Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Photographie | Guerre mondiale (1914-1918) | Histoire | Première guerre mondiale | Guerre de Cent ans (1337-1453) -- Campagnes et batailles -- France | Peinture | Seconde guerre mondiale | Gravure | Guerre mondiale (1939-1945) | Alliances militaires | Guerre froide | Europe -- Histoire militaire (20e siècle) | Organisation du Traité de Varsovie | Histoire de la guerre du Péloponnèse - Thucydide (0460?-0395? av. J.-C.) | Quinzième siècle | Cartes géographiques | Année 1870 | Cartes | Casques militaires | ...
Alliances militaires en Europe en 1914-1918. Source : http://data.abuledu.org/URI/50774b17-alliances-militaires-en-europe-en-1914-1918

Alliances militaires en Europe en 1914-1918

http://commons.wikimedia.org/w/index.php?title=File:Alliances_militaires_en_Europe_1914-1918-fr.svg&page=1Alliances militaires en Europe (1914-1918) : Triple-alliance, Triple-entente et Pays neutres.

Alliances militaires en Europe en 1914-1918. Source : http://data.abuledu.org/URI/51f30943-alliances-militaires-en-europe-en-1914-1918

Alliances militaires en Europe en 1914-1918

Carte des alliances militaires en Europe (1914-1918).

Ancien appareil photographique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5432aebb-ancien-appareil-photographique

Ancien appareil photographique

Appareil photographique de Georg Diancourt, soldat allemand qui a photographié les zones de combats durant la première guerre mondiale ; né à Lisdorf le 18 juin 1887 et décédé à Francfort le 1er février 1969. Le petit-fils de Johann Peter Georg Diancourt a retrouvé les clichés de son grand-père et les a mis à disposition de tous dans Wikimedia Commons, car ils ont un intérêt historique certain. Il souhaiterait de l'aide pour identifier les divers lieux et personnages représentés.

Apothéose guerrière. Source : http://data.abuledu.org/URI/521b08c6-apotheose-guerriere

Apothéose guerrière

Apothéose guerrière, 1871, par Vassili Verechtchaguine (1842–1904).

Assemblage par tenon et mortaise d'une trière. Source : http://data.abuledu.org/URI/5209cf34-assemblage-par-tenon-et-mortaise-d-une-triere

Assemblage par tenon et mortaise d'une trière

Principe d'assemblage des bordages des navires antiques grecs par mortaises et tenons chevillés, probablement utilisé pour la construction des coques des trières. Époque : Système déjà utilisé aux temps homériques. Source : Jean Taillardat, La Trière athénienne et la guerre sur mer aux Ve et IVe siècles, 1968, in : Jean-Pierre Vernant, Problèmes de la guerre en Grèce ancienne, Éditions de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, coll. Points, 1999.

Bannière de l'escadrille Lafayette. Source : http://data.abuledu.org/URI/53a9aa35-banniere-de-l-escadrille-lafayette

Bannière de l'escadrille Lafayette

Bannière de l'escadrille Lafayette de la Première Guerre Mondiale.

Barils de viande salée. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dbec56-barils-de-viande-salee

Barils de viande salée

Barils de boeuf salé, reconstitution d'un entrepôt de rations alimentaires de la guerre civile américaine à Fort Macon State Park, North Carolina. Dès l’époque des Grandes découvertes, la viande salée a été l’un des aliments de base pour les marins au long cours tant dans la Marine marchande que dans celle de guerre : derrière une grille de métal, des barils sont couchés, empilés en trois étages et cette pyramide se termine par des tonneaux de bœuf salé. Au XVIIIe siècle, le bœuf salé irlandais, transporté en barils, est considéré comme le meilleur.

Base sous-marine de Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/55475863-base-sous-marine-de-bordeaux

Base sous-marine de Bordeaux

Base sous-marine de Bordeaux, construite en 1942.

Bataille de l'écluse. Source : http://data.abuledu.org/URI/5060f020-bataille-de-l-ecluse

Bataille de l'écluse

Chroniques du XIVe siècle de Jean Froissart (miniature de la bataille dans le manuscrit). Le 24 juin 1340, lors de la bataille navale de L'Écluse (Sluis en Flandre zélandaise), le roi anglais Édouard III, prétendant à la couronne de France, anéantit la flotte de son rival, le roi de France Philippe VI de Valois, devant l'estuaire du Zwin, ce bras de mer (de nos jours ensablé) qui mène à Bruges. C'est la première bataille d'importance de la guerre de Cent Ans.

Bataille de Patras. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c63f8a-bataille-de-patras

Bataille de Patras

La bataille de Patras fut livrée pendant l'été 429 av. J.-C., au large de Patras, au sud de la Grèce, pendant la guerre du Péloponnèse. Les 20 trirèmes athéniennes de l'amiral Phormion y anéantirent un convoi spartiate et corinthien de 47 navires chargés d'approvisionnements destinés au troupes péloponnésiennes engagées dans la campagne d'Acarnanie. Les navires péloponnésiens, qui n'étaient pas équipés pour une bataille, se placèrent en cercle (en noir) pour mieux se défendre mais les équipages athéniens (en rouge), beaucoup plus expérimentés, manœuvrèrent afin de faire entrer en collision les navires adverses, en resserant le cercle. Quand cela arriva, avec l'aide du vent, la flotte athénienne passa à l'attaque et captura 12 navires, les autres prenant la fuite.

Bataille de Saint Cast en 1758. Source : http://data.abuledu.org/URI/51cddb2d-bataille-de-saint-cast-en-1758

Bataille de Saint Cast en 1758

Combat de Saint-Cast en 1758, pendant la guerre de Sept Ans. La bataille de Saint-Cast est un affrontement livré en 1758, autour de Saint-Malo, dans le cadre de la guerre de Sept Ans. Elle vit une tentative de débarquement britannique repoussée grâce aux fortifications de Vauban et à la pugnacité des habitants de la région. Gravure de Nicolas-Marie Ozanne (1728–1811).

Beffroi de Dunkerque. Source : http://data.abuledu.org/URI/51dc2072-beffroi-de-dunkerque

Beffroi de Dunkerque

Le Beffroi de Dunkerque date du XVe siècle, il est classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Il est construit aux alentours de 1440 en lieu et place d'une ancienne tour de guet. Il est à l'origine rattaché à l'église Saint-Éloi et lui sert de clocher. La tour est haute de 58 mètres, elle est construite en brique dans le style gothique. En 1782, le beffroi est définitivement séparé de l'église. En 1835, on modifie son couronnement. Après la Première Guerre mondiale, le 15 avril 1923, on modifie la base afin qu'elle reçoive un cénotaphe à la mémoire des morts de la Grande Guerre, réalisé par Pierre Fritel. Le Beffroi sert toujours de clocher et abrite actuellement un carillon de 48 cloches datant de 1962 : le bourdon Jean Bart pèse 7 tonnes.

Billet drapeau de 2 Frs émis en 1944. Source : http://data.abuledu.org/URI/53d3fbad-billet-drapeau-de-2-frs-emis-en-1944

Billet drapeau de 2 Frs émis en 1944

Allied Military Currency-2 Francs (1944)<br/>From the first of two issues of [[w:Allied Military Currency|Allied Military Currency]], the First Issue Spécimen du billet de 2 Frs émis en 1944 comme monnaie de guerre. Source : National Numismatic Collection at the Smithsonian Institution, Forbes Lithograph Manufacturing Co., Boston, US.

Caixa de samba brésilienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5347ec88-caixa-de-samba

Caixa de samba brésilienne

Caixa de samba avec ses baguettes en bois : "caixa de guerra" de 12" en aluminium poli. La caixa' (ou caixa de guerra) et le tarol sont des instruments de percussion brésiliens. Dans les deux cas, il s'agit d'une caisse claire principalement utilisée dans les batteries de samba au Brésil. La caixa comprend un fût de métal de 12 à 14 pouces de diamètre et 5 à 20 centimètres de hauteur, classiquement en acier. Certains fabricants proposent des fûts en aluminium pour plus de légèreté. Les caisses les plus profondes et les plus larges sont surnommées caixa de guerra (littéralement : caisses de guerre), en référence à leur origine militaire. Elles servent d'accompagnement en assurant un continuum rythmique, une phrase répétitive très importante pour le son général de la batucada ; elles assurent le tempo et le swing de la batterie. Source : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Caixa_de_samba.JPG

Campagnes de César en Gaule. Source : http://data.abuledu.org/URI/507876da-campagnes-de-cesar-en-gaule

Campagnes de César en Gaule

Carte de la Guerre des Gaules.

Campagnes de César en Gaule. Source : http://data.abuledu.org/URI/5091072c-campagnes-de-cesar-en-gaule

Campagnes de César en Gaule

Carte de la Guerre des Gaules.

Caricature contre la guerre en 1870. Source : http://data.abuledu.org/URI/53f0bf88-caricature-contre-la-guerre-en-1870

Caricature contre la guerre en 1870

Caricature d'Honoré Daumier contre la guerre et la vieillesse : un vieil unijambiste s'adresse à un canon :" Pauvre vieux, t'es comme moi, ça t'embête de ne plus pouvoir dire ton mot".

Carnet militaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c6e3c-carnet-militaire

Carnet militaire

Carnet militaire d'un soldat allemand de la guerre de 14-18, exposé au musée de Kansas City, Missouri, USA. Légende en anglais : le carnet militaire comportait des informations vitales sur chaque soldat, nom, rang, unité, situation dans le civil, date de mobilisation, paye, certificat de vaccination et autres données.

Carte de la guerre de cent ans : Jean le Bon. Source : http://data.abuledu.org/URI/50708bf9-carte-de-la-guerre-de-cent-ans-jean-le-bon

Carte de la guerre de cent ans : Jean le Bon

Évènements survenus sous le règne de jean le Bon à partir de sa captivité : Zones d'action des compagnies, Jacquerie et leur répression à meaux et de Mello, La chevauchée d'Edouard III en 1360 (en orange) et la bataille de Brignais.

Cartographie de la guerre anglo-américaine de 1812. Source : http://data.abuledu.org/URI/51ca2ada-cartographie-de-la-guerre-anglo-americaine-de-1812

Cartographie de la guerre anglo-américaine de 1812

Cartographie de la guerre anglo-américaine de 1812.

Cartographie des guerres helléniques. Source : http://data.abuledu.org/URI/508fae3a-cartographie-des-guerres-helleniques

Cartographie des guerres helléniques

Cartographie des guerres hélléniques de 700 à 168 avant J-C.

Casque Adrian de l'infanterie française en 1915. Source : http://data.abuledu.org/URI/543bd681-casque-adrian-de-l-infanterie-francaise-en-1915

Casque Adrian de l'infanterie française en 1915

Casque Adrian de l'infanterie pendant la Première guerre mondiale. Le casque Adrian était conçu pour protéger les soldats des éclats des obus qui explosaient au-dessus des tranchées. La présence d'un cimier est une réminiscence des casques de cavalerie ; il est destiné à amortir des chocs venant par le dessus (le cimier s'écrase, puis le choc est transmis à la bombe du casque). À l'avant du casque était agrafé par des pattes métalliques l'attribut caractéristique de l'arme (infanterie, artillerie, chasseurs à pied, service de santé, la plus répandue étant celle de l'infanterie, une grenade surmontée d'une flamme, estampillée des initiales « RF » pour République française. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Casque_Adrian

Centre national Jean-Moulin à Bordeaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/544569f0-centre-national-jean-moulin-a-bordeaux

Centre national Jean-Moulin à Bordeaux

Photographie de la route de Jean Moulin prise au cours de Wiki-Day 2014 à Bordeaux. Homme politique et résistant. - Compagnon de la Libération. - Préfet. - Connu sous les noms de guerre Max et Rex pendant la Résistance. - Dessinateur publiant à partir de 1925 sous le pseudonyme Romanin. Publia dans les périodiques "Le Rire", "Ric et Rac" et "Gringoire". Source : notice data-bnf.

Château médiéval de Carrouges (Orne, Basse-Normandie) du XIVe siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/52bc53d7-chateau-medieval-de-carrouges-orne-basse-normandie-du-xive-siecle

Château médiéval de Carrouges (Orne, Basse-Normandie) du XIVe siècle

D’abord oppidum défensif (place forte en hauteur) situé à la frontière méridionale du duché normand de Guillaume le Conquérant, vainement assiégé par les Plantagenêt en 1136, et détruit au début de la Guerre de Cent Ans, il fut reconstruit dans la vallée au milieu des étangs entre Maine et Normandie par les Seigneurs de Carrouges, qui se le virent confisquer pour insurrection par le roi d’Angleterre. Jean de Carrouges (IV), à l’origine du château dont subsiste le donjon, était chambellan du comte Pierre II d'Alençon et devint chevalier d’honneur du roi Charles VI à la suite d'un duel judiciaire où il avait mis en jeu sa vie pour sauver son honneur et celui de son épouse Marguerite de Thibouville qui avait été violée pendant son absence. Lui et ses hoirs (héritiers) seront aux côtés des rois de France pendant la durée de la Guerre de Cent Ans et contribueront à bouter les Anglais hors du royaume au prix de leur vie. Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Carrouges

Chevaux de guerre. Source : http://data.abuledu.org/URI/554382f0-chevaux-de-guerre

Chevaux de guerre

Édouard Detaille (1848–1912), Vive l'empereur ! 1891. Charge du quatrième régiment de hussards à la bataille de Friedland, 14 juin 1807. Tous les chevaux de France aptes à la guerre furent réquisitionnés cette même année.

Cinq soldats avec masques à gaz. Source : http://data.abuledu.org/URI/5432b3ff-cinq-soldats-avec-masques-a-gaz

Cinq soldats avec masques à gaz

Cinq soldats avec masques à gaz devant l'entrée d'un abri, par Georg Diancourt, soldat allemand qui a photographié les zones de combats durant la première guerre mondiale.

Collections du musée de Lille pendant la guerre. Source : http://data.abuledu.org/URI/585ffa3c-collections-du-musee-de-lille-pendant-la-guerre

Collections du musée de Lille pendant la guerre

Le Palais des Beaux-Arts de Lille durant la première Guerre Mondiale. Les collections de céramique sont placées en urgence dans les réserves en octobre 1914, alors que les obus pleuvent sur la ville.

Combattant et canon de la Première guerre mondiale. Source : http://data.abuledu.org/URI/543c078b-combattant-et-canon-de-la-premiere-guerre-mondiale

Combattant et canon de la Première guerre mondiale

Combattant de la Grande Guerre et canon de 75 (mle 1897) - Musée des blindés de Saumur.

Débarquement de Normandie en juin 1944. Source : http://data.abuledu.org/URI/5112d31d-debarquement-de-normandie-en-juin-1944

Débarquement de Normandie en juin 1944

Débarquement de Normandie en juin 1944. Source : Archives Normandie 1939-45.

Début de la guerre de cent ans. Source : http://data.abuledu.org/URI/50708b62-debut-de-la-guerre-de-cent-ans

Début de la guerre de cent ans

Début de la guerre de cent ans. En jaune, principales batailles. En pointillés, chevauchées d'Édouard III, du Prince Noir et de Lancastre entre 1339 et 1360.

Démolition, évacuation et reconstruction. Source : http://data.abuledu.org/URI/54533ebd-demolition-evacuation-et-reconstruction

Démolition, évacuation et reconstruction

Groupe statuaire par Frank Nix (E.A. Borgerstraat) à Katwijk, Pays-Bas, en 1990, intitulé "Afbraak, evacuatie en wederopbouw" (Démolition, évacuation et reconstruction) qui fait référence à la démolition partielle de la ville pendant la seconde guerre mondiale pour la construction du mur de l'Atlantique et de sa reconstruction après 1945.

Départ de Gambetta en ballon en 1870. Source : http://data.abuledu.org/URI/5071f06e-depart-de-gambetta-en-ballon-en-1870

Départ de Gambetta en ballon en 1870

Jules Didier (1831-1892) et Jacques Guiaud (1811-1876), Départ de Gambetta sur le ballon "Armand-Barbès" le 7 octobre 1870, musée Carnavalet, legs Alfred Binant, 1914, Inv. P. 1225. Le 7 octobre 870, il quitte Paris en ballon monté, accompagné de Spuller. Il arrive à Tours le 9 où il rejoint ses trois collègues. La Délégation assure collectivement les responsabilités, mais le Gouvernement a accordé à Gambetta une voix prédominante en cas de partage des voix. Gambetta s’approprie alors la fonction de ministre de la Guerre, qu’il cumule avec le ministère de l’Intérieur.

Descriptif du château de Sarzay. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f1963c-descriptif-du-chateau-de-sarzay

Descriptif du château de Sarzay

Descriptif bilingue du château de Sarzay : "Ce château construit au XVI° siècle fut une imposante forteresse comprenant 38 tours et 3 ponts-levis, elle sortit intacte de la Guerre de Cent ans, des guerres de religion, de la Fronde et de la Révolution. Les armoiries : trois têtes de léopard et trois têtes d'anglais tranchées. Il est aujourd'hui un des monuments les plus photographiés. George Sand y situe son roman "Le meunier d'Angibault".

Dessin de presse sur les treize colonies anglaises. Source : http://data.abuledu.org/URI/504311aa-dessin-de-presse-sur-les-treize-colonies-anglaises

Dessin de presse sur les treize colonies anglaises

Dessin de presse, attribué à Benjamin Franklin, publié pendant la guerre franco-indienne au cours de la guerre de sept ans, puis réutilisé pour inciter les colonies américaines à s'unir contre la couronne britannique. Slogan américain "JOIN, or DIE" = s'unir ou mourir. Les initiales sont pour : South Carolina, North Carolina, Virginia, Maryland, Pennsylvania, New Jersey, New York, et New England ; il en manque quatre.

Édit de Nantes. Source : http://data.abuledu.org/URI/56c44b18-edit-de-nantes

Édit de Nantes

Édit de tolérance par lequel le roi Henri IV reconnaît la liberté de culte aux protestants.

Effectifs militaires en Europe en 1959. Source : http://data.abuledu.org/URI/5309c0d4-effectifs-militaires-en-europe-en-1959

Effectifs militaires en Europe en 1959

Effectifs militaires en Europe durant la guerre froide, 1959. Tons de bleu : Pays membres de l'OTAN ; Tons de rouge : Pays membres du pacte de Varsovie (1955) ; Gris : pays neutres ; Vert : pays non-aligné ; Hachures : pays alliés d'une des deux organisations, mais non membre.

Effectifs militaires en Europe en 1973. Source : http://data.abuledu.org/URI/5309c1b8-effectifs-militaires-en-europe-en-1973

Effectifs militaires en Europe en 1973

Effectifs militaires en Europe durant la guerre froide, en 1973. Tons de bleu : Pays membres de l'OTAN ; Tons de rouge : Pays membres du pacte de Varsovie ; Gris : pays neutres ; Vert : pays non-aligné ; Hachures : pays alliés d'une des deux organisations, mais non membre.

Éléphants de guerre carthaginois. Source : http://data.abuledu.org/URI/521076e4-elephants-de-guerre-carthaginois

Éléphants de guerre carthaginois

Éléphants de guerre carthaginois attaquant l'infanterie romaine à la bataille de Zama (202 avant JC), 1890, par Henri-Paul Motte (1846–1922)

Fort Napoléon à Ostende. Source : http://data.abuledu.org/URI/520d32f3-fort-napoleon-a-ostende

Fort Napoléon à Ostende

Caricature des Musiciens de Brème par Heinrich-Otto Pieper (WWI), Fort Napoléon, Oostende, en Belgique. Un soldat allemand pendant la première guerre mondiale, a représenté les aigles allemands et austro-hongrois trônant sur un rocher éclairés par le croissant turc et regardant avec mépris les efforts futiles des animaux symbolisant les forces alliées : le coq français, sur un chacal japonais, sur un bouledogue anglais, sur un ours russe ; l'Italie est représentée par un serpent et la Belgique par un hanneton tricolore.

Fort Royal en 1768. Source : http://data.abuledu.org/URI/52962727-fort-royal-en-1768

Fort Royal en 1768

Vue du Fort Royal, dans l'île de Guadeloupe, du côté de l'Est légende bilingue ; drapeau et soldats anglais pendant la guerre de sept ans. Illustration par le Lieut. Archibald Campbell Ingénieur - gravure par Peter Mazell. Source : Library of Congress, Prints and Photographs division pga.03962. "An east view of Fort Royal in the Island of Guadaloupe, drawn on the spot by Lieut. Archibald Campbell Engineer - engraved by Peter Mazell." (Print showing a view of Fort Royal on the coast of the Island of Guadeloupe with soldiers relaxing in the foreground, ships at sea, and sun rising in the background) .

Frise de la guerre de cent ans. Source : http://data.abuledu.org/URI/5060f282-frise-de-la-guerre-de-cent-ans

Frise de la guerre de cent ans

Frise historique des batailles de la guerre de cent ans ; légende en anglais, de gauche à droite : 1337, début de la guerre de 100 ans, 1346 Bataille de Crécy, 1356 Bataille de Poitiers, 1360 Traité de Brétigny, 1376 Mort du Prince Noir, 1415 Bataille d'Azincourt, 1420 Traité de Troyes, 1429 Fin du Siège d'Orléans, 1453 Bataille de Castillon.

Guerre civile. Source : http://data.abuledu.org/URI/5071fb04-guerre-civile

Guerre civile

Édouard Manet (1832–1883) : Guerre civile, lithographie de 1871.

Guerre de cent ans. Source : http://data.abuledu.org/URI/5075fe8f-guerre-de-cent-ans

Guerre de cent ans

Carte de France en 1422, pendant la guerre de cent ans : Duché du roi d'Angleterre, Régions fidèles à Charles VII, Territoires sous contrôle anglo-bourguignon. En fait, ce sont deux systèmes économiques, sociaux et religieux qui se font face. La France, pays avec une agriculture florissante et un système féodal et religieux puissant d’une part ; l’Angleterre d’autre part, pays d’élevage qui vend sa laine aux drapiers des Flandres. C’est un pays où l’artisanat et la bourgeoisie des villes prennent de l’importance. Les Armagnacs défendent le modèle français, Jean sans Peur, pour prendre le contrôle de Paris, milite pour le modèle anglais (d’autant que les Flandres appartiennent au duché de Bourgogne) promettant baisses d'impôts et contrôle de la monarchie par les états généraux et est soutenu par les artisans et les universitaires parisiens. Il se rend ainsi maitre de Paris et donc du roi en 1413.

Guerre de cent ans : Charles V. Source : http://data.abuledu.org/URI/50708e7c-guerre-de-cent-ans-charles-v

Guerre de cent ans : Charles V

Carte de la reconquête des territoires concédés aux anglais à Brétigny. En vert territoires contrôlés par Charles de Navarre allié des Anglais. En Blanc Bretagne alliée des Anglais. En jaune Comté de Foix-Béarn autonome. En bleu Marine apanages tenus par les frères de Charles V et d'où est organisée la reconquète.

Guerre des mercenaires à Carthage. Source : http://data.abuledu.org/URI/520d0ac4-guerre-des-mercenaires-a-carthage

Guerre des mercenaires à Carthage

Cette carte décrit l'intégralité de la Guerre des Mercenaires, depuis la revolt des mercenaries et finissant à la bataille de Leptis Magna. Elle est principalement fondée sur les travaux de Polybius, qui décrit les évènement-clés de la guerre (révoltes de Sicca, les deux sièges de Tunis, la bataille des rivières Badgrades, la bataille "de la scie" et la mort de Mathô à la bataille de Leptis, marquant la fin de la guerre. Les flèches symbolisent les mouvement de troupes principaux — il y eut de longues périodes de stationnement des troupes durant lesquelles la guerre se transformait en une sorte de guérilla. 1) Révoltes des mercenaires et occupation de Tunis ; 2) Siège d'Utique et de Bizerte (Hippo Dyarrhytus) ; 3) Hannon perce le siège d'Utique ; 4) Bataille d'Utique. Hannon est défait ; 5) Hamilcar quitte Carthage et défait les rebelles à la bataille des rivières Badrades ; 6) Campagne d'Hamilcar ; 7) Bataille "de la scie" (près de Djebel Ressas). Mort de Spendios, Zarzas et Autaritus ; 8) Siège de Tunis. Le capitaine Hannibal meurt ; 9) Les renforts d'Hannon rejoignent Hamilcar ; 10) Bataille près de Leptis Magna. Mathos meurt.

Hérodote et Thucydide. Source : http://data.abuledu.org/URI/508fa806-herodote-et-thucydide

Hérodote et Thucydide

Hérodote et Thucydide ; source : "Bibliothek des allgemeinen und praktischen Wissens. Bd. 5" (1905), Abriß der Weltliteratur, Seite 46. Hérodote est un savant grec qui parcourt durant sa vie l'Égypte actuelle et le Moyen-Orient, allant jusqu'à Babylone. Dans ses Enquêtes, il veut faire œuvre de mémorialiste et raconte des événements récents, les guerres médiques, « afin que le temps n'abolisse pas les travaux des hommes ». Il se place donc dans une perspective historique qui fait qu'on a pu le qualifier de « père de l'histoire ». Thucydide a posé la méthode historique, dans le sens d'une recherche de « vérité » dans le récit, et non plus simplement de « mémoire ». Dans son Histoire de la guerre du Péloponnèse, il s'attache à relater les causes de la guerre, les faits déclencheurs, puis il raconte chronologiquement cette guerre, restant au plus près des événements, afin de donner un portrait fidèle de ce conflit qu'il considère être fondamental dans l'histoire du monde et qu'il veut expliquer aux générations futures. Il a également une vision profondément rationnelle des faits, ne voyant pas dans l'enchaînement de ceux-ci l'intervention des dieux mais la conséquence des actions des hommes.

Holocauste. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d4aaa1-holocauste

Holocauste

Carte de la Shoah en Europe lors de la Seconde Guerre mondiale (1939-1945). Cette carte montre tous les camps d'extermination (ou « camps de la mort ») et la plupart des principaux camps de concentration, de travail forcé, prisons, itinéraires de déportation et lieux de massacres. Les camps d'extermination étaient des lieux dédiés à la mise à mort, mais de nombreuses vies furent perdues également dans les ghettos et les autres camps. Les camps de concentration montrés ici incluent les camps de travail, les prisons et les lieux de transit. Tous les camps et ghettos ne sont pas indiqués. Les zones colorées montrent la situation géopolitique au maximum de la domination des puissances de l'Axe (1942). Certaines zones sont désignées avec leur nom allemand d'alors (par exemple « Ostmark »), mais leur nom actuel est indiqué dessous entre parenthèses (même exemple « (Autriche) »). Les frontières d'avant la guerre (1920) sont dessinées en pointillés oranges.

Jeu de société avec pommes de pin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50faff19-jeu-de-societe-avec-pommes-de-pin

Jeu de société avec pommes de pin

Le "Jeu de la guerre" de Guy Debord joué avec des petites pommes de pin. En 1965, Guy Debord dépose le brevet d’un Jeu de la Guerre qu’il avait imaginé dix ans plus tôt. En 1977, il s’associe à Gérard Lebovici pour fonder une société dont l’objet est la production et la publication de jeux. Quelques exemplaires en cuivre argenté du Jeu de la Guerre, aussi appelé "Kriegspiel", seront réalisés par un artisan et une Règle du « Jeu de la Guerre » est publiée en français et en anglais. En 1987, paraît le livre "Le Jeu de la Guerre" (éditions Gérard Lebovici puis Gallimard en 2006) présenté sous forme d’un « relevé des positions successives de toutes les forces au cours d’une partie ». Un modèle rudimentaire du jeu avait été diffusé dans le même temps. Ce jeu est basé sur les lois établies par la théorie de la guerre de Clausewitz et a donc pour modèle historique la guerre classique du dix-huitième siècle, prolongé par les guerres de la Révolution et de l’Empire. Depuis 2008, une adaptation informatique du Jeu de la Guerre de Debord est accessible sur Internet.

L'enfant blessé en 1916. Source : http://data.abuledu.org/URI/5557b2fe-l-enfant-blesse-en-1916

L'enfant blessé en 1916

L'enfant blessé en 1916, par Jean-Émile Laboureur, graveur français.

L'Ibérie en 218-217. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d3f207-l-iberie-en-218-217

L'Ibérie en 218-217

Cartographie de la Péninsule Ibérique au moment de la Seconde Guerre Punique.