Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Raton laveur | Photographie | Carnivores (mammifères) | Procyon lotor | Animaux nocturnes | Mammifères | Dentition | Arbres creux | Animaux -- Abris | Procyonidae | Animaux sauvages | Os de la face | Crâne | Procyon (mammifères) | Basse-Terre (Guadeloupe. - île) | Basse-Terre (Guadeloupe) | Procyon minor |
Ratons laveurs de Guadeloupe. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f7161d-ratons-laveurs-de-guadeloupe

Ratons laveurs de Guadeloupe

Ratons laveurs (Procyon minor) au Parc des Mamelles en Guadeloupe, Basse-Terre. Le racoon est l'espèce symbole du parc national de la Guadeloupe mais est néanmoins une espèce qui a été introduite dans l'île au même titre que le rat ou la mangouste.

Crâne de raton laveur. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d8222f-crane-de-raton-laveur

Crâne de raton laveur

Crâne de raton laveur (Procyon lotor) avec ses dents : 2/2 molaires, 4/4 prémolaires, 1/1 canines, 3/3 incisives (de gauche à droite).

Raton laveur dans un arbre creux. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d82354-raton-laveur-dans-un-arbre-creux

Raton laveur dans un arbre creux

Raton laveur dans un arbre creux (Procyon lotor). Le raton laveur s’abrite dans les arbres creux, les souches, les cavernes, les terriers de marmottes abandonnés, les granges ou les hangars. Il change souvent d’abri. Vers mi-novembre, l’animal se réfugie dans son gîte et y passe l’hiver en état de torpeur, ne se réveillant que de temps à autre. Comme l’ours noir et le blaireau, il cesse de manger et survit grâce à ses réserves de graisse accumulées pendant l’été. La température de son corps et son métabolisme demeurent élevés. Les mâles sortent de leur gîte fin janvier, les femelles vers mi-mars. En ville, on peut trouver l’animal dans les greniers, les égouts et les cheminées auxquelles il accède grâce à ses griffes qui lui permettent de grimper facilement à plusieurs mètres du sol. Chaque gîte abrite entre un et cinq individus. Il fréquente plusieurs abris en dehors de l’hiver. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Raton_laveur.

Tête de raton laveur. Source : http://data.abuledu.org/URI/52d820c0-tete-de-raton-laveur

Tête de raton laveur

Raton laveur, appellé Racoon en Guadeloupe (Procyon lotor). Sa fourrure est généralement gris-brun. Le visage blanc porte de larges taches noires autour des yeux en forme de masque et une bande noire sur le nez. La mue débute au printemps et peut s’étaler sur trois mois. Le pelage estival du raton laveur est court. Sa tête est large, le museau pointu, les yeux noirs et les oreilles courtes (4 à 6 cm). L’animal possède de longues canines comme tous les carnivores. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Raton_laveur.