumoto H. , Oka Y., Imai T., Ikawa M., Okabe M., Ikeda T., Itohara S., Kikusui T., Mori K., Sakano H. "Innate versus learned odour processing in the mouse olfactory bulb". Nature, 450(7169):503-508, 2007 ; Novejarque A., Gutierrez-Castellanos N., Lanuza E., Martinez-Garcia F. "Amygdaloid projections to the ventral striatum in mice: direct and indirect chemosensory inputs to the brain reward system". Front Neuroanat., 5:54, 2011 ; Flanagan-Cato L.M. "Sex differences in the neural circuit that mediates female sexual receptivity". Frontiers in Neuroendocrinology, 32(2):124-136, 2011 ; Kang N., Baum M.J., Cherry J.A. "Different profiles of main and accessory olfactory bulb mitral/tufted cell projections revealed in mice using an anterograde tracer and a whole-mount, flattened cortex preparation". Chem. Senses, 36(3):251-260, 2011 ; Cibrian-Llanderal T., Tecamachaltzi-Silvaran M., Triana-Del R.R., Pfaus J.G., Manzo J., Coria-Avila G.A. "Clitoral stimulation modulates appetitive sexual behavior and facilitates reproduction in rats". Physiology & Behavior, 100(2):148-153, 2010.

Domaines du spectre électromagnétique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a8f925-domaines-du-spectre-electromagnetique

Domaines du spectre électromagnétique

Régions approximatives en fréquence et en longueur d'onde du spectre électromagnétique. Le spectre électromagnétique est la décomposition du rayonnement électromagnétique selon ses différentes composantes en termes de fréquence (ou période), d'énergie des photons ou encore de longueur d’onde associée, les quatre grandeurs u (fréquence), T (période), E (énergie) et lambda (longueur d’onde) étant liées deux à deux par : la constante de Planck h, (approx. 6,626069×10-34 J⋅s ≈ 4,13567 feV/Hz) et la vitesse de la lumière c, (exactement 299 792 458 m/s).

Foire sur la Tamise gelée à Londres en 1683. Source : http://data.abuledu.org/URI/50febd0d-foire-sur-la-tamise-gelee-a-londres-en-1683

Foire sur la Tamise gelée à Londres en 1683

Foire d'hiver (The Frost Fair) à Londres en 1683. Légende en anglais de l'inscription du haut : (AN Exact and lively Mapp or REPRESENTATION Of Booths and all the varieties of showes and Humours upon the ICE on the River of THAMES by LONDON During that memorable Frost in the 35th yeare of the Reigne of his Sacred Maty King CHARLES the 2d ANNO Dni MDCLXXXIII. With an Alphabetical Explanation of the most remarkeable Figures). Texte du bas (The Temple Staires with People goeing upon the Ice to Temple Street A.The Duke of Yorke's Coffee house B.The Tory Booth C.The Booth with a Phoenix on it and Insured as long as the Foundation Stand D.The Roast Beefe Booth E.The halfe way house F.The Beare garden Shire Booth G.The Musick Booth H.The Printing Booth I.The Lottery Booth K.The Horne Tavern Booth L.The Temple garden with Crowds of People looking over the wall M.The Boat drawne with a Hors N.The Drum Boat O.the Boat drawne upon wheeles P.the Bull baiting Q.The Chair sliding in the Ring R.The Boyes Sliding S.The Nine Pinn Playing T.The sliding on Scates V.The sledge drawing Coales from the other side of the Thames W.The Boyes climbing upon the Tree in the Temple garden to see ye Bull Baiting X.The Toy Shopps Y.London Bridge Z.). Source : from Bentley's Miscellany, Volume 9 by Charles Dickens, William Harrison Ainsworth, Albert Smith ; publisher : Richard Bentley, 1841, p. 133.

Fort des Basses-Perches. Source : http://data.abuledu.org/URI/5468d5d9-fort-des-basses-perches

Fort des Basses-Perches

Plan du fort des Basses Perches. Légende en français : Caserne A) corps de garde, salle de discipline, télégraphe, salle d'artifice ; Caserne B) latrines des officiers en temps de guerre, latrines de troupes, 5-8 casemates de troupe, casemates de sous-officiers, magasin aux vivres, cuisine de la troupe, magasin des ordinaires ; Autres : A abris-traverses, A1 plates-formes de tir, C urinoirs, D latrines de troupe en temps de paix, E latrines des officiers, M-N magasins à poudre, O salle d'artifice, P cartoucherie, F Forge, S-T coffres de contrescarpe, U rue du rempart. Le Fort des Basses Perches, de son vrai nom fort Valmy (François-Christophe Kellermann, duc de Valmy, maréchal, 1735-1820), a été construit entre 1874 et 1877. C'est un ouvrage faisant partie des fortifications de l'Est de la France du type Séré de Rivières. Il fait partie intégrante de la place forte de Belfort. Il est situé sur les communes de Danjoutin et de Belfort. Ce fort a la particularité d'être équipé de coffres de contrescarpe en lieu et place des caponnières, alors qu'à cette époque, les caponnières furent utilisées massivement. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fort_des_Basses_Perches À partir de 1893, ce fort fut relié à un certain nombre d'autres forts autour de Belfort grâce à un chemin de fer stratégique.

Gorille utilisant un outil. Source : http://data.abuledu.org/URI/51eec252-gorille-utilisant-un-outil

Gorille utilisant un outil

Gorille utilisant un outil d'une main pour se stabiliser, et l'autre main pour attraper sa nourriture. Source : Breuer T, Ndoundou-Hockemba M, Fishlock V (2005) "First Observation of Tool Use in Wild Gorillas". PLoS Biol 3.

Gorille utilisant un outil. Source : http://data.abuledu.org/URI/51eec30e-gorille-utilisant-un-outil

Gorille utilisant un outil

Montage photo de six étapes d'utilisation d'un outil par un gorille. Source : Breuer T, Ndoundou-Hockemba M, Fishlock V (2005) "First Observation of Tool Use in Wild Gorillas". PLoS Biol 3.

L'argent dans la balance. Source : http://data.abuledu.org/URI/548c192e-l-argent-dans-la-balance

L'argent dans la balance

"Chaque homme a son prix, le tout c’est de savoir lequel. La question qu’on peut se poser, c’est qu’est ce qu’on perd quand on a mis l’argent sur la table, est ce qu’on perd son éthique, y a-t-il une balance entre l’argent et la moralité. L’actualité nous pousse à réfléchir, les accords financiers de la fondation Mozilla en sont un bon exemple, après avoir signé un pacte avec G., plutôt evil sur le papier, Mozilla signe avec Y. dont le moteur de recherche par défaut c’est bing, soit du M. par extension. Où se trouve le juste milieu ? où se trouve l’équilibre ? Gagner de l’argent est-ce forcément vendre son âme au diable ? A chacun sa réponse." Cyrille Borne, pour Harakirilibre, 20141211.

La chaudière des sept villes. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f46961-la-chaudiere-des-sept-villes

La chaudière des sept villes

L'île de Sao Miguel (Açores), La chaudière des sept villes, LAS DAS SETE CIDADES (Élisée Reclus, 1887 ed.), Dessin de Taylor, d'après une photographie de Raposo. Source : "Nouvelle géographie universelle ; la terre et les hommes" (1876), livre XII. Table des matières : I. L'Europe méridionale.--II. La France.--III. L'Europe centrale.--IV. L'Europe du nod-ouest.--V. L'Europe scandinave et russe.--VI. L'Asie russe.--VII. L'Asie orientale.--VIII. L'Inde et l'Indo-Chine.--IX. L'Asie antérieure.--X. L'Afrique septentrionale-1 --XI. L'Afrique septentrionale-2 --XII. L'Afrique occidentale.--XIII. L'Afrique méridionale.--XIV. Océan et terres océaniques.--XV. Amérique boréale.--XVI. Les Etats-Unis.--XVII. Indes occidentales.--XVIII. Amérique du Sud: les régions andines.--XIX. Amérique du Sud : L'Amazonie et La Plata.

Le krill antarctique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e45ec7-le-krill-antarctique

Le krill antarctique

Photo en gros plan du krill antarctique (Euphausia superba). Le site ecoscope propose un microscope virtuel qui permet d'explorer les divers organes de ce krill. Krill est le nom générique d’origine norvégienne de petites crevettes des eaux froides, de l'ordre des euphausiacés. Le krill est un maillon important du réseau trophique des océans, pour les zones nord et sud de la planète. On regroupe sous ce terme au minimum 85 espèces dont les adultes vivent en « essaims » gigantesques dans les couches supérieures de l'océan, les œufs et larves étant trouvés jusqu'à plus de 1 000 m de profondeur. Les essaims forment parfois des bancs de deux millions de tonnes s'étendant sur 450 km² ; estimations de quelque 650 millions de tonnes au niveau de la planète. Dans l'océan austral, le krill antarctique est principalement constitué d’Euphausia superba, sans courbure dorsale et possédant des yeux noirs de grande taille. Pélagique, il constitue la première source d'alimentation des cétacés à fanons (mysticètes ; dont grands rorquals et baleines franches), avec un rendement très faible pour les cétacés, puisque pour grossir de 1 kg, ils doivent en absorber 100 kg. Les baleines en mangent plusieurs tonnes par jour. Ainsi, le déplacement de ces minuscules crustacés entraîne-t-il à lui seul, la migration des géants des mers. Le krill et d'autres types de crevettes sont à l'origine de la coloration rose des flamands roses, et rose-orange de la chair du saumon sauvage. Il renferme en effet de l’astaxanthine, un caroténoïde rouge, une vitamine A anti-oxydante. Il fait l’objet d'une pêche industrielle, dont en Norvège et autour de l'Antarctique.

Lettrines du XVI° siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/506d622a-lettrines-du-xvi-siecle

Lettrines du XVI° siècle

Lettrines de l'alphabet latin du VI° siècle (manquent J, O, W, X et Z) de F. Delamotte, “Ornamental Alphabets, Ancient and Mediæval” (1879), avec descriptif des illustrations. A : Tête d'oiseau et deux serpents ; B : Roi et diable ; C : Oiseau chevauchant un sanglier sauvage ; D : Plante ; E : Dragon ; F : Oiseau et fleur ; G : Chien ; H : Personne en train de marcher ; I : Chien aîlé et lézard ; K : masques grotesques ; L : Joueur de flûte portant un chapeau en forme d'oiseau ; M : Lion et chardon ; N : Poisson en costume de roi ; P : Pélican ; Q : Oiseau ou dragon ; R : Masques et visages ; S : Lézard en costume de roi ; T : Deux griffons ; V : Bouffon ; U : Soleil ; Y : Petit animal et plantes.

Marie aux sabots de bois se gage - 6. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bcbf5a-marie-aux-sabots-de-bois-se-gage-6

Marie aux sabots de bois se gage - 6

Marie aux Sabots de bois se gage - 6, Jordic (1876 - 1915) : (... se met à) jurer, le malhonnête ! Pff... pff... Le coq aperçoit enfin son poulailler et vole par-dessus la barrière. "Cocorico !" Il nargue M. Bob, essoufflé et penaud. Marie, boitillant, un pie chaussé du sabot, l'autre avec un simple bas, pense à sa commission : "Tondre le chat, couper la queue du chien." La voici enfin arrivée chez le père Bénéadek, un vieux à l'air jovial. -- Qu'y a-t-il pour ton service gamine ? La fillette récite tout d'une haleine : Madame a dit comme ça qu'il fallait couper la queue du chien et tondre le chat en lion. -- Bon ! Bon ! Cela va être fait. Le tondeur va chercher ses grands ciseaux et une tête de sardine pour apprivoiser Minet qui, docile, s'installe sur l'escabeau : "Arranger un chat en lion, c'est...

Orbite terrestre pour calcul de l'équation du temps. Source : http://data.abuledu.org/URI/50dab8a7-orbite-terrestre-pour-calcul-de-l-equation-du-temps

Orbite terrestre pour calcul de l'équation du temps

Orbite terrestre pour expliquer l'équation du temps : la Terre T tourne sur elle-même et tourne autour du Soleil S en un an dans le plan de l'écliptique. La situation présentée correspond à l'automne. Le point P est le périhélie, atteint au début du mois de janvier. L'angle heta s'appelle anomalie vraie. L'axe gamma, appelé axe vernal ou point vernal, est l'intersection du plan de l'écliptique avec le plan équatorial. Il sert d'origine pour mesurer la longitude écliptique lambda_s.

Phare de Gravelines en mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/53591584-phare-de-graveline

Phare de Gravelines en mer du Nord

Le phare de Gravelines est situé dans le département du Nord, à Petit-Fort-Philippe, à l'origine hameau incorporé ensuite dans la commune de Gravelines. Il a été en service de 1843 à 1985. Le phare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 30 décembre 2010. Construit en 1843, il est en briques et enduit d’un badigeon qui le protège des embruns et de la pluie. Il mesure 29 mètres de haut et la maison des gardiens se trouve au pied de la tour. Pour atteindre son sommet, il faut préalablement gravir 116 marches. Jusqu’en 1932, le phare est peint en blanc. De cette manière, pense t-on, il se détache mieux sur le fond du paysage de Petit-Fort Philippe. Après sa restauration, en 1931 – 1932, il acquiert sa couleur actuelle qui le rend reconnaissable entre tous grâce à sa spirale noire et blanche qui lui valut le surnom de "Black and White". Le phare, qui échappe à la destruction durant la Seconde Guerre mondiale, est éteint au départ en retraite de Maurice Bienaimé en 1985. Il ne guide plus les marins mais fait toujours partie intégrante du paysage du hameau. Il offre une vue imprenable, du haut de son sommet. Hauteur : 25.5 m - Elévation : 29 m - Portée : 15 milles. Feux : fixe. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_Gravelines

Plan en relief. Source : http://data.abuledu.org/URI/52a6feaa-plan-en-relief

Plan en relief

Méthode de représenter avec du bois un Plan en relief, par Allain Manesson-Mallet, Les Travaux de Mars, ou l'art de la guerre, t. I, Paris, Denys Thierry, 1684, pl. LXXV.

Raffinage du soufre. Source : http://data.abuledu.org/URI/591ab276-raffinage-du-soufre

Raffinage du soufre

Raffinage du soufre, "Leçons élémentaires de chimie" (B.Bussard, H.Dubois) 1906, page 94 : B) chaudière dans laquelle fond le soufre brut, A) chaudière, T) tuyau de communication des deux chaudières, C) fleur de soufre, S) soupape, M) vis fermant la porte par laquelle le soufre liquide s'écoule dans la chaudière latérale avant d'être versé dans des moules.

Réfraction. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a59f8c-refraction

Réfraction

Principe de réfraction d'onde selon Huygens-Fresnel (Augustin Jean Fresnel, né le 10 mai 1788 à Broglie et mort le 14 juillet 1827 à Ville-d'Avray, est un physicien français fondateur de l’optique moderne ; il proposa une explication de tous les phénomènes optiques dans le cadre de la théorie ondulatoire de la lumière). Le principe de Huygens-Fresnel est un principe utilisé en optique : il permet entre autres de calculer l'intensité dans les phénomènes de diffraction et d'interférence. Il consiste à considérer chaque point de l'espace indépendamment. Si un point M reçoit une onde d'amplitude E(M, t), alors on peut considérer qu'il réémet une onde sphérique de même fréquence, même amplitude et même phase. Au lieu de considérer que l'onde progresse de manière continue, on décompose sa progression en imaginant qu'elle progresse de proche en proche. Formulé par Fresnel en 1815, ce principe reprend la base du modèle ondulatoire développé par Huygens (1690). Soit une surface ∑ et une source lumineuse S. On découpe ∑ en surfaces élémentaires d∑ centrées autour d'un point P. Chaque point P de ∑ atteint par la lumière émise par la source S se comporte comme une source secondaire fictive émettant une ondelette sphérique.

Tétraèdre de Cauchy. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c46cfb-tetraedre-de-cauchy

Tétraèdre de Cauchy

Tétraèdre permettant de calculer le vecteur-contrainte normal à une face quelconque avec un vecteur n, fonction des composants du tenseur des contraintes. Considérons le petit élément de volume d au délimité par le tétraèdre de sommets M, (dx1,0,0),(0,dx2,0), (0,0,dx3). Les vecteurs normaux aux faces sont donc vec e_1,vec e_2,vec e_3 et le vecteur de composantes (1/mathrm{d}x_1, 1/mathrm{d}x_2, 1/mathrm{d}x_3). La force vec{mathrm{F}} s'exerçant sur une face vérifie vec mathrm{F} = mathrm{T} cdot vec n où vec n le vecteur caractéristique de la face, c'est-à-dire le vecteur normal ayant pour norme l'aire de la face. On a par exemple sur la face [M, (dx1,0,0),(0,dx2,0)], la relation vec mathrm{F} = egin{pmatrix} mathrm{F}_1 \ mathrm{F}_2 \ mathrm{F}_3 end{pmatrix} = egin{pmatrix} sigma_{11} & sigma_{12} & sigma_{13}\ sigma_{12} & sigma_{22} & sigma_{23}\ sigma_{13} & sigma_{23} & sigma_{33}\ end{pmatrix} cdot egin{pmatrix} 0\ 0\ (mathrm{d}x_1 cdot mathrm{d}x_2)/2\end{pmatrix}.

Transport de conteneurs sur la Seine. Source : http://data.abuledu.org/URI/5277a875-transport-de-conteneurs-sur-la-seine

Transport de conteneurs sur la Seine

Pousseur Cetus et barge porte conteneurs sur la Seine. Plus de 50 % du trafic (3,9 M t-km) est concentré sur le bassin de la Seine qui met en relation deux ports importants, Rouen et Le Havre, avec une zone de consommation importante, l'Île-de-France, et une région de production céréalière.