Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Gravure | Dessins et plans | Inventions | Physique | Ressorts | Enseignement technologique | Enseignement scolaire | Dix-neuvième siècle | Bandes dessinées en éducation | Peinture | Images d'Épinal | Plantes | Agriculture | Spirales | Marseille (Bouches-du-Rhône) | Santons | Sculpture en terre cuite | Provence (France) | Génie mécanique | ...
Avion en papier. Source : http://data.abuledu.org/URI/518f765a-avion-en-papier

Avion en papier

Fabrication d'un avion en papier par pliage. Un avion en papier est un origami (ou pliage) que l'on fabrique artisanalement en pliant du papier de manière à ce qu'il puisse planer comme le ferait un planeur. Sa popularité est due au fait que c'est l'un des types les plus simples d'origami et des plus faciles à maîtriser par un débutant. Dans sa version la plus simple, il ne requiert que six étapes pour être achevé correctement.

Chaise à sel. Source : http://data.abuledu.org/URI/520fdc79-chaise-a-sel

Chaise à sel

Ancienne chaise à sel (région entre Doubs et Jura Suisse), destinée à cacher le sel aux yeux des controleurs d'impôts. Le sel alimentaire, indispensable à tout être humain, est l’élément principal utilisé pour la conservation des aliments. La taxe temporaire sur le sel établie en 1246, devint permanente puis monopole d’État en 1343 et ne fut supprimée définitivement qu’en 1946. Cette taxe était variable en fonction des régions et des droits que celles-ci avaient conservés à leur rattachement à l’État français. D’en d’autres cas, était fonction du voisinage avec des pays étrangers ou des régions productrices de sel. Cet impôt prélevé par la ferme générale suscita au cours des sept siècles une solide vocation dédiée à la contrebande et pratiquée par des faux sauniers toujours plus ingénieux et créatifs. Pour la conservation à l’abri de l’humidité, le coffre en bois, mis à proximité de la cheminée, est le plus indiqué des récipients. De là à créer un coffre qui fera office de chaise, il n’y avait qu’un pas à faire. De plus, cette chaise était constamment assignée à la grand-mère qui, de par sa longue robe de l’époque, cachait entièrement la partie coffre. Le gabelou, ou douanier de l’époque, par galanterie sans doute, ne dérangeait point l’aïeule, négligeant de ce fait le contrôle de ce mobilier. La matière utilisée pour la fabrication du meuble est variable selon les régions et la fortune du client, néanmoins pour une bonne conservation et une bonne tenue du meuble à l’usure et à la déformation, on utilisait de préférence le bois de sapin pour la partie coffre.

Châles, écharpes et nappes à Bangkok. Source : http://data.abuledu.org/URI/533c5c99-chales-echarpes-et-nappes-a-bangkok

Châles, écharpes et nappes à Bangkok

Châles en pashmina, écharpes et nappes à Bangkok, en Thaïlande. La fibre de pashmina est principalement utilisée pour confectionner des châles — du persan shâl — dits « du Cachemire », et des écharpes. La fabrication se fait principalement à Srinagar, dans l'État indien du Cachemire. Le terme pashmînâ est également utilisé pour désigner ces châles et, par extension, les châles ou écharpes s'y apparentant. Il faut le duvet de dix chèvres pour produire un châle de pashmînâ. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pashm%C3%AEn%C3%A2

Chanvre cultivé. Source : http://data.abuledu.org/URI/506dfe56-chanvre-cultive

Chanvre cultivé

Planche botanique N° 293 de l'Atlas des Plantes de France de Masclef, 1894 : Chanvre cultivé (Cannabis sativa). Le chanvre connaît de multiples utilisations, telles les tissus, la construction, les cosmétiques, l'isolation phonique et thermique, la fabrication d'huiles, de cordages, de litières, l'utilisation sous forme de combustibles, en papeterie, pour l'alimentation humaine, l'alimentation animale, comme biocarburants, pour des usages médicamenteux, pour un usage récréatif ou comme matériaux composites en association avec des matières plastiques. La filière chanvre trouve un regain d'intérêt avec l'augmentation du prix du pétrole et la prise de conscience environnementale. Les pays européens et les collectivités locales de ces pays tentent ainsi de favoriser à nouveau la culture du chanvre. Le chanvre est une des premières plantes domestiquées par l'homme, au Néolithique, probablement en Asie. Il a ensuite accompagné migrations et conquêtes pour se répandre sur tous les continents. Jadis, le Canabis sativa, était considéré comme une plante magique.

Cordes vibrantes harmoniques. Source : http://data.abuledu.org/URI/5299378d-cordes-vibrantes-harmoniques

Cordes vibrantes harmoniques

Cordes vibrantes harmoniques. Le capteur à corde vibrante permet de déterminer la tension de la corde en mesurant sa fréquence de résonance (premier mode de vibration). Sa longueur initiale est déterminée lors de sa fabrication. À partir de la tension de la corde, on déduit son allongement. Ce principe physique permet donc de mesurer la déformation de la structure sur laquelle est fixé le capteur en ses deux extrémités. La mesure de la fréquence de résonance est obtenue par l'intermédiaire d'une bobine électromagnétique. C'est cette même bobine qui sera utilisée pour exciter la corde via une impulsion électrique et permettre ainsi la mesure. Souvent le capteur inclut une deuxième corde vibrante non liée à la structure afin de tenir compte de l'influence de la température sur la mesure.

Évolution de la bicyclette, 1860. Source : http://data.abuledu.org/URI/50edaf74-evolution-de-la-bicyclette-1860

Évolution de la bicyclette, 1860

Évolution de la bicyclette, 1860 : la bicyclette à pédales de Pierre Michaux. Pierre Michaux (1813-1883) est un artisan serrurier et charron français. Il créa et développa la fabrication des vélocipèdes à pédale (les michaudines) en ajoutant une manivelle à la roue avant d'une draisienne, et inventant ainsi la pédale. Il occupe, à ce titre où il est considéré en ingénieur inventeur, avec son fils Ernest, une place unique dans l'histoire de la bicyclette. D'autres modifications suivent également : l'ajout d'un frein et puis le doublement du diamètre de la roue avant. La fabrication commence avec deux vélocipèdes puis une centaine de vélocipèdes à pédale en 1862 tellement l'engouement pour cette nouvelle invention est grand. De 1867 à 1870, c'est l'apogée du vélocipède, la compagnie Michaux emploie 300 ouvriers pour produire deux cents vélocipèdes par jour.

Fabrication de la porcelaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/524da219-fabrication-de-la-porcelaine

Fabrication de la porcelaine

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.131 ; manuel scolaire, édition de 1904 : OUVRIER FABRIQUANT LA PORCELAINE. - La porcelaine se fabrique avec une terre très fine, le kaolin, qu'on réduit en pâte. Ensuite on divise cette pâte en feuilles blanches comme des feuilles de papier. L'ouvrier de droite tient une de ces feuilles entre ses mains et va l'appliquer sur le moule pour en faire un saladier. En même temps, il fait tourner le moule. L'ouvrier de gauche est plus avancé en besogne. Sa feuille a déjà la forme du moule et il achève de l'appliquer avec une éponge. Il n'y a plus ensuite qu'à faire cuire au four les objets fabriqués.

Fabrication de ressorts de montres. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d84d5-fabrication-de-ressorts-de-montres

Fabrication de ressorts de montres

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.82 ; manuel scolaire, édition de 1904 : LE TRAVAIL DU SOIR DANS UNE FERME DU JURA. - C'est dans les fermes du Jura que se fabriquent en grande quantité les ressorts de montre les plus délicats. En passant près des fermes, il est rare qu'on n'y entende pas le bruit du marteau ou de la lime. - Le métier à bas, auquel travaille la fermière de droite, a été inventé par un Français, un ouvrier serrurier des environs de Caen. Avec ce métier on fabrique, bien plus vite qu'avec la main, des bas presque aussi solides.

Gentiane jaune. Source : http://data.abuledu.org/URI/505cb018-gentiane-jaune

Gentiane jaune

Planche botanique de la Gentiane jaune ou grande gentiane (Gentiana lutea), Atlas des Plantes de France, 1891. Noms locaux : gentiane officinale, jouvansanne, quinquina d'Europe, quinquina des pauvres, lève-toi-et-marche, jansonna et quinquina indigène. Le rhizome et les racines sont utilisés en phytothérapie comme le laissent supposer ses nombreux noms vernaculaires. Il faut attendre sept à dix ans avant de pouvoir les récolter. La récolte est réalisée essentiellement dans le Massif Central par les Gençanaïres. À l'aide d'une fourche spéciale appelée « fourche du diable », ils peuvent extraire plus de 200 kg de racines par jour. C'est un travail pénible qui s'effectue de mai à octobre. Ce sont près de 1 000 à 1 500 tonnes qui sont utilisées chaque année pour satisfaire les besoins de l'artisanat et l'industrie. En volume, la gentiane est une des trois premières plantes médicinales et aromatiques utilisées en France et ses applications sont nombreuses (pharmacie et médecine humaine et vétérinaire, boissons et spiritueux, cosmétique, fabrication d'arômes et d'extraits, gastronomie…).

Histoire du papier en seize vignettes. Source : http://data.abuledu.org/URI/546fc7a3-histoire-du-papier-en-seize-vignettes

Histoire du papier en seize vignettes

Imagerie d'Épinal n°3819 - l'histoire du papier. Planche appartenant à la série de 50 planches réalisées par l'éditeur Gaston Lucq (dit Glucq) entre 1880 et 1884. Ces planches seront retravaillées en 1905 et une dernière fois à la fin de la première guerre mondiale.

Histoire du sucre en seize vignettes. Source : http://data.abuledu.org/URI/546fdac8-histoire-du-sucre-en-seize-vignettes

Histoire du sucre en seize vignettes

Imagerie d'Épinal n°3828 - l'histoire du sucre. Planche appartenant à la série de 50 planches réalisées par l'éditeur Gaston Lucq (dit Glucq) entre 1880 et 1884. Ces planches seront retravaillées en 1905 et une dernière fois à la fin de la première guerre mondiale.

Kokeshi japonaise. Source : http://data.abuledu.org/URI/52016ea6-kokeshi-japonaise

Kokeshi japonaise

Kokeshi, poupée japonaise traditionnelle. Les kokeshi ont été créées il y a 150 ans, par les kiji-shi (en japonais : artisans du bois) dans le nord de Honshū (la plus grande île du Japon), dans la région de Tōhoku. Leur origine remonte à la fin de l'ère Edo, leur fabrication est artisanale. Les kokeshi sont peintes et décorées de fleurs, puis recouvertes de laque. Elles sont à l'origine fabriquées en bois (cerisier, poirier, cornus ou érable). Afin de pouvoir créer une poupée kokeshi, le bois doit être séché pendant 1 an à 5 ans, pour qu'il soit apte à la sculpture. « Il y a bien longtemps, lorsque les gens de son village vivaient encore dans une très grande misère, il pouvait arriver que les femmes tuent leurs propres enfants, juste après la naissance, pour ne pas les condamner à mourir de faim. Pour chaque enfant ainsi tué, on fabriquait une kokeshi, ce qui veut dire 'faire disparaître l'enfant', afin que les gens n'oublient jamais que c'est grâce au sacrifice de ces enfants qu'ils avaient survécu. »

La chaîne sans fin de Vaucanson. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec96ce-la-chaine-sans-fin-de-vaucanson

La chaîne sans fin de Vaucanson

Une chaîne sans fin de Vaucanson (1709-1782). Le cardinal de Fleury lui confie le poste d’inspecteur général des manufactures de soie en 1741, le roi souhaitant réorganiser cette industrie, ce qui entraînera l’arrêt de ses travaux sur les automates. De mai à octobre 1742, Jacques Vaucanson, accompagné d’un spécialiste lyonnais de la soie, le sieur Montessuy, inspecte les manufactures de France, mais aussi d’Italie. S’ensuivent des perfectionnements sur les diverses machines, dont le moulin à organiser, qui fonctionne à l’aide d’une chaîne sans fin appelée « chaîne Vaucanson », pour laquelle il invente une machine de fabrication. Il meurt le 21 novembre 1782, à Paris, en léguant ses machines au roi, legs qui sera une des bases de la collection du Conservatoire national des arts et métiers.

Les vendanges, le pressoir. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d8f08-les-vendanges-le-pressoir

Les vendanges, le pressoir

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.101 ; manuel scolaire, édition de 1904 : Gravure extraite du "Tour de la France par deux Enfants (G. Bruno)" LA FABRICATION DU VIN. - Les vignerons foulent le raisin, avec les pieds ou le pressoir, pour en faire sortir le jus. On verse ensuite ce jus dans les grandes cuves de gauche et on l'y laisse fermenter. Quand le jus fermentera dans la cuve, il se produira alors un gaz toxique appelé acide carbonique. Les vignerons ne doivent donc entrer dans un cellier, et surtout dans une cuve, qu'avec les plus grandes précautions, sous peine de tomber asphyxiés.

Musée des santons à Marseille. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e8e8fe-musee-des-santons-a-marseille

Musée des santons à Marseille

Musée des santons de Provence Marcel Carbonel (collection privée marcel Carbonel). Architecte d'intérieur, Maurice Padovani, Marseille : Marcel Carbonel, né à Lyon le 25 juillet 1911, décédé à Marseille le 25 mai 2003 à l'âge de 92 ans, est un santonnier marseillais, doyen de sa profession. Pour fabriquer le moule original d'une nouvelle création appelé « moule-mère », il utilise du plâtre de Paris de couleur jaunâtre; ses particularités sont la finesse de l'empreinte, sa densité et sa solidité. Pour les moules de reproduction, il utilise un plâtre moins dur qui permet de démouler plus facilement le sujet. La forme des moules de reproduction est importante ; elle est arrondie en haut du moule afin de faciliter l'estampage en série. Ensuite, il laisse sécher le santon et le cuit dans un four électrique à une température qui atteint progressivement 980 °C. Il décore ses santons avec des gouaches de sa propre fabrication. Grâce à sa formation de lithographe, il met au point ses propres gouaches en broyant manuellement des pigments avec de la gomme arabique dure, dite « Kitir », qu'il décante lui-même. Il utilise 19 pigments de base (ocre rouge, ocre jaune, terre de sienne, terre de sienne brûlée, rouge hélios, rouge d'alizarine, rose tyrien, vert de chrome, vert valentine, violet d'alizarine, jaune hansa, jaune de chrome, bleu de cobalt, bleu de manganèse, bleu outremer, bleu de prusse, noir d'ivoire, blanc de titane, blanc de lithopone, qu'il mélange pour créer sa propre palette de 124 couleurs répertoriées et dosées. Ce procédé, d'après son expérience, permet en effet d'obtenir des couleurs plus vives et éclatantes que les gouaches en tube du commerce auxquelles ont généralement recours les autres santonniers. En 1961, la discipline santonnière rentre à la Sorbonne où Marcel Carbonel sera le premier santonnier à être distingué Meilleur ouvrier de France ; cette discipline est toujours en vigueur. Le 9 mai 2003, il est fait chevalier de la Légion d'honneur. Sa collection privée est constituée de pièces originales faites d'argile (cuite ou crue), papiers mâchés, bois sculpté et précieux, verre filé de Murano, plâtre, céramique, porcelaine, polychrome, maïs, liège, tissus (santons habillés). En 1997, cette collection est mise en valeur au travers d'un musée permettant aux visiteurs d'explorer cet artisanat. De la collection privée de Marcel Carbonel de plus de quatre mille cinq cents pièces, seules 2 421 pièces sont exposées.

Parties fonctionnelles d'une machine automatisée. Source : http://data.abuledu.org/URI/52e520a2-parties-fonctionnelles-d-une-machine-automatisee

Parties fonctionnelles d'une machine automatisée

Un mécanisme est un ensemble de pièces dont au moins une est mobile par rapport aux autres. Le but d'un mécanisme est de réaliser un mouvement tout en effectuant un effort, soit essentiellement : saisir un objet et le déplacer ou déformer de la matière (fabrication, marquage). Le mécanisme agit sur un objet, éventuellement sur une personne ou un animal (par exemple dans le cas d'un véhicule, d'un ascenseur). Un tel système comporte : A) une partie commande (PC) : 1) pupitre de commande et de contrôle : c'est l'interface avec l'utilisateur, il comprend des moyens d'action (manivelles, manettes, pédales, boutons, volants, …) et de contrôle (voyants, cadrans) ; il peut s'agir d'un ordinateur. 2) automate : tout ou partie des opérations peut s'effectuer sans l'intervention d'une personne, 3) sécurités : évite l'accident ; B) une partie opérative (PO) : 1) effecteurs : ce sont les pièces qui agissent sur l'objet, 2) guidage : ce sont les pièces qui assurent que l'effecteur suit bien le mouvement prévu, comme les rails (déplacement en translation), les charnières (pivotement), … 3) actionneurs : ce sont les pièces qui provoquent le mouvement : moteurs, vérins, … 4) capteurs : ce sont les pièces qui renseignement la partie commande et permettent la régulation : détecteurs de position, de mouvement, thermomètre, … Source : http://fr.wikiversity.org/wiki/M%C3%A9canique_pour_l%27enseignement_technique_industriel/Notions_de_m%C3%A9canisme_et_de_structure.

Pic à glace. Source : http://data.abuledu.org/URI/5149de57-pic-a-glace

Pic à glace

Un pic à glace est un ustensile de cuisine permettant de briser les blocs de glace. Généralement doté d'une ou plusieurs pointes acérées, il permet la destruction de ces blocs par un choc mécanique.

Presse à balancier de 1831. Source : http://data.abuledu.org/URI/538efc65-presse-a-balancier-de-1831

Presse à balancier de 1831

Presse à balancier de 1831 en fer, bronze et acier, installée à l'hôtel des monnaies royal de Madrid en 1832. Invention de 1803 par Philippe Gengembre (1764-1838), fabriquée en 1831 par J.F. Saulnier d'après les inscriptions. Ce modèle porte le nom d'Austerlitz parce que les premières presses ont été fabriquées en fondant les canons russes capturés après cette bataille. Hauteur 77cm, Largeur 40cm. Lieu de conservation : Musée archéologique de Madrid. La frappe au balancier ou frappe au moulin est une technique utilisée pour frapper les monnaies par pression, inventée au XVIe siècle : le balancier se présentait comme une presse agissant par percussion du flan par les coins au moyen d'un arbre posé sur un socle, portant une vis et muni de deux bras d'acier, qui étaient prolongés par de lourdes boules de plomb et actionnés par 8 à 12 hommes au moyen de courroies attachées à des anneaux à l'extrémité des barres. La vis portait le coin mobile qui venait frapper le flan posé sur le coin fixe. Les équipes se relayaient tous les quarts d'heure tant le travail était pénible et fatigant. Le rendement du procédé était de 30 monnaies à la minute. Le procédé a permis la fabrication des monnaies françaises entre 1640 et 1830 environ, avant d'être remplacé par la frappe au levier. Il a produit les plus beaux documents de la numismatique française : en particulier les louis d'or et les écus et divisionnaires d'argent de Jean Warin et Isaac Briot produits entre 1640 et 1645. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Frappe_au_balancier

Ressort en spirale. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c6eae5-ressort-en-spirale

Ressort en spirale

Un Slinky (aussi appelé Ondamania) est un jouet en forme de ressort, fait de métal ou de plastique, inventé par l'ingénieur en mécanique Richard James à Philadelphie dans les années 1940. La particularité de ce jouet est qu'il est capable de descendre les marches d'un escalier une fois son mouvement amorcé.

Taille-douce 01. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120e6c0-taille-douce-01

Taille-douce 01

Taille-douce : première étape. Des creux sont créés sur la plaque (l'échelle des creux, souvent microscopiques, n'est pas représentative sur ce dessin schématique). De par l'importance de l'usage des supports de cuivre dans la taille douce, celle-ci se confond avec la chalcographie (gravure sur cuivre), bien que cette dernière technique puisse se pratiquer, par extension, sur d'autres plaques métalliques (zinc, laiton). La grande précision de dessin permise par cette technique l'a particulièrement destinée à la fabrication des billets de banque et des timbres-poste.

Tourne-disque. Source : http://data.abuledu.org/URI/52483cdc-tourne-disque

Tourne-disque

Platine tourne-disques haute fidélité Thorens, des années 1980. Avec l’apparition des chaînes haute-fidélité, on a dissocié l’amplification de la lecture proprement dite, le tourne-disques étant alors désigné par le terme de platine ou de table de lecture. Ce dispositif est le seul à être encore couramment commercialisé pour un usage personnel. Les platines sont destinées à une reproduction de qualité sur un spectre de fréquences aussi large que possible, qui s’étend environ de 30 Hz à 18 kHz. Les exigences quant à leur fabrication sont donc considérablement plus strictes que celles imposées aux électrophones. Leur plateau a un diamètre légèrement supérieur à celui des disques microsillons de 30 cm et le niveau de bruit toléré est extrêmement faible, surtout aux basses fréquences. Elles sont équipées de moteurs à courant continu et d’une régulation électronique précise de la vitesse de rotation, ou de moteurs alternatifs synchrones qui mettent en rotation un plateau lourd par l’intermédiaire d’une courroie élastique. Leur tête de lecture est une tête magnétique, différente des têtes piézo-électriques, et délivre un signal électrique considérablement plus faible, de l’ordre de 5 mV environ. Elles nécessitent un préamplificateur spécial qui respecte rigoureusement la norme RIAA. Un tel préamplificateur, désigné sous le nom de préamplificateur correcteur, est en général inclus dans les équipements Hi-Fi de bonne qualité, mais peut aussi être installé dans un boîtier séparé.

Usine à gaz au XIXème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/524efae5-usine-a-gaz-au-xixeme-siecle

Usine à gaz au XIXème siècle

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.274 : manuel scolaire, édition de 1904. USINE A GAZ - Pour fabriquer le gaz, on enferme la houille dans de grands cylindres de fonte et on la fait chauffer ; le gaz s'en échappe et, après avoir été purifié, il se rend dans ces espèces de grandes cloches renversées qu'on voit à gauche dans la gravure, e qu'on appelle gazomètres. De ces cloches partent les tuyaux qui conduisent le gaz dans les rues et dans les magasins.

Vache d'abondance en train de brouter. Source : http://data.abuledu.org/URI/53693a56-vache-d-abondance-en-train-de-brouter

Vache d'abondance en train de brouter

L’abondance est une race bovine française. C’est une vache de moyen format (1,30 m de hauteur au garrot et 580 à 680 kg pour les femelles), à robe rouge acajou, mais avec la tête (sauf les "lunettes" rouges autour des yeux), le ventre, les extrémités des pattes et la queue de couleur blanche. C’est une race mixte : bonne laitière et une bonne conformation pour la boucherie. Son lait est à la base de la fabrication de fromages AOC, le reblochon, l’abondance, la tome des Bauges et le beaufort. Ces vaches sont appréciées pour leurs qualités d’élevage : rusticité, aptitude à la marche, résistance aux amplitudes thermiques, facilité de vêlage, aptitude à la consommation de fourrages grossiers et leur longévité. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Abondance_%28race_bovine%29

Vélomobile Waw. Source : http://data.abuledu.org/URI/51fb6f70-velomobile-waw

Vélomobile Waw

Vélomobile carrossé Waw : en 2003, autour de Dries Callebaut, sur un projet de Frederik Van De Walle. Aujourd'hui c'est un vélomobile abouti, aérodynamique, avec une coque solide en aramide (nom commercial : Kevlar) et fibre de verre. Le poids est contenu (30 kg). Il s'en est vendu plus de 80. Une assistance électrique Bion-X est proposée en option. Seules les roues avant ont une suspension. Arrive Brecht Vandeputte architecte et designer : le Bries est lancé brièvement en 2007 sur la même base : modulaire, à roues de 16 et 20". La marque a à nouveau changé de propriétaire. Elle fabrique maintenant ses carrosseries en République Tchèque ce qui a raccourci les délais de livraison et amélioré la qualité de fabrication. Le poids, réduit à 28 kg dans la version standard, peut en version carbone s'abaisser en dessous de 24 kg.

Vente de sacs indiens wayuu en Colombie. Source : http://data.abuledu.org/URI/538127fd-vente-de-sacs-indiens-wayuu-en-colombie

Vente de sacs indiens wayuu en Colombie

Indigènes Wayuu, tisseuses de sacs indiens au Camellón de Riohacha, La Guajira en Colombie. Les Wayuu vivent essentiellement du tissage, dont la fabrication d'habits notamment, et cultivent une culture orale propre aux anciens peuples et aux actuelles ethnies indiennes d'Amérique du Sud. Ils parlent leur propre langue ainsi que l'espagnol. Ces Indiens sont les seuls à ne pas avoir été conquis par les Espagnols et ont maintenu une certaine indépendance dans les deux pays dans lesquels ils vivent. L'actrice vénézuélienne Patricia Velásquez, originaire de la région, a créé la fondation Wayúu Taya pour améliorer l'accès aux soins médicaux et à l'éducation pour ces populations. Le financement de cette fondation provient notamment de la vente de sacs tissés incorporant des motifs traditionnels. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Wayuu