Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Peinture | Albums pour enfants | Jordic (1876 - 1915) | Histoires drôles bretonnes | Fillettes | Gravure | Enfants | Dix-septième siècle | Textes | François Chauveau (1613-1676) | Sabots | Fables | Jean de La Fontaine (1621-1695) | Dix-neuvième siècle | Photographie | Pinocchio | Carlo Collodi (1826-1890) | Littérature de jeunesse | Épiceries | Lapins | ...
Crécelle. Source : http://data.abuledu.org/URI/533a9b73-crecelle

Crécelle

Une crécelle est un instrument de musique idiophone datant du Moyen Âge, aussi appelée brouan ou tartuleuil, et répandue aujourd'hui encore partout en Europe. De conception et d'utilisation simples, elle est un instrument populaire mais aussi un jouet pour les enfants. Ce terme est attesté depuis la première moitié du XIVe siècle mais son origine n'est pas connue. Grâce au bruit puissant qu'elle émet, elle était aussi utilisée au Québec par les femmes des agriculteurs pour appeler leur mari au champ, avant la mécanisation de l'agriculture. On l'utilisait afin d'avertir du passage de personnes infectieuses, atteintes de maladies redoutées au Moyen Âge : la lèpre, la peste. Petite (5 cm) ou géante (5 m), manuelle ou mécanisée, elle est composée d'un manche et d'une partie rotative parfois multiple dont la lame en bois racle et craque sur la partie crantée du manche. Dotée d'un son très puissant, elle était utilisée dans les monastères et durant les carnavals (en Suisse notamment) ou charivaris. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9celle

Dictionnaire illustré de Coménius. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e6a304-dictionnaire-illustre-de-comenius

Dictionnaire illustré de Coménius

Douze mots avec verbe de bruit, de A à M (en allemand), par Comenius (1592-1670), "Le monde visible en images" (Orbis sensualium pictus), 1658 : la corneille, l'agneau, la cigale, l'enfant, le vent, l'oie, la bouche, la souris, le canard, le loup, l'ours

Famille asiatique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50259a56-famille-asiatique

Famille asiatique

Dessin d'une famille composée de la mère, du père et de deux enfants (une fille et un garçon)

Football mixte en Autriche. Source : http://data.abuledu.org/URI/587b5f8d-football-mixte-en-autriche

Football mixte en Autriche

Football mixte en Autriche.

Géants de Douai. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dc1545-geants-de-douai

Géants de Douai

Gayant (en picard chti) et Marie Cagenon, les géants de Douai. Les fêtes de Gayant se déroulent traditionnellement à Douai le premier week-end suivant le 5 juillet, du samedi au lundi. Les fêtes de Gayant correspondent à la sortie annuelle des géants de la ville : Monsieur Gayant, Madame G ayant (aussi connue sous le nom de Marie Cagenon) ainsi que leurs trois enfants Jacquot, Fillon et Binbin. Monsieur Gayant mesure 8,50 m et pèse 370 kg, il est porté par 6 hommes. Marie Cagenon mesure 6,25 m et pèse 250 kg, elle est, elle aussi, portée par 6 hommes. Jacquot mesure dans les 3 mètres et est porté par un homme, Fillon 2,80 m et Binbin 2,20 m. La procession de la famille Gayant est accompagnée d'une fête populaire où se produisent régulièrement des groupes de musique, des fanfares et des artistes de rue. Pour cette occasion, une fête foraine a lieu depuis une centaine d'année sur la Place du Barlet. Dans de nombreuses entreprises du Douaisis le lundi, dit «lundi de Gayant», est chômé. Gayant est un des plus anciens géants puisque son existence remonte à 1530. Les enfants apparaissent au début du XVIIIe siècle. Mais, interdite par l'Église en 1770, la famille ne réapparaîtra qu'en 1801.

Hansel et Gretel en comédie musicale. Source : http://data.abuledu.org/URI/534e7541-hansel-et-gretel-en-comedie-musicale-

Hansel et Gretel en comédie musicale

Affiche en couleur américaine pour une représentation de "Hansel and Gretel" par le compositeur allemand Engelbert Humperdinck (1854-1921) au théâtre des Beaux Arts de Los Angeles, en Californie, entre 1936 et 1941 : Hansel et Gretel parlent à la sorcière. "Hansel et Gretel" est le 15e conte du recueil "Kinder- und Hausmärchen" (1er vol.). Légende en anglais : Les enfants de pain d'épice, par Humperdinck. Chansons et danses d'animaux musicaux. Toutes les semaines du jeudi au dimanche à 20h30 et en matinée le samedi et le dimanche à 15h. Entrée enfants 25c et adultes 40c. (The gingerbread children by Humperdinck. Music animals dancing songs. Each week thursday to sunday 8:30 p.m. Matinée saturday and sunday 3:00 p.m. Children 25c. Adults 40c.)

Jeannot Lapin - 6. Source : http://data.abuledu.org/URI/52be1693-jeannot-lapin-6

Jeannot Lapin - 6

Jeannot Lapin, 1904, par Beatrix Potter (1866-1943). The Tale of Benjamin Bunny - 6, Source : http://www.gutenberg.org/files/14407/14407-h/14407-h.htm. Il a tout perdu dans le potager de M. Mac Gregor.

Jeannot Lapin - 7. Source : http://data.abuledu.org/URI/52be17a4-jeannot-lapin-7

Jeannot Lapin - 7

Jeannot Lapin, 1904, par Beatrix Potter (1866-1943). The Tale of Benjamin Bunny - 7, Source : http://www.gutenberg.org/files/14407/14407-h/14407-h.htm. Jeannot accompagne son cousin jusqu'au jardin de M. Mac Gregor.

L'enfant d'éléphant. Source : http://data.abuledu.org/URI/54c6adb6-l-enfant-d-elephant

L'enfant d'éléphant

L'enfant d'éléphant de Rudyard Kipling, traduction Robert d'Humières et Louis Fabulet (Gallica). 2533 mots (narration et dialogues). Tapuscrit mis à jour par Cyrille Largillier, janvier 2015.

L'enfant et le maître d'école. Source : http://data.abuledu.org/URI/510be3eb-l-enfant-et-le-maitre-d-ecole

L'enfant et le maître d'école

L'enfant et le maître d'école, illustration par François Chauveau (1613-1676), pour les « Fables choisies mises en vers par M. de la Fontaine », Claude Barbin et Denys Thierry, Paris, 1668 (premier recueil) 1678-79 (deuxième recueil) 1694 (troisième recueil). Numérotation Charpentier (1705).

Le loup, la chèvre et le chevreau ; le loup, la mère et l'enfant. Source : http://data.abuledu.org/URI/510c2846-le-loup-la-chevre-et-le-chevreau-le-loup-la-mere-et-l-enfant

Le loup, la chèvre et le chevreau ; le loup, la mère et l'enfant

Le loup, la chèvre et le chevreau ; le loup, la mère et l'enfant, deux illustrations en une, par François Chauveau (1613-1676), pour les « Fables choisies mises en vers par M. de la Fontaine », Claude Barbin et Denys Thierry, Paris, 1668 (premier recueil) 1678-79 (deuxième recueil) 1694 (troisième recueil).

Le stade du miroir de Lacan. Source : http://data.abuledu.org/URI/51eeb9f9-le-stade-du-miroir-de-lacan

Le stade du miroir de Lacan

Stade final du stade du miroir selon Lacan : S barré = le sujet divisé. M (miroir) : A = le grand Autre. C = le corps propre. a = l'objet du désir. i'(a) = moi idéal. S = sujet de l'imaginaire. I = idéal du moi. Dans l'expérience archétypique du stade du miroir, l'enfant n'est pas seul devant le miroir, il est porté par l'un de ses parents qui lui désigne, tant physiquement que verbalement, sa propre image. Ce serait dans le regard et dans le dire de cet autre, tout autant que dans sa propre image, que l'enfant vérifierait son unité. En effet, l'enfant devant le miroir reconnaît tout d'abord l'autre, l'adulte à ses côtés, qui lui dit « Regarde c'est toi ! », et ainsi l'enfant comprend « C'est moi ».

Le vieillard et ses enfants. Source : http://data.abuledu.org/URI/510c5489-le-vieillard-et-ses-enfants

Le vieillard et ses enfants

Le vieillard et ses enfants, illustration par François Chauveau (1613-1676), pour les « Fables choisies mises en vers par M. de la Fontaine », Claude Barbin et Denys Thierry, Paris, 1668 (premier recueil) 1678-79 (deuxième recueil) 1694 (troisième recueil).

Marie aux sabots de bois se gage - 10. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bcca20-marie-aux-sabots-de-bois-se-gage-10

Marie aux sabots de bois se gage - 10

Marie aux Sabots de bois se gage - 10 Jordic (1876 - 1915) : ... mise à la porte et si elle fut giflée d'importance par Maman Mariannick. On lui trouve tout de même une autre place chez Mme Sabreur, la veuve du colonel, qui commande de suite : -- Petite, tu vas faire le ménage : d'abord ma chambre. Ouste ! Dépêche-toi ! La jeune bonne prend le tapis, une splendide peau de tigre que le colonel a rapportée jadis d'Algérie. Elle la prend par les deux pattes de derrière et va à la fenêtre pour bien secouer la poussière. Vlan !... Mais notre étourdie n'a pas songé que la tête de tigre est très lourde ; son poids entraîne Marie, et les bonnes des voisins entendant des cris, aperçoivent la fillette, qui semble voler, à la suite du tapis. Or, au rez-de-chaussée, se trouve l'épicerie de M. Poivre. On y vend de tout : sucre, café, riz, pruneaux, même des légumes et des lapins, qu'on...

Marie aux sabots de bois se gage - 12. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bccccd-marie-aux-sabots-de-bois-se-gage-12

Marie aux sabots de bois se gage - 12

Marie aux Sabots de bois se gage - 12, Jordic (1876 - 1915) : ... aperçoit pendus et accrochés par leurs grandes oreilles. Ce matin, des acheteurs sont là. M. Poivre, tout en servant ses clientes, cause : -- Le haricot, mesdames, sera rare cette année, mais la pomme de terre abonde. -- Vraiment ! M. Poivre, dit la grosse bonne. L'épicier ficèle un paquet de biscuits et continue : Je recommande à Madame la Comtesse mon cacao, premier choix. Monsieur le marquis de Carabas a daigné en acheter un kilo... Mais... mais... ciel ! M. Poivre devient blanc, puis vert. C'est qu'il vient d'apercevoir, à la porte de sa boutique, une effrayante tête de tigre aux yeux luisants, à la mâ-...

Marie aux sabots de bois se gage - 15. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bccfb7-marie-aux-sabots-de-bois-se-gage-15

Marie aux sabots de bois se gage - 15

Marie aux Sabots de bois se gage - 15, Jordic (1876 - 1915) : ...choire entr'ouverte, laissant voir des dents aigües. L'épicier chancelle, la comtesse s'évanouit sur un sac de lentilles, les bonnes poussent des cris de terreur. Patatras ! la tête tombe et ploc ! la peau de tigre s'abat sur le sol. M. Poivre reconnaît le tapis de Mme Sabreur. -- Ah ! ah ! Et il gourmande les bonnes : -- Sottes ! Ai-je eu peur, moi ? Quelques gouttes de vinaigre raniment la comtesse de Pimbèche. Mais, pioc ! Nouveau choc étrange ; on aperçoit une petite bretonne, tête en bas, pieds...

Marie aux sabots de bois se gage - 16. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bcd314-marie-aux-sabots-de-bois-se-gage-16

Marie aux sabots de bois se gage - 16

Marie aux Sabots de bois se gage - 16, Jordic (1876 - 1915) : ... en l'air, qui plonge soudain dans un grand tonneau de raisiné. On ne voit plus que deux pieds qui s'agitent en l'air désespérément. M. Poivre saisit les deux jambes et tire. Ohé ! hisse !! Marie est si enfoncée dans le raisiné qu'on n'arrive pas à la dégager de suite. "Ohé ! hisse !" M. Poivre, tout rouge, arrive enfin à retirer la petite bonne, mais dans quel état ! Le raisiné s'est collé à ses cheveux, son visage est enduit d'un masque gluant, elle a une robe de confiture. M. Poivre va chercher un seau d'eau, une des bonnes, obligeante, prend le grand balai de paille ; on frotte, on gratte, enfin on débarbouille Marie qui grelotte sous l'eau froide. Heureusement que la mère Mariannick la réchauffera bien vite avec quelques gifles qui lui éviteront un rhume. FIN

Marie aux sabots de bois se gage - 2. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bcb90d-marie-aux-sabots-de-bois-se-gage-2

Marie aux sabots de bois se gage - 2

Marie aux Sabots de bois se gage - 2, Jordic (1876-1915) : Marie a posé par terre le paquet qui contient son trousseau complet : une chemise, deux mouchoirs et une paire de bas. Sa patronne l'interroge : -- Savez-vous balayer, laver, repasser ? -- Oui, Madame. Marie a été très bien élevée : pain de seigle et galette de blé noir à tous les repas, gifles à discrétion. Et maintenant, à l'ouvrage. Madame arrive, majestueuse, dans sa robe de soie et dit : -- Vous allez vous occuper des enfants. Elle présente un beau chat angora au poil roux, et un magnifique caniche noir, au poil frisé. -- Voici M. Minet et M. Bob. Vous irez les conduire chez le père Bénéadek, le tondeur, rue...

Marie aux sabots de bois se gage - 6. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bcbf5a-marie-aux-sabots-de-bois-se-gage-6

Marie aux sabots de bois se gage - 6

Marie aux Sabots de bois se gage - 6, Jordic (1876 - 1915) : (... se met à) jurer, le malhonnête ! Pff... pff... Le coq aperçoit enfin son poulailler et vole par-dessus la barrière. "Cocorico !" Il nargue M. Bob, essoufflé et penaud. Marie, boitillant, un pie chaussé du sabot, l'autre avec un simple bas, pense à sa commission : "Tondre le chat, couper la queue du chien." La voici enfin arrivée chez le père Bénéadek, un vieux à l'air jovial. -- Qu'y a-t-il pour ton service gamine ? La fillette récite tout d'une haleine : Madame a dit comme ça qu'il fallait couper la queue du chien et tondre le chat en lion. -- Bon ! Bon ! Cela va être fait. Le tondeur va chercher ses grands ciseaux et une tête de sardine pour apprivoiser Minet qui, docile, s'installe sur l'escabeau : "Arranger un chat en lion, c'est...

Marie aux sabots de bois se gage - 8. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bcc381-marie-aux-sabots-de-bois-se-gage-8

Marie aux sabots de bois se gage - 8

Marie aux Sabots de bois se gage - 8, Jordic (1876 - 1915) : applique un pansement fait d'une toile d'araignée, et qu'il entoure d'un chiffon. En route ! Mais Marie se méfie de Bob trop coureur ; elle attache Minet à la chaîne et porte le chien, tout attristé de ne pouvoir comme autrefois, agiter sa belle queue. La petite servante rentre au logis, où elle trouve Madame assoupie dans un grand fauteuil, et détache Minet qui, d'un bond, saute sur les genoux de sa maîtresse. Celle-ci ouvre les yeux et pousse un cri d'horreur. Quel est cet animal ridicule, à pèlerine soyeuse, avec des cuisses nues grelottantes ? C'est Minet, jadis si bel angora, maintenant ressemblant à un jouet de bazar à treize sous. "Oua ! oua !" fait Bob sollicitant une caresse et agitant son bout de queue écourtée. -- Vous êtes une petite sotte ! dit Mme de Bougon, et je ne vous garde pas une minute de plus à mon service ! Marie refait son paquet et, boitillant avec un seul sabot, rentre chez sa mère où une volée de gifles l'accueille. Heureusement le restaurateur, M. Tourne-sauce donne un banquet...

Pinocchio 01. Source : http://data.abuledu.org/URI/519f6586-pinocchio-01

Pinocchio 01

Pinocchio, chapitre 1, de Carlo Collodi (1826-1890). Traduction (als33, mai 2013) de la version anglaise de M-A. Murray, 1892. Source : en.wikisource, "The Story of a Puppet".

Pinocchio 02. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a0692a-pinocchio-02

Pinocchio 02

Pinocchio, chapitre 2, de Carlo Collodi (1826-1890). Traduction (als33, mai 2013) de la version anglaise de M-A. Murray, 1892. Source : en.wikisource, "The Story of a Puppet". (735 mots, à partir du CE1).

Pinocchio 07. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a91ed1-pinocchio-07

Pinocchio 07

Carlo Collodi (1826-1890), Pinocchio chapitre 7. Traduction (als33, mai 2013) de la version anglaise de M-A. Murray, 1892. Source : en.wikisource, "The Story of a Puppet". (857 mots).