Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Musique | Instruments à percussion | Instruments à vent | Instruments de musique | Percussion, Musique de | Instruments de musique anciens | Instruments de musique -- Afrique | Instruments de musique mécaniques | Automates (jouets) | Instruments à clavier | Automates sonores | Cornes | Football -- Supporters | Son -- Enregistrement et reproduction -- Appareils et matériel | Studios d'artiste | Joueurs de percussions | Studios d'enregistrement sonore | Claviers (électronique) | Objets miniatures | ...
Avertissement sonore. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d30f73-avertissement-sonore

Avertissement sonore

Avertissement sonore concernant l'usage des Vuvuzelas pendant les rencontres de football.

Corne de brume embarquée ancienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5347f4f6-corne-de-brume

Corne de brume embarquée ancienne

Corne de brume embarquée : modèle embarqué sur les bateaux de pêche du début du 20ème siècle (Musée d’Histoire de la Ville et du Pays Malouin). Une corne de brume est un instrument de signalisation maritime, émettant des signaux sonores par temps de brume pour signaler un obstacle ou danger (récif, banc, jetée..) ou pour signaler leur présence. Il s'agissait autrefois d'une corne animale, remplacée depuis par des cornes en laiton puis en plastique, puis par des cornes alimentées par une cartouche de gaz comprimé. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Corne_de_brume

Djembe. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f03f5f-djembe

Djembe

Le djembé est un instrument de percussion africain composé d'un fût de bois en forme de calice sur lequel est montée une peau de chèvre ou d'antilope tendue à l'aide d'un système de tension (originellement des chevilles en bois ou des cordes en peaux, maintenant le plus souvent des cordes synthétiques et des anneaux en fer à béton), que l'on joue à mains nues et dont le spectre sonore très large génère une grande richesse de timbre. La forme évasée du fût viendrait de celle du mortier à piler le grain.

Dulcitone. Source : http://data.abuledu.org/URI/5347fef8-dulcitone

Dulcitone

Un dulcitone (à l'origine forks piano, où fork = diapason) est un instrument de musique dont le son est produit par une rangée de diapasons métalliques, qui vibrent sous l'action de marteaux similaires à ceux du piano, activés par un clavier à échappement simple (2 modèles : 3 octaves, ou 5 octaves 1/2). Sa fabrication date de la fin du XIXe siècle, début du XXe siècle, par la firme écossaise Thomas Machell & Sons (Glasgow). Sa sonorité fait penser à celle d'un marimba dans les notes graves, atteignant progressivement celle d'un célesta dans les aiguës. Une forme plus ancienne apparaît sous le nom de typophone dans Le Chant de la cloche (Op. 18, création 1886) de Vincent d'Indy. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Dulcitone

Graines de pois rouge réunionnais. Source : http://data.abuledu.org/URI/522ce31b-graines-de-pois-rouge-reunionnais

Graines de pois rouge réunionnais

Graines de pois rouge (abrus precatorius). À La Réunion, les graines sont aussi utilisées dans le kayamb ou "caïambe", instrument de musique rectangulaire fait de bambou creux, qu'on remue des mains pour avoir la "grainée" sonore de la danse maloya.

Joueur de flûte octobasse en concert. Source : http://data.abuledu.org/URI/5395a38e-joueur-de-flute-octobasse-en-concert

Joueur de flûte octobasse en concert

Concert "Tradition et musiques d'aujourd'hui" par Ling Ling Yu (Pipa) et Henri Tournier (flûte octobasse), le vendredi 12 décembre 2008 dans l'auditorium du musée Guimet. Les sonorités très graves de cet instrument, parfaitement maitrisé par H. Tournier, se marient parfaitement avec celles plus sèches et métalliques du pipa de Lingling Yu. Une musique étrange et inédite en résulte qui étonne et charme les oreilles les plus blasées.

Khol bengali. Source : http://data.abuledu.org/URI/53396581-khol

Khol bengali

C'est une version originale de l'est de l’Inde. Il est long comme un mridangam, mais ses faces sont disproportionnées : l'une à droite, est minuscule (7 cm) et l'autre à gauche, est énorme (30 cm). L'instrument est en terre cuite, et donc très fragile, mais très léger, et très sonore. Si on retrouve la pastille noire à droite, elle n'émet en revanche aucun "buzz" et ne subit pas les frappes claquées si caractéristiques. En revanche, on n'applique aucune pâte à gauche. En effet, il s'y trouve une pastille noire (ou brune) permanente, mais elle peut être aussi placée à l'intérieur de la peau ! De ce fait s'offre une nouvelle possibilité de jeu, similaire à celle du baya (tambour basse) du tablâ : on peut utiliser des glissandos du poignet sur la peau et en variant la pression, obtenir un son plus ou moins long du genre "woop". Le nombre de lanières reliant les deux peaux est beaucoup plus important, afin de protéger la caisse de résonance. On n'accorde pas cet instrument à l'aide d'une action mécanique (coup), mais à l'aide d'une réaction physique : on chauffe l'instrument pour monter l'accord. Le khol accompagne les bhajans et les kirtans, les chants religieux dérivés du dhrupad. Il se joue souvent debout et son apprentissage est plus empirique que scientifique. Il est aussi utilisé par les musiciens errants, les bauls. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mridang#Le_khol_bengali

Le rossignol. Source : http://data.abuledu.org/URI/51116d8f-le-rossignol

Le rossignol

Conte d'Andersen, "Le Rossignol", traduit par David Soldi, 1876 (Hachette, wikisource). 3818 mots.

Orgue. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eea70c-orgue

Orgue

L'orgue est un instrument à vent multiforme dont les caractéristiques communes sont de produire les sons à l’aide d’ensembles de tuyaux sonores alimentés par une soufflerie, et accordés suivant une gamme définie. L'orgue est joué le plus souvent à l’aide d’au moins un clavier et le plus souvent d’un pédalier, mais il peut aussi être muni exclusivement d'un système de reproduction (cylindres, cartons, mémoire électronique), ou être joué conjointement par ces deux systèmes.

Pandeiro. Source : http://data.abuledu.org/URI/511284da-pandeiro-

Pandeiro

Le pandeiro est un instrument de percussion du Brésil. Le pandeiro est un tambourin recouvert d'une peau fine. De petites cymbalettes sont disposées sur le bord de l'instrument. La sonorité idéale se traduit par un ton chaud ainsi que par un son sec et cristallin pour les cymbales. Un bon pandeiro reproduit tous les sons de la section instrumentale. Il se différencie du tambourin classique par son unique rangée de cymbalettes.

Piano du musée des automates de Baud. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b557db-piano-du-musee-des-automates-de-baud

Piano du musée des automates de Baud

Piano du musée des automates de Baud en Suisse.

Qraqebs maghrébins. Source : http://data.abuledu.org/URI/5331af54-krakeb

Qraqebs maghrébins

Les qraqeb sont des instruments de percussions idiophones maghrébins. C'est un genre de castagnettes utilisé par les Gnaouas, assez similaires aux anciens crotales. Généralement en fer battu, mais des variétés en bois existent, les qraqeb sont des castagnettes montées sur un manche, ayant la forme d'une cuillère à double embout, de 20 à 30 cm de long. Chaque exécutant utilise deux paires, et les entrechoque par des mouvements d'ouverture-fermeture. Ces quatre qraqeb sont très sonores et rythment la musique gnaoui jouée sur le luth guembri. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Qraqeb

Studio de percussionniste. Source : http://data.abuledu.org/URI/5307289a-studio-de-percussionniste

Studio de percussionniste

Studio de percussionniste.

Stylophone. Source : http://data.abuledu.org/URI/5347fdfb-stylophone

Stylophone

Le Dubreq Stylophone est un instrument de musique électronique miniature, créé en 1967 par Brian Jarvis. Il se compose d'un clavier métallique de 20 notes sur lequel on joue à l'aide d'un stylo relié à un fil électrique, ce qui ferme le circuit et produit la note. Le son produit est pauvre et l'appareil se rapproche davantage du gadget que de l'instrument de musique. Néanmoins, les artistes utilisant le stylophone ajoutent le plus souvent des effets sonores (grâce à des pédales multi-effets) pour enrichir le son et en faire un véritable synthétiseur. Durant sa vie éphémère, le stylophone fut un énorme succès commercial, avec trois millions d'exemplaires vendus, surtout en tant que jouet. On lui connaît quelques rares utilisations musicales, par des artistes comme Pulp, Kraftwerk, Erasure et David Bowie (dans le morceau Space Oddity). On peut noter sa réutilisation grâce à des artistes tels que Little Boots, Spirit of the matter, Dionysos (tournée acoustique 2009) ainsi que Charlie Winston lors de son concert au Point gamma 2009 de l'École polytechnique. Source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Modern_Stylophone.JPG

Supporteurs avec des vuvuzelas. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d30e63-supporteurs-avec-des-vuvuzelas

Supporteurs avec des vuvuzelas

La vuvuzela, appelée lepatata en setswana, parfois francisée en vouvouzela, est une corne d'environ 70 centimètres de long, popularisée dans les années 1990 par les supporters des deux clubs de Soweto en Afrique du Sud : les Kaizer Chiefs (équipés du modèle jaune) et les Orlando Pirates (équipés du modèle noir et blanc). Elle a acquis une renommée internationale lors de la Coupe des confédérations 2009 et est omniprésente lors de la Coupe du monde de football de 2010, devenant un symbole de cette dernière, en même temps qu'un sujet de controverses à cause du bourdonnement incessant qu'elle génère pendant les matchs et leur retransmission. L'étymologie du nom est imprécise, soit du mot zoulou pour « faire du bruit », soit d'une onomatopée (« vou-vou ») imitant le son produit. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vuvuzela

Tarogato hongrois. Source : http://data.abuledu.org/URI/532c4317-tarogato

Tarogato hongrois

Le tárogató, taragot ou torogoata (en français: taragote) est un instrument de musique à vent d'origine hongroise répandu en Ukraine et en Roumanie aussi. Le terme désigne deux instruments différents, tous deux d'origine hongroise : 1) du XVe siècle jusqu'au XVIIIe siècle environ, le tárogató — appelé aussi töröksíp, « flûte turque » — était un type de hautbois avec une anche double, une perce conique, et aucune clef. 2) dès 1890, c'est un bois à anche simple, inventé par le facteur d'instruments Vencel József Schunda. En raison de sa sonorité extrêmement forte et rauque, l'ancien tárogató a été employé comme instrument de signalisation pendant les batailles et les soulèvements nationaux (comme le bugle et la cornemuse). Le tárogató moderne est accordé en Si bémol. Son étendue chromatique est de plus de 2 octaves. Son doigté est proche de celui du saxophone. La forme de sa perce fait que le tárogató est un instrument octaviant. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/T%C3%A1rogat%C3%B3.

Triangle. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e6fd4e-triangle

Triangle

Le triangle est un instrument de musique idiophone constitué d'une barre métallique de section circulaire pliée en deux points de manière à former un triangle plus ou moins régulier. Il est tenu d'une main par le musicien, qui frappe dessus à l'aide d'une tige, également métallique. Sa sonorité cristalline et aiguë lui permet d'être perceptible même lorsqu'il est joué dans un orchestre, amenant une partie rythmique structurant le morceau exécuté.

Vue arrière d'un cajón. Source : http://data.abuledu.org/URI/5304974e-vue-arriere-d-un-caj-n

Vue arrière d'un cajón

Vue arrière d'un cajón (DoubleShot de la S-Série des percussions Kopf) : au dos, un trou d'environ 10cm de diamètre permet la sortie du son (même effet qu'un évent de décompression d'une enceinte de sono). D'apparence rudimentaire, il offre de multiples combinaisons sonores s'adaptant à tous les genres musicaux même s'il reste l'instrument phare des musiques latines, traditionnellement des musiques criollas de la côte péruvienne. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Caj%C3%B3n