Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Signaux et signalisation | Photographie | Clip art | Phares | Pictogrammes | Phares -- France | Losange (géométrie) | Interdits | Géographie | Signalisation maritime | Aides à la navigation | Dessins et plans | Sémaphores | Monuments historiques | Afrique | Barfleur (Manche) | Île-de-Bréhat (Côtes-d'Armor) | Gatteville-le-Phare (Manche) | Produits toxiques | Paimpol (Côtes-d'Armor. - région) | ...
Ancien phare de la Pointe d'Agon dans la Manche. Source : http://data.abuledu.org/URI/537f5061-phare-de-la-pointe-d-agon

Ancien phare de la Pointe d'Agon dans la Manche

Le phare de la pointe d'Agon fut construit dès 1856 sur l'emplacement d'un ancien fort détruit en 1776 par une forte marée qui défendait l'entrée du havre de Regnéville-sur-Mer. Hauteur : 9 m. Construit en moellons et pierres de taille du pays, couvert de zinc pour résister au vent, il assure depuis 1856 le repérage pour les marins. La communication étant difficile par mer et par terre, il fut nécessaire d’y adjoindre une habitation pour loger un gardien. Depuis le début du XXe siècle la pointe d'Agon s'est étendue et désormais, cette maison-phare ouverte dans le cadre de certaines visites guidées ou expositions, se trouve à plus d'un kilomètre de la passe maritime. Il est classifié comme un feu et non comme un phare. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_la_pointe_d%27Agon

Autocollant américain de niveau de risque NFPA 704. Source : http://data.abuledu.org/URI/52055556-autocollant-americain-de-niveau-de-risque-nfpa-704

Autocollant américain de niveau de risque NFPA 704

Autocollant "Fire diamond" de niveau de risque selon la recommandation américaine NFPA 704. La "National Fire Protection Association" (NFPA), une organisation américaine, a émis une recommandation dite NFPA 704 pour la codification des produits inflammables. Cette codification, qui se répand dans le monde anglo-saxon, repose sur l'emploi d'un losange divisé en quatre quadrants colorés, portant un chiffre lié à la dangerosité (0 pour un risque nul, 4 pour un risque maximum) : 1) le quadrant rouge indique le caractère inflammable ; 2) le quadrant bleu a trait à la nocivité pour l'homme ; 3) le quadrant jaune signale le caractère détonant (explosif) ; 4) le quadrant blanc codifie toute autre sorte de danger n'entrant pas dans les trois premières catégories.

Balise lumineuse en mer. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b99dd2-balise-lumineuse-en-mer

Balise lumineuse en mer

Balise lumineuse en mer.

Défense d'éteindre avec de l'eau. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bf5a4f-defense-d-eteindre-avec-de-l-eau

Défense d'éteindre avec de l'eau

Défense d'éteindre le feu avec de l'eau.

Défense de fumer. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bf571c-defense-de-fumer

Défense de fumer

Défense de fumer.

Eau non potable. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bf5a9f-eau-non-potable

Eau non potable

Eau non potable.

Entrée du port d'Arcachon de nuit. Source : http://data.abuledu.org/URI/55bb741c-entree-du-port-d-arcachon-de-nuit

Entrée du port d'Arcachon de nuit

Entrée du port d'Arcachon de nuit, juillet 2015.

Entrée interdite aux personnes non autorisées. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bf5b42-entree-interdite-aux-personnes-non-autorisees

Entrée interdite aux personnes non autorisées

Entrée interdite aux personnes non autorisées.

GHS-pictogramme explosion. Source : http://data.abuledu.org/URI/52055754-ghs-pictogramme-explosion

GHS-pictogramme explosion

Pictogramme international pour les substances explosives (Globally Harmonized System of Classification and Labelling of Chemicals, GHS ou ou SGH, Système général harmonisé). Depuis 2010, les symboles sont sur fond blanc dans un losange rouge (pictogrammes de l'UNECE). Leur date d'introduction ou de remplacement obligatoire des anciens symboles varie par pays et diffère entre les substances et les préparations. Ils sont toutefois déjà reconnus de manière internationale. Le changement coïncide avec celui des Phrases_R (Risque) et Phrases_S (Sécurité), remplacés par les phrases H (Hazard = Danger) et P (Précaution).

Ile-de-Sein Phare de Goulenez. Source : http://data.abuledu.org/URI/5414d4cc-ile-de-sein-phare-de-goulenez

Ile-de-Sein Phare de Goulenez

Phare de Goulenez, Île-de-Sein : mis en service en 1951, sur les ruines de l’ancien phare détruit en 1944.

Implantation panneau de signalisation. Source : http://data.abuledu.org/URI/507086c8-implantation-panneau-de-signalisation

Implantation panneau de signalisation

Caractéristiques d'implantation d'un panneau de signalisation de prescription en agglomération en France.

Interdiction d'écrire. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bcc1c5-interdiction-d-ecrire

Interdiction d'écrire

Interdiction d'écrire.

Interdiction de toucher. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bf5ba0-interdiction-de-toucher

Interdiction de toucher

Interdiction de toucher.

Le phare de Cape Point. Source : http://data.abuledu.org/URI/54ec9f98-le-phare-de-cape-point

Le phare de Cape Point

Nouveau phare de Cape Point, situé à 87 mètres au-dessus du niveau de la mer. Il remplace un ancien phare, placé beaucoup plus haut à 249 mètres d‘altitude, inefficace par temps de brouillard ou de nuages, qui fut remplacé en 1919.

Le sémaphore en 1923. Source : http://data.abuledu.org/URI/5558511e-le-semaphore-en-1923

Le sémaphore en 1923

Le sémaphore en 1923, par Jean-Émile Laboureur, graveur français.

Logo de quatre formes de handicaps. Source : http://data.abuledu.org/URI/5352701a-logo-de-quatre-formes-de-handicaps

Logo de quatre formes de handicaps

Quatre pictogrammes désignant des situations de handicap pour les accès à des lieux publics.

Marigot du Djoudj au Sénégal. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d559d0-marigot-du-djoudj-au-senegal

Marigot du Djoudj au Sénégal

Pélicans au Parc national du Djoudj au Sénégal : panneau du marigot.

Matières dangereuses. Source : http://data.abuledu.org/URI/520552ea-tablica-adr

Matières dangereuses

Pictogramme européen pour les matières dangereuses : ici, il faut lire hautement inflammable (33) - essence (1203).

Panneau de sens interdit B1. Source : http://data.abuledu.org/URI/513769dc-panneau-de-sens-interdit-b1

Panneau de sens interdit B1

Panneau de sens interdit (France)

Panneau pour caravane. Source : http://data.abuledu.org/URI/50323211-panneau-pour-caravane

Panneau pour caravane

Panneau CE24 : station de vidange pour caravanes.

Passage interdit aux piétons. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bf59e9-passage-interdit-aux-pietons

Passage interdit aux piétons

Passage interdit aux piétons.

Phare de Carteret dans le Cotentin. Source : http://data.abuledu.org/URI/537f4bd0-phare-de-carteret

Phare de Carteret dans le Cotentin

Le phare de Carteret est une maison-phare bâtie sur la falaise du cap de Carteret, sur la commune de Barneville-Carteret (Manche). Hauteur : 18 m - élévation : 83.90 m - portée : 26 miles. Feux : Blanc à éclats (2+1), 15 s. Optique : Lentille de Fresnel à 6 panneaux, focale 0,50 m. Lanterne : Lampe halogène 660w - Ø 3 m. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_Carteret

Phare de Granville dans les îles Chausey. Source : http://data.abuledu.org/URI/537f53a1-phare-de-granville-

Phare de Granville dans les îles Chausey

Le phare de Granville appelé aussi phare du Cap Lihou se situe sur la pointe du Roc, au cap Lihou dans le département de la Manche, sur la commune de Granville en Basse-Normandie. Le 9 octobre 1825, l'ingénieur Augustin Fresnel (1788-1827) vient valider la construction d'un bâtiment à Granville. C'est lui aussi qui dessine les plans de la tour. Il est un des phares les plus anciens du premier plan de Rossel. C'est une tour grise en granit de Chausey et son sommet est peint en rouge. Il a subi très peu de modifications depuis sa construction. À part l'optique, les équipements intérieurs sont d'origine. À l'intérieur du phare on trouve différentes salles, dont une chambre à coucher avec le lit et les placards en chêne, des cheminées, de la marqueterie(décoration avec lions et feuilles). La coupole est en cuivre à boule et la girouette date de 1882. La salle de repos est en bon état général. En service depuis le 1er novembre 1828, le phare mesure 16 mètres et domine la mer à 52 mètres. Le foyer se trouve à 49 mètres. Le phare est électrifié en 1924. Son automatisme est télécommandé depuis le phare de Chausey. Le phare est inscrit monument historique depuis 2009. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_Granville

Phare de l'Ost-Pic dans les Côtes d'Armor. Source : http://data.abuledu.org/URI/537f6927-phare-de-l-ost-pic-dans-les-cotes-d-armor

Phare de l'Ost-Pic dans les Côtes d'Armor

Le phare de L’Ost-Pic ou parfois Lost-Pic, se situe sur le rocher de L’Ost-Pic à l'extrémité est du récif des Mez-de-Goëlo, sur la commune de Plouézec (Côtes-d'Armor). Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_L%27Ost-Pic

Phare de la Balue en Ille-et-Vilaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/537f61b1-phare-de-la-balue-en-ille-et-vilaine

Phare de la Balue en Ille-et-Vilaine

Le phare de la Balue, phare en terre, est un des quatre phares de Saint-Malo, situé près du quartier Saint-Servan. En août 1944, il est détruit par l'armée allemande. En janvier 1948, le phare, reconstruit à l'identique, est de nouveau allumé avec un feu directionnel vert. En 1975, il est automatisé et télécontrôlé. L'aide-radio fut supprimée en 2000. Hauteur : 37,5 m ; Élévation : 74 m ; Portée : 25 milles nautiques ; Feux : 1 feu vert fixe ; Optique Directionnel en verre taillé, focale : 0,50 m ; Lanterne : Lampe halogène 250 W. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_la_Balue

Phare de la Pierre-de-Herpin, à l'entrée de la baie du Mont Saint-Michel . Source : http://data.abuledu.org/URI/537f5508-phare-de-la-pierre-de-herpin-

Phare de la Pierre-de-Herpin, à l'entrée de la baie du Mont Saint-Michel

Le phare de la Pierre-de-Herpin indique l'entrée de la baie du Mont Saint-Michel. Situé au large de la pointe du Grouin, sur la roche de la Pierre-de-Herpin, ce phare en mer compte cinq étages. Demandé dès les années 1850, il est mis en service le 1er octobre 1882. Une corne de brume a été installée en 1909. Rénovée en 1932 et supprimée en 1954, elle a été remise en service en 1964. Il est électrifié en 1970. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_la_Pierre-de-Herpin

Phare des Mamelles. Source : http://data.abuledu.org/URI/54ec9cd3-phare-des-mamelles

Phare des Mamelles

Le phare des Mamelles est un phare situé sur la presqu'île du Cap-Vert, à environ 4 km au sud-est de la pointe des Almadies et à 9 km au nord-ouest de Dakar (Sénégal), sur la plus occidentale et la plus grande des deux collines volcaniques coniques nommées les Mamelles.

Phare des Roches-Douvres dans les Côtes-d'Armor. Source : http://data.abuledu.org/URI/537f67b9-phare-des-roches-douvres-dans-les-cotes-d-armor

Phare des Roches-Douvres dans les Côtes-d'Armor

Le phare des Roches-Douvres est un phare français situé sur le plateau des Roches-Douvres, entre les îles de Bréhat et Guernesey, dans la Manche. C’est le dernier phare en mer construit en France. C’est le plus spacieux et c’est aussi le phare le plus éloigné du continent, puisqu’il est érigé à environ 40 kilomètres du littoral, dans la Manche, au large de Paimpol dans les Côtes-d'Armor. Il est érigé sur un plateau rocheux très dangereux pour la navigation : entièrement recouvert par la haute mer et encerclé par de forts courants. Le nom est une francisation du breton Roquedouve qui lui-même se serait formé à partir de Rochedoù qui signifie "les chemises" en breton. Les chemises, comme les draps blancs que l’on étendait sur la lande lors des grandes lessives et que l’on voyait de très loin, par analogie avec la blancheur de la houle que de très loin, on voit déferler, en approchant du plateau des Roches-Douvres. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_des_Roches-Douvres

Phare du cap des Aiguilles. Source : http://data.abuledu.org/URI/549972c3-phare-du-cap-des-aiguilles-jpg

Phare du cap des Aiguilles

Le Phare du cap des Aiguilles (en anglais : Cape Agulhas Lighthouse) est un phare situé au Cap des Aiguilles en Afrique du Sud. Le phare se trouve au point le plus méridional du continent africain. Il est aussi le point de repère officiel pour marquer le passage de l'océan Atlantique à l'océan Indien.

Phare du Cap Fréhel dans les Côtes d'Armor. Source : http://data.abuledu.org/URI/537f64b2-phare-du-cap-frehel-dans-les-cotes-d-armor

Phare du Cap Fréhel dans les Côtes d'Armor

Le phare du cap Fréhel est un phare maritime des Côtes-d'Armor (France). Le phare actuel, construit de 1946 à 1950 sur la pointe du cap Fréhel, à près de 70 m au-dessus des flots, succède à 2 constructions plus anciennes implantées sur les mêmes lieux. Il éclaire et sécurise fortement le passage de la baie de Saint-Brieuc vers la rade de Saint-Malo très difficile d'accès car battue par les vents. Le phare fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par arrêté du 23 mai 2011. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_du_Cap_Fr%C3%A9hel

Phare du Grand Jardin de la Manche. Source : http://data.abuledu.org/URI/537f599d-phare-du-grand-jardin-de-la-manche

Phare du Grand Jardin de la Manche

Le phare du Grand Jardin est un phare en mer de la passe de Saint-Malo, dans l'estuaire de la Rance sur la Manche. Le 8 août 1944, le phare fut partiellement détruit lors des combats pour la libération de Saint-Malo comme la plupart des phares de la région. Il fut donc reconstruit sur les plans du cabinet d'architectes malouins Henri Auffret et Joël Hardion. Il a été classé monument historique par arrêté du 3 octobre 2012. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_du_Grand_Jardin

Phare du Grand Léjon dans les Côtes-d'Armor. Source : http://data.abuledu.org/URI/537f6622-phare-du-grand-lejon-dans-les-cotes-d-armor

Phare du Grand Léjon dans les Côtes-d'Armor

Le phare du Grand Léjon se situe en mer à 9 milles (environ 16,5 km) au large de Saint-Quay-Portrieux dans les Côtes-d'Armor, à l'extrémité sud du plateau du Grand Léjon. Il indique l'entrée de la baie de Saint-Brieuc. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_du_Grand_L%C3%A9jon

Phare du Paon dans les Côtes d'Armor. Source : http://data.abuledu.org/URI/537f69e8-phare-du-paon-dans-les-cotes-d-armor

Phare du Paon dans les Côtes d'Armor

Le phare du Paon est situé sur la roche du Paon au nord de l'île de Bréhat, dans les Côtes-d'Armor au large de Paimpol. Avec le phare du Rosédo, il donne la direction du passage par l'écueil de la Horaine. En 1944, le phare est dynamité par les troupes allemandes. En 1952, il est reconstruit à l'identique, en granite rose de Bréhat et de Ploumanac'h. Il est automatisé. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_du_Paon

Phare du port de la Cruz à Tenerife. Source : http://data.abuledu.org/URI/54dbd7b0-phare-du-port-de-la-cruz-a-tenerife

Phare du port de la Cruz à Tenerife

Phare du port de la Cruz à Tenerife (Canaries).

Phare du récif de Dédale en Mer Rouge. Source : http://data.abuledu.org/URI/5530e20f-phare-du-recif-de-dedale-en-mer-rouge

Phare du récif de Dédale en Mer Rouge

Phare du récif de Dédale en Mer Rouge.

Phare et sémaphore de Gatteville. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b889f0-phare-et-semaphore-de-gatteville

Phare et sémaphore de Gatteville

Phare et Sémaphore (ancien phare) de Gatteville, Gatteville-le-Phare, Manche, Basse-Normandie, France.

Pictogramme danger pour l'environnement. Source : http://data.abuledu.org/URI/52056032-pictogramme-danger-pour-l-environnement

Pictogramme danger pour l'environnement

Pictogramme international (GHS) sur les produits dangereux pour l'environnement.

Pictogramme de chenil. Source : http://data.abuledu.org/URI/539663cb-pictogramme-de-chenil

Pictogramme de chenil

Pictogramme du Service des Parcs Nationaux américains signalant un chenil d'accueil.

Pictogramme de comburant. Source : http://data.abuledu.org/URI/52055d1b-pictogramme-de-comburant

Pictogramme de comburant

Pictogramme international (GHS) de comburant : Un comburant est un corps chimique qui a pour propriété de permettre la combustion d'un combustible. Un mélange approprié de comburant et de combustible peut générer une combustion, un incendie en présence d'une source d'ignition (étincelle, point chaud, flamme, etc.), le comburant étant l'un des trois éléments du triangle du feu.

Pictogramme de gaz sous pression. Source : http://data.abuledu.org/URI/52055db0-pictogramme-de-gaz-sous-pression

Pictogramme de gaz sous pression

Pictogramme international (GHS) de gaz sous pression en bouteille.

Pictogramme de produit inflammable. Source : http://data.abuledu.org/URI/52055c62-pictogramme-de-produit-inflammable

Pictogramme de produit inflammable

Pictogramme international de produit inflammable (GHS).

Pictogramme des produits toxiques. Source : http://data.abuledu.org/URI/52055e9a-pictogramme-des-produits-toxiques

Pictogramme des produits toxiques

Pictogramme international (GHS) des produits toxiques.

Pictogramme pour produits corrosifs. Source : http://data.abuledu.org/URI/52055e25-pictogramme-pour-produits-corrosifs

Pictogramme pour produits corrosifs

Pictogramme international (GHS) pour produits chimiques corrosifs.

Pictogramme produits irritants. Source : http://data.abuledu.org/URI/52055f18-pictogramme-produits-irritants

Pictogramme produits irritants

Pictogramme international (GHS) pour les produits irritants, sensibilisants, narcotiques, toxiques.

Pictogramme produits sensibilisants. Source : http://data.abuledu.org/URI/52055f98-pictogramme-produits-sensibilisants

Pictogramme produits sensibilisants

Pictogramme international (GHS) pour les produits sensibilisants, mutagènes, cancérogènes et reprotoxiques.

Poteau de signalisation de chenal. Source : http://data.abuledu.org/URI/55ae267c-poteau-de-signalisation-de-chenal

Poteau de signalisation de chenal

Poteau de signalisation de chenal, Arcachon-33, juillet 2015 : Jacquets, Claouey, Lège, Arès.

Risque de chute sur falaise. Source : http://data.abuledu.org/URI/55be14be-risque-de-chute-sur-falaise

Risque de chute sur falaise

Risque de chute sur falaise, Talmont-17.

Risque de pluie. Source : http://data.abuledu.org/URI/539a2643-risque-de-pluie

Risque de pluie

Panneau de signalisation dans le Parc du jardin du lac de Kuala Lumpur en Malaisie.

Sémaphore de Gatteville. Source : http://data.abuledu.org/URI/51b88901-semaphore-de-gatteville

Sémaphore de Gatteville

Les courants forts au large de la pointe de Barfleur, et les nombreux naufrages rendent indispensable l'édification d'un phare. En 1774, sous le règne de Louis XVI, la Chambre de commerce de Rouen décide de faire construire un premier phare en granite, de 25 mètres. À son sommet, un feu de bois et de charbon brûlait continuellement. Le charbon était approvisionné à dos d'homme et laissait peu de repos aux gardiens. En 1780 le feu à charbon fut remplacé par un système de réverbères constitué de 16 lampes à huile dans une lanterne vitrée. Ce phare étant trop petit pour recevoir les lentilles modernes, et trop faible pour pouvoir être exhaussé de 32 mètres, on décide d'ériger une nouvelle tour en 1825. L'ancien phare devient sémaphore. Celui-ci est inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 11 mai 2009.