Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Roches métamorphiques | Carrières (exploitations minières) | Colonnes | Marbre | Spectacles et divertissements -- Rome | Chlorites | Épidotes | Paris (France) -- Palais du Louvre | Tragédie grecque | Euripide (0480-0406 av. J.-C.) | Statues | Eubée (Grèce) | Roses | Rome (Empire) (30 av. J.-C.-476) | Antiquités romaines | Fleurs coupées | Peinture | Arles (Bouches-du-Rhône) | Amphithéâtres romains -- France | ...
Les arènes d'Arles. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f4e669-les-ar-nes-d-arles

Les arènes d'Arles

Photo de cet amphithéâtre romain construit vers 80 ap. J.-C. / 90 ap. J.-C., sous le règne de Domitien en s'inspirant du Colisée de Rome.

Les roses d'Héliogabale. Source : http://data.abuledu.org/URI/50733f5c-les-roses-d-heliogabale

Les roses d'Héliogabale

Tableau de Lawrence Alma-Tadema (1836–1912) : les roses d'Héliogabale, empereur romain excentrique de 218 à 222 sous le nom de Marcus Aurelius Antoninus. Ce tableau ayant été réalisé en hiver, Tadema se fit envoyer des roses toutes les semaines depuis la Riviera, pour s'assurer de la précision de chaque pétale.

Marbre cipolin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a2ae9a-marbre-cipolin

Marbre cipolin

Fût d’une colonne en marbre cipolin, conservé à la Basilique de Massenzio au Forum Romain, à Rome. Le marbre cipolin est une variété de marbre utilisée par les Romains. Le nom moderne correspond en latin à "marmor carystium" (c.à.d. « marbre de Karystos »). Il était extrait de nombreuses carrières situées sur la côte sud-occidentale de l'île d’Eubée, en Grèce, entre l’actuelle cité de Styra et Karystos. Certaines de ces carrières antiques conservent des cavités d’extraction longues de plus de 100 m. Il s'agit d'un marbre avec un fond blanc-vert, parcouru par d’épaisses nervures ondulées vert, tendant au bleuté et traversé par d'épaisses couches de mica. La couleur de fond des veines a tendance à s'assombrir en fonction de la situation géographique de la carrière d'origine du sud au nord. Du point de vue pétrographique, c’est une roche métamorphique, marbre saccharoïde cristalline (cristaux entre 0,2 et 0,6 mm), avec des stries colorées par l’épidote et la chlorite.

Statue d'Euripide. Source : http://data.abuledu.org/URI/50561c16-statue-d-euripide

Statue d'Euripide

Statuette d'Euripide, identifié par une inscription sur le socle. Le panneau d'arrière-plan liste une partie des œuvres d'Euripide. La tête de la statuette a été restaurée d'après un buste conservé aujourd'hui au Musée archéologique de Naples. Marbre, trouvé en 1704 sur l'Esquilin, à Rome, IIe siècle ap. J.-C, exposé au Musée du Louvre, département des Antiquités.