Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Copyright | Institutions politiques comparées | Art | Droit | Mickey Mouse | Droit d'auteur | France (5e République) (1958-....) | Photographie | Douglas Fairbanks (1883-1939) | Cinéma américain | Costumes de cinéma | La mégère apprivoisée -- William Shakespeare (1564-1616) | Los Angeles (Calif.) -- Quartier de Hollywood | Personnages de théâtre |
Costume de Douglas Fairbanks en Petruchio. Source : http://data.abuledu.org/URI/535fd18d-costume-de-douglas-fairbanks-en-petruchio

Costume de Douglas Fairbanks en Petruchio

Costume porté par Douglas Fairbanks dans le rôle de Petruchio pour le film américain de 1929 "The Taming of the Shrew": vente aux enchères de la collection de costumes historiques d'Hollywood de Debbie Reynolds (née en 1932). En 1972, elle crée le "Hollywood Motion Picture Museum", un musée, consacré à Hollywood, dans lequel elle a rassemblé des milliers de costumes, affiches, autographes... En juin 2011, ayant des difficultés financières, elle organise une vente aux enchères pour vendre environ 600 costumes de sa collection ; entre autres est vendue la célèbre robe blanche de Marylin Monroe pour 4,6 millions de dollars. Une seconde vente a eu lieu en décembre.

Institutions de la cinquième république. Source : http://data.abuledu.org/URI/50727645-institutions-de-la-cinquieme-republique

Institutions de la cinquième république

Organigramme des institutions de la cinquième république. La Ve République est un régime parlementaire doté d'un pouvoir présidentiel fort : Le pouvoir exécutif collabore avec le pouvoir législatif dans le cadre d'un système de séparation souple des pouvoirs. À la différence du régime présidentiel (type États-Unis, Mexique) où les deux pouvoirs sont strictement séparés, en France, chaque pouvoir dispose sur l'autre d'un moyen de pression : l'Assemblée nationale peut renverser le gouvernement (l'unique cas étant celui du premier gouvernement Georges Pompidou le 5 octobre 1962 à la suite du vote d'une motion de censure); le président de la République peut dissoudre l'Assemblée nationale, après consultation du premier ministre et du président de chacune des deux assemblées (ce qui survient à cinq reprises : Charles De Gaulle le 9 octobre 1962 puis le 30 mai 1968, François Mitterrand le 22 mai 1981 puis le 14 mai 1988, Jacques Chirac le 21 avril 1997).

Non au copyright à l'infini de MM. Source : http://data.abuledu.org/URI/5115013d-non-au-copyright-a-l-infini-de-mm

Non au copyright à l'infini de MM

Sous les termes de la Convention de Berne pour la protection des œuvres littéraires et artistiques, les États signataires doivent se munir d'une loi de protection des droits d'auteur avec un terme minimum de 50 ans après la mort de l'auteur, mais ils sont autorisés à mettre en application des lois de protection avec des échéances plus longues. Pour faire suite à la directive d'harmonisation des termes de protection du droit d'auteur de 1993, les États membres de l'Union européenne ont majoritairement adopté des lois avec un terme de 70 ans après la mort. Les États-Unis ne sont devenus signataires de la convention de Berne qu'en 1988 mais ils avaient déjà les conditions minimales requises grâce à la loi sur les droits d'auteur de 1976. En plus de Disney (dont les importants efforts de lobbying inspirèrent le surnom de « The Mickey Mouse Protection Act »), le membre californien du congrès Mary Bono (veuve de Sonny Bono et son successeur au congrès) et les héritiers du compositeur George Gershwin soutinrent la loi. Mary Bono déclara (ironiquement) sur le parquet de la Chambre des Représentants des États-Unis que « Sonny voulait que le terme de la protection des droits d'auteurs soit repoussé jusqu'à l'éternité » mais puisqu'elle avait depuis été « informée qu'un tel changement aurait violé la Constitution des États-Unis », le Congrès devrait considérer la proposition de Jack Valenti, depuis président de la Motion Picture Association of America (MPAA), d'un terme de « l'éternité moins un jour.»