Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Dessins et plans | Gravure | Liberté | France (Révolution) (1789-1799) | Sable | Mandala (bouddhisme) | Armoiries | Caricaturistes | Histoire | Textes | Peinture | Blason (héraldique) | Presse -- Censure | Paix | Condor des Andes | Arbres de la liberté | Pujols-sur-Ciron (Gironde, France) | Cartes du monde | Argent (monnaie) | ...
Lapin de garenne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5087ad66-lapin-de-garenne-

Lapin de garenne

Les populations sauvages sont communes en Europe et l'espèce a été introduite en Australie en 1859. Jusqu'au Moyen Âge, ce lapin est souvent élevé en semi-liberté, dans de vastes espaces clos appelés des garennes. Le lapin commun est presque muet ; on dit que le lapin clapit.

Aaron Swartz à une manifestion en 2012. Source : http://data.abuledu.org/URI/53e20f08-aaron-swartz-a-une-manifestion-en-2012

Aaron Swartz à une manifestion en 2012

Aaron Swartz (1986-2013) à une manifestion en 2012 contre le projet de loi anti-pirate sur internet.

Angers, L'arbre de la liberté en 1794. Source : http://data.abuledu.org/URI/562fe026-angers-l-arbre-de-la-liberte-en-1794

Angers, L'arbre de la liberté en 1794

Angers, L'arbre de la liberté en 1794 : Musée des Beaux-Arts.

Armoiries de la Bolivie. Source : http://data.abuledu.org/URI/5379056e-armoiries-de-la-bolivie

Armoiries de la Bolivie

Armoiries de la Bolivie : c'est durant la présidence de Manuel Isidoro Belzu Humerez que le congrès détermine la dernière modification par le décret de loi du 5 novembre 1851. La forme et les couleurs sont réglementées par décret suprême du 14 juillet 1888. Le condor des Andes est l'oiseau national de la Bolivie. Situé sur le dessus du blason, il symbolise l'horizon sans limite de la Bolivie. la couronne de laurier et d'olivier est donc composée de deux arbres différents qui sont le laurier et l'olivier. Elle est située derrière le condor. Le laurier symbolise le triomphe et la gloire après la guerre. L'olivier est symbole de la paix et de la gloire des peuples. Les pavillons sont placés sur chacune des lances, il y en a donc six au total. Ces pavillons ont les mêmes couleurs que le drapeau, c'est-à-dire trois bandes de couleur, rouge, jaune et verte. Ils symbolisent donc la Bolivie. La hache représente l'autorité et le commandement de la Bolivie. Elle est située au-dessus à droite, derrière le canon. Les canons du XVIIIe et XIXe siècle ainsi que les fusils et les lances symbolisent les armes de la Bolivie. Il y a deux canons disposés en croix, quatre fusils avec baïonnette disposés également en croix par paire et alors 6 lances, deux fois trois lances, disposées en croix également. La casquette de la liberté est de couleur rouge et située sur l'extrémité de l'un des deux canons. Elle est le symbole de liberté. L'ovale est une ellipse de couleur bleu-ciel. Dans sa partie inférieure se trouvent 10 étoiles dorées et dans sa partie supérieurs on peut lire l'inscription "BOLIVIA" en lettres dorées et majuscules. À l'intérieur de cet ovale se trouve une ligne dorée. La couleur bleu-ciel représente le littoral perdu durant la guerre du Pacifique (1879-1884). La ligne dorée est utilisée comme décoration. Le Cerro Rico : au centre de l'image sont dessinées deux montagnes, une petite devant une grande. Celle-ci est appelée le Cerro Rico, une montagne située à Potosí. Elle est appelée la montagne riche car elle contient une énorme quantité de minerai d'argent. Elle fut découverte par Diego Huallpa et est encore exploitée de nos jours. La représentation de cette montagne symbolise donc la richesse des ressources naturelles de Bolivie. Le Cerro Menor constitue en quelque sorte un autel pour le Cerro Rico. La chapelle située sur le Cerro Menor, juste devant le Cerro Rico est une chapelle avec l'image du sacré-cœur de Jésus avec les bras ouverts. C'est une construction faite en granite et l'image du sacré-cœur de Jésus est en bronze. La botte de blé : céréale appelée kutmu en quechua. Il fut introduit en Amérique du Sud par les Espagnols et a atteint très vite la Bolivie. Il symbolise l'abondance des ressources alimentaires en Bolivie. Le palmier que l'on peut voir au premier plan de l'image du centre dont le nom scientifique est Parajubæa représente la richesse végétale de la Bolivie. Le soleil situé sur la gauche, derrière le Cerro Rico, c'est un soleil qui se lève. Il symbolise la naissance et la splendeur de la Bolivie. Le ciel possède les couleurs du lever du jour. Il symbolise la naissance et la splendeur de la République. Le lama situé au premier plan symbolise la richesse de la faune de la Bolivie. Les étoiles au nombre de 10 sont situées dans la partie inférieure de l'ovale bleu. Elles sont considérées comme un symbole de chance, de destin, de conquête. Ce sont des étoiles à 5 points et chacune d'elles représente un département de la Bolivie. Les voici dans l'ordre de gauche vers la droite : Chuquisaca, La Paz, Potosí, Cochabamba, Santa Cruz, Oruro, Littoral (perdu durant la guerre du Pacifique de 1879-1884), Tarija, Beni, Pando. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Armes_de_la_Bolivie

Armoiries de la Colombie. Source : http://data.abuledu.org/URI/5379b48c-armoiries-de-la-colombie

Armoiries de la Colombie

Armoiries de la Colombie. Le Condor des Andes, en plus d'être l'emblème national, symbolise la liberté ; il est représenté de face, avec les ailes déployées et regardant vers la droite ; une couronne de lauriers pend depuis son bec. Sous le Condor, on peut voir, sur une ceinture d'or, la devise officielle du pays : "Libertad y Orden" = Liberté et ordre. Dans le tiers supérieur du blason, sur un fond d'azur, on peut voir une grenade d'or ouverte, qui fait référence à la Nouvelle-Grenade, nom que le pays a porté au XIXe siècle. Sur les côtés se trouvent deux cornes d'abondance : celle de gauche est remplie de pièces de monnaie d'or et d'argent et celle de droite de fruits tropicaux. Ces cornes symbolisent la richesse et l'abondance du sol du pays. Dans le tiers central, sur un fond de platine, une barretina, reposant sur un bâton d'or, qui rappelle l'esprit de la république mais aussi un symbole de liberté. Dans le tiers inférieur, sur la mer, deux navires avec les voiles déployées : un pour l'océan Pacifique, l'autre pour l'océan Atlantique, car la Colombie est le seul État sud-américain à être bordé par ces deux océans. Les voiles déployées représentent le commerce mondial de la Colombie. Le blason est en fait daté à cet égard, le Panamá ayant depuis lors, en 1903, fait sécession, privant la Colombie de l'isthme du même nom. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Armoiries_de_la_Colombie

Assignat de 15 sols. Source : http://data.abuledu.org/URI/50afe39f-assignat-de-15-sols

Assignat de 15 sols

Assignat de 15 sols. Dimensions : 7,9 cm × 6,8 cm. "Loi du 4 janvier 1792. LA NATION - LA LOI - LE ROI. L'an quatrième de la liberté. Domaines nationaux. Assignat de 15 sols, payable au porteur. GERARD FECIT. DROIT DE L'HOMM. FAITS HISTO. La loi punit de mort le contrefacteur. La nation récompense le dénonciateur."

Assignat de 15 sols. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fd48db-assignat-de-15-sols

Assignat de 15 sols

"Loi du 4 janvier 1792 - La nation, la loi, le roi. L'an quatrième de la liberté. Domaines nationaux : Assignat de quinze sols payable au porteur. La loi punit de mort le contrefacteur. La nation récompense le dénonciateur." Dimensions : 7,9 cm × 6,8 cm. L'assignat était une monnaie sous la Révolution française. Avec le Système de Law, l'assignat est la seconde expérience de monnaie fiduciaire en France au XVIIIe siècle : les deux se soldèrent par un échec retentissant. À l'origine, il s'agissait d'un titre d'emprunt émis par le Trésor en 1789, dont la valeur est assignée sur les biens nationaux. Les assignats deviennent une monnaie en 1791, dont la valeur est le plus souvent comprise entre 2 et 30 sols, et les assemblées révolutionnaires multiplient les émissions, qui entraînent une forte inflation. Le cours légal des assignats est supprimé en 1797.

Blason de Bonifacio. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c9314b-blason-de-bonifacio

Blason de Bonifacio

Armoiries sculptées de la vieille cité de Bonifacio légendée en latin, LIBERTAS : en 832, Boniface II de Toscane fortifie ou construit un château au lieu dit Calcosalto qui prend le nom de Bonifacio.

Bonnet phrygien. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cc9520-bonnet-phrygien

Bonnet phrygien

Le bonnet phrygien est une coiffure de laine haute, qui tire sa symbolique de liberté de sa parenté romaine avec le pileus (chapeau en latin). Le pileus coiffait les esclaves affranchis de l'Empire romain, représentant leur liberté. Aux États-Unis, il a été un symbole de liberté pendant la guerre d'indépendance. Il est toujours présent sur le drapeau de l’État de New York. Ce bonnet est repris en France au début de l'été 1790 comme symbole de la liberté et du civisme, d'où son nom de « bonnet de la liberté ». Le bonnet phrygien devient symbole de la Révolution française, et de l'automne 1793 à juillet 1794 (période de la Terreur), il est porté dans beaucoup de collectivités administratives du pays. Depuis la Révolution, le bonnet phrygien coiffe Marianne, la figure allégorique de la République française.

Camille Desmoulins. Source : http://data.abuledu.org/URI/50afa4ab-camille-desmoulins

Camille Desmoulins

Portrait posthume par Jean-Sébastien Rouillard de Camille Desmoulins (1760-1794), « l’homme du 14 juillet », l’ami de Danton et de Robespierre. À la fin de 1793, il veut avec Danton et ceux qui le soutiennent, les Indulgents, arrêter la Terreur et négocier la paix. Il écrit dans son journal (Vieux Cordelier, no 4) : « Ouvrez les prisons à 200 000 citoyens que vous appelez suspects, car, dans la Déclaration des Droits, il n’y a point de maisons de suspicion… Vous voulez exterminer tous vos ennemis par la guillotine ! Mais y eut-il jamais plus grande folie ! … Croyez-moi, la liberté serait consolidée et l’Europe vaincue si vous aviez un Comité de Clémence ! »

Caricature politique du maître d'antan. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fc85e9-caricature-politique-du-maitre-d-antan

Caricature politique du maître d'antan

Caricature "Les enfants pas sages" (the naughty children), 1849. Légende des inscriptions en allemand : Liberté de la presse, Liberté de pétition, Liberté de réunion, Liberté de parole, Liberté d'association. Une grande carte est affichée au mur portant les inscriptions Prusse et Autriche. Six élèves aont punis, l'un d'eux à genoux porte un bonnet d'âne sur la tête.

Cartographie des droits des personnes en situation de handicap. Source : http://data.abuledu.org/URI/5352719c-cartographie-des-droits-des-personnes-en-situation-de-handicap

Cartographie des droits des personnes en situation de handicap

Carte du monde sur la CRDP (Convention on the Rights of Persons with Disabilities), Convention sur les droits des handicapés. En vert foncé, les pays signataires de la Convention ; en vert clair, pays signataires mais ne l'ayant pas encore ratifiée ; en gris, pays non membres. La Convention relative aux droits des personnes handicapées est une convention internationale pour "promouvoir, protéger et assurer" la dignité, l'égalité devant la loi, les droits humains et les libertés fondamentales des personnes avec des handicaps en tous genres. L’objectif est la pleine jouissance des droits humains fondamentaux par les personnes handicapées et leur participation active à la vie politique, économique, sociale et culturelle. Elle a été adoptée par l'Assemblée générale des Nations unies le 13 décembre 2006, et est entrée en vigueur le 3 mai 2008. Handicap International a aussi participé au processus d'élaboration. Au 14 avril 2014, 158 pays l'ont signée, et 144 pays l'ont ratifiée, dont la France et l'Union européenne. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Convention_relative_aux_droits_des_personnes_handicap%C3%A9es

Chamois en liberté. Source : http://data.abuledu.org/URI/5210957d-chamois-en-liberte

Chamois en liberté

Chamois en liberté, 1887, par Carl Ockert (1825–1899).

Chihuahua. Source : http://data.abuledu.org/URI/5169bfc3-chihuahua

Chihuahua

Le chihuahua, (en espagnol chihuahueño ou aussi chihuahua) est le chien le plus petit du monde. Son nom vient de l’état mexicain homonyme. Il pèse quelquefois moins d’un kilogramme mais la fourchette idéale est comprise entre 1,5 et 2,5 kg. Il est très résistant malgré son apparente fragilité. Sa longévité moyenne est évaluée aux alentours de quatorze ans et peut atteindre dans quelques cas une vingtaine d'années1. On distingue populairement "le chihuahua des villes" et "le chihuahua des champs". En effet, s'il est souvent présenté comme un chien "manchon" ou "de canapé", c'est un chien tonique, capable d'endurer de longues marches, parfait compagnon pour la randonnée. En liberté dans la nature, il adore courir avec d'autres chiens.

Cinq chefs d'oeuvre architecturaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5049091f-cinq-chefs-d-oeuvre-architecturaux

Cinq chefs d'oeuvre architecturaux

Cinq chefs d'oeuvre architecturaux : les pyramides d'Égypte, le mausolée du Taj Mahal en Inde, l'Opéra de Sydney en Australie, la Tour Eiffel à Paris et la Statue de la Liberté à New York.

Clavier de piano en couleur. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c4a7ce-clavier-de-piano-en-couleur

Clavier de piano en couleur

Clavier de piano avec les couleurs synésthésiques perçues par Scriabine : Par la combinaison des sons, des couleurs (« clavier à lumières » pour Prométhée ou le poème du feu), à la recherche d'une liberté spirituelle et de l’extase, sa musique évolue de façon toujours plus nette vers les aspects mystiques de la vie, de la mort, de la réincarnation. La synesthésie (du grec syn, avec (union), et aesthesis, sensation) est un phénomène neurologique par lequel deux ou plusieurs sens sont associés : la musique et d'autres sons peuvent être perçus colorés, ou ayant une forme particulière. Alexandre Nikolaïevitch Scriabine ou Skriabine (en russe : Александр Николаевич Скрябин) est un pianiste et un compositeur russe né à Moscou le 25 décembre 1871 du calendrier julien/6 janvier 1872 et mort à Moscou le 14 avril du calendrier julien/27 avril 1915. DO en rouge, R2 en jaune, MI en bleu clair, FA en marron, SOL en orange, LA en vert, SI en bleu.

Code Rose. Source : http://data.abuledu.org/URI/546cf9c7-code-rose

Code Rose

Manifestation devant la Maison Blanche le 4 juillet 2006 : Ceux qui sacrifient la liberté pour plus de sécurité ne méritent ni l'une ni l'autre. (Those who sacrifice liberty for security deserve neither.)

Déclaration libertaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/553ec119-declaration-libertaire

Déclaration libertaire

Déclaration libertaire, affiche numérique de John Fekner : Que la liberté de parole soit toujours vivante dans les rues et sur le net. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Fekner

Deux serpents robots. Source : http://data.abuledu.org/URI/58e9f478-deux-serpents-robots

Deux serpents robots

Deux serpents robots : celui de gauche a 64 moteurs (avec 2 degrés de liberté par segment), celui de droite en a 10.

Devise de la République Française. Source : http://data.abuledu.org/URI/53e233ab-devise-de-la-republique-francaise

Devise de la République Française

Devise de la République Française : Liberté, Égalité, Fraternité.

Devise révolutionnaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50917884-devise-revolutionnaire

Devise révolutionnaire

Exemple de Devise Révolutionnaire sous la Terreur, en 1794.

Don Quichotte pour enfants - 15. Source : http://data.abuledu.org/URI/555cee8d-don-quichotte-pour-enfants-15

Don Quichotte pour enfants - 15

Illustration réalisée par Armand-Louis-Henri Telory, lithographe, pour l'adaptation pour enfants de Don Quichotte parue au XIXe siècle et rééditée au XXe siècle par Mango - collection Au Temps Jadis, scannée par Cyrille Largillier. Il n'a pas le temps de profiter de sa liberté retrouvée et se trouve un soir pris au piège dans des filets de soie verte qui étaient étendus entre deux arbres ; deux jeunes filles déguisées en bergères apparaissent : elles font partie d'une représentation théâtrale qui vante la vie pastorale, les filets étaient prévus pour éloigner les oiseaux et leurs chants. Mais il n'oublie pas pour autant sa Dulcinée, toujours prisonnière, et que seuls trois mille six cents coups d'étrivières à Sancho pourront soi-disant libérer de son enchantement. Son écuyer a toutes les peines du monde à le convaincre de ne pas le fouetter et ils reprennent la route de Barcelone.

Drapeau du peuple Rom. Source : http://data.abuledu.org/URI/537a4f73-drapeau-du-peuple-rom

Drapeau du peuple Rom

Drapeau du peuple Rom : Suite au congrès de l'URI (Union Rom Internationale), à Londres, qui essaye de fédérer et de représenter les Tsiganes au niveau international, l'URI a adopté en 1971 le drapeau rom, qui a pour principale originalité de représenter un peuple, et non un pays, c'est-à-dire un État situé géographiquement et exactement par des frontières officielles. La roue – en romani/sanskrit/hindi la « chakra » – à 16 rayons, symbolise évidemment la route, le voyage, la roulotte, mais aussi, et surtout, les origines indiennes des Roms, vers le Rajasthan actuel... La couleur bleue symbolise le ciel, la liberté, les valeurs spirituelles tsiganes. La couleur verte, hymne à la nature, au progrès, à la fertilité, aux valeurs matérielles. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_rom

Édit de Nantes. Source : http://data.abuledu.org/URI/56c44b18-edit-de-nantes

Édit de Nantes

Édit de tolérance par lequel le roi Henri IV reconnaît la liberté de culte aux protestants.

Fabre d'Eglantine à Turgot. Source : http://data.abuledu.org/URI/50afdd19-fabre-d-eglantine-a-turgot

Fabre d'Eglantine à Turgot

Épître de Fabre d'Églantine à Anne Robert Jacques Turgot, Baron de Laune Turgot. Source : Augustin Challamel, "Histoire-musée de la république Française, depuis l'assemblée des notables", Paris, Delloye, 1842. J'ai vu sur nos chemins l'indigent villageois Accablé sous le faix d'un travail sans salaire, De ses propres secours privé dans sa misère Et mourir de fatigue et de faim à la fois : J'ai vu ce manheureux, honteux d'un esclavage Que par un choix injuste on â fait rdonner Arrosant de ses pleurs un insipide ouvrage, Au sombre désespoir prêt à s'abandonner ; Je l'ai vu frémissant de douleur et de rage À l'aspect des soldats, qui loin de son ménage, À ce travail ingrat accouraient le trainer. Pour punir un instant de désobéissance J'ai vu des hommes durs, dont l'affreuse équité, Au mépris de l'honneur et de l'humanité Vendaient le seul grabât qui fût en sa puissance Et lui ravissaient tout... jusqu'à sa liberté. Oui, tel était le sort de ces hommes utiles, Dont les pénibles soins, dignes d'un meilleur prix, Nourrissent tous les jours, et l'habitant des Villes, Et les Grands...dont peut-être il n'a que les mépris. L'homme sensible et fin, l'homme équitable et sage Gémissaient de ces maux, dans nos champs répandus, Mais contre des conseils, injustes, absolus, Dont le vernis du bien a coloré l'ouvrage, LOUIS de la sagesse a-t'il quelque avantage ? Pour les faire arrêter, pour les voir abbattus, Il fallait de TURGOT, le cœur et le courage Il fallait de LOUIS, les mœurs et les vertus. Par son très humble et très obéissant serviteur, Fabre d'Églantine. Philippe-François-Nazaire Fabre, dit Fabre d’Églantine né et baptisé le 28 juillet 1750 à Carcassonne et guillotiné le 5 avril 1794 à Paris, est un acteur, dramaturge, poète et homme politique français.

Façade sud l'église de Pujols-sur-Ciron. Source : http://data.abuledu.org/URI/58dae42e-facade-sud-l-eglise-de-pujols-sur-ciron

Façade sud l'église de Pujols-sur-Ciron

Façade sud de l'église de Pujols-sur-Ciron et arbre de la liberté.

Figurine de baby-foot. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c738d8-figurine-de-baby-foot

Figurine de baby-foot

Les lignes de figurines d'un baby-foot sont liées à la table par un pivot glissant. La liaison par pivot glissant s'obtient lorsque tous les points de contact appartiennent à un ou plusieurs cylindres coaxiaux. Les normales de contact rencontrent toutes l’axe de ces cylindres qui devient naturellement l’axe de la liaison. C’est la seule direction caractéristique. Cette liaison se comporte comme deux liaisons linéaires annulaires. Elle dispose de 4 degrés de liaison puisqu'elle lie les deux translations et les deux rotations transversales. Les degrés de liberté sont la translation et la rotation axiale. Si la rotation peut facilement présenter une amplitude infinie (au moins un tour), la translation se limite aux dimensions des pièces. La définition complète de cette liaison doit préciser la position de l'axe. S'agissant d'une droite, elle n'est complète que si on précise deux points lui appartenant, ou un point et une direction. Cette direction est d'ailleurs la seule qui se distingue.

France-Angleterre sous la Révolution Française. Source : http://data.abuledu.org/URI/52106f4e-france-angleterre

France-Angleterre sous la Révolution Française

France-Angleterre, Liberté-Esclavage, 28 juillet 1789, par James Gillray (1756-1815).

Fresque murale basque. Source : http://data.abuledu.org/URI/52802dfa-fresque-murale-basque

Fresque murale basque

La langue est notre seul espace de liberté (Euskara da gure territorio libre bakarra), inscription murale basque à Mondragon, Gipuzkoa.

Fronton du Panthéon. Source : http://data.abuledu.org/URI/53e27eb9-fronton-du-pantheon

Fronton du Panthéon

Les chapiteaux du portique, le fronton, le dôme et le lanterneau du Panthéon à Paris. La sculpture du fronton s'intitule : La Patrie couronnant les hommes illustres. Au centre, la Patrie reçoit des couronnes des mains de la Liberté, et les donne aux hommes illustres, de gauche à droite on peut reconnaitre : Bichat, Rousseau et Voltaire assis (et se tournant le dos...), puis le peintre David, avec Cuvier et La Fayette, devant eux Carnot, Berthollet, Laplace, et enfin Malesherbes, Mirabeau, Monge et Fénelon. L'Histoire note les noms sur ses tables, et à droite on remarque les soldats anonymes de toutes les armes, avec à leur tête Bonaparte, accompagné du Tambour d'Arcole, et des étudiants de l'Ecole Polytechnique que l'on voit aussi à gauche : "Aux grand hommes la patrie reconnaissante".

Grues sur un chantier de construction. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e63c35-grues-sur-un-chantier-de-construction

Grues sur un chantier de construction

Exemple de grues de chantiers de construction. Chaque grue a une charte qui définit clairement sa capacité de levage en rapport avec le rayon et l'angle de la flèche. En France, c'est l'AFNOR qui définit clairement les normes spécifiques au métier de grutier afin d'accroître la sécurité des travailleurs. Le grutier est la personne responsable de la grue. Il est celui qui a le dernier mot quant aux manœuvres de celle-ci. Il a comme tâche de définir des plans de levage, de veiller à la sécurité des opérations et doit être méticuleux et observateur. Les flèches des grues de chantier n’ont généralement qu’un seul degré de liberté, mais la charge est suspendue à un chariot mobile le long de leur flèche, dont la position doit rester toujours proche de l'horizontale. Une grue peut être commandée depuis une cabine, ou par l’intermédiaire d'une radiocommande portée par un homme sur le terrain, qui peut diriger rapidement et précisément le mouvement de la charge.

Guépard en Namibie. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d69365-guepard-en-namibie

Guépard en Namibie

Guépard (Aciconyx jubatus) à la Réserve du CCF (Cheetah Conservation Fund) en Namibie. Les gouvernements des pays où le guépard vit en liberté essayent de modifier l’opinion publique quant au guépard : il n’est pas nuisible si on apprend à vivre avec lui, sa conservation est nécessaire pour l’équilibre écologique. En outre, le gouvernement namibien est épaulé par la Cheetah Conservation Fund (CCF), qui travaille à prévenir les populations et à aider les fermiers à mieux vivre avec le guépard et ainsi à minimiser leur perte de bétail. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gu%C3%A9pard

L'arbre de la liberté à Pujols-sur-Ciron. Source : http://data.abuledu.org/URI/58dae1ed-l-arbre-de-la-liberte-a-pujols-sur-ciron

L'arbre de la liberté à Pujols-sur-Ciron

L'arbre de la liberté, Pujols/Ciron, 29 mars 2017.

La Censure. Source : http://data.abuledu.org/URI/52147faf-la-censure

La Censure

La censure, par Georges Lafosse (1844-1880).

La liberté à l'anglaise et à la française en 1792. Source : http://data.abuledu.org/URI/511513e1-la-liberte-a-l-anglaise-et-a-la-francaise-en-1792

La liberté à l'anglaise et à la française en 1792

Caricature par Thomas Rowlandson (1756-1827) d'après un dessin de Lord George Murray : "Le Contraste en 1792, Que vaut-il mieux ? (The Contrast 1792 / Which Is Best)" mettant en parallèle la liberté à l'anglaise (à gauche) et à la française (à droite). Légende à gauche : "religion, moralité, loyauté, obéissance aux lois, indépendance, sécurité personnelle, justice, héritage, protection, propriété, industrie (= activité), proepérité nationale, BONHEUR." Légende à droite : "athéisme, parjure, rébellion, trahison, anarchie, meurtre, égalité, folie, cruauté, injustice, trahison, ingratitude, indolence, famine, ruine privée et nationale, MALHEUR". Dans l'écusson de gauche "Britannia" assise sous un arbre, un casque d'Athéna sur la tête, un lion à ses pieds, tenant une "Magna Carta" dans la main droite posée sur le globe et tenant au lieu du trident habituel un bâton avec un bonnet phrygien ; une balance dans la main gauche, et un navire partant en mer. Dans l'écusson de droite une mégère mal vêtue à la tête de Méduse, foulant aux pieds un cadavre décapité, brandissant une tête au bout de son trident et une pique à la main gauche, et, à l'arrière-plan, un pendu à une lanterne.

La petite chèvre de M.Seguin. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f30ddb-la-petite-ch-vre-de-m-seguin

La petite chèvre de M.Seguin

Éprise de liberté, la petite chèvre de Monsieur Seguin va choisir de fuir l'enclos pour la montagne, malgré sa peur du loup.

La Tour Eiffel en 1889. Source : http://data.abuledu.org/URI/53bef67b-la-tour-eiffel-en-1889

La Tour Eiffel en 1889

La Tour Eiffel en 1889, qui détient le record de hauteur : Cathédrale de Metz, 121m ; St Paul de Londres, 110m ; Tour de Pise, 57m ; Statue de la Liberté à New York, 81m ; Ste Catherine à Stockholm, 50m ; Cathédrale de Rouen, 150m ; Notre-Dame de Paris, 66m ; St Pierre de Rome, 132m ; Obélisque de Washington, 169m ; Pyramide de Kéops, 146m ; Tour Eiffel à Paris, 300m.

La vieille ville de Dubrovnik en Croatie. Source : http://data.abuledu.org/URI/54caa8c6-la-vieille-ville-de-dubrovnik-en-croatie

La vieille ville de Dubrovnik en Croatie

La vieille ville de Dubrovnik en Croatie. Elle fut autrefois la capitale d'une république maritime connue sous le nom de République de Raguse. Ses habitants, ainsi que ce qui s'y rapporte, s'appellent encore des ragusains. Elle a pour devise : "La liberté ne se vend pas même pour tout l'or du monde".

Le cheval s'étant voulu venger d'un cerf. Source : http://data.abuledu.org/URI/510bc700-le-cheval-s-etant-voulu-venger-d-un-cerf

Le cheval s'étant voulu venger d'un cerf

Le cheval s'étant voulu venger d'un cerf, illustration par François Chauveau (1613-1676), pour les « Fables choisies mises en vers par M. de la Fontaine », Claude Barbin et Denys Thierry, Paris, 1668 (premier recueil) 1678-79 (deuxième recueil) 1694 (troisième recueil). Numérotation Charpentier (1705).

Le monde de 1984 de Orwell. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f738ee-le-monde-de-1984-de-orwell

Le monde de 1984 de Orwell

Carte fictive illustrant le monde de l'ouvrage "1984" de Georges Orwell, 1949 : Situation géopolitique à la fin du roman. La flèche noire représente les attaques d'Eurasia, tandis que la blanche représente celles d'Océania. "1984" est communément considéré comme une référence du roman d'anticipation, de la dystopie, voire de la science-fiction en général. La principale figure du roman, Big Brother, est devenue une figure métaphorique du régime policier et totalitaire, de la société de la surveillance, ainsi que de la réduction des libertés. En 2005, le magazine Time a d'ailleurs classé "1984" dans sa liste des 100 meilleurs romans et nouvelles de langue anglaise de 1923 à nos jours, liste où se trouve "La Ferme des animaux", autre fameux roman d'Orwell. Il décrit une Grande-Bretagne postérieure d'une trentaine d'années à une guerre nucléaire entre l'Est et l'Ouest censée avoir eu lieu dans les années 1950, où s'est instauré un régime de type totalitaire fortement inspiré à la fois du stalinisme et de certains éléments du nazisme. La liberté d'expression n’existe plus : toutes les pensées sont minutieusement surveillées, et d’immenses affiches trônent dans les rues, indiquant à tous que « Big Brother vous regarde » (Big Brother is watching you).

Le Siècle des Lumières au British Museum. Source : http://data.abuledu.org/URI/594308d5-le-siecle-des-lumieres-au-british-museum

Le Siècle des Lumières au British Museum

Le Siècle des Lumières au British Museum à Londres.

Les deux Chèvres. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f4e546-les-deux-ch-vres

Les deux Chèvres

Dès que les Chèvres ont brouté, Certain esprit de liberté Leur fait chercher fortune ; elles vont en voyage Vers les endroits du pâturage Les moins fréquentés des humains.

Liberté de la presse en Europe de 2002 à 2010. Source : http://data.abuledu.org/URI/5942ff4f-liberte-de-la-presse-en-europe-de-2002-a-2010

Liberté de la presse en Europe de 2002 à 2010

Courbes montrant l'évolution de la liberté de la presse dans divers pays européens selon le classement établi par "Reporters Sans Frontières" de 2002 à nos jours.

Liberté du panorama selon les pays européens. Source : http://data.abuledu.org/URI/544c2df0-liberte-du-panorama-selon-les-pays-europeens

Liberté du panorama selon les pays européens

Liberté du panorama selon les pays européens ; en bleu, NL : intérieurs et gares sont du domaine public mais pas les écoles, les opéras, les entrées d'immeubles de bureaux, ni les musées. En vert foncé : libre y compris les intérieurs publics ; en vert clair : libre ; en jaune : libre uniquement les immeubles ; en rouge : non libre. En gris, inconnu : Andorra, San Marino, Monaco et Crimée.

Locomotive Pacific 231G. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f50613-locomotive-pacific-231g

Locomotive Pacific 231G

Train de la liberté lors du 65e anniversaire du débarquement du 7 juin 2009 en gare de Lison. Le train est la Pacific 231 G 558 qui effectuait un trajet Lisieux à Lison.

Loi sur la liberté de la presse. Source : http://data.abuledu.org/URI/59430014-loi-sur-la-liberte-de-la-presse

Loi sur la liberté de la presse

Loi sur la liberté de la presse - Archives Nationales, 29 juillet 1881.

Mandala de sable 01. Source : http://data.abuledu.org/URI/529e3ac3-mandala-de-sable-01

Mandala de sable 01

Sables colorés, chapelet et chakpu (entonnoir de métal) utilisés lors de la réalisation d'un mandala de sable "Pour la paix dans le monde", par trois lamas du temple des Mille Bouddhas, à la Tour de la Liberté de Saint-Dié-des-Vosges, les 11, 12 et 13 avril 2008.

Mandala de Sable 02. Source : http://data.abuledu.org/URI/529e5449-mandala-de-sable-02

Mandala de Sable 02

Sables colorés utilisés lors de la réalisation d'un mandala de sable "Pour la paix dans le monde", par trois lamas du temple des Mille Bouddhas, à la Tour de la Liberté de Saint-Dié-des-Vosges, les 11, 12 et 13 avril 2008.

Mandala de Sable 03. Source : http://data.abuledu.org/URI/529e54da-mandala-de-sable-03

Mandala de Sable 03

Premier jour de la réalisation d'un mandala de sable "Pour la paix dans le monde", par trois lamas du temple des Mille Bouddhas, à la Tour de la Liberté de Saint-Dié-des-Vosges, les 11, 12 et 13 avril 2008 : le carré et ses quatre portes, le cercle central.

Mandala de Sable 04. Source : http://data.abuledu.org/URI/529e5556-mandala-de-sable-04

Mandala de Sable 04

Deuxième jour, le matin, de la réalisation d'un mandala de sable "Pour la paix dans le monde", par trois lamas du temple des Mille Bouddhas, à la Tour de la Liberté de Saint-Dié-des-Vosges, les 11, 12 et 13 avril 2008.