Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Coquilles Saint-Jacques | Bateaux de pêche | Bateaux à voiles | Monuments historiques | Bordeaux (Gironde) | Gravure | Antiquités | Architecture | Pyramides | Transport | Architecture égyptienne | Pyramides -- Égypte | Ressorts et suspension | Dessins et plans | Bateaux de pêche -- France | Chantiers de construction | Bétonnières | Bateaux à voiles -- France | Brest (Finistère) | ...
Centrale à béton. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dddc98-centrale-a-beton

Centrale à béton

Centrale à béton sur un chantier de travaux publics (Pont à poutres) sis à Korba.

Coquillier sous voile à Brest 2008. Source : http://data.abuledu.org/URI/5461123d-coquillier-sous-voile-a-brest-2008

Coquillier sous voile à Brest 2008

"Général Leclerc", coquillier sous voile en rade de Brest, 2008, sloop coquillier, classé au titre des monuments historiques en 2005. Année de construction : 1948 ; Chantier : Auguste Tertu (Le Fret) ; Longueur : 11,4 m ; Largeur : 4,05 m ; Tirant d’eau : 1,9 m ; Propriétaire : Association Lenn Vo.

Le coquillier Loch monna. Source : http://data.abuledu.org/URI/546114a3-le-coquillier-loch-monna

Le coquillier Loch monna

Le coquillier LOCH MONNA en 2011. Année de construction : 1956 ; Chantier : Auguste Tertu (Le Fret) ; Longueur : 10,9 m ; Largeur : 3,73 m ; Tirant d'eau : 1,57 m ; Propriétaire : Yann Roger ; Refonte en voilier hiver 2011-2012.

Le Saint Guénolé en rade de Brest. Source : http://data.abuledu.org/URI/546113d0-le-saint-guenole-en-rade-de-brest

Le Saint Guénolé en rade de Brest

Le sloop coquillier "Saint Guénolé" en rade de Brest. Année de construction : 1948 ; Chantier : Victor Belbeoc'h (Le Fret) ; Longueur coque : 11,4 m ; Flottaison : 9,69 m ; Largeur : 4,12 m ; Tirant d'eau : 1,88 m ; Poids : 17 tonnes ; Voilure : 135 m² (grand voile, flèche, trinquette et foc) ; Propriétaire : Ville de Plougastel (Centre Nautique d'Armorique) ; Date de classement au titre des Monuments historiques : 1993.

Suspente du Pont d'Aquitaine à Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5148c816-suspente-du-pont-d-aquitaine-a-bordeaux

Suspente du Pont d'Aquitaine à Bordeaux

Schéma d'une suspente du Pont d'Aquitaine : les 64 suspentes, espacées de 9,95 m d’axe en axe, sont constituées par deux câbles à double brin de 56 mm de diamètre, eux-mêmes constitués de 139 fils ronds de 4,1 mm de diamètre. Source : "Pont d'Aquitaine, le chantier de remplacement de la suspension" - Vincent Rigoux - Helder Lourenço - Bruno Despas - Revue Travaux n°780 - novembre 2001.

Traineau de transport égyptien. Source : http://data.abuledu.org/URI/50aea6a2-traineau-de-transport-egyptien

Traineau de transport égyptien

Traineau de transport des barques funéraires du complexe funéraire de Sésostris III à Dahchour : il mesure 4,21 m de long pour une largeur de 0,78 m. Afin d'acheminer les pierres extraites des lointaines carrières (Assouan est situé à près de mille kilomètres de la région memphite des pyramides), le transport fluvial sur le Nil était nécessaire. Le transport par voie fluviale, parfaitement maîtrisé, était essentiel aux anciens Égyptiens. Ils avaient à leur disposition des embarcations spécialement adaptées aux lourdes charges (barges transportant des colonnes monolithiques et sans doute des blocs de granite à fond de cale ou suspendus dans l'eau entre deux embarcations), comme l'atteste le bas-relief de la chaussée d'Ounas. L'activité atteignait son maximum durant la période des inondations, mais, afin de remédier aux difficultés liées aux périodes de décrue, une voie navigable a été creusée parallèlement et à l'ouest du Nil, permettant aux convois de débarquer leurs lourdes charges dans les ports situés à l'emplacement des temples bas des divers chantiers.