Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Instruments à vent | Musique | Instruments de musique | Orgues | Gravure | Orgue | Instruments de musique mécaniques | Harmonica | Instrument à vent, Musique d' | Automatophones | Organistes | Orgue de Barbarie | Dessins et plans | Instruments de musique -- Chine | Vents (instruments de musique) | Basalte | Orgue -- Tuyaux | Musique des rues | Instrumentistes | ...
Anton Bruckner en silhouette. Source : http://data.abuledu.org/URI/54bbaedc-anton-bruckner-en-silhouette

Anton Bruckner en silhouette

Anton Bruckner à l'orgue, silhouette (20 x 26 cm) par Otto Böhler (1847-1913). Source : Böhler, Otto (1914) "Dr. Otto Böhler's Schattenbilder", Vienna, Austria : Rudolf Lechner (Wilhelm Müller), pp. 20, III.

Anton Bruckner et ses admirateurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/54bbafa4-anton-bruckner-et-ses-admirateurs

Anton Bruckner et ses admirateurs

Anton Bruckner à l'orgue et ses admirateurs, 1890, silhouettes (20 x 26 cm) par Otto Böhler (1847-1913). Source : Böhler, Otto (1914) "Dr. Otto Böhler's Schattenbilder", Vienna, Austria : Rudolf Lechner (Wilhelm Müller), pp. 20, III.

Automate du tigre de Tipu. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec925a-automate-du-tigre-de-tipu

Automate du tigre de Tipu

Le tigre de Tippu ou tigre de Tipu (parfois orthographié tippoo ou tipoo) est un orgue représentant un tigre tuant un soldat Britannique : il symbolise l'espoir de victoire de Tipu sur ses ennemis britanniques. Créé pour le sultan Tipu de Mysore en 1790, il est conservé au Victoria and Albert Museum à Londres. Le motif du tigre est souvent vu dans les objets faits pour Tipu, comme son trône. La religion de Tipu était l'Islam, mais le tigre est probablement créé par un artiste dans la tradition des sculptures religieuses Hindoues, ajouté par une mécanisme d'orgue probablement créé par des artisans français.

Basalte. Source : http://data.abuledu.org/URI/50950ba6-basalte

Basalte

Structure géométrique typique des orgues basaltiques (près du fleuve Skjálfandafljót, Islande). Le basalte est une roche volcanique issue d'un magma refroidi rapidement au contact de l'eau ou de l'air. C'est le constituant principal de la couche supérieure de la croûte océanique. Le mot basalte est emprunté du latin basaltes, lui-même probablement dérivé d'un terme éthiopien signifiant « roche noire ». Les régions sombres de la Lune (les « mers ») sont formées de basaltes.

Coulée de lave. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d9ffc-coulee-de-lave

Coulée de lave

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.127 ; manuel scolaire, édition de 1904 : UNE COULÉE DE LAVE LE LONG D'UNE RIVIÈRE. - Lorsque la lave des volcans coulait liquide et brûlante sur leurs flancs, elle s'amassait là où elle rencontrait des obstacles, et en se refroidissant elle forma ainsi des sortes de murs. Plus tard, ces murs se sont fendus et divisés régulièrement. La coulée de lave représentée ici a l'aspect d'une rangée de tuyaux d'orgues.

Dix instruments de musique chinois au 17ème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/54bbe3a2-dix-instruments-de-musique-chinois-au-17eme-siecle

Dix instruments de musique chinois au 17ème siècle

Dix instruments de musique chinois : en haut à gauche, guqin (cithare) ; en haut au centre, yunluo à 5 gongs ; en haut à droite : sheng (orgue à bouche) ; centre gauche : sanxian (instrument à cordes pincées) ; centre : dizi (flûte traversière), guan (oboé) ou dongxiao (flûte verticale) ; centre à droite : paiban (claquettes de bois) ; en bas à gauche : konghou (harpe) ; en bas au milieu : guzheng ; en bas à droite : pian gu (tambour). Source : Li Zhuowu Ping Ben Pipa Ji 李卓吾評本琵琶記 (Li Zhuowu Critizes Pipa Ji), 1573-1619.

Ex libris d'organiste. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b3476f-ex-libris-d-organiste

Ex libris d'organiste

Ex-libris d'organiste, par Louis Rhead (1857–1926).

Harmonica chromatique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec46a7-harmonica-chromatique

Harmonica chromatique

Dernier né de la famille, il permet de jouer toute la gamme chromatique de façon simple. Par contre, il ne dispose pas, de par la disposition de ses notes, de beaucoup de possibilités de jeu en accords. Ses possibilités rythmiques sont donc inférieures à l'harmonica diatonique.

harmonica diatonique. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec45ab-harmonica-diatonique

harmonica diatonique

L'harmonica est un instrument de musique à vent et à anche libre fonctionnant sur le même principe que l'accordéon : des anches métalliques de taille et de poids uniques, produisent des sons en vibrant au passage de l'air (aspiré ou soufflé, ce qui est très peu fréquent pour un instrument à vent). D'une tessiture normale de trois octaves, il se décline en trois grandes familles : l'harmonica diatonique simple ; l'harmonica diatonique double (appelé aussi trémolo) ; l'harmonica chromatique.

Joueur d'orgue de barbarie. Source : http://data.abuledu.org/URI/52ffcbb1-joueur-d-orgue-de-barbarie

Joueur d'orgue de barbarie

Joueur d'orgue de Barbarie à Dinant en Belgique. L'orgue de Barbarie est un instrument de musique mécanique à vent classé dans les orgues. Il fait partie des « automatophones », terme qui englobe tous les instruments destinés à produire de la musique par des procédés mécaniques.

Joueur d'orgue de Barbarie. Source : http://data.abuledu.org/URI/52ffcc52-joueur-d-orgue-de-barbarie

Joueur d'orgue de Barbarie

Joueur d'orgue de Barbarie à Vienne.

Joueur d'orgue de Barbarie. Source : http://data.abuledu.org/URI/52ffcd94-joueur-d-orgue-de-barbarie

Joueur d'orgue de Barbarie

Joueur d'orgue de Barbarie à Paris.

L'organiste. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f5831e-l-organiste

L'organiste

Gravure extraite du livre des métiers de Jost Amman (Das Ständbuch, 1568), représentant une femme assise jouant de l'orgue accompagnée par un homme jouant d'un instrument à cordes.

La chaussée des Géants en Irlande. Source : http://data.abuledu.org/URI/50951084-la-chaussee-des-geants-en-irlande

La chaussée des Géants en Irlande

Détail de la chaussée des géants (en anglais : Giant's Causeway ; en irlandais : Clochán na bhFómharach, ce qui signifie « Le petit tas de pierre des Fomoires ») : formation volcanique située sur la côte d'Irlande du Nord. Située à 3 km au nord de la ville de Bushmills dans le Comté d'Antrim, à l'extrémité septentrionale du plateau d'Antrim, elle se caractérise par environ 40 000 colonnes hexagonales verticales juxtaposées (colonnes ou orgues basaltiques). L'ensemble, érodé par l'action de la mer, évoque un pavage qui débute de la base de la falaise et disparait dans la mer. Les colonnes sont visibles sur l'estran mais aussi dans la falaise haute de 28 mètres, qui constitue la bordure du plateau d'Antrim. Le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986. Classé réserve naturelle nationale en 1987 par le Département de l'Environnement d'Irlande du Nord, le site et sa côte ont également intégré le réseau "Area of Outstanding Natural Beauty" en 1989. Le site appartient et est entretenu par le National Trust.

Limonaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/52ffd331-limonaire

Limonaire

Limonaire au Festival International de Musique Mécanique de Dijon. Un limonaire est un instrument à vent mécanique. La différence fondamentale entre les orgues de foire et les orgues de barbarie tient surtout à leur taille mais aussi à la complexité des dispositifs qui les composent, mais tous deux sont des orgues mécaniques.

Orgue. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eea70c-orgue

Orgue

L'orgue est un instrument à vent multiforme dont les caractéristiques communes sont de produire les sons à l’aide d’ensembles de tuyaux sonores alimentés par une soufflerie, et accordés suivant une gamme définie. L'orgue est joué le plus souvent à l’aide d’au moins un clavier et le plus souvent d’un pédalier, mais il peut aussi être muni exclusivement d'un système de reproduction (cylindres, cartons, mémoire électronique), ou être joué conjointement par ces deux systèmes.

Orgue de la Basilique Saint-Sauveur de Rocamadour. Source : http://data.abuledu.org/URI/535c0e53-orgue-de-la-basilique-saint-sauveur-de-rocamadour

Orgue de la Basilique Saint-Sauveur de Rocamadour

Photo prise en avril 2014 de l'Orgue de la Basilique Saint Sauveur de Rocamadour. L'ancien orgue a été démonté en 2007 et les travaux pour construire le nouveau ont débuté en 2012 ; il a été inauguré par trois jours de concert les 9, 10 et 11 novembre 2013.

Orgue de la chapelle des Maccabées à Genève. Source : http://data.abuledu.org/URI/53029db0-orgue-de-la-chapelle-des-maccabees-a-geneve

Orgue de la chapelle des Maccabées à Genève

Orgue de la chapelle des Maccabées, cahédrale St-Pierre, à Genève.

Orgue du Monastère Sonnenkamp Neukloster. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e99236-orgue-du-monastere-sonnenkamp-neukloster

Orgue du Monastère Sonnenkamp Neukloster

Photo de l'orgue du Monastère Sonnenkamp Neukloster (Mecklenburg-Vorpommern)

Orgues basaltiques en Bohême. Source : http://data.abuledu.org/URI/50950eb5-orgues-basaltiques-en-boheme

Orgues basaltiques en Bohême

"Kamenné varhany" dans la petite ville de Kamenický Šenov au nord de la Bohême (20 km Est de Děčín et 10 km NWest de Česká Lípa). Les orgues (par analogie avec l'instrument) ou les colonnes basaltiques sont une formation géologique composée de colonnes régulières. Elle résulte de la solidification et de la contraction thermique d'une coulée basaltique peu de temps après son émission. La partie inférieure, qui se refroidit ou s'assèche plus lentement, se fracture de la surface vers la profondeur sous forme de prismes sub-verticaux à section hexagonale d'ordre décimétrique. Ces colonnes sont surmontées d'une zone de petits prismes moins réguliers (ou « faux prismes ») pouvant s'associer en gerbes.

Point d'orgue. Source : http://data.abuledu.org/URI/5343c0a2-point-d-orgue

Point d'orgue

Point d'orgue. La suspension du mouvement, exprimée par le point d'orgue est de durée indéterminée. Cette durée est habituellement laissée "au bon goût de l'exécutant", mais dépend aussi du style. En solfège, on appelle point d'orgue un signe en forme de point surmonté d'un demi-cercle, dont la fonction habituelle est de prolonger la durée de la figure de note ou de silence sur (ou sous) laquelle il est placé, ceci, au gré de l'exécutant. Le point d'orgue produit donc une suspension passagère du tempo. Le terme de point d'orgue fait référence à la capacité de cet instrument de tenir une note sans limitation de durée. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Point_d%27orgue

Pupitre métal. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ee9586-pupitre-metal

Pupitre métal

À l'origine, un pupitre est un élément de mobilier muni d'un plan incliné permettant de maintenir ouvert un document afin de pouvoir lire, écrire ou tout au moins faciliter sa consultation. Par extension, en musique, le mot revêt plusieurs sens : objet soutenant une partition, emplacement du chef d'orchestre, section d'un orchestre, tableau de contrôle ou de commande d'un orgue ou d'instruments informatisés.

Quinte du loup et comma pythagoriciens. Source : http://data.abuledu.org/URI/56f9941f-quinte-du-loup-et-comma-pythagoriciens

Quinte du loup et comma pythagoriciens

Quinte du loup et comma pythagoriciens dans le cercle des quintes justes construit à partir du do. En musique, le loup est une perturbation d'un ordre établi. Traditionnellement la quinte du loup est l'intervalle formé par les notes laflat - miflat dans les instruments à claviers construits à la renaissance et pendant la période baroque (orgue et clavecin).

Schéma d'un orgue. Source : http://data.abuledu.org/URI/58611036-schema-d-un-orgue

Schéma d'un orgue

Schéma d'un orgue.

Serinette. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fff60d-serinette-

Serinette

Serinette fabriquée par Bennard à Mirecourt, dans les Vosges, en 1757 exposée au Musée Historique de Lausanne : une serinette est un instrument de musique mécanique primitif assimilable à un orgue destiné à apprendre des mélodies courtes à des oiseaux siffleurs. Elle est à l'origine du verbe "seriner" (répéter de nombreuses fois). Ces instruments sont relativement simples. Ils sont composées d'un cylindre de bois comportant des pontets en métal. Ceux-ci commandent l'ouverture de petits clapets qui admettent de l'air dans des tubes d'orgue (généralement en étain) accordés au notes de l'instrument. L'air est brassé par deux soufflets en peau eux-mêmes actionnés par une manivelle. C'est également cette manivelle qui fait tourner le cylindre avec la mélodie au moyen d'une vis sans fin. Le morceau « enregistré » sur le cylindre dure de 10 à 20 secondes, dépendant beaucoup de la personne qui joue de l'instrument. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Serinette.

Sheng asiatique. Source : http://data.abuledu.org/URI/53303f43-sheng-

Sheng asiatique

Le sheng est un instrument de musique à vent à anche libre. Orgue à bouche chinois, il date de 2000 avant JC puisqu'il est mentionné dans le Che-king (Livre des Odes ou de la Poésie). Le sheng a un réservoir en métal et entre 17 et 30 tuyaux en bois d'ébène ou en métal chromé, muni chacun d'un petit orifice à couvrir avec les doigts (comme une flûte) et une anche libre, permettant ainsi une polyphonie tant à l'inspiration qu'à l'expiration. On pense souvent que ce sont Johann Wilde et le Père Amiot (respectivement en 1740 et 1777) qui ont ramené les premiers shengs en Europe à la suite de leur voyage en Chine. C'est seulement au début du XIXe siècle que le sheng d'Amiot inspira l'invention de l'harmonium, de l'harmonica puis de l'accordéon. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sheng

Sho japonais. Source : http://data.abuledu.org/URI/533166da-sho

Sho japonais

Le shō est le nom japonais de l'orgue à bouche d'origine chinoise, où il est appelé sheng. Il accompagne la musique gagaku. C'est un instrument à vent qui fonctionne sur le principe de l'anche libre, celle-ci étant très fine donc très sensible. Les tuyaux qui le composent sont perpendiculaires à l'embouchure. Le musicien souffle dans l'embouchure en bas à droite de l'instrument. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sh%C5%8D

Silhouettes du cabinet impérial russe. Source : http://data.abuledu.org/URI/514f211c-silhouettes-du-cabinet-imperial-russe

Silhouettes du cabinet impérial russe

Silhouette de David Roentgen dans le cabinet impérial à Saint-Pétersbourg, par Johann Friedrich Anthing (1753-1805) silhouetteur et historien allemand. Exerçant son art à Saint-Pétersbourg dès 1783, il y dessine les membres de la famille impériale, notamment le Grand Duc Paul Petrovitch (futur Paul Ier) et sa femme Maria Fedorovna. David Roentgen (1743-1807) est un ébéniste allemand, qui a travaillé pour la Cour de France. Il a fourni au roi Louis XVI, le meuble le plus cher jamais commandé. Ce "cabinet du Roi", tout à la fois commode, orgue et pendule, fut dépecé au XIXe siècle et transformé en petits meubles plus facilement négociables.