Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Photographie | Europe | Peinture | Drapeaux | Gravure | Histoire | Armoiries | Cartes du monde | Insectes | Migrations animales | Biologie animale | Papillons | Villes -- Armoiries | Aliments | Cuisine (fruits secs) | Chiens | Étoiles | Plantes | Instruments à cordes pincées | ...
5 cents en laiton du Canada avec castor. Source : http://data.abuledu.org/URI/51156ad8-5-cents-en-laiton-du-canada-avec-castor

5 cents en laiton du Canada avec castor

Épreuve en laiton d'une monnaie de 5 cents. Diamètre : 21,21mm Axe des coins : 6h. Poids : 4,88g. Tranche : lisse. Titulature avers : GEORGIVS VI D : G : REX ET IND : IMP :. Description avers : Tête de George VI à gauche ; initiales des graveurs sous le buste. Titulature revers : 5 CENTS /CANADA / 1937 . Description revers : Castor à gauche ; initiales K.G du graveur à gauche. Le castor a une valeur économique et symbolique très importante au Canada parce qu'il est associé à l'histoire du développement du pays, en particulier au commerce des fourrures à l'époque coloniale (à cette époque les peaux de castor canadien se vendaient très cher en Europe où le castor européen avait été pourchassé jusqu'à la limite de l'extinction). La Compagnie de la Baie d'Hudson a ainsi fondé sa prospérité sur la trappe du castor. Cet animal, reconnu comme animal patient et travailleur, figure sur plusieurs timbres et pièces de monnaie. Il a été confirmé comme emblème officiel du Canada le 24 mars 1975, lorsqu'une « loi portant reconnaissance du castor (castor canadensis) comme symbole de la souveraineté du Canada » reçut la sanction royale. Aujourd'hui, grâce aux techniques de préservation de la faune, le castor, le plus gros rongeur du Canada, survit et prospère à nouveau dans une grande partie du pays.

Acanthostomatops vorax. Source : http://data.abuledu.org/URI/563b2c0c-acanthostomatops-vorax

Acanthostomatops vorax

Reconstitution d'un Acanthostomatops vorax. Les Zatrachydidae ou zatrachydidés sont une famille de temnospondyles ayant vécu à la fin du Carbonifère et au début du Permien en Amérique du Nord et en Europe. Ils se reconnaissent par les protubérances osseuses latérales du quadratojugal et une grande ouverture dans le palais. Le crâne est aplati, avec de petites orbites placées loin en arrière. L'ouverture dans le palais peut avoir servi à loger une glande produisant une substance collante pour engluer la proie sur la langue. Si cela était, cela montrerait que ces animaux passaient une grande partie de leur temps sur terre. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Zatrachydidae

Anémone hépatique. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ad7a02-anemone-hepatique

Anémone hépatique

Anémone hépatique, Jules Eudes (1856-1938), aquarelliste français qui signait ses œuvres JEUDES, dans : A. Guillaumin, "Les Fleurs de Jardins", tome I, Les fleurs de printemps, Paul Lechevalier, 1929. C'est une plante duveteuse, aux feuilles généralement persistantes pétiolées, en rosette, à trois lobes vert dessus, souvent brun rougeâtre ou violettes dessous. Les fleurs sont généralement bleues (parfois aussi blanches, roses ou pourprées) avec de cinq à dix sépales ovales. C'est une plante à la floraison précoce (mars-avril) dont il existe des variétés cultivées. Habitat type : sous-bois herbacés médioeuropéens, basophiles. Sols riches et frais souvent calcaire au Québec. On la rencontre dans les bois, broussailles, prés, et même rochers, surtout en montagne en Europe continentale. Séchée, elle peut être utilisée pour ses propriétés diurétiques en macération dans de l'eau ou du vin. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hepatica_nobilis

Araucaria au Bois de Boulogne. Source : http://data.abuledu.org/URI/53943364-araucaria-au-bois-de-boulogne

Araucaria au Bois de Boulogne

Araucaria araucana au Jardin du Pré-Catelan, Bois de Boulogne, parfois appelé désespoir des singes. Le genre Araucaria est l'un des trois genres de la famille des Araucariacées. Le genre doit son nom à la région d'Araucanie au Chili dont sont originaires deux espèces du genre. Ce sont des arbres voisins des pins aux feuilles en aiguilles ou en écailles triangulaires leur donnant un aspect tout à fait particulier. Autrefois très populaire comme arbre ornemental dans les jardins publics ou particulier en Europe, il est tombé en désuétude au cours de ces dernières années. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Araucaria

Armoiries de Berne. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f20d52-armoiries-de-berne

Armoiries de Berne

Armoiries de Berne. La présence d’ours vivants à Berne remonte à 1513. Ils sont restés dans la vieille ville jusqu’en 1857, puis à la fosse aux ours. En octobre 2009, un parc aux ours, d'une surface de 6000 m2, le long de l'Aar a été aménagé et s'est rajouté à la fosse. Deux ours y résident, le mâle Finn et la femelle Björk.

Belle-dame vue de face. Source : http://data.abuledu.org/URI/531b2d71-belle-dame-vue-de-face

Belle-dame vue de face

Belle-dame vue de face (Vanessa cardui). La Vanesse du chardon ou Vanesse des chardons, appelée Belle-Dame, est un papillon migrateur de la famille des Nymphalidae, de la sous-famille des Nymphalinae et du genre Vanessa. Ce papillon était autrefois très commun en Europe ; il s'agit du papillon diurne le plus répandu dans le monde.

Bichon havanais. Source : http://data.abuledu.org/URI/51612902-bichon-havanais

Bichon havanais

Bichon havanais. Le Bichon Havanais est une race de chiens ancienne qui est originaire du bassin méditerranéen et qui aurait voyagé jusqu'à Cuba avec les navires de l'époque. Il faut attendre les années 1970 pour voir le bichon havanais se développer aux États-Unis et les années 1980 pour connaître les premières importations de Havanais en Europe (principalement en Allemagne, Suisse et Hollande puis plus récemment dans les pays de l'Est). Maintenant cette race est présente dans toute l'Europe mais elle reste très confidentielle. Affectueux, d’un naturel joyeux, le bichon havanais est aimable et aime les enfants ; facile à éduquer comme chien d’alarme, il aboie à bon escient.

Blason de Bosnie-Herzégovine. Source : http://data.abuledu.org/URI/5379a0cf-blason-de-bosnie-herzegovine

Blason de Bosnie-Herzégovine

Le blason de la Bosnie-Herzégovine fut adopté en 1998. Il s'est substitué à l'ancien, qui était en vigueur depuis 1991, année de l'indépendance du pays. Le blason est composé des éléments du drapeau national. C'est un blason coupé en deux, la première partie, d'or est un triangle isocèle qui représente les trois groupes ethniques du pays (bosniaques, croates et serbes). En la seconde partie, d'azur, à la file indienne, sept étoiles d'argent à cinq branches, qui symbolise l'Europe. Tranché : au premier quartier, d'or ; au deuxième, d'azur aux sept étoiles d'argent accolées en bande. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Armoiries_de_la_Bosnie-Herz%C3%A9govine

Blason de Paris. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f2187c-blason-de-paris

Blason de Paris

Armoiries de Paris : FLUCTUAT NEC MERGITUR. Le navire représenté est le symbole de la puissante corporation des Nautes ou des Marchands de l'eau, gérante de la municipalité au Moyen Âge. La devise de la ville, Il est battu par les flots sans être submergé, ou encore Il flotte mais ne sombre pas, est également une référence à ce bateau.

Carte de l'Europe au Permien. Source : http://data.abuledu.org/URI/506be1d5-carte-de-l-europe-au-permien

Carte de l'Europe au Permien

Reconstitution paléogéographique de l'Europe au Permien : Le Permien est un système géologique qui s'étend de 299,0 ± 0,8 à 251,0 ± 0,4 millions d'années. Il s'agit de la dernière période du Paléozoïque. Le Permien est précédé par le Carbonifère et lui-même précède le Mésozoïque et son premier système, le Trias. Le Permien a été nommé d'après la ville de Perm en Russie, ou bien d'après la Permie, où se situe un gisement fossilifère de ce système. La fin du Permien est marquée par la plus grande des cinq extinctions de masse survenues sur la Terre. Il s'agit de la quatrième qui a vu, selon les estimations des scientifiques, disparaître 75 % des espèces de la terre ferme et 96 % des espèces marines.

Carte du monde, au 12° siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5068959d-carte-du-monde-au-12-siecle

Carte du monde, au 12° siècle

Le monde est représenté dans un cercle, l'Océan, il est coupé par T (la Mer Méditerrannée) en trois continents : "ASIA, EUROPA, AFRICA", l'Asie, l'Europe et l'Afrique. Copie d' "Étymologies" carte d'Isidore de Séville (mort en 636 ap. JC.).

Centrale solaire près de Séville. Source : http://data.abuledu.org/URI/506a2e30-centrale-solaire-pres-de-seville

Centrale solaire près de Séville

Centrale solaire PS10 (en espagnol: Planta Solar 10) : c'est la première centrale solaire thermique commerciale en Europe. Elle est située près de Séville, en Andalousie, Espagne. Elle est constituée de 624 grands miroirs mobiles appelés héliostats. Sa tour solaire a une puissance électrique nominale de 11 MW (Mégawatts). Il a fallu quatre ans pour la construire et elle a coûté 35 M€.

Chêne pédonculé. Source : http://data.abuledu.org/URI/5064a882-chene-pedoncule

Chêne pédonculé

Planche botanique de l'Atlas des Plantes de France de 1891 : le chêne pédonculé (Quercus robur subsp. ''robur'', syn. ''Quercus pedonculata''). C'est un grand arbre de 25 à 35 mètres de haut environ. Son feuillage est caducifolié. Il a une longévité de 500 à 1000 ans. C'est une espèce monoïque et postpionnière. Les glands mesurent de 1 à 5 centimètres et sont portés par un long pédoncule (de 2 à 10 cm). Parmi les chênes européens, le pédonculé et le chêne sessile sont les principales essences à vocation économique. La France, avec 4,5 millions d’hectares, possède 30 à 40 % de la superficie couverte par ces deux essences en Europe. Elle est ainsi le premier pays producteur de chênes en Europe et deuxième dans le monde, après les États-Unis. La France est donc par excellence, le pays des chênes. Les glands tombent lors de la glandée en automne. Ils nourrissent les porcs mais aussi les sangliers. Le bois de Quercus robur, de structure poreuse, possède beaucoup de tanins et apporte au vin des arômes d'amandes grillées et de caramel. Les tonneaux de chêne contribuent à la saveur vanillée de ces boissons. Les copeaux de bois de chêne sont utilisés pour le fumage du poisson, de la viande, du fromage et d'autres produits alimentaires. Aujourd'hui le bois de chêne reste couramment utilisé dans la menuiserie, la parquèterie, et la production de plaquage.

Cistre allemand. Source : http://data.abuledu.org/URI/532b01bd-cistre-allemande

Cistre allemand

Le cistre est un instrument à cordes pincées qui semble avoir fait son apparition vers le XVe siècle et qui est encore répandu en Europe. Héritier de la citole, le cistre connut deux périodes d'intense prédilection : 1) la plus longue dura du début du XVIe à la moitié du XVIIe siècle. Il y acquiert les caractéristiques qui sont encore les siennes de nos jours. À cette époque, la pratique du cistre est proche de celle du luth mais d'un statut inférieur, plus populaire et plus simple. Les amateurs le pratiquent assidûment, et les recueils mis à leur disposition sont nombreux. Mais, vers le milieu du XVIIe siècle, sans raison apparente, il tombe dans l'oubli. 2) vers 1770 il refait surface. Là, c'est un véritable engouement du public et pour répondre à la demande, les compositeurs vont rivaliser d'imagination, au point que la production en perd sa qualité. Un facteur imagine même d'y adapter une petite table mécanique de pianoforte et de petits marteaux actionnés par l'intermédiaire d'un clavier. Les cordes sont pincées au plectre en bec de plume, au médiator comme pour la guitare folk, ou plus rarement avec des onglets en métal comme pour la guitare dobro. Certains comme Chris Thompson utilisent un bottleneck pour jouer du blues. Le cistre est encore pratiqué en Suisse, en Autriche et en Allemagne : il fait partie de la musique folklorique ou populaire depuis des siècles, dans des versions spécifiques (waldzither, halszither).

Climat méditerranéen. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dfac0e-climat-mediterraneen

Climat méditerranéen

Carte du monde du climat méditerranéen : Le climat méditerranéen est un type de climat tempéré (ou « tempéré chaud » ou « subtropical de façade ouest », selon les considérations), qui se caractérise par des étés chauds et secs et des hivers doux et humides. Le terme de « méditerranéen » s'explique par sa présence caractéristique autour de la mer Méditerranée, mais d'autres régions du monde possèdent les mêmes conditions climatiques. Il s'agit des façades Ouest des continents, entre 30 et 40° de latitude (Californie, centre du Chili, région du Cap en Afrique du Sud, Sud et Ouest de l'Australie).

Consommation mondiale de bitume. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cc53e1-consommation-mondiale-de-bitume

Consommation mondiale de bitume

Distribution de la consommation de bitume à usage routier dans le monde en 2006 (d’après European Asphalt Pavement Association (EAPA)) en Mt. Amérique du Nord : 38, Europe : 19, Chine : 10, Japon : 5-6, Amérique du Sud : 5, Russie : 4, Inde : 3, Afrique : 2-3. Le bitume est une substance composée d'un mélange d'hydrocarbures, très visqueuse (voire solide) à la température ambiante et de couleur noire. Connu depuis la plus haute Antiquité sous forme naturelle, il provient, de nos jours, presque exclusivement de la distillation des pétroles bruts. Dans le langage courant, on le confond souvent avec le goudron d'origine houillère, ou avec l'asphalte dont il n'est qu'un composant. Plus généralement, le bitume désigne tout mélange d'hydrocarbures extraits du pétrole par fractionnement qui, sous forme pâteuse ou solide, est liquéfiable à chaud et adhère sur les supports sur lesquels on l'applique.

Construction géométrique du drapeau de l'Europe. Source : http://data.abuledu.org/URI/518a9de2-construction-geometrique-du-drapeau-de-l-europe

Construction géométrique du drapeau de l'Europe

Construction géométrique du drapeau de l'Europe : Le drapeau est rectangulaire avec une proportion de 2:3. Il est composé d'un cercle de douze étoiles d'or sur un champ d'azur. Toutes les étoiles sont disposées verticalement (la pointe vers le haut), ont cinq branches et sont espacées de façon égale selon les positions des heures sur cadran d'une horloge. Chaque rayon d'étoile est égal à un dix-huitième de la hauteur du guindant. La description héraldique officielle donnée par l'Union européenne est : « Le drapeau européen est représenté par un cercle de douze étoiles d'or sur fond bleu. Les étoiles symbolisent les idéaux d'unité, de solidarité et d'harmonie entre les peuples d'Europe. »

Coqueret dit lanterne chinoise. Source : http://data.abuledu.org/URI/505dd30e-coqueret-dit-lanterne-chinoise

Coqueret dit lanterne chinoise

Planche botanique du Coqueret, dit Lanterne chinoise (Physalis alkekengi), Atlas des Plantes de France, 1891. La plante est surtout connue pour son faux-fruit, une baie comestible de couleur orange enfermée dans un calice rouge orangé semblable à une lanterne. Indigène en Europe, sa cueillette est attestée dès le Néolithique sur des sites préhistoriques comme ceux du lac de Chalain dans le Jura français. Cette plante est parfois appelée Amour-en-cage ou Cerise d'hiver. Le terme « alkékenge » est apparu dans la langue française au XIVe siècle, il vient de l'ancien français « alquequange » ou « alcacange », lequel dérive de l'arabe al-kakang. Toute la plante, sauf la racine, peut servir à préparer un vin diurétique. Les fruits peuvent être consommés en salades mais aussi transformés en confiture, gelée, marmelade ou encore être incorporés dans des tartes, clafoutis ou tout autre gâteau.

Crwth celtique. Source : http://data.abuledu.org/URI/533a9a25-crwth

Crwth celtique

Le crwth ou crouth (prononcé kruːθ ou krʊθ en gallois) est un instrument d'origine galloise ou irlandaise, probablement du Xe – XIe siècle, date à laquelle l'emploi de l'archet est devenu commun en Europe occidentale. Il s'agit de l'un des derniers instruments dont aient joué les bardes historiques de la fin du Moyen Âge et de la Renaissance. Le mot gallois crwth et le mot gaélique cruit étaient des termes génériques renvoyant aux instruments à cordes pincées en général, y compris les premières harpes, et les lyres à six cordes communes à toute l'Europe "barbare" du Haut Moyen Âge. Il se joue comme le fiddle qui l'a supplanté. Il connaît un regain d'intérêt depuis quelques années. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Crwth

Cycle de vie du ténia. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e6a806-cycle-de-vie-du-tenia

Cycle de vie du ténia

L'échinococcose est une zoonose provoquée par un ver plat échinocoque. En Europe, il s'agit principalement d'Echinococcus multilocularis. L'homme se contamine accidentellement par contact direct (exemple : léchage par les chiens et chats, ou en les laissant manger dans nos assiettes) ou indirect (avec chien ou chat principalement, et éventuellement un renard ou autres canidés) aboutissant à l'ingestion d'œufs (microscopiques) du parasite. Source : United States Centres for Disease Control Parasitology Identification Laboratory.

Distribution du morosphinx. Source : http://data.abuledu.org/URI/531b2f21-distribution-du-morosphinx

Distribution du morosphinx

Carte de répartition du morosphinx (Macroglossum stellatarum) : en bleu, distribution estivale ; en vert, distribution en toute saison ; en jaune, distribution hivernale. Le Moro sphinx (Macroglossum stellatarum) est un migrateur qui peut se rencontrer presque partout dans l'hémisphère nord en été, mais il réside uniquement dans les climats tempérés les plus chauds (Espagne, Portugal, Italie, Turquie, Afrique du Nord, Asie Mineure et jusqu'au sud du Japon) car il survit rarement à l'hiver aux latitudes plus au nord (comme au nord des Alpes en Europe, ou au nord du Caucase en Russie ou en Sibérie). Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Migration_des_papillons.

Drapeau de Bulgarie. Source : http://data.abuledu.org/URI/537a5848-drapeau-de-bulgarie

Drapeau de Bulgarie

Le drapeau de la Bulgarie (en bulgare, знаме на България, zname na Balgariya) est le pavillon marchand et le drapeau national de la République de Bulgarie. Il a été adopté en 1879, un an après la libération du pays de l'Empire ottoman. Il se compose de trois bandes horizontales de largeur égale : blanc au-dessus, vert au milieu et rouge pour celle du bas. Le blanc symbolise la paix, le vert la fertilité des terres bulgares et le rouge le courage du peuple. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_Bulgarie

Drapeau de l'Albanie. Source : http://data.abuledu.org/URI/537a23e3-drapeau-de-l-albanie

Drapeau de l'Albanie

Le drapeau de l'Albanie est constitué d'un fond rouge avec un aigle à deux têtes en son centre. Il provient du sceau similaire de Gjergj Kastriot Skanderbeg, un Albanais du XVe siècle, meneur de la révolte contre l'Empire ottoman qui conduisit à une période d'indépendance. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_l%27Albanie

Drapeau de l'Autriche. Source : http://data.abuledu.org/URI/537a559d-drapeau-de-l-autriche

Drapeau de l'Autriche

Drapeau de l'Autriche : il est composé de trois bandes horizontales rouge (dessus), blanche et rouge (dessous). Ce drapeau a été adopté au XIIIe siècle par Frédéric II d'Autriche en sa qualité de duc d'Autriche. Mais l'origine semble être l'utilisation comme bannière de la chemise ou de la tunique tachée de sang du duc de Babenberg lors d'une bataille contre les Maures. La chemise avait été protégée en partie par la ceinture qui la barrait. Le drapeau a été repris par l'Autriche lors du remplacement de l'empire austro-hongrois (l'empire de Habsbourg) par la République après la Première Guerre mondiale. La période de rattachement à l'Allemagne entre 1938 et 1945 a été marquée par l'utilisation du drapeau nazi. Le retour à ce drapeau bicolore se fait officiellement le 1er mai 1945. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_l%27Autriche

Drapeau de l'Europe. Source : http://data.abuledu.org/URI/518a954c-drapeau-de-l-europe

Drapeau de l'Europe

Drapeau de l'Europe. Le drapeau européen est le drapeau de l’Union européenne et moins communément du Conseil de l'Europe (institution moins célèbre, mais qui l'a utilisé en premier). Il est décoré de 12 étoiles dorées disposées en cercle sur fond bleu, représentant la solidarité et l’union entre les peuples d’Europe.

Drapeau de la Croatie. Source : http://data.abuledu.org/URI/537a6679-drapeau-de-la-croatie

Drapeau de la Croatie

Le drapeau de la Croatie est composé de trois bandes horizontales, rouge, blanche et bleue selon les couleurs panslaves, mais avec une inversion du bleu et du rouge. Au milieu est placé le blason de la Croatie. Le blason est échiqueté de gueules et d'argent. Il était échiqueté d'argent et de gueules avant la république socialiste. Il est surmonté, de senestre à dextre (de gauche à droite), de cinq petits écus qui représentent les régions constitutives du pays. 1) d'azur au mullet de six branches d'or en chef et au croissant d'argent en champagne, les pointes vers le chef (Vieille Croatie) ; 2) d'azur à deux faces de gueules (Raguse) ; 3) d'azur aux trois têtes de léopard couronnées et lampassées d'or, disposés deux et un (Dalmatie) ; 4) d'azur au cerf d'or, saboté et lampassé de gueules (Istrie) ; 5) d'azur à la face de gueules bordée d'argent, accompagnée en chef d'une étoile d'or à six branches (Slavonie). Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_Croatie

Drapeau de la République tchèque. Source : http://data.abuledu.org/URI/537a7b58-drapeau-de-la-republique-tcheque

Drapeau de la République tchèque

Drapeau de la République tchèque : il est identique au drapeau de l'ancienne Tchécoslovaquie : au premier janvier 1993, lors de la séparation des deux États, la Tchéquie a choisi de garder le drapeau de l'ancienne fédération tandis que la Slovaquie a repris son drapeau historique. Il est composé de trois couleurs : bleu, blanc et rouge, couleurs panslaves adoptées à la convention panslave de Prague en 1848. Le blasonnement pourrait être "parti d'argent et de gueules enté en pointe d'azur". Le coin bleu est toujours fixé au mat. En position verticale, la bande blanche doit être à la gauche de l'observateur et le coin bleu dirigé vers le sol. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_R%C3%A9publique_tch%C3%A8que

Drapeau de Slovaquie. Source : http://data.abuledu.org/URI/537a2851-drapeau-de-slovaquie

Drapeau de Slovaquie

Le drapeau de la Slovaquie (en slovaque : vlajka Slovenska) a été adopté le 3 septembre 1992. C'est un drapeau tricolore composé de trois bandes horizontales reprenant les couleurs panslaves : la bande supérieure est blanche, l'intermédiaire bleue et l'inférieure rouge. L'écu national, de type néogothique, est placé sur le drapeau pour le distinguer des autres drapeaux slaves : décalé du côté de la hampe, il empiète sur les bandes supérieure et inférieure du drapeau. Les proportions du drapeau sont 2:3. Ce drapeau aux dimensions d'1,5 m × 1 m est également le pavillon de la marine marchande slovaque. C'est l'un des quatre symboles officiels de la République slovaque. Depuis le 1er mai 2004, le drapeau européen est hissé à côté du drapeau slovaque, les deux drapeaux forment ensemble la présentation des couleurs de la République slovaque. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Drapeau_de_la_Slovaquie

Enlèvement d'Europe par Jupiter. Source : http://data.abuledu.org/URI/545e49b3-enlevement-d-europe-par-jupiter

Enlèvement d'Europe par Jupiter

Enlèvement d'Europe par Jupiter, par Heinrich Steinhöwel : Giovanni Boccaccio, "De mulieribus claris", Ulm, 1474. "Pour la première moitié le nom se trouve inscrit à côte de la tête de chaque femme, pour le reste il es ajouté entre les deux réglettes. Il n'y en a que trois, qui n'ont qu'un seul trait carré."--Schreiber.

Erythronium ou Dent-de-chien. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ad5dae-erythronium-ou-dent-de-chien

Erythronium ou Dent-de-chien

Erythronium ou Dent-de-chien, Jules Eudes (1856-1938), aquarelliste français qui signait ses œuvres JEUDES, dans : A. Guillaumin, "Les Fleurs de Jardins", tome I, Les fleurs de printemps, Paul Lechevalier, 1929. Erythronium est un genre de plantes herbacées de la famille des Liliaceae. Ces espèces sont parfois appelées "dent-de-chien" en raison de leur bulbe qui ressemble à une canine de chien. Les anglophones les nomment parfois "trout lily" car les feuilles de plusieurs espèces ont des taches un peu comme une truite arc-en-ciel. Il en existe 20 à 30 espèces selon les auteurs. Une seule est indigène en Europe (Erythronium dens-canis). Ces plantes bulbeuses sont à floraison printanière. Leur fleurs qui ressemblent à celles de lys miniatures, apparaissent seule ou en petit nombre sur une tige nue. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Erythronium

Faucon gerfaut. Source : http://data.abuledu.org/URI/51339b82-faucon-gerfaut

Faucon gerfaut

Faucon gerfaut, aquarelle de Archibald Thorburn (1860-1935), illustrateur écossais spécialiste des oiseaux et de leur environnement naturel. Le gerfaut ou faucon gerfaut (Falco rusticolus) est une espèce de rapace qui vit dans les régions les plus septentrionales de l'hémisphère nord en Europe et en Amérique. Il fréquente très souvent les régions rocheuses à la limite des arbres et parfois les côtes marines et les toundras. Son envergure atteint 1,35 m pour une longueur de 51 à 56 cm et son poids varie généralement entre 1 et 1,6 kg. C'est le plus grand faucon du monde. Il se nourrit d'oiseaux marins (mouettes...), de lagopèdes et de petits mammifères (campagnols, lemmings...), son régime alimentaire varie selon les endroits où il vit. "Comme un vol de gerfauts hors du charnier natal" est le premier vers du Poème "Les conquérants" (env. 1868) de José-Maria de Heredia.

Fontaine de Neptune à Florence. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e30907-fontaine-de-neptune-a-florence

Fontaine de Neptune à Florence

Jardin de Boboli à Florence (Palais de Pitti), conçu par Niccolò Pericoli, dit le Tribulation : bassin de l'océan, du sculpteur Bartolomeo Ammannati, représentant Neptune en plein effort sur son char marin. Bartolomeo Ammannati ou Ammanati (Settignano, 18 juin 1511 – 13 avril 1592), est un architecte et un sculpteur de l'école florentine. Il s'est distingué davantage dans l'architecture que dans la sculpture. Il a conçu des bâtiments à Rome, Padoue et Florence. Il a très fortement imité le style de Michel-Ange, dont il a été un des disciples. Le groupe symbolise le désir de Cosme Ier de Médicis de faire de la Toscane une grande puissance navale. Sur un projet initial de Baccio Bandinelli, mort avant sa réalisation, et suite à un concours qui l'oppose à Giambologna et qu'il remporte, sa réalisation lui est attribuée à l'occasion du mariage, en 1565, de François Ier de Médicis avec Jeanne d'Autriche, nièce de Charles Quint.

Formation de la chaîne hercynienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a2b6ae-formation-de-la-chaine-hercynienne

Formation de la chaîne hercynienne

Le cycle varisque ou cycle hercynien (appelé aussi orogénèse varisque ou hercynienne) est un cycle orogénique paléozoïque qui a débuté au Dévonien et s'est terminé avec le Permien. Il est responsable de la formation de la chaîne de montagnes appelée chaîne hercynienne (ou chaîne armoricaine, ou encore chaîne varisque), dont les structures sont encore bien visibles en Europe et en Amérique du Nord. En effet, une partie des Appalaches dans l'Est des États-Unis d'Amérique s'est érigée comme résultat du plissement hercynien, à un moment où l'Amérique du Nord et l'Eurasie formaient un seul continent, la « Laurasie ». Cette chaîne hercynienne est caractérisée par le plissement de tous les terrains primaires plus vieux que le Carbonifère et même, localement, plus vieux que le Permien. Les lignes de côte actuelles sont présentes comme référence.Les lignes rouges sont les lignes de "suture". Les noms en capitales sont ceux des continents qui se sont rejoints pendant ces périodes.

Gaïta galicienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5323189c-gaita-galega

Gaïta galicienne

Gaïta galicienenne : la gaïta est un instrument de musique à vent. Il s'agit d'une cornemuse ayant généralement un seul bourdon dont il existe plusieurs variantes en Europe, et en Amérique latine. La cornemuse traditionnelle de Galice "gaita galega" ou "gaita do fol" est utilisée en Galice, dans certaines zones de la province de Léon et au nord du Portugal entre le Douro et le Miño. Tous les sonneurs de musique traditionnelle galicienne n'utilisent pas la gaita galega. La gaita de boto est la cornemuse du folklore aragonais. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ga%C3%AFta.

Galette des rois en Chine. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f2208c-galette-des-rois-en-chine

Galette des rois en Chine

Impérialisme occidental en Chine : le gâteau des Rois, des Reines et... des Empereurs : Caricature politique montrant le partage de la Chine entre puissances européennes. 16 janvier 1898, supplément "Le Petit Journal". La galette représente la Chine ; elle est partagée entre la reine Victoria, Guillaume II plantant son couteau dans le gâteau pour afficher ses intentions hostiles, Nicolas II de Russie, Marianne diplomatiquement en retrait et l'empereur du Japon en pleine réflexion sur la part à prendre. Un chinois stéréotypé, impuissant, lève les bras au ciel. Henri Meyer (1844-1899) dit Reyem est un caricaturiste et illustrateur français, qui a notamment réalisé des illustrations pour des romans de Jules Verne, aux éditions Hetzel. Il a aussi dessiné de nombreuses illustrations pour la presse, dont une grande quantité de couvertures pour le Petit Journal, gravées par Fortuné Méaulle.

Garibaldi. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f1db00-garibaldi

Garibaldi

Auguste Estienne, portrait de Giuseppe Garibaldi (1807-1882), 1856. in Napoléon III et l'Italie. Garibaldi est un personnage fondamental du Risorgimento italien, pour avoir personnellement conduit et combattu dans un grand nombre de campagnes militaires qui ont permis la constitution de l’Italie unifiée. Il a essayé, le plus souvent, d’agir sous l’investiture d’un pouvoir légitime, ce qui ne fait pas de lui à proprement parler un révolutionnaire : il est nommé général par le gouvernement provisoire de Milan en 1848, général de la République romaine de 1849 par le ministre de la Guerre, et c’est au nom et avec l’accord de Victor-Emmanuel II qu’il intervient lors de l’expédition des Mille. Il est surnommé le « Héros des Deux Mondes » en raison des entreprises militaires qu'il a réalisées aussi bien en Amérique du Sud qu'en Europe, ce qui lui a valu une notoriété considérable aussi bien en Italie qu'à l'étranger. Celle-ci est due à la couverture médiatique internationale exceptionnelle dont il a bénéficié pour l'époque, et qui a relaté, parfois avec romantisme, son épopée. Les plus grands intellectuels, notamment français, Victor Hugo, Alexandre Dumas, George Sand lui ont montré leur admiration. Le Royaume-Uni et les États-Unis lui ont été d'une grande aide, lui proposant, dans les circonstances difficiles, leur soutien financier et militaire.

Gouvernail d'étambot. Source : http://data.abuledu.org/URI/5209d1c7-gouvernail-d-etambot

Gouvernail d'étambot

Schéma du système de montage d'un gouvernail d'étambot sur un navire du Moyen Âge et de l'Époque moderne. Ce système est apparu initialement en Europe du Nord au début du XIIe siècle. 1 : Safran ; 2 : Mèche ; 3 : Tube d'étambot ; 4 : Étambot ; 5 : Bordages. Source : Lawrence V. Mott, "The Development of the Rudder", A.D. 100-1600 : A Technological Tale, Thesis May 1991, Texas A&M University (p. 83, Fig. 7.2). Le gouvernail d'étambot, fixé à l'arrière d'un navire par des charnières, donnait un meilleur contrôle sur sa direction et réduisait l'espace nécessaire aux manœuvres tournantes. Le gouvernail d'étambot est apparu en Europe du Nord au début du XIIe siècle sur les coques. Il est fixé à la poupe, l'arrière de la coque.

Goyaves. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b4d33e-goyaves

Goyaves

Le goyavier (Psidium guajava) est une espèce d'arbre fruitier de la famille des Myrtaceae, originaire des régions tropicales d'Amérique. Natif des Caraïbes et de l'Amérique centrale, c'est un arbre fruitier que l'on trouve dans l'ensemble de l'Amérique Tropicale. Originaire des forêts tropicales humides et sèches, on le trouve également sur les rives des fleuves. En Europe, il n'est pas très rustique et ne résiste pas à des températures négatives prolongées. Le goyavier est un arbre fruitier d'une très grande importance économique. Il existe des variétés de goyaves jaunes (goyave poire) ou vertes (goyave pomme). Elles sont consommées fraîches et peuvent être transformées en confitures, en gelées et en jus de fruits. Ses feuilles, préalablement lavées, peuvent être mâchées ou servir à préparer une décoction que l'on boit en cas de diarrhée, en particulier lorsqu'on contracte la turista.

Gui à fruit blanc. Source : http://data.abuledu.org/URI/5050baf8-gui-a-fruit-blanc

Gui à fruit blanc

Planche botanique de gui (Viscum album), Atlas des Plantes de France, 1891 : plante traditionnelle, qui avec le houx, sert d'ornementation pour les fêtes de Noël et de fin d'année. Les francophones l'appellent aussi Bois de Sainte Croix ou Glu (sert de piège pour les oiseaux). Les Grecs associaient le gui à Hermès, grand messager de l'Olympe. En Europe du Nord, il est d'usage de s'embrasser sous une branche de gui, symbole de prospérité et de longue vie au moment des fêtes de Noël et du jour de l'an (à minuit précisément) : « Au gui l'an neuf ».

Hibou Grand-duc européen. Source : http://data.abuledu.org/URI/522f0474-hibou-grand-duc-europeen

Hibou Grand-duc européen

Le Hibou grand-duc appelé aussi Grand-duc d'Europe (Bubo bubo) est une espèce de rapaces nocturnes que l'on rencontre notamment en Europe. Avec ses 75 cm de haut, le Grand-duc est le plus grand des rapaces nocturnes d'Europe : il fait le double de son congénère le hibou moyen-duc. Qualifiée d'aristocratique, sa silhouette est massive, sa tête, piquée de deux gros yeux rouge-orangé est surmontée d'aigrettes de 8 cm environ (normalement horizontales et un peu repliées vers l'arrière), que l'oiseau dresse verticalement s'il est excité ou dérangé. Rappelons que ces aigrettes ne jouent aucun rôle dans l'audition.

Janvier dans Les Très Riches Heures du Duc de Berry. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c3c83-janvier-dans-les-tres-riches-heures-du-duc-de-berry

Janvier dans Les Très Riches Heures du Duc de Berry

Janvier dans "Les Très Riches Heures du duc de Berry", par les Frères de Limbourg (1385-1416) : Le duc de Berry, assis en bas à droite, dos au feu, est habillé de bleu et coiffé d'un bonnet de fourrure. Il invite ses gens et ses proches à se présenter à lui. Derrière lui figure l'inscription : Approche Approche. Plusieurs familiers du duc s'approchent de lui pendant que des serviteurs s'affairent : les échansons servent à boire, deux écuyers tranchants au centre sont vus de dos ; au bout de la table officie un panetier. Au-dessus de la cheminée figurent les armes du duc, "d'azur semé de fleurs de lys d'or, à la bordure engrêlée de gueules", avec de petits ours et des cygnes blessés. Plusieurs animaux de compagnie sont représentés : petits chiens sur la table, lévrier au sol. La tapisserie du fond de la salle semble représenter des épisodes de la guerre de Troie.

Kouglof. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c9e1f8-kouglof

Kouglof

Le kouglof ou kougelhof1 ou kugelhof ou kugelopf ou encore kugelhopf (en allemand Gugelhupf, en tchèque Bábovka) est une spécialité alsacienne, de l'Autriche, de la Tchéquie et du sud de l'Allemagne. Il s'agit d'une brioche dont la forme est caractéristique. Il se prépare dans un moule spécial en terre émaillée. Il existe à Ribeauvillé une légende qui prétend que cette pâtisserie fut confectionnée pour la première fois par les Rois Mages pour remercier un pâtissier local du nom de Kugel de son hospitalité, et que la forme est celle de leurs turbans. Marie-Antoinette aurait mis à la mode à la cour de France ce gâteau populaire en Autriche. Ce pays a d'ailleurs choisi le kouglof pour le représenter au Café Europe, activité de la Journée de l'Europe 2006.

La maison du professeur Lidenbrock. Source : http://data.abuledu.org/URI/5280b192-la-maison-du-professeur-lidenbrock

La maison du professeur Lidenbrock

La maison du professeur Lidenbrock, illustration by Édouard Riou page 19 de "Voyage au centre de la Terre", 1864, de Jules Verne (1828-1905) : La vieille maison penchait un peu, il est vrai, et tendait le ventre aux passants ; elle portait son toit incliné sur l’oreille, comme la casquette d’un étudiant de la Tugendbund ; l’aplomb de ses lignes laissait à désirer ; mais, en somme, elle se tenait bien, grâce à un vieil orme vigoureusement encastré dans la façade, qui poussait au printemps ses bourgeons en fleurs à travers les vitraux des fenêtres.

Le goéland argenté en Europe. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f72ae5-le-goeland-argente-en-europe

Le goéland argenté en Europe

Aire de répartition du goéland argenté (Larus argentatus) européen. En vert, Zone de nidification ; en bleu, Zone d'hivernage après dispersion ; en jaune : Zone d'hivernage après migration. Bon voilier et bon marcheur, le goéland est un omnivore opportuniste à tendance carnivore, qui n'hésite pas à devenir charognard, ou à pratiquer le cleptoparasitisme, voire le cannibalisme. Oiseau sociable, il niche en colonie et produit chaque année deux ou trois oisillons qui, s'ils parviennent à l'âge adulte, auront une probabilité de survie particulièrement élevée. Comme chez la plupart des oiseaux de mer, la saison de reproduction s'étale sur une longue période. La reproduction proprement dite, c'est-à-dire la ponte et l'élevage de la nichée, se déroule d'avril à juillet ; mais elle est précédée par une longue phase d'appropriation des territoires et de formation des couples. Les dates d'arrivée aux sites de nidification varient avec la latitude : elles sont plus précoces au sud. Ainsi, les goélands argentés sont observés sur leurs territoires au plus tard dès décembre dans le Finistère et au cap Blanc-Nez, début janvier en mer d'Irlande et début mars dans le sud de la Baltique. Les retours sont même signalés dès novembre au pays de Galles. Schématiquement, les mois précédant la ponte proprement dite, c'est-à-dire approximativement de janvier à avril, sont consacrés à l'appropriation et à la délimitation des territoires, à la formation des couples et à l'accouplement, enfin à la construction du nid. Mai est le mois des pontes et de l'incubation pour la majorité des couples, juin et juillet ceux de l'élevage des jeunes. Les oiseaux quittent progressivement les sites de reproduction dans le courant du mois d'août, les colonies étant pratiquement désertes à la fin de ce mois.

Les 5 Piliers de la 3ème Révolution industrielle selon J. Rifkin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cb2cd4-les-5-piliers-de-la-3eme-revolution-industrielle-selon-j-rifkin

Les 5 Piliers de la 3ème Révolution industrielle selon J. Rifkin

Les 5 piliers nécessaires à la troisième révolution industrielle telle que présentée dans le projet de Jeremy Rifkin. Pour lui ces 5 piliers sont également indispensables et doivent être mis en œuvre ensemble. Un défaillance ou un retard de l'un des piliers empêcherait le développement des autres. L’expression « troisième révolution industrielle » (TRI), popularisée par Jeremy Rifkin désigne une nouvelle révolution industrielle et économique, peut-être déjà entamée. Elle est fondée sur une production d'énergie non plus « centralisée », mais « distribuée », l'énergie circulant dans le réseau de manière « intelligente », un peu comme l'information circule dans l'Internet. Des prospectivistes tels que J. Rifkin la jugent nécessaire et urgente pour notamment répondre à la diminution de la production de pétrole et pour une transition vers un développement plus soutenable nécessitant une « économie décarbonée » (produisant moins de gaz à effet de serre). L'enjeu est aussi la survie des écosystèmes et donc de l'humanité qui en dépend et Rifkin ne voit pas de « Plan B ». Elle a été récemment rendue possible par les progrès des Nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC) mais reste à mettre en œuvre. En 2007, le Parlement européen a officiellement adopté cette vision. Ces 5 piliers sont : 1) La transition d'un régime d'énergies carbonées ou nucléaire vers les énergies renouvelables. 2) Reconfigurer les infrastructures et bâtiments (180 millions de bâtiments rien qu'en Europe) en mini-centrales électriques collectant in situ des énergies renouvelables ; au profit d’une production décentralisée d’énergies, proche des endroits où on en a besoin. 3) « installer dans chaque bâtiment et dans toute infrastructure de la société des technologies de l'hydrogène et d'autres moyens de stockage pour conserver l'énergie renouvelable intermittente et garantir la satisfaction de la demande par une offre fiable et continue d'électricité verte ». 4) le développement de "Smart grids" et "intergrids" grâce à une technologie inspirée d’Internet connectant les réseaux énergétiques et électriques (devenus bi-directionnels) en un réseau unique et intelligent. Le réseau électrique sera son propre réseau informationnel. Ceci implique que toutes les mini-centrales de productions d'énergie soient équipés d'un module électronique dans un esprit d'interopérabilité. 5) la transition des flottes de transport vers des véhicules hybrides ou à pile à combustible, pour tous les véhicules motorisés, chaque véhicule pouvant acheter et vendre de l'électricité en se connectant au réseau Smart grid. Ce réseau est continental et marin (hydrogène ou électricité produits par les éoliennes offshore eténergies marines. Il est ouvert et interactif ; chaque batterie ou réservoir d’hydrogène de véhicule ou navire y joue aussi potentiellement : 1) un rôle de réservoir « tampon » du réseau, et 2) un rôle de transporteur d'énergie. Tout véhicule connectable peut - selon les moments - prélever de l'énergie dans le réseau, ou lui en fournir (à partir de ses réserves inutilisées et/ou à partir de modules photovoltaïques.

Les frères Fratellini à Berlin en 1930. Source : http://data.abuledu.org/URI/51c17e2a-les-freres-fratellini-a-berlin-en-1930

Les frères Fratellini à Berlin en 1930

Les frères Fratellini à Berlin en 1930. Les trois frères ont tourné ensemble pendant trente-et-un ans, partout en Europe pour imposer leur génie comique. Originaux et novateurs, ils adaptent pour le jeu à trois des entrées jusqu’à présent interprétées par le duo classique du clown blanc et de l’auguste. En modifiant ainsi l’action et l’intrigue des sketchs, ils redessinent les caractères des personnages, et créent un comique plus fringant.

Lumières de nuit émises sur Terre. Source : http://data.abuledu.org/URI/50db1463-terre-lumieres-de-nuit-jpg

Lumières de nuit émises sur Terre

Lumières de nuit émises par la Terre, Image satellitale composite montrant l'émission nocturne de lumière vers l'espace, essentiellement concentrée dans l'hémisphère nord dans les pays les plus industrialisés ; en Amérique d'une part, en Europe de l'Ouest et dans l'est de la chine et au Japon. L'Inde - où une politique d'éclairage initiée par les Anglais a été poursuivie après l'indépendance - se démarque également. Il s'agit d'une superposition de photographies prises de nuit et par temps clair ; les limites des continents sont produites par l'ajout en couleurs sombres, des photographies équivalentes diurnes. Image composite par la NASA et le NOAA.

Météorologie populaire en 1888. Source : http://data.abuledu.org/URI/53328bf0-meteorologie-populaire-en-1888

Météorologie populaire en 1888

La gravure, dite de Flammarion, ou « au pèlerin », est souvent décrite comme une gravure médiévale, à cause du sujet traité. En réalité le style indique une gravure sur bois allemande de la Renaissance. Elle représente un paysage et un ciel hémisphérique où s'accrochent le Soleil, la Lune et les étoiles, et un homme, qui, à cause de son bâton, fait penser à un pèlerin du Moyen Âge, mais que son vêtement long désigne plutôt comme un clerc, ou un étudiant. À quatre pattes sur le sol, il passe sous la voûte céleste à l'endroit où celle-ci rencontre la Terre, et la position de sa main trahit sa surprise, en découvrant ce qui se trouve au-delà. Au premier plan de ce qu'il découvre figure un rideau de flammes, qui nous désigne le "ciel empyrée" que la cosmologie médiévale plaçait au-delà de la sphère des étoiles fixes. Plus haut, l'étrange roue à deux jantes perpendiculaires est identique aux représentations de la "roue d'Ézéchiel", ce qui confirme qu'il s'agit bien du ciel empyrée chrétien, séjour du créateur. Cependant l'image du soleil à droite est étrangement tronquée, tout comme la roue d'Ezéchiel à gauche, à la différence des authentiques gravures de l'époque. Ceci laisse penser que l'image a été recadrée, et donc que l'image originale en montrait plus à gauche, dans le ciel empyrée. Elle montrait probablement ce qui provoque l'étonnement du personnage. Dans le livre de Flammarion, l'image comporte une légende : Un missionnaire du Moyen Âge raconte qu'il avait trouvé le point où le ciel et la Terre se touchent ... En regard, le texte suivant accompagne l'image : Qu'y a-t-il, alors, dans ce ciel bleu, qui existe certainement, et qui nous voile les étoiles durant le jour ? Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Gravure_sur_bois_de_Flammarion.

Mûrier noir. Source : http://data.abuledu.org/URI/506e86c4-murier-noir

Mûrier noir

Planche botanique N°288 de l'Atlas des Plantes de France de Masclef, 1894 : Mûrier noir (Morus nigra). C'est un arbre fruitier originaire d'Asie occidentale (Sud du Caucase, Arménie, Iran) et naturalisé en Amérique du nord (Canada, États-Unis), en Europe et en Chine et appartenant à la famille des Moracées. Il a été introduit et cultivé dans tout le bassin méditerranéen depuis l'Antiquité pour ses fruits, les mûres, qui sont plutôt délaissés de nos jours.