Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Ovaire (botanique) | Astéracées | Botanique | Fleurs | Asteraceae | Peinture | Pavots | Rouge | Moissons | Dessins et plans | Jardiniers | Plantes | France (Louis XIV) (1643-1715) | Figuier | Cuisine (figues) | Platon (0427?-0348? av. J.-C.) | Inflorescences | Grains | Figuier -- Fruits | Akènes | ...
Intérieur de figue. Source : http://data.abuledu.org/URI/506e7eac-feige-schnitt-png

Intérieur de figue

Figue vue en coupe. Son nom français est emprunté à l'occitan "figa". Les fleurs et fruits du figuier sont d'un type très particulier. La figue est un faux-fruit. Avant d'être un fruit, la figue est une inflorescence en forme d'urne appelée sycone, sorte de petit sac charnu qui enferme une inflorescence constituée de centaines de minuscules fleurs unisexués qui en tapissent l'intérieur. Ces fleurs totalement emprisonnées ne peuvent être fécondées sans intervention extérieure. En France, Louis XIV était un grand amateur de figues. La Quintinie, son jardinier, planta donc plus de sept cents figuiers de diverses variétés dans le potager du roi au Château de Versailles pour satisfaire la passion du Roi Soleil. Figue fraîche, figue sèche, en ingrédient de plat cuisiné, en ingrédient de pâtisserie, en confiture. Elle était recommandée aux athlètes pour sa valeur énergétique. " Nourriture des athlètes par excellence " dit Platon. Ce dernier raffolait des figues à tel point qu'on lui donna le nom de philosicos, c'est-à-dire "amateur de figues"... La fécondation des fleurs des figuiers femelles donnera au mois d'août et septembre les figues fruits qui peuvent être dégustées. En fait, les vrais fruits sont les innombrables petits grains qui parsèment la chair de la figue, ce que les botanistes appellent les akènes.

Ligule d'astéracée. Source : http://data.abuledu.org/URI/50df813f-ray-floret-svg

Ligule d'astéracée

Ligule, typique des fleurs de la familles des Asteraceae : A. ovaire, B. rangée de poils, C. theca, D. ligule, E. style avec étamine. Chez les Asteraceae, la ligule désigne la corolle de certaines fleurs fortement développée vers l'extérieur du capitule. Lorsque les fleurs du capitule ne sont pas ligulées, elles sont tubulées. Par exemple, chez la marguerite (Leucanthemum vulgare) les fleurs périphériques blanches sont ligulées alors que les centrales tubulées sont jaunes... Le rôle de la ligule est d'empêcher le pourrissement du végétal car celle-ci dévie les gouttelettes d'eau.

Pavot des moissons. Source : http://data.abuledu.org/URI/505cad59-pavot-des-moissons

Pavot des moissons

Planche botanique du pavot des moissons (Papaver argemone), Atlas des Plantes de France, 1891. Assez semblable au Coquelicot par sa couleur, mais les pétales ne se chevauchent pas, la capsule est velue. Les pavots ont de grandes fleurs solitaires, souvent très colorées, à quatre pétales satinés et légèrement froissés, à sépales caducs. Les plans les plus anciens attestés en archéologie proviennent de Suisse et ils auraient pénétré le continent asiatique vers le XIIIe siècle av. J.-C. grâce aux arabes.