Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Aliments | Métiers | Musique | Instruments de musique | Métiers dangereux | Objets usuels | Cuisine (sucre) | Fruits | Gastéropodes | Jeux d'extérieur | Instruments à vent | Métiers du bâtiment | Chiens de garde et de protection | Humour | Architecture | Art chrétien (Moyen âge) | Contreforts | Cathédrales | Ressources minérales | ...
Abricot sec non traité. Source : http://data.abuledu.org/URI/501cf587-abricot-sec-non-traite

Abricot sec non traité

Abricot sec de couleur sombre. La couleur plus foncée est dur au fait qu'il n'a pas été traitée avec du dioxyde de soufre (E220), ni de sorbate de potassium (E202).

Allée de platanes en Dordogne. Source : http://data.abuledu.org/URI/510b139e-allee-de-platane-en-dordogne

Allée de platanes en Dordogne

L'allée de platanes et de cèdres du château de Caudon, Domme (Dordogne) : en 1777, l'avocat Jacques de Maleville, l'un des futurs rédacteurs du Code civil, achète le domaine de Las Bories, un ancien repaire noble. Il y fait édifier le château de Caudon en 1805. Son fils Pierre Joseph aménage ensuite le parc et fait construire des communs et une orangerie.Le domaine, avec son allée de platanes et ses jardins de buis, est classé parmi les jardins remarquables.

Allée Jacques Garnerin, Parc Monceau, Paris 8. Source : http://data.abuledu.org/URI/5399c32a-allee-jacques-garnerin-parc-monceau-paris-8

Allée Jacques Garnerin, Parc Monceau, Paris 8

Allée Jacques Garnerin, Parc Monceau, Paris 8 : "Jacques Garnerin, premier parachutiste, 1769-1823". L'allée Jacques Garnerin ne fait pas partie de la nomenclature officielle des voies de Paris.

Antilope cervicapre. Source : http://data.abuledu.org/URI/516d6243-antilope-cervicapre

Antilope cervicapre

Antilope cervicapre, ou antilope indienne ou "Blackbuck" en anglais (fait référence à la coloration qu'arbore les mâles vers l'âge de la maturité). Vive, petite et légère, l'antilope cervicapre à une musculature sèche, ainsi que de longues pattes fines et des sabots frêles, serrés et très pointus, sa morphologie est donc idéale pour la course. Cette antilope vit dans les grandes plaines herbeuses, bois clairs, et les semi-déserts, en hardes dirigé par un mâle adulte avec des femelles (6 à 50) et leurs jeunes, les autres mâles sont maintenus à l'écart de la harde, les évincés forment des clubs de mâles. Le mâle dominant délimite son territoire par ses excréments et ses sécrétions du larmier (glande près de l'œil). Ruminant, herbivore, elle se nourrit d'herbes, de fleurs, de feuilles. Les prédateurs sont hommes et guépards indiens, (plus rarement loups, tigres et panthères), toutefois, elles sont extrêmement rapides : elles peuvent courir jusqu'à 80 / 90 km/h en moyenne sur 1,5 kilomètres de distance et atteindre 110 km/h en pointe sur une courte distance. Elles sont aussi rapides que le guépard mais plus endurantes, et font partie des mammifères terrestres les plus rapides du monde. Aussi marathoniennes, elles peuvent courir à 40 km/h sur une distance longue de 24 kilomètres au maximum. Très agiles, ces antilopes peuvent bondir dans les airs, jusqu'à 2 mètres de haut et 6 mètres en longueur. Elle est très craintive et fuit au moindre dérangement. Le jeu de saute-mouton fait partie de ses activités ludiques. Ses sens ne sont que moyennement développés, en effet, elle à une ouïe et un odorat plutôt faibles, elle se sert donc surtout de sa vue et de ses capacités sportives pour fuir le danger.

Araignée faite de blocs Kapla. Source : http://data.abuledu.org/URI/56dfcafc-araignee-faite-de-blocs-kapla

Araignée faite de blocs Kapla

Araignée faite de blocs Kapla.

Arbouse. Source : http://data.abuledu.org/URI/5113aadb-arbouse

Arbouse

Les arbouses, fruits de l'arbousier, assez peu connues en France, sont appréciées en Espagne où elles entrent dans la composition de certains gâteaux, et au nord du Maroc où les enfants les vendent au bord des routes du Rif en novembre, ainsi qu'en Algérie. Dans la forêt d'Arcachon, on fait de la gelée avec les fruits mûrs. Ces arbustes ont la particularité de fleurir à Noël (petites clochettes blanches).

Autruche mâle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5061c60f-autruche-male

Autruche mâle

Cette autruche se distingue de l'Autruche d'Afrique par le fait que les plumes de sa queue sont blanc pur et non roussâtre.

Balance romaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/502e936b-balance-romaine

Balance romaine

Photo de balance romaine : l'équilibre se fait lorsqu'en déplaçant le contre-poids le long de la tige

Beignets à la confiture. Source : http://data.abuledu.org/URI/509bba24-beignets-a-la-confiture

Beignets à la confiture

Un beignet est un mets sucré ou salé, fait d'une pâte assez fluide frite dans l'huile.

Berger de Bergame. Source : http://data.abuledu.org/URI/5160cb73-berger-de-bergame

Berger de Bergame

Le berger de Bergame est une race de chien d'origine italienne. On l'appelle parfois aussi bergamasque. Il était à l'origine destiné à conduire et garder les troupeaux de moutons. Magnifique berger, ce chien reconnaissable à sa robe est le cousin du berger de Brie. Il y a deux types de poils, le poil en forme de nœud et le poil comme le Briard (rêche). Il y a plusieurs types de couleurs, le noir opaque, le brun clair, foncé, le beige, le gris clair, foncé, le blond, le blanc, le fauve, l'arlequin et toutes autres couleurs à deux, trois, voire quatre couleurs différentes. Ses yeux peuvent être brun clair ou foncé, gris clair ou foncé et bleu ce qui est peu fréquent. La queue est portée en sabre et les oreilles sont triangulaires. Il mesure entre 54 et 62 cm et le poids est de 26 à 38 kg. La fonction du chien de berger bergamasque est de conduire et de garder le troupeau, travail pour lequel Il montre des dispositions exemplaires grâce à sa vigilance, sa concentration et son équilibre psychologique. Sa faculté d'apprendre et de se déterminer, combinée à sa modération et à sa patience en font un excellent chien de garde et de compagnie, apte aux emplois les plus divers. Il établit une liaison étroite avec l'homme. Le berger de Bergame est un excellent gardien, il n'attend pas qu'un intrus entre dans la maison pour le coincer comme le fait le berger allemand, mais aboie dès que celui-ci est derrière la porte. Ce chien a besoin d'une éducation ferme, il est intelligent, vigilant, modéré, patient, agile, docile et futé. Son allure préférée est le trot, il peut facilement passer au galop. C'était le chien préféré des Romains, il était fait pour tuer les loups dès qu'ils s'approchaient du troupeau de moutons.

Bernicle. Source : http://data.abuledu.org/URI/505c7072-bernicle

Bernicle

Patelle est un mot ambigu en français, servant à désigner diverses espèces de gastéropodes ayant généralement en commun une coquille de forme grossièrement conique et le fait de vivre sur les estrans rocheux. D'origine savante, le terme « patelle » a eu autrefois une signification plus large que de nos jours. les appellations : « arapède » en Méditerranée, « bernique » ou « brenique » en Bretagne, « jambe » sur l'île d'Oléron..

Bichon Frisé. Source : http://data.abuledu.org/URI/5160ccf5-bichon-frise

Bichon Frisé

Le bichon à poil frisé, autrefois appelé ténériffe est un petit chien blanc joyeux et enjoué. Le bichon frisé est né sous la renaissance italienne (1400-1560) du croisement entre le bichon maltais avec d’autres petits chiens dont principalement le caniche et le barbet, chien de chasse à l’eau également ancêtre du caniche. Connu depuis le XIVe siècle, dans le bassin méditerranéen, il fut au cours de ce siècle introduit aux îles Canaries. Cet épisode lui valut de se faire appeler "Ténériffe", du nom de la capitale de cet archipel. Il conservera ce nom très longtemps, jusqu'à ces dernières années. Le bichon frisé est introduit en France au XVIe siècle sous le règne de François Ier, qui en fait son compagnon favori. Mais c’est sous le règne d’Henri III (1574-1589) qu’il trouve son apogée, le souverain étant lui -même un fervent admirateur de cette race. C’est au cours de ce siècle, lors de l’occupation des Flandres par les espagnols, que le bichon frisé s’est implanté en Belgique. Au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, il est adulé des Grands de ce monde et on le trouve dans tous les salons de France en compagnie des dames et des seigneurs du royaume. Madame de Pompadour, notamment, en possède plusieurs. Sa notoriété est telle que le peintre Fragonard (1732-1806) le représente dans l’un de ses tableaux, ainsi que Goya, qui le fait apparaître dans plusieurs de ses œuvres.

Bigorneau. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ace5ce-bigorneau

Bigorneau

Le bigorneau, Littorina littorea, est un mollusque marin à qui son apparence vaut le surnom d'escargot de mer. Il fait partie des littorines. Il porte également d'autres noms comme le bourgot, la littorine commune ou le vignot ; en anglais il se nomme Periwinckle.

Billes. Source : http://data.abuledu.org/URI/502b5ab8-billes

Billes

Billes faites en Afrique du Sud.

Biniou breton. Source : http://data.abuledu.org/URI/5323019d-biniou

Biniou breton

"Biniou Kozh", ou "vieux biniou", instrument typique de Bretagne, fait par Jorj Bothua. Le biniou est le terme générique en breton pour désigner la cornemuse, instrument à vent à anche double et à poche de réserve d'air. Il est joué par un sonneur (soner ou biniaouer). Traditionnellement, le terme désigne les cornemuses utilisées en Bretagne bretonnante, qui ne sont pas les mêmes que celles utilisées dans d'autres pays celtiques. Structurellement, le biniou se compose d'un réservoir de cuir (sac'h) alimenté par un petit tuyau (sutell) permettant au préalable de le gonfler. Ce sac, placé sous l'aisselle gauche du sonneur laisse échapper, sous la pression du bras contre les côtes, l'air qu'il contient par deux autres tuyaux : d'une part le chalumeau (levriad) à anche double, percé de six trous offrant la possibilité de jouer une octave de notes selon un doigté voisin de celui de la bombarde, et d'autre part, le bourdon (c'horn-boud) à anche simple, qui fait entendre un son grave, continu et invariable correspondant à ce que l'on appelle une pédale de tonique en harmonique. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Biniou

Birbynè soprano de Lituanie. Source : http://data.abuledu.org/URI/53305c17-birbyne-

Birbynè soprano de Lituanie

Birbynė soprano, face supérieure et inférieure. Elle est faite d'un tuyau en bois (le plus couramment en érable ou en bois de pommier) dont la perce est légèrement conique. Elle possède dix trous, huit sur la partie supérieure et deux trous pour le pouce sur la partie inférieure. L’anche est attachée sur une embouchure semblable au bec de la clarinette, en bois d'ébène ou en corne animale. À l'extrémité du tuyau se trouve un pavillon fait de corne de vache. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Birbyn%C4%97

Bisque de homard. Source : http://data.abuledu.org/URI/5218a684-bisque-de-homard

Bisque de homard

Bisque de homard servie au restaurant. La bisque est un potage de la cuisine française consistant en un coulis onctueux de crustacés très assaisonné et additionné de crème fraîche. Il est vraisemblable que le terme fasse référence au fait que les chairs (gibier ou crustacés) soient « bis cuites », c’est-à-dire cuites à deux reprises, la première fois lorsqu’on les fait légèrement sauter dans leur carapace, avant de les mijoter dans des ingrédients aromatiques et du vin blanc, puis de les sasser, avant de les allonger de crème, qui donne à l’appareil sa couleur caractéristique qui a été reprise pour qualifier la couleur bisque.

Boucles d'oreille. Source : http://data.abuledu.org/URI/5398593e-boucles-d-oreille

Boucles d'oreille

Boucles d'oreille, emplacements des différents perçages sur une oreille droite : 1) Helix : sur le haut de l'oreille dans le cartilage. 2) Industriel : seul piercing fait de deux trous, avec une barre transversale qui traverse la partie supérieure de l'oreille. Les trous sont faits dans le cartilage. 3) Rook : se situe dans les plis de l'oreille vers la racine de l'hélix et dans le prolongement de l'anthélix. 4) Daith : piercing courbe, entoure la racine de l'hélix, tout près du conduit auditif. Selon le créateur du daith, le positionnement est idéal quand la branche inférieure de l'anneau semble sortir directement du conduit auditif. 5) Tragus : se situe dans le cartilage, dans la petite zone prédominance à l'entrée du conduit auditif. 6) Snug : se situe vers l’extérieur du pavillon de l'oreille, dans le cartilage. 7) Conch : traverse le cartilage de l'oreille. 8) Anti-Tragus : se situe dans le cartilage, dans la partie opposée au tragus, juste au-dessus du lobe. 9) Lobe : se situe dans la partie inférieure de l'oreille, où le cartilage est absent. C'est le trou le plus répandu et le plus commun, l'emplacement où se portent les boucles d'oreille. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Piercing

Boxer femelle. Source : http://data.abuledu.org/URI/516a4753-boxer-femelle

Boxer femelle

Le Boxer est une race canine d'origine allemande, qui fait partie de la famille des molosses. Il a été créé comme chien de défense dans le but de retrouver la race originelle du Bullenbeisser qui, à force de croisements incontrôlés, était devenu trop agressif

Brosse dure. Source : http://data.abuledu.org/URI/514c7a5e-brosse-dure-jpg

Brosse dure

Une brosse est généralement un outil destiné à brosser, et fait d'un assemblage de filaments plus ou moins souples fixés sur une monture. Elle peut avoir différents usages.

Buche de Noël. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b4e019-buche-de-noel

Buche de Noël

Bûche de Noël, faite avec une génoise et de la mousse au chocolat, recouverte de sucre en poudre et garnie de framboises et de brins d'épicéa.

Cabane dans les bois. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b388ba-cabane-dans-les-bois

Cabane dans les bois

Hutte faite par des enfants dans une forêt.

Cadeaux au crochet. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c283e-cadeaux-au-crochet

Cadeaux au crochet

Cadeaux faits au crochet.

Chardon bleu des sables. Source : http://data.abuledu.org/URI/50503d17-chardon-bleu-des-sables

Chardon bleu des sables

Photographie de chardon bleu des sables (Panicaut maritime, Eryngium maritimum) sur une plage de Hollande. Les racines, une fois bouilles et grillées ont un goût qui rappelle la châtaigne. En Grande-Bretagne on en fait des sucreries que Shakespeare mentionne dans les Joyeuses Commères de Windsor ("Let it thunder to the tune of Green Sleeves, hail kissing comfits, & snow Eringoes.").

Charpentier. Source : http://data.abuledu.org/URI/51aca775-charpentier-

Charpentier

Artisan qui fait des travaux d’assemblage de pièces de bois ou de métal servant de charpente à une construction.

Chien Basset Hound. Source : http://data.abuledu.org/URI/51609cdf-chien-basset-hound

Chien Basset Hound

Le basset Hound est une race de chien de chasse dont la fédération cynologique internationale attribue l'origine à la Grande-Bretagne, mais aussi à la France. Ce basset serait issu de croisements entre de vieilles races françaises, notamment le basset d'Artois (race aujourd'hui disparue) et le Saint-Hubert. Le mot « Basset » semble avoir été utilisé pour la première fois dans La Vénérie, un texte sur la chasse écrit par Jacques du Fouilloux en 1561. Ses illustrations le concernant le fait ressembler au Basset fauve de Bretagne. Selon ce traité, ce chien est utilisé dans la poursuite des renards et des blaireaux. En tant que chien de chasse il est adapté au petit et moyen gibier et à la chasse en meute. Il s'y révèle endurant, entêté. Il possède un bon flair et une voix grave. Il est également de plus en plus recherché comme chien de compagnie car il est considéré comme une race très conviviale. Son air mélancolique cache en effet un animal affectueux, espiègle, placide et doux avec les enfants. Têtu, il nécessite une éducation ferme. Il doit être tenu en laisse lors de ses promenades car son flair lui donne une certaine tendance à errer lorsqu'il sent une piste. Il n'entend plus alors la voix de son maître. Le Basset a tendance à hurler lorsqu'il sent que quelque chose ne va pas (une tempête à venir, par exemple). Il se lamente souvent quelque peu lorsqu'il cherche à attirer l'attention. Il se fait entendre surtout lorsqu'il mendie de la nourriture ou des caresses.

Cistre allemand. Source : http://data.abuledu.org/URI/532b01bd-cistre-allemande

Cistre allemand

Le cistre est un instrument à cordes pincées qui semble avoir fait son apparition vers le XVe siècle et qui est encore répandu en Europe. Héritier de la citole, le cistre connut deux périodes d'intense prédilection : 1) la plus longue dura du début du XVIe à la moitié du XVIIe siècle. Il y acquiert les caractéristiques qui sont encore les siennes de nos jours. À cette époque, la pratique du cistre est proche de celle du luth mais d'un statut inférieur, plus populaire et plus simple. Les amateurs le pratiquent assidûment, et les recueils mis à leur disposition sont nombreux. Mais, vers le milieu du XVIIe siècle, sans raison apparente, il tombe dans l'oubli. 2) vers 1770 il refait surface. Là, c'est un véritable engouement du public et pour répondre à la demande, les compositeurs vont rivaliser d'imagination, au point que la production en perd sa qualité. Un facteur imagine même d'y adapter une petite table mécanique de pianoforte et de petits marteaux actionnés par l'intermédiaire d'un clavier. Les cordes sont pincées au plectre en bec de plume, au médiator comme pour la guitare folk, ou plus rarement avec des onglets en métal comme pour la guitare dobro. Certains comme Chris Thompson utilisent un bottleneck pour jouer du blues. Le cistre est encore pratiqué en Suisse, en Autriche et en Allemagne : il fait partie de la musique folklorique ou populaire depuis des siècles, dans des versions spécifiques (waldzither, halszither).

Clairon. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ed8618-clairon

Clairon

Le clairon est un instrument à vent de la famille des cuivres. C'est un des cuivres les plus simples puisqu'il ne possède ni piston ni coulisse et fait donc partie des instruments à son naturel.

Compostière en traverses de chemin de fer. Source : http://data.abuledu.org/URI/51328e8d-compostiere-en-traverses-de-chemin-de-fer

Compostière en traverses de chemin de fer

Compostière faite avec des traverses de chemin de fer récupérées, au risque de polluer le compost avec la créosote.

Compote de pommes. Source : http://data.abuledu.org/URI/509d331b-compote-de-pommes

Compote de pommes

Une compote est une sorte de confiture faite avec des fruits cuits ou frais et peu de sucre. La compote n’est un dessert qu’en France, alors que dans l’Europe du Nord et de l'Est ou l’Amérique, les compotes accompagnent communément les viandes.

Concert sous la pluie à Montréal en 2012. Source : http://data.abuledu.org/URI/539a8e26-concert-sous-la-pluie-a-montreal-en-2012

Concert sous la pluie à Montréal en 2012

"Scène verte 2012" au festival Osheaga de Montréal sous la pluie. Le Festival musique et arts Osheaga est un festival de musique rock et de musique électronique qui a lieu annuellement à Montréal au Québec (Canada) depuis 2006. Selon les organisateurs, "Osheaga" est un mot que Jacques Cartier aurait entendu lorsqu'il a fait la rencontre des Mohawks pour la première fois, dans les environs des Rapides de Lachine, sur le territoire qui allait devenir Montréal. Les Européens agitaient leurs mains rapidement, pour désigner les rapides ou pour échanger des poignées de mains, des gestes auxquels les Mohawks n'étaient pas habitués. Le terme "O she ha ga" veut dire "les gens aux mains très agitées", mais Cartier l'interpréta comme voulant dire "gros remous", croyant que les Amérindiens désignaient le fleuve par ce mot. Toutefois rien de tel n'est relaté dans le court passage de Jacques Cartier lors de sa visite sur l'île de Montréal à l'automne 1535, et cette origine n'est en fait qu'un autre mythe attribué à Cartier. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Osheaga

Contreforts en pierre de Notre Dame. Source : http://data.abuledu.org/URI/51439cae-contreforts-en-pierre-de-notre-dame

Contreforts en pierre de Notre Dame

Matériaux utilisés pour la construction de Notre Dame de Paris : "À l'inspection des monuments élevés pendant le moyen âge, il est aisé de reconnaître qu'alors, plus encore que pendant la période gallo-romaine, on exploitait une quantité considérable de carrières qui depuis ont été abandonnées, qu'on savait employer les pierres exploitées en raison de leur qualité, mais avec une économie scrupuleuse ; c'est-à-dire qu'on ne plaçait pas dans un parement, par exemple, une pierre de qualité supérieure convenable pour faire des colonnes monolithes, des corniches, des chéneaux ou des meneaux. Ce fait est remarquable dans un de nos édifices bâti avec un luxe de matériaux exceptionnel: nous voulons parler de la cathédrale de Paris. Là les constructeurs ont procédé avec autant de soin que d'économie dans l'emploi des matériaux. Les pierres employées dans la cathédrale de Paris proviennent toutes des riches carrières qui existaient autrefois sous la butte Saint-Jacques, et qui s'étendent sous la plaine de Montrouge jusqu'à Bagneux et Arcueil. La façade est entièrement construite en roche et en haut banc pour les parements, en liais tendre pour les grandes sculptures (banc qui avait jusqu'à 0m,90 de hauteur) et en cliquart pour les larmiers, chéneaux, colonnettes (banc de 0m,45 de hauteur au plus). Le liais tendre des carrières Saint-Jacques se comporte bien en délit, aussi est-ce avec ces pierres qu'ont été faites les arcatures à jour de la grande galerie sous les tours. Les cliquarts ont donné des matériaux incomparables pour la rose et pour les grandes colonnettes de la galerie, ainsi que pour tous les larmiers des terrasses. Parmi ces matériaux, on rencontre aussi dans les parements et pour les couronnements des contre-forts des tours l'ancien banc royal de Bagneux, qui porte 0m,70, et le gros banc de Montrouge, qui porte 0m,65 : ces dernières pierres se sont admirablement conservées. Dans les fondations, nous avons reconnu l'emploi des lambourdes de la plaine, et surtout de la lambourde dite ferme, qui porte jusqu'à un mètre ; quelquefois, mais rarement, du banc vert." Eugène Viollet-le-Duc. "Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle".

Corbeau à queue courte. Source : http://data.abuledu.org/URI/5277f21d-corbeau-a-queue-courte

Corbeau à queue courte

Le Corbeau à queue courte (Corvus rhipidurus) est un passereau de la famille des corvidés originaires de l'Afrique de l'Est et de la péninsule Arabique. Comme le Corbeau à cou blanc, c'est l'une des espèces les plus petites (47 cm de longueur), il a en fait la même taille qu'une Corneille noire, mais avec un bec beaucoup plus épais, une queue plus courte et des ailes beaucoup plus grandes.

Couple de Tadorne casarca en automne. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b0b0c4-couple-de-tadorne-casarca-en-automne

Couple de Tadorne casarca en automne

Le Tadorne casarca (Tadorna ferruginea) fait partie de la famille des anatidés.

Couvercle de cuisine. Source : http://data.abuledu.org/URI/501e9230-couvercle-de-cuisine

Couvercle de cuisine

Fait-tout en terre avec son couvercle.

Couverture inuit. Source : http://data.abuledu.org/URI/513360c7-couverture-inuit

Couverture inuit

Couverture inuit (circa 1905) : Travail esquimau, fait avec des morceaux de peau de phoque ordinaire. D'étroites bandes de cuir, découpées et colorées en jaune ou rouge, sont prises entre chaque couture. Les étoiles et les ancres sont également en cuir et cousues sur la couverture. Toute les coutures sont faites avec des nerfs d'animaux. Source : P. Pellifex, No 1. Les Annales de la Fourrure, éditeur M. Melzer, et à Paris, chez J. Strasky, 236, rue du Fbg-St-Martin. S. 26.

Couvreur. Source : http://data.abuledu.org/URI/51ac6f4d-couvreur

Couvreur

Celui qui fait les couvertures des bâtiments.

Culture du Taro. Source : http://data.abuledu.org/URI/529bba76-culture-du-taro-

Culture du Taro

Culture du Taro (Colocasia esculenta) à Keanae, Maui, Hawaii (août 2002). La plantation doit être faite au début de la saison des pluies. On l'associe avec d'autres plantes telles que l'igname et l'aubergine. Son cycle végétatif s'étend de 8 à 18 mois. La plante exige une humidité suffisante du sol. On récolte les jeunes feuilles dès que le besoin se fait sentir. La récolte des tubercules peut s'effectuer dès que les feuilles les plus âgées dépérissent : 6 à 7 mois après plantation pour le taro. La production est très souvent vivrière, assez rarement commercialisée.

Cyclone Hyacinthe le 25 janvier 1980. Source : http://data.abuledu.org/URI/5227b454-cyclone-hyacinthe-le-25-janvier-1980

Cyclone Hyacinthe le 25 janvier 1980

Image satellite du cyclone Hyacinthe le 25 janvier 1980 ; l'œil est situé entre Madagascar (sur le bord gauche de l'image) et La Réunion et Maurice (au centre, non visibles). Le cyclone Hyacinthe est un cyclone tropical en activité en janvier 1980 dans le sud-ouest de l'océan Indien. Il a touché Maurice, La Réunion et Madagascar. Sa trajectoire chaotique l'a fait revenir dans des régions déjà traversées, voire fortement ralentir ce qui le fait stagner au-dessus des mêmes régions pendant plusieurs jours. Ainsi, la pluviométrie abondante, notamment à la Réunion, constitue des records mondiaux toujours en vigueur plus de trente ans après. Les pluies, qui provoquent des glissements de terrain, associées aux vents cycloniques, ont provoqué la mort d'au moins 25 personnes et de lourds dégâts.

Cygne. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f50567-cygnevaires

Cygne

Le Cygne tuberculé ou Cygne muet (Cygnus olor) est une espèce d'oiseau de la famille des anatidés. Le premier nom de l'animal provient de la bosse qu'il a sur le bec, appelé tubercule ; le second du fait qu'il émet de rares cris plutôt de faible puissance.

Dalmatien et Dobermann. Source : http://data.abuledu.org/URI/516a41cc-dalmatian-et-dobermann

Dalmatien et Dobermann

Combat entre un dalmatien et un doberman. Le dalmatien est connu comme étant la mascotte des pompiers, surtout aux États-Unis. Cela vient du fait qu'au XVIIIe siècle le dalmatien emboîtait le pas aux chevaux tractant les véhicules des pompiers américains et aboyait pour avertir et éloigner les animaux et les personnes proches. Le doberman, principalement utilisé comme chien de garde et chien policier pour sa capacité offensive, son allure fière et décidée qui correspond à son caractère et lui a fait subir les stéréotypes du chien agressif et féroce, est également devenu un chien de compagnie pour sa loyauté envers son maître et sa famille qu'il voudra protéger contre tout danger.

Dompteuse. Source : http://data.abuledu.org/URI/51e95290-dompteuse

Dompteuse

Celui, celle qui fait profession de dompter les bêtes dites « féroces », ou n’importe quel animal non domestique.

Fait-il froid ! en 1874. Source : http://data.abuledu.org/URI/599074f6-fait-il-froid-en-1874

Fait-il froid ! en 1874

D'après Giuseppe De Nittis, ''Fait-il froid ǃ Salon de 1874'', Exposition Goupil, bibliothèque Flora Tristan à Bordeaux, été 2017.

Fondue Bourguignone. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a66c9f-fondue-bourguignone

Fondue Bourguignone

La fondue bourguignonne est traditionnellement un plat de viande de bœuf frite à l'huile. Malgré son nom il est d'origine suisse. Ce nom fait référence d'une part à la fondue au fromage et d'autre part à la viande charolaise employée à l'origine et venant de Bourgogne, en France.

Girolles au pied d'un hêtre. Source : http://data.abuledu.org/URI/5064b9fe-girolles-au-pied-d-un-hetre

Girolles au pied d'un hêtre

Ces girolles qui émergent d'une litière de feuilles de Hêtre commun, ne sont en fait que les « fructifications » (les sporophores communément appelés champignons) d'un organisme fongique dont les filaments souterrains (le mycélium) vivent pour partie en association avec les racines de l'arbre.

Girouette basque. Source : http://data.abuledu.org/URI/50d62263-girouette-basque

Girouette basque

Itxassou, girouette : un homme fait sa sieste dans un hamac.

Globe de poche. Source : http://data.abuledu.org/URI/5019a2d5-globe-de-poche

Globe de poche

Globe de poche fait par Charles Price in 1716, conservé au Science Museum de Londres.

Goujon. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec249e-goujon

Goujon

Le Goujon (Gobio gobio), appelé également par précision goujon commun est une espèce de petits poissons, autrefois très commune, qui vit dans les eaux douces d'Europe. C'est un poisson très sensible à la pollution de l'eau, ce qui le fait considérer comme un des bioindicateurs de la qualité de l'eau.

Guimauve. Source : http://data.abuledu.org/URI/50acd894-guimauve

Guimauve

La guimauve commerciale est une innovation tardive du XIXe siècle. Depuis l’invention en 1948 du procédé d’extrusion breveté par Alex Doumak, les guimauves sont produites par expulsion d’un contenant cylindrique, puis coupées en sections et roulées dans une fine poudre constituée d’un mélange de fécule de maïs et de sucre à glacer. La guimauve (Mäusespeck en allemand, marshmallow en anglais, pâte de guimauve en français) est une confiserie qui, originellement était extraite de la guimauve, mais dans sa forme moderne, est faite de sucre glace ou de sirop de maïs, de blanc d'œufs battus, de gélatine (collagène fait de peau, os, et notamment de steak-haché, cartilages et ligaments d'animaux) qui a été préalablement détrempée dans l’eau, de gomme arabique, de colorants souvent de teinte pastel et d’aromatisants, battus jusqu’à atteindre une consistance spongieuse, prenant généralement la forme de cubes ou de longs bâtons souples.

Hercheur. Source : http://data.abuledu.org/URI/51cd9515-hercheur

Hercheur

Un hercheur (ou Herscheur ou hiercheur ou rouleur dans la Loire) est un ouvrier qui fait circuler les wagons chargés de minerai, avant la mécanisation. Métier pénible, il était exécuté aussi par des enfants ; il disparut progressivement, l'homme étant remplacé par le cheval, puis le cheval par la machine.