Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Gravure | Dessins et plans | Gustave Doré (1832-1883) | Charles Perrault (1628-1703) | Contes de ma mère L'Oye - Charles Perrault (1628-1703) | Afrique | Contes de fées | Namibie | Biologie animale | Latin (langue) | Dix-septième siècle | Peinture | Parcs nationaux -- Afrique du Sud | Ornithologie | Antiquités | Signalisation maritime | Dix-neuvième siècle | loup | Phare du XXe siècle en France | ...
Alphabet du XVIème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/53e7616d-alphabet-du-xvieme-siecle

Alphabet du XVIème siècle

Alphabet du XVIème siècle (manquent le J, O, W, X et Z). A : Tête d'oiseau et deux serpents, B : Roi et diable, C : Oiseau chevauchant un sanglier sauvage, D : Plante, E : Dragon, F : Oiseau et fleur, G : Chien, H : Marcheur, I : Chien ailé et lézard, K : Masques grotesques, L : Flûtiste portant un chapeau en forme d'oiseau, M : Lion et chardon, N : Poisson en habit de roi, P : Pélican, Q : Oiseau ou dragon, R : Masques et grimaces, S : Lézard en habit de roi, T : Deux griffons, V : Fou du roi, U : Soleil, Y : Petits animaux et plantes. Source : F. Delamotte, “Ornamental Alphabets, Ancient and Mediæval” (1879).

Barbe-Bleue. Source : http://data.abuledu.org/URI/5082f682-barbe-bleue

Barbe-Bleue

Illustration de D. J. Munro d'après Gustave Doré (1832-1883) des ''Contes de ma mère l'Oye'', de Charles Perrault (1628-1703) : version anglaise de Charles Welsh, 1901. Barbe-Bleue : "Si vous ouvrez cette porte, rien ne saurait retenir ma colère."

Boites métalliques à agrafes. Source : http://data.abuledu.org/URI/501e9555-boites-metalliques-a-agrafes

Boites métalliques à agrafes

Montage réalisé à partir de deux illustrations (en pages face à face) de boites métalliques à couvercle indépendant, maintenu par des agrafes, pour l'usage domestique. Le livre original se trouve à la Bibliothèque de la Gourmandise de Hermalle-sous-Huy (Belgique) : Paul Mougin, La fabrication familiale de toutes les conserves et confitures à la portée de tous, 4e éd., s.d. (post 1929, années 1930), p. 46 et 47.

Carte des fuseaux horaires en Europe. Source : http://data.abuledu.org/URI/5096a7fb-carte-des-fuseaux-horaires-en-europe

Carte des fuseaux horaires en Europe

Carte des fuseaux horaires (UTC) en Europe. Légende : bleu = UTC+1, violet = UTC+2, rouge = UTC+3, rose = UTC+4, vert (à l'est) = UTC+5. Le TAI (Temps atomique international) est établi par le Bureau international des poids et mesures (BIPM) (Pavillon de Breteuil à Sèvres en France) à partir de quelque 349 (décembre 2008) horloges atomiques au césium réparties dans le monde. UTC a la même marche et la même fréquence que le TAI mais en diffère par un nombre entier de secondes. Pour ce faire, UTC est occasionnellement incrémenté ou décrémenté d' une seconde atomique entière, pour faire en sorte que la différence entre UTC et le temps universel UT reste inférieure à 0,9 s, tout en assurant un écart d’un nombre entier de secondes atomiques par rapport au temps atomique.

Cartographie des mésanges. Source : http://data.abuledu.org/URI/5249e4e6-cartographie-des-mesanges

Cartographie des mésanges

Cartographie de la répartition des mésanges bleues (Cyanistes caeruleus en vert foncé, et Cyanistes teneriffae en vert clair). Sources : 1) Föger, M. & Pegoraro K. (2004). Die Blaumeise. Neue Brehm Bücherei, Hohenwarsleben, ISBN 3-89432-862-2 ; 2) Harrap, S. & Quinn, D. (1996). Tits, Nuthatches & Treecreepers. Helm Identification Guides, ISBN 0-7136-3964-4 ; 3) del Hoyo, J., et al. Handbook of the Birds of the World (HBW), Vol. 12 (2007). Picathartes to Tits and Chickadees. Lynx Edicions, Barcelona, ISBN 84-96553-42-6 ; 4) Snow, D. W. & Perrins, C. M. (1998). The Birds of the Western Palearctic Concise Edition. Oxford, ISBN 0-19-854099-X.

Casque d'enregistrement. Source : http://data.abuledu.org/URI/53937adb-casque-d-enregistrement

Casque d'enregistrement

Casque d'enregistrement sonore.

Cendrillon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5082f209-cendrillon

Cendrillon

Illustration de D. J. Munro d'après Gustave Doré (1832-1883) des ''Contes de ma mère l'Oye'', de Charles Perrault (1628-1703) : version anglaise de Charles Welsh, 1901. On essaye la pantoufle perdue à Cendrillon.

Construction d'une maison en terre à Séléki. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d14442-construction-d-une-maison-en-terre-a-seleki

Construction d'une maison en terre à Séléki

Maison de banco en construction à Séléki (Casamance, Sénégal).

Criquet pélerin. Source : http://data.abuledu.org/URI/53032122-criquet-pelerin

Criquet pélerin

Criquet pélerin (Schistocerca gregaria).

Descriptif du mini-château de Blois. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f073c8-descriptif-du-mini-chateau-de-blois

Descriptif du mini-château de Blois

Descriptif bilingue du mini-Château de Bois, Val de Loire : "Forteresse bâtie au XIII° siècle dominant la Loire, il fut racheté par Louis d'Orléans en 1391. Son fils, Charles d'Orléans le poète en hérita. Puis son petit-fils Louis XII, accédant au trône de France, Blois devint résidence royale. François Ier, gendre de Louis XII en fit un chef-d'oeuvre de la Renaissance, un magnifique escalier ornant la façade. Louis XIII fit don du château à son frère Gaston d'Orléans qui entreprit d'importants travaux, inachevés, sous la direction de Mansart. Saccagé pendant la révolution, le château fut transformé en caserne au XIX° s. ensuite classé Monument Historique et rénové. C'est à Blois que le duc de Guise fut assassiné sur ordre d'Henry III. La reine-mère Marie de Médicis assignée à résidence par son fils Louis XIII s'évada en 1619 après deux ans de captivité.

Éléphant dans le parc d'Etosha en Namibie. Source : http://data.abuledu.org/URI/55063cd9-elephant-dans-le-parc-d-etosha-en-namibie

Éléphant dans le parc d'Etosha en Namibie

Éléphant dans le parc d'Etosha en Namibie.

Feu d'artifice en 1722. Source : http://data.abuledu.org/URI/53872658-feu-d-artifice-en-1722

Feu d'artifice en 1722

"Feste publique, illumination et feu d'artifice donné par S. E. Monsieur le duc d'Ossone 1722, Ambassadeur extraordinaire de S. M. Catholique, au sujet de l'heureuse alliance du Roy avec l'infante d'Espagne, élevé au milieu de la rivière de Seine, vis-à-vis le Louvre et le Colège Mazarin tiré le 24 mars 1722 en présence de leurs Majestez." Estampe de Jean Bérain le jeune (1674–1726) pour les fiançailles de Marie Anne Victoire d'Espagne et Louis XV.

Foire sur la Tamise gelée à Londres en 1683. Source : http://data.abuledu.org/URI/50febd0d-foire-sur-la-tamise-gelee-a-londres-en-1683

Foire sur la Tamise gelée à Londres en 1683

Foire d'hiver (The Frost Fair) à Londres en 1683. Légende en anglais de l'inscription du haut : (AN Exact and lively Mapp or REPRESENTATION Of Booths and all the varieties of showes and Humours upon the ICE on the River of THAMES by LONDON During that memorable Frost in the 35th yeare of the Reigne of his Sacred Maty King CHARLES the 2d ANNO Dni MDCLXXXIII. With an Alphabetical Explanation of the most remarkeable Figures). Texte du bas (The Temple Staires with People goeing upon the Ice to Temple Street A.The Duke of Yorke's Coffee house B.The Tory Booth C.The Booth with a Phoenix on it and Insured as long as the Foundation Stand D.The Roast Beefe Booth E.The halfe way house F.The Beare garden Shire Booth G.The Musick Booth H.The Printing Booth I.The Lottery Booth K.The Horne Tavern Booth L.The Temple garden with Crowds of People looking over the wall M.The Boat drawne with a Hors N.The Drum Boat O.the Boat drawne upon wheeles P.the Bull baiting Q.The Chair sliding in the Ring R.The Boyes Sliding S.The Nine Pinn Playing T.The sliding on Scates V.The sledge drawing Coales from the other side of the Thames W.The Boyes climbing upon the Tree in the Temple garden to see ye Bull Baiting X.The Toy Shopps Y.London Bridge Z.). Source : from Bentley's Miscellany, Volume 9 by Charles Dickens, William Harrison Ainsworth, Albert Smith ; publisher : Richard Bentley, 1841, p. 133.

Fort des Basses-Perches. Source : http://data.abuledu.org/URI/5468d5d9-fort-des-basses-perches

Fort des Basses-Perches

Plan du fort des Basses Perches. Légende en français : Caserne A) corps de garde, salle de discipline, télégraphe, salle d'artifice ; Caserne B) latrines des officiers en temps de guerre, latrines de troupes, 5-8 casemates de troupe, casemates de sous-officiers, magasin aux vivres, cuisine de la troupe, magasin des ordinaires ; Autres : A abris-traverses, A1 plates-formes de tir, C urinoirs, D latrines de troupe en temps de paix, E latrines des officiers, M-N magasins à poudre, O salle d'artifice, P cartoucherie, F Forge, S-T coffres de contrescarpe, U rue du rempart. Le Fort des Basses Perches, de son vrai nom fort Valmy (François-Christophe Kellermann, duc de Valmy, maréchal, 1735-1820), a été construit entre 1874 et 1877. C'est un ouvrage faisant partie des fortifications de l'Est de la France du type Séré de Rivières. Il fait partie intégrante de la place forte de Belfort. Il est situé sur les communes de Danjoutin et de Belfort. Ce fort a la particularité d'être équipé de coffres de contrescarpe en lieu et place des caponnières, alors qu'à cette époque, les caponnières furent utilisées massivement. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fort_des_Basses_Perches À partir de 1893, ce fort fut relié à un certain nombre d'autres forts autour de Belfort grâce à un chemin de fer stratégique.

Halage d'un bâteau à terre. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e63144-halage-d-un-bateau-a-terre

Halage d'un bâteau à terre

Tableau d'Eugène Lepoittevin (1806-1870), représentant des pêcheurs halant un bateau à terre à Port-en-Bessin, en Normandie. Le Poittevin possédait une villa à Étretat baptisée La Chaufferette où du reste, il accueillit Gustave Courbet en 1869. Ce peintre, typiquement normand, a essentiellement peint des marines et des scènes de pêcheurs sur la côte de la Normandie et aux Andelys. Il a été nommé Peintre de la Marine en 1849.

Inscription au château de Prague en 1614. Source : http://data.abuledu.org/URI/53a83c83-inscription-au-chateau-de-prague-en-1614

Inscription au château de Prague en 1614

Incription de style baroque D. MATTHIAS. EL. ROM. IMP. S. AUG. HUNG. BOH. REX 2C FF. ANO. MDCXIV = Édifiée en 1614 par le noble Seigneur Matthias, roi de Hongrie et de Bohême, élu empereur romain. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Matthias_Ier_du_Saint-Empire

Inscription commémorant la construction d'une salle de jeu de paume. Source : http://data.abuledu.org/URI/52740788-inscription-commemorant-la-construction-d-une-salle-de-jeu-de-paume

Inscription commémorant la construction d'une salle de jeu de paume

Architrave en pierre calcaire avec inscription commémorant la construction d'une salle de jeu de paume (sphaeristerium) dans un complexe thermal et sportif, en l'honneur de Claudius Maternus au début du II° s. ap. J.-C., Musée gallo-romain d'Avenches en Suisse.

La Belle au Bois dormant. Source : http://data.abuledu.org/URI/5082f368-la-belle-au-bois-dormant

La Belle au Bois dormant

Illustration de D. J. Munro d'après Gustave Doré (1832-1883) des ''Contes de ma mère l'Oye'', de Charles Perrault (1628-1703) : version anglaise de Charles Welsh, 1901. La princesse demande à essayer le fuseau : "Cette bonne femme n'avait point ouï parler des défenses que le roi avait faites de filer le fuseau."

La perte d'Excalibur en 1903. Source : http://data.abuledu.org/URI/5950436c-la-perte-d-excalibur-en-1903

La perte d'Excalibur en 1903

Légende du roi Arthur, roi à demi légendaire qui anima la résistance des Celtes de Grande-Bretagne à la conquête anglo-saxonne, fin du 5e s.-début du 6e s.

Le cheval s'étant voulu venger d'un cerf. Source : http://data.abuledu.org/URI/510bc700-le-cheval-s-etant-voulu-venger-d-un-cerf

Le cheval s'étant voulu venger d'un cerf

Le cheval s'étant voulu venger d'un cerf, illustration par François Chauveau (1613-1676), pour les « Fables choisies mises en vers par M. de la Fontaine », Claude Barbin et Denys Thierry, Paris, 1668 (premier recueil) 1678-79 (deuxième recueil) 1694 (troisième recueil). Numérotation Charpentier (1705).

Le conte de Jacques qui s'en fut chercher fortune. Source : http://data.abuledu.org/URI/507ac0a5-le-conte-de-jacques-qui-s-en-fut-chercher-fortune

Le conte de Jacques qui s'en fut chercher fortune

Illustration du conte anglais "Comment Jacques s'en fut chercher fortune" (How Jack went to seek his fortune), de Joseph Jacobs, 1892, par Batten : Jacques arrive à la nuit à la maison des voleurs.

Le Maître-chat. Source : http://data.abuledu.org/URI/5082f508-le-maitre-chat

Le Maître-chat

Illustration de D. J. Munro d'après Gustave Doré (1832-1883) des ''Contes de ma mère l'Oye'', de Charles Perrault (1628-1703) : version anglaise de Charles Welsh, 1901, du Chat botté. "Au secours, mon maître le Marquis de Carabas se noie !"

Le petit chaperon rouge. Source : http://data.abuledu.org/URI/5082f0f6-le-petit-chaperon-rouge

Le petit chaperon rouge

Illustration de D. J. Munro d'après Gustave Doré (1832-1883) des ''Contes de ma mère l'Oye'', de Charles Perrault (1628-1703) : frontispiece de la version anglaise de Charles Welsh, 1901.

Le petit chaperon rouge. Source : http://data.abuledu.org/URI/50830328-le-petit-chaperon-rouge

Le petit chaperon rouge

Illustration de D. J. Munro d'après Gustave Doré (1832-1883) des ''Contes de ma mère l'Oye'', de Charles Perrault (1628-1703) : version anglaise de Charles Welsh, 1901. Le petit chaperon rouge : le loup sauta sur la grand-mère et la dévora.

Le petit poucet. Source : http://data.abuledu.org/URI/5082f42c-le-petit-poucet

Le petit poucet

Illustration de D. J. Munro d'après Gustave Doré (1832-1883) des ''Contes de ma mère l'Oye'', de Charles Perrault (1628-1703) : version anglaise de Charles Welsh, 1901 du conte du Petit Poucet. "Il se glissa sous le tabouret de ses parents pour écouter leur conversation."

Les fées. Source : http://data.abuledu.org/URI/5083023a-les-fees

Les fées

Illustration de D. J. Munro d'après Gustave Doré (1832-1883) des ''Contes de ma mère l'Oye'', de Charles Perrault (1628-1703) : version anglaise de Charles Welsh, 1901, du conte "Les fées" : "De tout mon coeur !" répond la jeune fille à la vieille mendiante assoiffée.

Lettrines du XVI° siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/506d622a-lettrines-du-xvi-siecle

Lettrines du XVI° siècle

Lettrines de l'alphabet latin du VI° siècle (manquent J, O, W, X et Z) de F. Delamotte, “Ornamental Alphabets, Ancient and Mediæval” (1879), avec descriptif des illustrations. A : Tête d'oiseau et deux serpents ; B : Roi et diable ; C : Oiseau chevauchant un sanglier sauvage ; D : Plante ; E : Dragon ; F : Oiseau et fleur ; G : Chien ; H : Personne en train de marcher ; I : Chien aîlé et lézard ; K : masques grotesques ; L : Joueur de flûte portant un chapeau en forme d'oiseau ; M : Lion et chardon ; N : Poisson en costume de roi ; P : Pélican ; Q : Oiseau ou dragon ; R : Masques et visages ; S : Lézard en costume de roi ; T : Deux griffons ; V : Bouffon ; U : Soleil ; Y : Petit animal et plantes.

Limicole dans le parc d'Etosha en Namibie. Source : http://data.abuledu.org/URI/55063fbb-limicole-dans-le-parc-d-etosha-en-namibie

Limicole dans le parc d'Etosha en Namibie

Le Courvite de Burchell (Cursorius rufus) est une espèce de limicole appartenant à la famille des Glareolidae, sud de l'Afrique (Angola, Botswana, Lesotho, Namibie, Afrique du Sud et Zambie).

Lion dans le parc d'Etosha en Namibie. Source : http://data.abuledu.org/URI/55063bc4-lion-dans-le-parc-d-etosha-en-namibie

Lion dans le parc d'Etosha en Namibie

Lion adulte mâle dans le parc d'Etosha en Namibie.

Ours légendaire de Perm. Source : http://data.abuledu.org/URI/52fa2e50-ours-legendaire-de-perm

Ours légendaire de Perm

Statue de l'ours légendaire de Perm (anciennement Molotov) en Russie, exposé devant le centre culturel et d'affaires.

Panneau de signalisation d'éclipse solaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/54132466-panneau-de-signalisation-d-eclipse-solaire

Panneau de signalisation d'éclipse solaire

Panneau routier sur l'autoroute A4 d'interdiction de vitesse supérieure à 70 Km/h pendant l'éclipse solaire du 11 août 1999.

Phare d'Ault en Mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/535929a4-phare-d-ault

Phare d'Ault en Mer du Nord

Le phare d'Ault ou phare d'Onival, construit sur la falaise d'Onival sur la commune d'Ault dans la Somme, a été mis en service en 1951. C'est une tour tronconique blanche en béton armé au sommet de briques rouges. Il se situe sur le terrain militaire du sémaphore. Il est automatisé depuis 2001 et contrôlé du bureau de Saint-Valery-sur-Somme. Il remplace l'ancienne construction bâtie en briques en 1885 et dynamitée le 6 juin 1940. Hauteur : 28 m - Elévation : 108 m - Portée : 17 milles (31km). Feux : blanc et rouge, à 3 occultations groupées de 12 s. Optique : fixe, focale 0.50 m. Lanterne : halogène 650 W. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_d%27Ault

Phare du Portel en Mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/53591a41-phare-d-alprech-le-portel-pas-de-calais

Phare du Portel en Mer du Nord

Phare situé sur la pointe d'Alprech au sud de la ville de Le Portel. Destiné à signaler le coté Sud du port de Boulogne sur Mer. Mise en service en 1963. Automatisé en 1977. Hauteur : 17 m - Elévation : 62.35 m - Porté : 26 milles (48 km). Feux : Blanc (3 éclats groupés 15 s). Lanterne : 650 W. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_du_Portel

Portrait d'Adrian Stokes. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bb381b-portrait-d-adrian-stokes

Portrait d'Adrian Stokes

Portrait d'Adrian Stokes (1902-1972), 1886 par Peder Severin Krøyer (1851-1909).

Rampes d'accès à une pyramide. Source : http://data.abuledu.org/URI/50aea835-rampes-d-acces-a-une-pyramide

Rampes d'accès à une pyramide

Rampes de la pyramide de Sésostris Ier à Licht. Le problème de l'élévation des pierres sur les assises des pyramides est celui qui retient le plus l'attention du public. Les égyptologues ont souvent opté pour des solutions fondées sur des rampes, dont les formes et les dimensions restent à définir, tandis que des spécialistes d'autres disciplines s'attachent à donner leurs propres explications. Pourtant, quelques vestiges de rampes subsistent, notamment à la pyramide de Meïdoum, à la pyramide de Sekhemkhet et à celle de Khéphren, ainsi qu'à la pyramide de Sinki, et surtout à celle de Sésostris Ier, à Licht. Toutes sont des rampes frontales, c'est-à-dire perpendiculaires aux faces. Si elles furent effectivement employées, elles ne pouvaient suffire à achever l'édifice, particulièrement dans la phase de la pose des pierres de parement si parfaitement ajustées, comme à la pyramide de Khéops.

Récole d'olives dans l'antiquité. Source : http://data.abuledu.org/URI/505a3c84-recole-d-olives-dans-l-antiquite

Récole d'olives dans l'antiquité

Scène de récolte d'olives par des adolescents, l'un dans l'olivier, l'autre à terre ramasse les olives et les deux autres secouent les branches avec un baton. Sur une amphore à col attique à figures noires du Peintre d'Antiménès, vers 520 av. J.-C., Vulci - Italie. Hauteur : 40,64 cm. Lieu de découverte : Vulci, Viterbo. 1837 : acheté à Lucien Bonaparte, Prince of Canino and Musignano (1775 - 1840)

Réfraction. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a59f8c-refraction

Réfraction

Principe de réfraction d'onde selon Huygens-Fresnel (Augustin Jean Fresnel, né le 10 mai 1788 à Broglie et mort le 14 juillet 1827 à Ville-d'Avray, est un physicien français fondateur de l’optique moderne ; il proposa une explication de tous les phénomènes optiques dans le cadre de la théorie ondulatoire de la lumière). Le principe de Huygens-Fresnel est un principe utilisé en optique : il permet entre autres de calculer l'intensité dans les phénomènes de diffraction et d'interférence. Il consiste à considérer chaque point de l'espace indépendamment. Si un point M reçoit une onde d'amplitude E(M, t), alors on peut considérer qu'il réémet une onde sphérique de même fréquence, même amplitude et même phase. Au lieu de considérer que l'onde progresse de manière continue, on décompose sa progression en imaginant qu'elle progresse de proche en proche. Formulé par Fresnel en 1815, ce principe reprend la base du modèle ondulatoire développé par Huygens (1690). Soit une surface ∑ et une source lumineuse S. On découpe ∑ en surfaces élémentaires d∑ centrées autour d'un point P. Chaque point P de ∑ atteint par la lumière émise par la source S se comporte comme une source secondaire fictive émettant une ondelette sphérique.

Repas d'artistes danois. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bb3a4f-repas-d-artistes-danois

Repas d'artistes danois

Repas des artistes à l'hôtel Brøndum de Skagen, 1883, par Peder Severin Krøyer (1851-1909).

Riquet à la houppe. Source : http://data.abuledu.org/URI/5082f5d1-riquet-a-la-houppe

Riquet à la houppe

Illustration de D. J. Munro d'après Gustave Doré (1832-1883) des ''Contes de ma mère l'Oye'', de Charles Perrault (1628-1703) : version anglaise de Charles Welsh, 1901. Riquet à la houppe : "Je tiens parole", dit-il en lui montrant les préparatifs du festin pour leur mariage.

Sécheur d'air comprimé frigorifique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5425dca9-secheur-d-air-comprime-frigorifique

Sécheur d'air comprimé frigorifique

Ce type de sécheur consiste à refroidir l'air comprimé à une température inférieure à son point de rosée à l'aide d'un échangeur de chaleur raccordé à un groupe frigorifique conventionnel (compresseur-condenseur-évaporateur) ce qui provoque de la condensation de l'humidité qu'il contient. L'eau liquide ainsi formée est récupérée par un séparateur d'eau, tandis que l'air comprimé asséché est dirigé vers le réseau. Généralement, un échangeur air-air réchauffe l'air en sortie de sécheur pour éviter toute condensation sur les canalisations d'air comprimé. Le point de rosée sous pression obtenu est de l'ordre de 3 °C. Le point de rosée de l'air ainsi séché détendu à la pression atmosphérique est de l'ordre de −20 °C. Un point de rosée de 3 °C constitue un maximum sous peine de voir l'échangeur se boucher par givrage. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9cheur_d%27air

Séquoia d'Ottrott. Source : http://data.abuledu.org/URI/5312683d-sequoia-d-ottrott

Séquoia d'Ottrott

Séquoia du parc des Frères de la Charité du Windeck à Ottrott (Bas-Rhin), le deuxième plus gros arbre d'Alsace avec plus de 10 m de tour de tronc à 1,50 m du sol.

Taille d'ardoise au musée de Trélazé. Source : http://data.abuledu.org/URI/58b33fe4-taille-d-ardoise-au-musee-de-trelaze

Taille d'ardoise au musée de Trélazé

Démonstration de fente d'ardoise au musée de l'ardoise de Trélazé (Maine-et-Loire, France). Travail entre les sabots, séparation du fendis avec le poignet.

Théorème d'Apollonius. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c4ff8e-theoreme-d-apollonius

Théorème d'Apollonius

Le théorème de la médiane, ou théorème d'Apollonius, est une relation entre la longueur d'une médiane d'un triangle et la longueur de ses côtés : si S est le centre du parallélogramme, alors 2NS^2 + frac 12 MP^2 = NM^2+NP^2 2NS^2 =frac 12 NM^2+NP^2 NQ^2=NM^2+2NP^2 . Apollonios de Perga ou Apollonius de Perge (en grec ancien Ἀπολλώνιος / Apollốnios, v. 262 – v. 190 av. J.-C.) était un géomètre et astronome grec. Il serait originaire de Pergé (ou Perga, ou encore Pergè actuelle Aksu en Turquie).

Tombe de Naplouse. Source : http://data.abuledu.org/URI/552e2b45-tombe-de-nablus

Tombe de Naplouse

Pierre tombale de Naplouse ("Nablus"), 2ème-3ème siècle de notre ère. L'inscription latine est dédiée à l'âme divinisée de Augindai, cavalier de l'escadron de la Mauritanie : D(is) I(nferis) M(anibus) Augindai eq(ues) Mau/rorum vi(x)it anno(s) / XXX h(eres) b(ene) m(erenti).

Vanneau armé dans le Parc national d'Etosha. Source : http://data.abuledu.org/URI/5506410b-vanneau-arme-dans-le-parc-national-d-etosha

Vanneau armé dans le Parc national d'Etosha

Vanneau armé (Vanellus armatus) dans le Parc national d'Etosha en Namibie.

Vue arrière d'un cajón. Source : http://data.abuledu.org/URI/5304974e-vue-arriere-d-un-caj-n

Vue arrière d'un cajón

Vue arrière d'un cajón (DoubleShot de la S-Série des percussions Kopf) : au dos, un trou d'environ 10cm de diamètre permet la sortie du son (même effet qu'un évent de décompression d'une enceinte de sono). D'apparence rudimentaire, il offre de multiples combinaisons sonores s'adaptant à tous les genres musicaux même s'il reste l'instrument phare des musiques latines, traditionnellement des musiques criollas de la côte péruvienne. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Caj%C3%B3n