Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Commune de Paris. 1871 | Photographie | Paris (France. - Commune) -- Art et Commune de Paris (1871) | Histoire | Paris (France. - Siège) (1870-1871) | France (Gouvernement provisoire) (1848) | Abolitionnistes | Pondichéry (Inde) | Paris (France. - Commune) (1871) | Victor Schoelcher (1804-1893) | Paris (France. - Commune) -- Littérature et Commune de Paris (1871) | Guerre franco-allemande (1870-1871) | Photographes français | Paris (France) -- Colonne Vendôme | Peinture | Édouard Manet (1832-1883) | Gravure | Guerre civile | L' Illustration (périodique) |
Chute de la colonne Vendôme. Source : http://data.abuledu.org/URI/5071fda3-chute-de-la-colonne-vendome

Chute de la colonne Vendôme

Chute de la colonne Vendôme, photographiée par André Adolphe Eugène Disdéri (1819–1889) : La Commune prend plusieurs mesures symboliques : le drapeau rouge est adopté le 28 mars et le calendrier républicain (an 79 de la République) remis en vigueur. La destruction de la colonne Vendôme, considérée comme le symbole du despotisme impérial, est décrétée le 12 avril et réalisée le 16 mai. Sont aussi décidées la confiscation des biens de Thiers et la destruction de son hôtel particulier à Paris (Thiers se fera rembourser plus d'un million de francs).

Guerre civile. Source : http://data.abuledu.org/URI/5071fb04-guerre-civile

Guerre civile

Édouard Manet (1832–1883) : Guerre civile, lithographie de 1871.

Les hommes de la Commune, 1871. Source : http://data.abuledu.org/URI/5071fc70-les-hommes-de-la-commune-1871

Les hommes de la Commune, 1871

"Les hommes de la Commune." Source : L'Illustration, journal universel, 15 juillet 1871. Le conseil de la Commune : Toutes les tendances politiques républicaines et socialistes y sont représentées, jusqu'aux anarchistes. Parmi la vingtaine de « jacobins », admirateurs de la Révolution de 1789 et plutôt centralisateurs, on trouve Charles Delescluze, Félix Pyat, Charles Ferdinand Gambon ou Paschal Grousset. À peine plus nombreux sont les « radicaux », partisans de l'autonomie municipale et d'une république démocratique et sociale, tels Arthur Arnould, Charles Amouroux, Victor Clément et Jules Bergeret. On compte une dizaine de « blanquistes », adeptes de l'insurrection et avant-gardistes, comme Jean-Baptiste Chardon, Émile Eudes, Théophile Ferré, Raoul Rigault ou Gabriel Ranvier. Quelques « proudhoniens », partisans de réformes sociales, siègent : Léo Fränkel, Benoît Malon, Eugène Varlin... Enfin, des « indépendants » ont été élus, tels Jules Vallès et Gustave Courbet.

Plaque commémorative de Victor Schoelcher à Pondichéry. Source : http://data.abuledu.org/URI/5295f041-plaque-commemorative-de-victor-schoelcher-a-pondichery

Plaque commémorative de Victor Schoelcher à Pondichéry

Plaque commémorative de Victor Schoelcher à Pondichéry : SHOELCHER [Victor], homme politique français né à Paris, à Houilles (1804-1893). Il se signala par sa propagande antiesclavagiste et républicaine. Au début de la Commune, il essaya inutilement de réconcilier les gouvernements de Versailles et de Paris."