Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Photographie | Équilibre | Animaux -- Dans l'art | Albums pour enfants | Animaux -- Équilibre | Physique | Animaux -- Déplacements | Animaux -- Légendes et histoires | Humour | Gravure | Mécanique | Brouettes | Rivières | Art contemporain | Statique | Statues | Bicyclettes | Outils | Cours d'eau | ...
Agriculture raisonnée. Source : http://data.abuledu.org/URI/50705800-agriculture-raisonnee

Agriculture raisonnée

Schéma de l'agriculture raisonnée : raisonnement global ; rotation des cultures, choix des variétés et des races, fertilisation ajustée et nutrition équilibrée, santé des végétaux et des animaux, pratiques culturales et techniques d'élevage, respect de la faune et du milieu naturel.

Agriculture raisonnée. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ba56dc-agriculture-raisonnee

Agriculture raisonnée

Schéma de l'agriculture raisonnée : L'agriculture raisonnée est une démarche, en France, qui s'applique aux productions agricoles prenant en compte la protection de l'environnement, la santé et le bien-être animal. En France, le concept est réglementé par les pouvoirs publics (ministères de l'Agriculture et de l'Écologie) et la promotion est assurée par le réseau FARRE (Forum de l'Agriculture Raisonnée Respectueuse de l'Environnement). Une certification est attribuée aux exploitants agricoles respectant les principes de l'agriculture raisonnée. Le concept n'est pas tout à fait synonyme d'agriculture intégrée, concept proche mais plus précis, utilisé en dehors de France. Légende : raisonnement global, respect de la faune et du milieu naturel, rotation des cultures, choix des variétés et des races, fertilisation ajustée et nutrition équilibrée, santé des végétaux et des animaux, pratiques culturales et techniques d'élevage.

Alphabet enchanté, la lettre U. Source : http://data.abuledu.org/URI/5314535d-alphabet-enchante-la-lettre-u

Alphabet enchanté, la lettre U

Alphabet enchanté de Louis Ratisbonne (1827-1900), ABC de Trim (pseudonyme), illustré par Bertall (1820-1882), 1861 : Par les pieds au trapèze on voit là suspendu Le grand U. Le goujon, la carotte et l'hameçon pointu ; Mettez-en deux ensemble : on a le petit u.

Alphabet enchanté, les lettres X et Y. Source : http://data.abuledu.org/URI/531455ae-alphabet-enchante-les-lettres-x-et-y

Alphabet enchanté, les lettres X et Y

Alphabet enchanté de Louis Ratisbonne (1827-1900), ABC de Trim (pseudonyme), illustré par Bertall (1820-1882), 1861 : Petit garçon faisant la roue, un vrai phénix : un X. Tronc fourchu, bouc cornu, chandeliers à deux becs : grands et petits Y.

Aquaplane. Source : http://data.abuledu.org/URI/53eba316-aquaplane

Aquaplane

Jeune homme sur aquaplane, se tenant debout sur une planche en bois tirée par un bateau.

Aquarium du XIXème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/51db5014-aquarium-du-xixeme-siecle

Aquarium du XIXème siècle

L'existence du cycle de l'azote et son importance pour la survie des animaux aquatiques en milieu clos a été découverte en 1805. Les premiers aquariums ont été construits en Angleterre en 1850. Ils sont inspirés de la caisse de Ward, une serre d'horticulture en verre. Le néologisme aquarium a été créé par contraction de aquatic et vivarium. L'idée était de créer un lieu en circuit fermé, dans lequel les organismes vivent en équilibre naturel, contrairement aux vivariums et bassins qui étaient jusqu'alors des circuits ouverts. L'intérêt pour les aquariums dans les années 1850 est venu d'un intérêt grandissant pour la vie marine, un sujet encore en grande partie inconnu, et tabou jusqu'à la fin du XVIIIe siècle.

Assemblage des douelles. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dbc889-assemblage-des-douelles

Assemblage des douelles

Assemblage des douelles : le jointage : le tonnelier couche les chants de la douelle sur la colombe (ancêtre de la dégauchisseuse) et donne à la douelle la flèche correspondant au tonneau. Cette opération est désormais mécanisée. Auparavant la forme de la douelle - arrondi et pente des joints - est vérifiée à l'aide de gabarits. Cette opération doit être minutieuse, car l'étanchéité et la forme du tonneau en dépendent. Mise en rose des douelles : Après avoir déterminé la bonne quantité de douelles, le tonnelier effectue la mise en rose, en réunissant dans un fragile équilibre les 25 à 30 douelles en tronc de cône. À l'aide d'un marteau et d'une chasse, il positionne les premiers cercles provisoires sur le tonneau : cercle de talus à l'extrémité supérieure, puis en dessous cercle de collet et cercle de bouge.

Automate de l'équilibriste. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec698b-automate-de-l-equilibriste

Automate de l'équilibriste

Automate de l'équilibriste en vert sur deux chaises blanches, Centre International de la Mécanique d'Art de Sainte-Croix (Vaud, Suisse).

Axes de roulis et de tangage d'un avion. Source : http://data.abuledu.org/URI/53134de8-axes-de-roulis-et-de-tangage-d-un-avion

Axes de roulis et de tangage d'un avion

Convention de représentation des axes de roulis, tangage et lacet d'un aéronef (Beech bimoteur). Un avion peut être représenté dans le trièdre de référence formé par : 1) l'axe x : axe longitudinal ou axe de roulis (couleur rouge) ; 2) l'axe y : axe transversal ou axe de tangage (couleur bleue) ; 3) l'axe z : axe de lacet (couleur verte). Le pilote agit sur les gouvernes pour modifier la trajectoire de l'avion dans le plan vertical (montée ou descente) ou dans le plan horizontal (en virage). Pour être équilibré, le virage peut nécessiter une action sur les trois axes. Pour obtenir un mouvement de tangage le pilote actionne le manche qui commande la gouverne de profondeur. Elle est située le plus loin possible de l'aile, sur l'empennage horizontal ou bien sur un plan canard. Pour obtenir un mouvement de roulis le pilote actionne latéralement le manche qui commande les ailerons. Ces gouvernes sont généralement situées le plus loin possible de l'axe de roulis, donc vers l'extrémité des ailes. Pour obtenir un mouvement de lacet le pilote actionne le palonnier (pédales) qui commande la gouverne de direction avec ses pieds. Elle est située le plus loin possible de l'axe de lacet, sur l'empennage vertical. En vol, le palonnier est une commande secondaire dite « de symétrie » qui sert à équilibrer le débit d'air sur les deux ailes de l'avion, et donc à équilibrer la portance. La plupart des avions présentent un couplage en lacet-roulis : on peut commander un mouvement de roulis avec la gouverne de lacet (roulis induit). D'autre part une rotation en roulis entraîne généralement une rotation en lacet en sens inverse du virage demandé (lacet inverse). Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pilotage_d%27un_avion.

Balance ordinaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/502e91c4-balance-ordinaire

Balance ordinaire

Photo de balance ordinaire composée d'une barre métallique rigide appelée « fléau » traversée en son milieu perpendiculairement à sa longueur par un prisme d'acier appelé « couteau central ». Ce prisme repose par une de ses arêtes sur deux petits plans d'acier fixés à l'extrémité d'une colonne qui, par suite, soutient le fléau. Les deux extrémités du fléau servent à supporter : l'un, le corps à peser, l'autre les masses marquées destinées à faire équilibre au corps.

Basculement de Brouette. Source : http://data.abuledu.org/URI/51de659b-basculement-de-brouette

Basculement de Brouette

Comportement de la brouette : paramètres liés à l’aptitude au basculement.

Berger de Bergame. Source : http://data.abuledu.org/URI/5160cb73-berger-de-bergame

Berger de Bergame

Le berger de Bergame est une race de chien d'origine italienne. On l'appelle parfois aussi bergamasque. Il était à l'origine destiné à conduire et garder les troupeaux de moutons. Magnifique berger, ce chien reconnaissable à sa robe est le cousin du berger de Brie. Il y a deux types de poils, le poil en forme de nœud et le poil comme le Briard (rêche). Il y a plusieurs types de couleurs, le noir opaque, le brun clair, foncé, le beige, le gris clair, foncé, le blond, le blanc, le fauve, l'arlequin et toutes autres couleurs à deux, trois, voire quatre couleurs différentes. Ses yeux peuvent être brun clair ou foncé, gris clair ou foncé et bleu ce qui est peu fréquent. La queue est portée en sabre et les oreilles sont triangulaires. Il mesure entre 54 et 62 cm et le poids est de 26 à 38 kg. La fonction du chien de berger bergamasque est de conduire et de garder le troupeau, travail pour lequel Il montre des dispositions exemplaires grâce à sa vigilance, sa concentration et son équilibre psychologique. Sa faculté d'apprendre et de se déterminer, combinée à sa modération et à sa patience en font un excellent chien de garde et de compagnie, apte aux emplois les plus divers. Il établit une liaison étroite avec l'homme. Le berger de Bergame est un excellent gardien, il n'attend pas qu'un intrus entre dans la maison pour le coincer comme le fait le berger allemand, mais aboie dès que celui-ci est derrière la porte. Ce chien a besoin d'une éducation ferme, il est intelligent, vigilant, modéré, patient, agile, docile et futé. Son allure préférée est le trot, il peut facilement passer au galop. C'était le chien préféré des Romains, il était fait pour tuer les loups dès qu'ils s'approchaient du troupeau de moutons.

Brouette en équilibre. Source : http://data.abuledu.org/URI/51de5fca-brouette-en-equilibre

Brouette en équilibre

Schéma d'équilibre statique d’une brouette. Comme le poids et l’action du sol sont verticaux, nécessairement pour que l’égalité vectorielle (1) soit possible, l’action du pousseur l’est aussi. Au niveau de la position du rouleur, l’équilibre est obtenu lorsque les articulations des épaules se trouvent dans un même plan vertical que les poignets et les appuis au sol. Alors l’équation traduit le fait que la roue et le pousseur se partagent la charge. La statique du solide est la branche de la statique étudiant l'équilibre des pièces dans un mécanisme. C'est un maillon essentiel dans le dimensionnement des systèmes mécaniques réels.

Caméléon en équilibre. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d44311-cameleon-en-equilibre

Caméléon en équilibre

Caméléon (Furcifer pardalis), en équilibre au bout d'une branche, entre Diego Suarez et Ankarana, à Madagascar.

Chapelle wisigothique en Espagne. Source : http://data.abuledu.org/URI/50740bc0-chapelle-wisigothique-en-espagne

Chapelle wisigothique en Espagne

San Pedro de la Nave est une église wisigothe située à 19 kilomètres à l’ouest de Zamora, en Castille-et-León (Espagne), datant des environs de 680. Elle marque peut-être le sommet de l'architecture wisigothe. La rigueur et la cohérence de son plan comme de son élévation attestent la maîtrise des bâtisseurs qui l'érigèrent. Elle dresse sa masse élégante, aux volumes parfaitement équilibrés, propres à un sanctuaire à plan en croix grecque inscrite. Seuls les porches latéraux et l'abside font saillie. À l'intérieur, la nef comporte une croisée que surmonte une lanterne restituée. Les arcs légèrement outrepassés reposent sur quatre colonnes antiques remployées que surmontent de superbes chapiteaux historiés. La frise à mi-hauteur des parois répète des symboles chrétiens : la grappe, la colombe, etc. …

Dessin aux motifs équilibrés. Source : http://data.abuledu.org/URI/56540bb3-dessin-aux-motifs-equilibres

Dessin aux motifs équilibrés

Walter Crane, Line and Form, page 43 : Dessin aux motifs végétaux ou animaliers équilibrés.

Draisienne d'enfant. Source : http://data.abuledu.org/URI/50edd254-draisienne-d-enfant

Draisienne d'enfant

À l'heure actuelle, on commercialise toujours des draisiennes, fabriquées avec les technologies modernes, essentiellement comme vélos pour jeunes enfants. C'est en 1997 que la société allemande Kokua a remis au goût du jour la draisienne en commercialisant un vélo sans pédales sous le nom de "Likeabike". Depuis, le concept a été maintes fois décliné et la draisienne est devenue un véhicule-jouet très apprécié des enfants. On le trouve par ailleurs notamment sous le nom anglophone de "balance bicycle". Il permet un apprentissage ludique de l'équilibre. Il peut être le fruit de la suppression du pédalier et de la chaîne sur un vélo existant, ou être construit spécifiquement, que ce soit en bois ou en métal.

Élément Daniell. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c27649-element-daniell

Élément Daniell

Illustration d'un élément de pile électrique Daniell. Source : Leçons de Physique ; Éditions Vuibert et Nony, 1904. La pile Daniell a été inventée par le chimiste britannique John Daniell en 1836 au moment où le développement du télégraphe faisait apparaître un besoin urgent de sources de courant sûres et constantes. La pile électrique Daniell est constituée d'une anode (lame de zinc plongée dans une solution contenant du sulfate de zinc) et d'une cathode (lame de cuivre plongée dans une solution contenant du sulfate de cuivre). Les deux solutions sont reliées par un pont salin (solution de chlorure de potassium (KCl)) qui sert à équilibrer les charges.

Équilibre d'une brouette dans une pente. Source : http://data.abuledu.org/URI/51de632d-equilibre-d-une-brouette-dans-une-pente

Équilibre d'une brouette dans une pente

Etude statique de la brouette. Les longueurs des forces sont en proportion en rapport avec ce quelles représentent vraiment, illustration de la complexité du solide par rapport au point matériel. De manière générale, le centre de poussée est distinct du centre de gravité. Lorsque la droite reliant le centre de poussée au centre de gravité n'est pas confondue avec la droite portant la résultante de la poussée, il en résulte un couple donc un basculement de l'objet.

Équilibre dynamique d'une rivière. Source : http://data.abuledu.org/URI/5648c477-equilibre-dynamique-d-une-riviere

Équilibre dynamique d'une rivière

Schéma illustrant le processus simplifié de l'équilibre dynamique d'une rivière : Tout cours d'eau présente une oscillation entre érosion et dépôt. Lorsque le débit de l'eau augmente, la flèche se déplace vers l'érosion augmentant de fait le transport solide. Inversement si le débit diminue la flèche pointe vers dépôt et le débit solide diminue jusqu'à retrouver "l'équilibre". Les rivières tendent vers leur pente dite d’équilibre qui est fonction des conditions physiques et hydrologiques locales. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dynamique_fluviale

Équilibre mécanique en parapente. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b12c17-equilibre-mecanique-en-parapente

Équilibre mécanique en parapente

Équilibre mécanique d'un parapente en vol droit stabilisé.

Gymnaste italienne à la barre fixe. Source : http://data.abuledu.org/URI/54734a93-gymnaste-italienne-a-la-barre-fixe

Gymnaste italienne à la barre fixe

Elisabetta Preziosa à la barre. Jesolo en Italie, 24 mars 2013.

Isostasie. Source : http://data.abuledu.org/URI/506c86cd-isostasie

Isostasie

Équilibre (isostasie) de la croûte terrestre "flottant" sur le manteau. 1-Épaisseur de la croûte sous les montagnes. 2-montagnes basses. 3-Épaisseur de la croûte continentale normale. 4-Épaisseur de la croûte océanique. 5-Niveau marin. 6-Morceaux d'écorce terrestre. 7-Asthénosphère. L'isostasie est un phénomène par lequel les éléments de la croûte ou, plus généralement, de la lithosphère qui se trouvent enfouis à de faibles profondeurs (de l'ordre de 100 km) sont soumis à la même pression indépendamment des irrégularités topographiques en surface. La compensation isostatique contrecarre l'érosion. C'est ainsi que la roche plutonique est mise à jour.

Jeu d'équilibre. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b38997-jeu-d-equilibre

Jeu d'équilibre

Fillette jouant à un jeu d'équilibre.

La grande course - 19. Source : http://data.abuledu.org/URI/555e6743-la-grande-course-19

La grande course - 19

"La Grande Course" - album de Cyri-L, avril 2015 : conte des origines du zodiaque chinois revisité. D'un bond extraordinaire, le cheval saute sur l'autre rive, avec un passager clandestin, le serpent.

La grande course - 20. Source : http://data.abuledu.org/URI/555e6836-la-grande-course-20

La grande course - 20

"La Grande Course" - album de Cyri-L, avril 2015 : conte des origines du zodiaque chinois revisité. La chèvre se lance dans la traversée et le singe fait un saut périlleux.

La grande course - 21. Source : http://data.abuledu.org/URI/555e68ff-la-grande-course-21

La grande course - 21

"La Grande Course" - album de Cyri-L, avril 2015 : conte des origines du zodiaque chinois revisité. Le singe s'accroche à la queue de la chèvre et le coq saute de pierre en pierre pour traverser derrière eux.

La grande course - 23. Source : http://data.abuledu.org/URI/555e6ad8-la-grande-course-23

La grande course - 23

"La Grande Course" - album de Cyri-L, avril 2015 : conte des origines du zodiaque chinois revisité. Le chien jour dans l'eau et éclabousse le coq, pendant que le cochon se prélasse dans la boue.

Le cirque, à la manière de Keith Haring. Source : http://data.abuledu.org/URI/53898780-le-cirque-a-la-maniere-de-keith-haring

Le cirque, à la manière de Keith Haring

Le cirque, à la manière de Keith Haring, à Hanovre, en Allemagne.

Le lièvre dansant. Source : http://data.abuledu.org/URI/535b9c19-le-lievre-dansant

Le lièvre dansant

Statue en bronze du lièvre dansant, en équilibre sur une patte, par Barry Flanagan, Parc de la sculpture, dans le Yorkshire.

Lion Rampant en héraldique. Source : http://data.abuledu.org/URI/52517c32-lion-rampant-en-heraldique

Lion Rampant en héraldique

Lion rampant en héraldique. Le lion par défaut est rampant, ce qui signifie qu'il est dans une position où il semble gravir une côte (= une rampe). (Sens primitif de ramper, provenant de l'ancien francique (h)rampon « grimper avec des griffes »). On trouve souvent une autre explication : le lion ne serait pas en train de ramper (= grimper), mais en train d’attraper quelque chose avec ses trois membres levés, en équilibre sur sa patte arrière qui occupe la pointe de l’écu. Le mot viendrait alors de rapiens, qui a la même racine que rapt. Cette étymologie longtemps retenue, semble maintenant non fondée.

Logements sociaux : le modèle mulhousien. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cc4f18-logements-sociaux-le-modele-mulhousien

Logements sociaux : le modèle mulhousien

Logements sociaux, le modèle mulhousien (non légendé). Au XIXe siècle, jusqu'à l'annexion allemande de 1870, tous les bourgmestres et maires mulhousiens sont protestants et proches ou issus du patronat. Le modèle mulhousien repose sur trois piliers, un patronat protestant paternaliste, le prédominance du couple innovation/formation dans le développement technique et la recherche d'un équilibre social : les associations philanthropiques « Société industrielle de Mulhouse (SIM) » et « Société Mulhousienne de Cités ouvrières (SOMCO) » sont créées respectivement en 1826 et en 1853, à l'initiative de Jean Dolfus (industriel, économiste et maire de Mulhouse), Émile Muller (ingénieur-constructeur, architecte de la cité ouvrière) et Achille Penot (inspecteur scolaire et enquêteur social). L'objectif est de fixer la main-d'œuvre ouvrière : 1 243 maisons ouvrières sont construites à partir de 1862 jusqu'en 1897. C’est une cité-jardin en ce sens que chaque logement, outre la porte personnelle à chaque famille, a aussi son jardin particulier ; ces logements sont uni-familiaux payables par mensualités, les investisseurs touchent 4 % par an, mais en moins de quinze ans souvent, les logements deviennent la propriété des ouvriers. C'est l'un des exemples les plus anciens et les plus imités en France. L'exemple précurseur de Mulhouse sera rapidement suivi par d'autres tentatives.

Machine d'Atwood. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c74d9c-machine-d-atwood

Machine d'Atwood

Machine d'Atwood : La chute libre est difficile à étudier quantitativement, car les temps de parcours sont très courts. Atwood proposa « sa » machine pour diminuer l'accélération des masses. Sur une poulie, un fil relie deux masses m_1 et m_2 (m_1 < m_2). Si les masses sont égales et le système immobile il restera ainsi en équilibre. Si l'une des masses est plus grande (m_2 > m_1, par exemple), son poids entraîne le mouvement, mais on conçoit que la masse m_1 ralentit la chute de m_2 .

Planche de crustacés decapoda en 1904. Source : http://data.abuledu.org/URI/535d2d1d-planche-de-crustaces-decapoda-en-1909

Planche de crustacés decapoda en 1904

Planche de décapodes, Ernst Haeckel (1834–1919), "Kunstformen der Natur" (1904), planche 86 : Parthenope horrida, Podophthalmus vigil, Pisa armata, Gonoplax rhomboides, Pisolambrus nitidus, Stenopus hispidus, Palaemon serratus, Albunea symnista, Lissa chiragra, Birgus latro. Les Decapoda (du grec deca = dix, et podos = pied) sont par définition des crustacés possédant 5 paires de pattes. Cet ordre comprend notamment quelques crustacés bien connus, tels que les galathées, les crabes, les crevettes, les écrevisses ou encore les homards et langoustes. Les Decapoda sont des animaux carnassiers. La plupart sont marins. Il en est un certain nombre qui vivent dans les eaux douces (écrevisse), et d'autres qui peuvent mener une existence terrestre, dans des endroits humides. Les décapodes ont ordinairement la tête et la région thoracique soudées en une masse commune, ou céphalothorax, revêtue d'une carapace solide et d'une grande résistance. Leur carapace est très calcifiée. Leurs appendices thoraciques comprennent trois paires de pattes-mâchoires, et seulement cinq paires de pattes locomotrices. De ces dernières est tiré le nom des décapodes. La formule appendiculaire est (2+1+2) + (3+5) + 6. C'est le type le mieux équilibré. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Decapoda

Puits de potentiel pour le pendule simple. Source : http://data.abuledu.org/URI/50cb2538-puits-de-potentiel-pour-le-pendule-simple

Puits de potentiel pour le pendule simple

Le calcul de l'énergie potentielle puis l'utilisation de l'expression de l'énergie mécanique peut permettre la détermination de l'équation du mouvement du système. Cette méthode est souvent plus judicieuse que l'utilisation du principe fondamental de la dynamique. Méthode énergétique pour la résolution du mouvement du pendule simple : Le système est en équilibre quand son énergie potentielle admet des minimums et des maximums locaux. On peut alors différencier les positions d'équilibre stables et instables selon que l'énergie potentielle est (respectivement) minimale ou maximale. On peut aussi soulever la notion de puits d'énergie potentielle lorsque le graphe de l'énergie potentielle en fonction du paramètre décrivant le mouvement admet un puits. Si le système n'a pas assez d'énergie mécanique pour sortir du puits, il est contraint à rester entre deux positions et peut éventuellement osciller.

Répartition mondiale des francs-maçons en 2000. Source : http://data.abuledu.org/URI/507d8a56-repartition-mondiale-des-francs-macons-en-2000

Répartition mondiale des francs-maçons en 2000

Carte du nombre de francs-maçons dans le monde en l'an 2000. Source : informations publiées dans la revue "l'histoire", n°256, juillet août 2001. Le nombre de francs-maçons en France serait erroné : selon le reportage d'"Enquêtes et révélations" diffusé sur TF1 le mardi 2 novembre 2010 à 0h20, ce nombre serait en constante augmentation, mais ne dépasserait pas les 150 000 adeptes. Logo de l'équerre et du compas : leur association symbolise une conjonction d’opposés (masculin et féminin, terrestre et céleste, matériel et spirituel), un équilibre à construire ou à maintenir. Le compas représente le ciel, alors que l’équerre représente la terre ; quand les deux symboles sont entrecroisés, microcosme et macrocosme sont imbriqués.

Statue de l'équilibriste. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b72f62-statue-de-l-equilibriste

Statue de l'équilibriste

Statue en bronze de 1967/68 par Johannes Belz (1925-1976) : fillette marchant en équilibre sur une poutre.

Tir a la corde. Source : http://data.abuledu.org/URI/53cc38e4-tir-a-la-corde

Tir a la corde

Tir à la corde : équilibre.

Une bicyclette. Source : http://data.abuledu.org/URI/50d58c87-une-bicyclette

Une bicyclette

Une bicyclette, ou un vélo, est un véhicule terrestre composé de deux roues alignées (d'où le nom « bicyclette »). La force motrice est fournie par son conducteur (appelé « cycliste »), en position le plus souvent assise, par l'intermédiaire de deux pédales entraînant la roue arrière par une chaîne. La bicyclette est l'un des principaux moyens de transport dans de nombreuses parties du monde. Sa pratique, le cyclisme, constitue à la fois un usage quotidien, un loisir populaire et un sport. Par rapport à la marche, le vélo est trois fois plus efficace à effort égal et entre trois et quatre fois plus rapide. Il a été également calculé qu'en termes de conversion en mouvement de l'énergie issue de la nourriture, il s'agit d'une forme de locomotion plus efficace que celle de n'importe quel organisme biologique. La bicyclette ne dispose que de deux points d'appui au sol : elle se trouve nécessairement en équilibre instable. On parle d'équilibre métastable, car le passage de la position d'équilibre temporaire à une position de déséquilibre perceptible est relativement lent. Les principales forces en action sont : la gravité, qui tend à attirer le vélo vers le sol ; la force centrifuge, qui lorsque le vélo vire, tend à le redresser vers l'extérieur du virage. L'équilibre est maintenu dynamiquement par les actions du cycliste, qui s'emploie à toujours redresser sa machine en la faisant tourner légèrement dans la direction où elle commence à tomber. Le cycliste jongle donc en permanence entre ces deux forces pour compenser les effets de l'une avec l'autre et réciproquement. Il est aidé en cela par la chasse du vélo : il s'agit de la distance entre l'intersection de l'axe de la fourche avec le sol et du point de contact de la roue avant au sol. En effet, l'axe de la fourche est incliné de manière à ce que son intersection avec le sol se trouve en avant du point de contact de la roue avec le sol. Ainsi, si le vélo est penché d'un côté, la roue avant va être forcée à se placer de manière à faire tourner le vélo du même côté, engageant ainsi un virage tendant à équilibrer cette inclinaison. Enfin, on peut noter que lorsque le vélo roule, l'effet gyroscopique lié à la rotation des roues vient contrarier toute variation de la position de leurs axes. Ce phénomène est proportionnel à la vitesse de rotation des roues et à leur masse. Cet effet reste habituellement négligeable et est normalement imperceptible par le cycliste. En effet, la masse et donc l'inertie du vélo et de son pilote sont d'un ordre de grandeur supérieur à celle des roues, ce qui réduit considérablement l'influence de l'effet gyroscopique. Lorsque la vitesse augmente, l'effet gyroscopique augmente en proportion et devient plus perceptible.

Virage à la sellette en parapente. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b125cb-virage-a-la-sellette-en-parapente

Virage à la sellette en parapente

Virage à la sellette en parapente. 1=Vol droit : la RFA (résultante des forces aérodynamiques) et le poids sont alignés. Les deux forces sont de même norme mais de sens opposé, le système est en équilibre. 2=Initiation du virage à la sellette : le pilote reporte son poids d'un côté, le centre de gravité se décale de ce côté. Le centre de gravité (point d'application du poids) et le centre de poussée (point d'application de la RFA) ne sont plus alignés verticalement. La RFA exerce donc un moment qui tend à provoquer une rotation du système autour du centre de gravité. 3=Virage stabilisé : le système pilote+parapente a effectué une rotation sur l'axe de roulis. La direction de la RFA s'est réalignée avec le centre de gravité, il n'y a donc plus de moment. La RFA et le poids ne se compensent plus, il y a une force résultante qui provoque une accélération centripète et la mise en virage à rayon constant du parapente.