Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Peinture | Peintres de paysages | Dix-neuvième siècle | Peintres paysagistes | Peintres russes | Peinture de paysages | Paysages | Ivan Shishkin (1831–1898) | Forêts | Paysages ruraux | Peintres allemands | Peintres français | Pins | Nabis (groupe d'artistes) | Post-impressionnisme (art) | Félix Vallotton (1865-1925) | Paysages naturels | Neige | Gravure | Ukraine | ...
Champs de seigle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5138e123-champs-de-seigle

Champs de seigle

Champs de seigle, 1878, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831–1898).

Colomb-Béchar en Algérie. Source : http://data.abuledu.org/URI/58851047-colomb-bechar-en-algerie

Colomb-Béchar en Algérie

Vue de Colomb-Béchar en Algérie par Alexandre YAKOVLEV, gouache sur papier, 32 cm / 48.5 cm.

Deux hommes sous la neige. Source : http://data.abuledu.org/URI/513ef25e-deux-hommes-sous-la-neige

Deux hommes sous la neige

Deux hommes au portail dans la montagne sous la neige, Utagawa Hiroshige (1797-1858), dessinateur, graveur et peintre japonais. Il se distingue par des séries d'estampes sur le mont Fuji. Auteur prolifique, actif entre 1818 et 1858, il crée une œuvre constituée de plus de 5 400 estampes. Il est avec Hokusai, avec qui on le compare souvent — pour les opposer — l'un des derniers très grands noms de l'Ukiyo-e et en particulier de l'estampe de paysage, qu'il aura menée à un sommet inégalé avant le déclin de la xylographie au Japon.

Fonte des neiges au printemps. Source : http://data.abuledu.org/URI/5171c6e1-fonte-des-neiges-au-printemps

Fonte des neiges au printemps

Fonte des neiges au printemps, 1873, par Alexei Savrasov (1830–1897), peintre russe spécialiste de paysages lyriques.

Forêt de bouleaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5138dc3a-foret-de-bouleaux

Forêt de bouleaux

Forêt de bouleaux, 1883, par le peintre aquarelliste russe Ivan Shishkin (1831–1898). C'est pour ses œuvres de paysages, frappants de réalisme et de technique irréprochable, qu'il est le plus connu. La technique de peinture de Chichkine est fondée sur une étude analytique de la nature et il faisait des recherches approfondies sur tous ses sujets. Ici, deux paysannes chargées d'eau longent un ruisseau.

Forêt de chênes le soir. Source : http://data.abuledu.org/URI/5138dd97-foret-de-chenes-le-soir

Forêt de chênes le soir

Forêt de chênes le soir, 1887, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831–1898).

Forêt de hêtres en Suisse. Source : http://data.abuledu.org/URI/5139b6f9-foret-de-hetres-en-suisse

Forêt de hêtres en Suisse

Forêt de hêtres en Suisse, 1863-1864, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831-1898). Femme portant un bébé dans le chemin, et gros rochers moussus en premier plan.

Forêt de pins en hiver. Source : http://data.abuledu.org/URI/5138d518-foret-de-pins-en-hiver

Forêt de pins en hiver

Forêt de pins en hiver, 1890, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831–1898).

Grand-mère en 1892. Source : http://data.abuledu.org/URI/533682d5-grand-mere-en-1892

Grand-mère en 1892

Grand-mère tenant un bébé dans les bras, en 1892, par Hans Thoma (1839–1924).

Grues au bord de l'étang. Source : http://data.abuledu.org/URI/51390681-grues-au-bord-de-l-etang

Grues au bord de l'étang

Grues au bord d'un étang, dans les marais de Polésie, au nord de l'Ukraine, 1884, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831–1898).

Grues au bord du marais de Pinsk en Polésie. Source : http://data.abuledu.org/URI/5139b924-grues-au-bord-du-marais-de-pinsk-en-polesie

Grues au bord du marais de Pinsk en Polésie

Grues au bord d'un étang, 1890, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831-1898). Le nom slave de la Polésie vient de Pod-lese qui signifie « sous la forêt ». La Polésie est considérée par les historiens slaves comme étant au cœur de la région où les peuples slaves se sont différenciés, avant leur expansion dans toutes les directions aux Ve et VIe siècles. Les marais de Pinsk (en russe : Пинские болота, Pinskie bolota), marais du Pripet ou marais du Pripiat (en russe : Припятские болота, Pripiatskie bolota) sont une vaste zone humide située le long de la rivière Pripiat et de ses affluents. Les marais de Pinsk se trouvent principalement dans les basses terres de Polésie et occupent la plus grande partie du sud de la Biélorussie et du nord-ouest de l'Ukraine. Ils couvrent 98 419 km2 de part et d'autre de la rivière Pripiat. Ils sont couverts par une forêt dense parsemée d'étangs, tourbières et ruisseaux, et s'étendent sur 480 km d'ouest en est et 225 km du nord au sud. L'étendue des marais varie considérablement au cours de l'année, en raison de la fonte des neiges au printemps et des précipitations en automne, qui font déborder la Pripiat et provoquent des inondations. Le drainage de la partie orientale a commencé en 1870 et des zones ont été défrichées et transformées en pâturages et terres agricoles.

Honfleur un matin d'été en 1905. Source : http://data.abuledu.org/URI/535ed384-honfleur-un-matin-d-ete-en-1905

Honfleur un matin d'été en 1905

Honfleur un matin d'été en 1905, par Félix Vallotton (1865-1925), artiste suisse naturalisé français.

Johannisfriedhof de Dürer. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b4c194-johannisfriedhof-de-durer

Johannisfriedhof de Dürer

Albrecht Dürer (1471–1528) : Le Cimetière et l'Église Saint-Jean à Nüremberg. Peinte en 1494, c'est probablement la première aquarelle en couleur représentant fidèlement un paysage.

L'hôpital Saint-Yves à Rennes. Source : http://data.abuledu.org/URI/5148da8e-l-hopital-saint-yves-a-rennes

L'hôpital Saint-Yves à Rennes

L'hôpital Saint-Yves à Rennes, par Jean-Jacques Monanteuil (1785-1860).

La jeune bergère. Source : http://data.abuledu.org/URI/5101c9f5-la-jeune-bergere

La jeune bergère

William-Adolphe Bouguereau (1825-1905), La jeune bergère, 1885.

La mer à Dieppe. Source : http://data.abuledu.org/URI/51a4f421-la-mer-a-dieppe

La mer à Dieppe

La mer à Dieppe, 1852, par Eugène Delacroix (1798-1863).

La mer de glaces. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e17b78-la-mer-de-glaces

La mer de glaces

Caspar David Friedrich (1774-1840), "Das Eismeer", La Mer de glaces (confondu à tort avec Le Naufrage de l'Espoir, faisant référence à une expédition au Pôle Nord), 1823-24.

La prairie à Bezons. Source : http://data.abuledu.org/URI/5171c822-la-prairie-a-bezons

La prairie à Bezons

La prairie à Bezons, 1874, par Claude Monet (1840–1926).

Lac des quatre cantons. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b4c58d-lac-des-quatre-cantons

Lac des quatre cantons

Joseph Mallord William Turner (1775-1851), Le lac des quatre cantons, aquarelle, 1802. C'est en Angleterre, où l'enseignement de la peinture est moins encadré qu'en France, que l'aquarelle, par l'intermédiaire de la "Royal Watercolour Society", fondée en 1804 à Londres, acquiert une dimension nouvelle. Samuel Palmer, Richard Bonington, William Turner en sont ses principaux acteurs. La maison Winsor et Newton, célèbre fabrique d'aquarelles, est fondée en 1834.

Le Canigou. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ff4483-le-canigou

Le Canigou

Le Canigou, 1921, par Juan Gris (1887-1927).

Le champ en fleurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/535ed479-le-champ-en-fleurs

Le champ en fleurs

Le champ en fleurs, 1912, par Félix Vallotton (1865-1925), artiste suisse naturalisé français.

Le chat à la fenêtre. Source : http://data.abuledu.org/URI/53368067-le-chat-a-la-fenetre

Le chat à la fenêtre

Le chat à la fenêtre, 1901, par Hans Thoma (1839–1924).

Le printemps avec arc-en-ciel. Source : http://data.abuledu.org/URI/5171c613-le-printemps-avec-arc-en-ciel

Le printemps avec arc-en-ciel

Le printemps (1868-1873), par Jean-François Millet (1814–1875).

Lisière de forêt de pins. Source : http://data.abuledu.org/URI/5139155b-lisiere-de-foret-de-pins

Lisière de forêt de pins

Forêt de pins dominant la vallée, 1878, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831–1898).

Matin dans une forêt de pins. Source : http://data.abuledu.org/URI/5138cd73-matin-dans-une-foret-de-pins

Matin dans une forêt de pins

Matin dans une forêt de pins, 1872, par le peintre russe Ivan Shishkin (1831–1898). Après avoir passé son enfance dans les régions sauvages de l'Oural et de la Volga, il étudia à l'École de Peinture, Sculpture et Architecture de Moscou pendant quatre années, puis à l'Académie impériale des Arts de Saint-Pétersbourg de 1856 à 1860, dont il sortit avec les plus grands honneurs et une médaille d'or. Cinq ans plus tard, Chichkine devint lui-même membre de cette Académie, puis professeur. Il était par ailleurs professeur à l'École supérieure des Arts, spécialisé dans les paysages.

Mines de cuivre au 16ème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120b6d3-mines-de-cuivre-au-16eme-siecle

Mines de cuivre au 16ème siècle

Henri Blès, flamandisé en Henri Met de Blès (1510-1560), se fait connaître à Anvers dans le deuxième quart du XVIe siècle. En Italie, il est connu sous le nom de "il Civetta" par le fait qu'il cache dans tous ses tableaux une chouette. C'est le peintre qui introduit le paysage dans la peinture, non pas comme ornement, mais comme thème central.

Paysage avec maison, chien et bétail. Source : http://data.abuledu.org/URI/52f01bf0-paysage-avec-maison-chien-et-betail

Paysage avec maison, chien et bétail

Paysage avec maison, chien et bétail, 1914, par Franz Marc (1880–1916), peintre allemand expressionniste.

Paysage avec maisons. Source : http://data.abuledu.org/URI/5515b557-paysage-avec-maisons

Paysage avec maisons

Paysage avec maisons, mai 1890, par Vincent Van Gogh (1853-1890).

Paysage avec pont sur l'Oise en 1890. Source : http://data.abuledu.org/URI/5515b72a-paysage-avec-pont-sur-l-oise-en-1890

Paysage avec pont sur l'Oise en 1890

Paysage avec pont sur l'Oise, juin 1890, par Vincent Van Gogh (1853-1890).

Paysage de falaise et cascade. Source : http://data.abuledu.org/URI/54456f85-paysage-de-falaise-et-cascade

Paysage de falaise et cascade

Paysage de falaise et cascade près d'Ornans dans le Doubs, 1872, par Gustave Courbet (1819-1877), Rijksmuseum à Amsterdam.

Peintre de pastel au travail. Source : http://data.abuledu.org/URI/5469b0c1-peintre-de-pastel-au-travail

Peintre de pastel au travail

Peintre de paysage au pastel en plein air dans le parc du château de Charlottenburg à Berlin, en Allemagne.

Peintre de paysage. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f42652-peintre-de-paysage

Peintre de paysage

Peintre de paysage (Parc National de Yellowstone). Étymologiquement, le paysage est l'agencement des traits, des caractères, des formes d'un espace limité, d'un « pays ». C'est une portion de l'espace terrestre, représentée ou observée à l'horizontale comme à la verticale par un observateur ; il implique donc un point de vue. La notion de paysage a une dimension esthétique forte, voire picturale ou littéraire en tant que représentation.

Pins dans les dunes. Source : http://data.abuledu.org/URI/51390c30-pins-dans-les-dunes

Pins dans les dunes

Pins dans les dunes de sable, 1884, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831–1898).

Pleine lune en hiver. Source : http://data.abuledu.org/URI/515716af-pleine-lune-en-hiver

Pleine lune en hiver

Paysage de pleine lune en hiver, 1869, par Louis Douzette (1834-1924) : ruisseau gelé au pied d'une maison.

Pleine lune sur un moulin. Source : http://data.abuledu.org/URI/515717c0-pleine-lune-sur-un-moulin

Pleine lune sur un moulin

Paysage de pleine lune sur un moulin, par Louis Douzette (1834-1924).

Pluie dans une forêt de chênes. Source : http://data.abuledu.org/URI/5138e2ac-pluie-dans-une-foret-de-chenes

Pluie dans une forêt de chênes

Pluie dans une forêt de chênes, 1891, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831–1898) : un couple de promeneurs sous un parapluie.forêt

Rouen en 1806. Source : http://data.abuledu.org/URI/555b0159-rouen-en-1806

Rouen en 1806

La Seine à Rouen en 1806, dessin et lavis par Constance Lézurier de la Martel, épouse de Louis Lézurier de La Martel.

Sous-bois en 1920. Source : http://data.abuledu.org/URI/535edaec-sous-bois-en-1920

Sous-bois en 1920

Sous-bois, 1920, par Félix Vallotton (1865-1925), artiste suisse naturalisé français : papier calque collé sur papier.

Sous-bois ensoleillé. Source : http://data.abuledu.org/URI/5139086c-sous-bois-ensoleille

Sous-bois ensoleillé

Paysage de parc ensoleillé, 1894, avec dame à l'ombrelle sur un banc, par le peintre paysagiste russe Ivan Shishkin (1831–1898).

Tempête. Source : http://data.abuledu.org/URI/58b2e6ba-tempete

Tempête

Tempête, 1830, par Joseph Mallord William Turner (1775-1851). British Museum.

Villa du bord de mer. Source : http://data.abuledu.org/URI/514de71e-villa-du-bord-de-mer

Villa du bord de mer

Villa du bord de mer, par Édouard Manet (1832-1883). Édouard Manet est à tort considéré aujourd’hui comme l'un des pères de l'Impressionnisme : il s'en distingue en effet par une facture soucieuse du réel qui n'utilise pas (ou peu) les nouvelles techniques de la couleur et le traitement particulier de la lumière. Il s'en rapproche cependant par certains thèmes récurrents comme les portraits, les paysages marins, la vie parisienne ou encore les natures mortes.

Village de Hautot en 1806. Source : http://data.abuledu.org/URI/555b0049-village-de-hautot-en-1806

Village de Hautot en 1806

Village de Hautot-sur-Seine en 1806, dessin et lavis de Constance Lézurier de la Martel, épouse de Louis Lézurier de La Martel.

Vue des vieux fossés de Montauban. Source : http://data.abuledu.org/URI/57108d91-vue-des-vieux-fosses-de-montauban

Vue des vieux fossés de Montauban

Vue des vieux fossés de Montauban, par Bernard-Prosper Debia (1791-1876), cliché A. Connes.

Vue du Fort Royal de la Martinique vers 1750. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f71eb7-vue-du-fort-royal-de-la-martinique-vers-1750

Vue du Fort Royal de la Martinique vers 1750

Vue de Fort Royal, Martinique. François Denis (1732-1817) : Le 15 septembre 1635, le flibustier Pierre Belain d'Esnambuc débarque dans la rade de Saint-Pierre avec 150 colons français qui ont été chassés de l'île Saint-Christophe. Il installe ainsi la première colonie dans l'île, pour le compte de la couronne de France et de la Compagnie des îles d'Amérique. Les premiers établissements français en Martinique sont Le Fort Saint-Pierre (actuelle ville de Saint-Pierre) fondé par d'Esnambuc, et la ville du Fort-Royal (actuellement Fort-de-France) fondée par les gouverneurs De Baas et Blenac. la lutte se concentre entre les Français et les Anglais (et, après 1707, date de la fondation du Royaume-Uni, les Britanniques). Tous les grands conflits européens ont leur composante caraïbe. C'est notamment le cas de la guerre de Sept Ans qui vaudra à la France la perte de nombreuses possessions au profit de la Grande-Bretagne. La Martinique deviendra ainsi, par deux fois, possession britannique, mais pour d'assez courtes périodes. Elle restera définitivement française après 1816.

Vue sur la baie. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ff45b2-vue-sur-la-baie

Vue sur la baie

Vue sur la baie, 1921, par Juan Gris (1887-1927).