Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Géographie | Phares -- France | Signalisation maritime | Balises | Phares | Mer du Nord | Aides à la navigation | Phare du XXe siècle en France | Dessins et plans | Mer du Nord (région) | Phare monument historique (France) | Monuments historiques | Phare du Pas-de-Calais | Phare de la Somme | Phare du Nord | Mer Noire (région. - nord) | Expansion territoriale | Grecs | Pont-Euxin | ...
Barrage de l'Eider. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e3f500-barrage-de-l-eider

Barrage de l'Eider

Barrage construit à l'embouchure de l'Eider après l'inondation de la mer du Nord en 1962, (Schleswig-Holstein, Allemagne). La construction du barrage a modifié l'estuaire qui est devenu le parc de Katinger Watt, une réserve naturelle ; sur le côté opposé de la rivière en 1989, le Eiderwatt Dithmarscher a été établi afin de compenser au moins partiellement les pertes de prés salés et les vasières causés par le construction du barrage. L'emplacement des barques de pêche a été déplacé de Tönning vers le barrage, plus proche des lieux de pêche. Sur le barrage lui-même se trouve une grande colonie de sternes arctiques avec 143 couples reproducteurs en 2006.

Bateau de pêche au Danemark. Source : http://data.abuledu.org/URI/5461e9ed-bateau-de-peche-au-danemark

Bateau de pêche au Danemark

Le Maagen (1935), un bateau de pêche de loisir, échoué sur la plage de Nørre Vorupør, sur la côte de la mer du Nord dans la commune de Thisted au Danemark.

Bathymétrie de la Mer du Japon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5831ec68-bathymetrie-de-la-mer-du-japon

Bathymétrie de la Mer du Japon

Bathymétrie de la Mer du Japon.

Cartographie du Nord de l'Europe. Source : http://data.abuledu.org/URI/505f536d-cartographie-du-nord-de-l-europe

Cartographie du Nord de l'Europe

Représentation par Abraham Ortelius (gravure sur cuivre) des régions du Nord de l'Europe "SEPTENTRIOLANIUM REGIONUM DESCRIP." Légendes en latin.

Colonies grecques de la Mer Noire. Source : http://data.abuledu.org/URI/51f30c33-colonies-grecques-de-la-mer-noire

Colonies grecques de la Mer Noire

Carte des antiques colonies grecques du nord de la mer Noire.

Dépression polaire au Japon. Source : http://data.abuledu.org/URI/5831eb2a-depression-polaire-au-japon

Dépression polaire au Japon

Dépressions polaires jumelles au-dessus de la Mer du Japon, le 26 février 2016.

Ferme abandonnée. Source : http://data.abuledu.org/URI/503c825c-ferme-abandonnee

Ferme abandonnée

Photographie d'une ferme abandonnée en Écosse, sur une colline dominant la rivière Spey et la mer du Nord dans le lointain.

Feu de Saint-Pol à Dunkerque. Source : http://data.abuledu.org/URI/53591177-feu-de-saint-pol

Feu de Saint-Pol à Dunkerque

Le feu de Saint-Pol est un phare situé en bout de la jetée ouest du port de Dunkerque, inscrit aux monuments historiques. Propriété de l'État, bien qu'il soit envisagé de le céder aux collectivités locales, paradoxalement il doit son nom à Saint-Pol-sur-Mer, bien qu'il se trouve à Dunkerque. Construit en 1937-1938 (mais restauré à l'identique en 1954), allumé en 1939, il est la dernière œuvre de l'architecte Gustave Umbdenstock. C'est aussi le seul phare Art déco de l’Hexagone. Le feu de Saint-Pol est dénommé "feu" faute de satisfaire à au moins deux des critères de la définition du phare au sens strict qu'en donne l'administration française. Hauteur : 35 m - Elévation : 35 m - Portée : 15/18 milles. Feux : Feux à deux éclats verts toutes les six secondes. Lanterne : alimentée par panneaux solaires. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Feu_de_Saint-Pol_%28Dunkerque%29

Horloge de Wangerooge. Source : http://data.abuledu.org/URI/529afac4-horloge-de-wangerooge

Horloge de Wangerooge

L'horloge de Puddinguhr en bord de mer à Wangerooge, une île de la Frise-Orientale. Il est 17h04.

La chaussée des Géants en Irlande. Source : http://data.abuledu.org/URI/50951084-la-chaussee-des-geants-en-irlande

La chaussée des Géants en Irlande

Détail de la chaussée des géants (en anglais : Giant's Causeway ; en irlandais : Clochán na bhFómharach, ce qui signifie « Le petit tas de pierre des Fomoires ») : formation volcanique située sur la côte d'Irlande du Nord. Située à 3 km au nord de la ville de Bushmills dans le Comté d'Antrim, à l'extrémité septentrionale du plateau d'Antrim, elle se caractérise par environ 40 000 colonnes hexagonales verticales juxtaposées (colonnes ou orgues basaltiques). L'ensemble, érodé par l'action de la mer, évoque un pavage qui débute de la base de la falaise et disparait dans la mer. Les colonnes sont visibles sur l'estran mais aussi dans la falaise haute de 28 mètres, qui constitue la bordure du plateau d'Antrim. Le site est inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1986. Classé réserve naturelle nationale en 1987 par le Département de l'Environnement d'Irlande du Nord, le site et sa côte ont également intégré le réseau "Area of Outstanding Natural Beauty" en 1989. Le site appartient et est entretenu par le National Trust.

La Mer Celtique et le Golfe de Gascogne. Source : http://data.abuledu.org/URI/548d8ca3-la-mer-celtique-et-le-golfe-de-gascogne

La Mer Celtique et le Golfe de Gascogne

Carte bathymétrique en français de la Mer Celtique et du Golfe de Gascogne. Limites des mers telles que définies par l'Organisation Hydrographique Internationale.

Le pêcheur et sa femme. Source : http://data.abuledu.org/URI/5112510d-le-pecheur-et-sa-femme

Le pêcheur et sa femme

Illustration par Anne Anderson (1874-1930) du conte de Grimm, "Le pêcheur et sa femme".

Phare d'Ault en Mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/535929a4-phare-d-ault

Phare d'Ault en Mer du Nord

Le phare d'Ault ou phare d'Onival, construit sur la falaise d'Onival sur la commune d'Ault dans la Somme, a été mis en service en 1951. C'est une tour tronconique blanche en béton armé au sommet de briques rouges. Il se situe sur le terrain militaire du sémaphore. Il est automatisé depuis 2001 et contrôlé du bureau de Saint-Valery-sur-Somme. Il remplace l'ancienne construction bâtie en briques en 1885 et dynamitée le 6 juin 1940. Hauteur : 28 m - Elévation : 108 m - Portée : 17 milles (31km). Feux : blanc et rouge, à 3 occultations groupées de 12 s. Optique : fixe, focale 0.50 m. Lanterne : halogène 650 W. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_d%27Ault

Phare de Berck en mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/535925f6-phare-de-berck

Phare de Berck en mer du Nord

Situé à l'embouchure de la baie d'Authie, sur la pointe du Haut-Banc, dans les dunes, l'actuel phare de Berck (Pas-de-Calais) a été construit en béton précontraint. C'est une tour cylindrique en maçonnerie de béton qui est accolée à un bâtiment en forme de L dans un grand jardin. Il est situé à proximité de l'hôpital maritime de Berck. Le phare précédent, bâti en 1836, a été détruit pendant la Seconde Guerre mondiale en 1944. Le phare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 30 décembre 2010. Hauteur : 44.50 m - Elévation : 57 m - Porté : 24 milles marins. Feux : 1 éclat blanc régulier 5 s. Optique : verre taillé à 4 panneaux focale 0.30 m. Lanterne : Halogénures métalliques, 250 W. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_Berck

Phare de Boulogne-sur-mer. Source : http://data.abuledu.org/URI/53591809-phare-carnot-boulogne-sur-mer

Phare de Boulogne-sur-mer

Le phare de Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, est un phare classé "phare en mer" (le seul de la région) se trouvant en bout de la jetée Carnot sur des anciennes fortifications. La tour cylindrique est en maçonnerie lisse blanche, et verte en son sommet. Il existait un phare antique, la Turris Ardens. Cette tour fut érigée sur ordre de l'empereur romain Caligula en l'an 39 ap. J.-C., après qu'il eut renoncé à envahir l'Angleterre. Ses feux devaient briller toutes les nuits comme à Alexandrie. À partir de 39 ap. J.-C., la côte de Boulogne-sur-Mer est donc éclairée par l'un des premiers phares au monde avec la Tour de Pharos à Alexandrie. La tour ne se trouvait pas à la place du phare actuel, mais sur la falaise, à l'emplacement de l'actuel Calvaire des Marins. Haute de 60 mètres, hauteur remarquable pour l'époque, elle était de forme pyramidale sur plan octogonal et comportait 13 niveaux. Elle était faite de rangs alternés de pierres et de briques. Le phare actuel est construit en 1968. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_Boulogne

Phare de Cayeux en Mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/535927d6-phare-de-cayeux-sur-mer

Phare de Cayeux en Mer du Nord

Le phare de Cayeux est situé sur la commune de Cayeux-sur-Mer, au sud de la baie de Somme. Le phare est détruit le 31 août 1944 par les troupes allemandes. Un feu provisoire est mis en service le 25 avril 1947 en attendant la construction du phare actuel. En septembre 1951, le nouveau phare est mis en service. C'est une tour cylindrique en maçonnerie lisse, peinte en rouge et blanc. Un pavillon attenant sert de logement pour le gardien. Il est automatisé depuis 1999. Le contrôle s'effectue du bureau de Saint-Valery-sur-Somme où il y a toujours un membre du personnel d'astreinte. Hauteur : 28 m - Elévation : 35 m - Portée : 19 milles. Feux : 1 éclat rouge régulier, 5 secondes. Optique : éclats tournants, 4 lentilles de Fresnel, focale 0.375m. Lanterne : Halogénures métalliques, 250 W. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_Cayeux

Phare de Dunkerque. Source : http://data.abuledu.org/URI/53590f4c-phare-de-dunkerque-risban

Phare de Dunkerque

Le phare de Dunkerque ou phare du Risban est un phare côtier portuaire automatisé de premier ordre. C'est le plus haut de France de ce type. Il est encore en service et peut être visité. Le phare de Dunkerque est bâti sur les ruines du fort Risban (ou Gros Risban) aménagé par Vauban à partir de 1681 (d'où le nom de phare de Risban), sur lequel se trouvait initialement le premier phare de la ville, un fanal allumé en 1683, qui fut emporté par une tempête en 1825. Construit en 1842 (la date est gravée à deux endroits) et mis en service l'année suivante, il fait partie des tout premiers phares érigés lors du premier plan de signalisation maritime français organisé par le capitaine de Rossel et Augustin Fresnel en 1825. Les travaux entrepris en 1883 pour l'installation de l'éclairage et du bâtiment annexe pour les machines et le logement des conducteurs sont dus à l'ingénieur Lyriaud des Vergnes. Le feu n'a cessé d'être renforcé. En 1885, le phare de Risban sera l'un des premiers feux électrifiés au moyen d'une lampe à arc actionnée par des magnéto-génératrices. Avant son électrification, les combustibles employés furent successivement de l'huile végétale (1843), puis de l'huile minérale (1875). Le phare fut sérieusement endommagé par les bombardements de 1940 et d’importants travaux de réparation seront programmés dès 1946. Le phare est automatisé depuis 1985. Il a été restauré en 1992. Hauteur : 63 m - Elévation : 66.35 m - Portée : 28 milles (environ 50 km). Feux : 2 éclats blancs 10 secondes. Optique : optique tournante de 2 x 2 éclats blancs groupés en 10 s. à 4 panneaux. Lentilles de renvoi aérien. Focale 0.50 m sur cuve à mercure modèle BBT. Lanterne : Halogénure métallique, 1000 W. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_Dunkerque

Phare de Gravelines en mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/53591584-phare-de-graveline

Phare de Gravelines en mer du Nord

Le phare de Gravelines est situé dans le département du Nord, à Petit-Fort-Philippe, à l'origine hameau incorporé ensuite dans la commune de Gravelines. Il a été en service de 1843 à 1985. Le phare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 30 décembre 2010. Construit en 1843, il est en briques et enduit d’un badigeon qui le protège des embruns et de la pluie. Il mesure 29 mètres de haut et la maison des gardiens se trouve au pied de la tour. Pour atteindre son sommet, il faut préalablement gravir 116 marches. Jusqu’en 1932, le phare est peint en blanc. De cette manière, pense t-on, il se détache mieux sur le fond du paysage de Petit-Fort Philippe. Après sa restauration, en 1931 – 1932, il acquiert sa couleur actuelle qui le rend reconnaissable entre tous grâce à sa spirale noire et blanche qui lui valut le surnom de "Black and White". Le phare, qui échappe à la destruction durant la Seconde Guerre mondiale, est éteint au départ en retraite de Maurice Bienaimé en 1985. Il ne guide plus les marins mais fait toujours partie intégrante du paysage du hameau. Il offre une vue imprenable, du haut de son sommet. Hauteur : 25.5 m - Elévation : 29 m - Portée : 15 milles. Feux : fixe. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_de_Gravelines

Phare du Cap-Gris-Nez en mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/53590a32-phare-du-cap-gris-nez-

Phare du Cap-Gris-Nez en mer du Nord

Le phare et à sa base le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS). Le phare du cap Gris-Nez éclaire le Pas-de-Calais. Le phare actuel fut mis en service en 1957. C'est une construction en pierres apparentes se trouvant dans le site classé (1987) des deux caps de la côte d'Opale (cap Blanc-Nez et cap Gris-Nez). À son pied se trouve le CROSS Gris Nez. Le premier phare fut allumé en 1837 et rehaussé en 1861 ; l'électrification de celui-ci se fit en 1869. Détruit par les Allemands pendant l'été 1944, la tour fut reconstruite en 1952. Les optiques flottent dans un bain de mercure. Le phare fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le 30 décembre 2010. Hauteur : 31 m - élévation : 72 m - Portée : 29 miles marins. Feux : 1 éclat blanc toutes les 5 secondes. Optique : verre taillé à 2 panneaux, focale 0.375 m. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_du_cap_Gris-Nez

Phare du Hourdel en Mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/53592f23-phare-du-hourdel

Phare du Hourdel en Mer du Nord

Le phare du Hourdel est un phare situé sur la commune de Cayeux-sur-Mer, il est bâti sur le côté sud de la Baie de Somme, en bout de la pointe du Hourdel. Le premier feu date de 1840. En 1852, ce feu de port fixe est monté sur une potence de bois de 10 m. En 1905, un nouvel appareil est monté sur une potence métallique et cabane en tôle de 10,20 m de hauteur. Il est détruit en 1944. En 1948, une tour cylindrique de 18 m en béton armé et accolée à une chambre de service est construite. C'est un feu blanc et vert à 3 occultations toutes les 12 secondes. Hauteur : 18m - Elévation : 25 m - Feux : blanc et vert. Optique : directionnel. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_du_Hourdel

Phare du Portel en Mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/53591a41-phare-d-alprech-le-portel-pas-de-calais

Phare du Portel en Mer du Nord

Phare situé sur la pointe d'Alprech au sud de la ville de Le Portel. Destiné à signaler le coté Sud du port de Boulogne sur Mer. Mise en service en 1963. Automatisé en 1977. Hauteur : 17 m - Elévation : 62.35 m - Porté : 26 milles (48 km). Feux : Blanc (3 éclats groupés 15 s). Lanterne : 650 W. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Phare_du_Portel

Photo aérienne de la Mer Méditerranée. Source : http://data.abuledu.org/URI/5073ff80-photo-aerienne-de-la-mer-mediterranee

Photo aérienne de la Mer Méditerranée

Vue satellite de la Mer Méditerranée (NASA World Wind)

Plate-forme pétrolière allemande. Source : http://data.abuledu.org/URI/56b6c3fa-plate-forme-petroliere-allemande

Plate-forme pétrolière allemande

Plate-forme pétrolière allemande en Mer du Nord.

Plate-forme pétrolière en Mer du Nord. Source : http://data.abuledu.org/URI/56b6c322-plate-forme-petroliere-en-mer-du-nord

Plate-forme pétrolière en Mer du Nord

Plate-forme pétrolière en Mer du Nord.

Port-Goulphar à Belle-Île. Source : http://data.abuledu.org/URI/5019cb9a-port-goulphar-a-belle-ile

Port-Goulphar à Belle-Île

'Port-Goulphar, à Belle-Île', tableau de Claude Monet, 1887.

Portulan du XVIème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/50884d6c-maggiolo-portolankarte-1541-png

Portulan du XVIème siècle

Portulan (carte nautique) de Vesconte Maggiolo (1541) : Europe, Méditerranée et Afrique du Nord

Royaume du Bosphore. Source : http://data.abuledu.org/URI/51f30cf5-royaume-du-bosphore

Royaume du Bosphore

Carte montrant l'extension du Royaume du Bosphore sous la dynastie des Spartocides.

Station radar du Cap Leucate. Source : http://data.abuledu.org/URI/55450caf-station-radar-du-cap-leucate

Station radar du Cap Leucate

Station radar du Cap Leucate (Aude).