Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Métallurgie | Photographie | Gravure | Physique | Cuivre | Dessins et plans | Moules (travail des métaux) | Métaux -- Matriçage | Protohistoire | Valvasor (1641-1693) | Dix-septième siècle | Reconstitution virtuelle en archéologie | Slovénie (1456-1814) | Soudure (technique) | Aciers inoxydables | Soudures | Fer | Métaux | Industrie | Chypre | ...
Activités métallurgiques protohistoriques landaises. Source : http://data.abuledu.org/URI/5827f203-activites-metallurgiques-protohistoriques-landaises

Activités métallurgiques protohistoriques landaises

Vestiges d'activités métallurgiques protohistoriques landaises.

Activités métallurgiques protohistoriques landaises. Source : http://data.abuledu.org/URI/5827f249-activites-metallurgiques-protohistoriques-landaises

Activités métallurgiques protohistoriques landaises

Vestiges d'activités métallurgiques protohistoriques landaises.

Diagramme de Schaeffler pour la soudure. Source : http://data.abuledu.org/URI/5121327f-diagramme-de-schaeffler-pour-la-soudure

Diagramme de Schaeffler pour la soudure

Diagramme de Schaeffler pour la soudure des aciers inoxydables. A : austénite γ ; F : ferrite α ; M : martensite ; 5-80% : pourcentage en masse de la ferrite dans l'austénite ; zones de risques : bleu clair, fissuration à chaud ; violet, fissuration à froid ; rose, fragilisation par transformation α→σ ; gris, fragilisation par croissance des grains α ; blanc, zone idéale. L'acier inoxydable, couramment appelé acier inox ou inox, a un grand rôle dans d'innombrables domaines : vie quotidienne, industries mécaniques, agroalimentaires, chimiques, transports, médecine, chirurgie, etc. C'est une famille d'aciers, alliages de fer et de carbone, auxquels on ajoute essentiellement du chrome qui, au-delà de 10,5 % en solution (selon la teneur en carbone) dans la matrice, provoque la formation d'une couche protectrice d'oxyde de chrome qui confère à ces aciers leur inoxydabilité.

Diagramme de Schaeffler pour la soudure des aciers inoxydables. Source : http://data.abuledu.org/URI/51213377-diagramme-de-schaeffler-pour-la-soudure-des-aciers-inoxydables

Diagramme de Schaeffler pour la soudure des aciers inoxydables

Diagramme simplifié de Schaeffer pour la soudure des aciers inoxydables. A : austénite γ ; F : ferrite α ; M : martensite ; 5-80% : pourcentage en masse de ferrite dans l'austénite ; zone bleue : zone idéale (5-15 % de ferrite, moins de 25 % de Créq).

Fleuve Gediz en Turquie. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b105c7-fleuve-gediz-en-turquie

Fleuve Gediz en Turquie

Fleuve Gediz en Turquie, connu sous le nom d'Hermos. L'Hermos est présenté comme l'un des 25 fils de Téthys et d'Océan, cités par Hésiode dans sa Théogonie, où il relate la création du monde : « Téthys à Océan enfanta les fleuves tourbillonnants : Nil, Alphée, Éridan aux tourbillons profonds, Strymon, Méandre, Istros aux belles eaux courantes, Phase, Rhésos, Achéloos aux tourbillons d'argent, Nessos, Rhodios, Halliacmon, Heptaporos, Granicos, Aisepos, le divin Simoïs, Pénée, Hermos, et Caïque au beau cours, le grand Sangarios, Ladon, Parthénios, Événos, Ardescos et le divin Scamandre. » Son affluent, le Sart Çayı ou Pactole, est célèbre pour la légende grecque, disant qu'il charriait des paillettes d'or. Midas était le roi de Phrygie, royaume d'Asie mineure situé entre la Lydie et la Cappadoce. Une histoire raconte l'aventure arrivée au vieil ivrogne Silène. Celui-ci, suivant une procession en l'honneur du dieu de la fête et de l'ivresse Dionysos, se perdit près du palais royal. Midas et ses gardes le retrouvèrent assoupi et le roi lui offrit de rester quelques jours au palais avant de le rendre à Dionysos. Le dieu récompensa le roi en lui accordant un souhait. Midas demanda que tout ce qu'il touche se transforme en or. Incapable de manger et de boire, il supplie le dieu de reprendre son présent. Dionysos lui ordonne alors de se laver les mains dans les eaux du Pactole, dont le sable se change en or. Cette légende explique le caractère aurifère du Pactole, auquel la Phrygie doit une bonne partie de son empire. Les ressources du Pactole étaient déjà épuisées avant le Ier siècle selon le témoigsnage du géographe grec Strabon (57 av. J.-C.-entre 21 et 25 ap. J.-C.). L'électrum a été utilisé dans l'Antiquité pour frapper les premières monnaies. Les sources littéraires montrent que les Lydiens, fréquemment présentés comme les inventeurs de la monnaie, disposaient grâce au fleuve Pactole d'une source d'or naturel. Les fouilles américaines à Sardes ont confirmé l'existence d'une métallurgie de l'or et de l'argent : elles ont mis au jour des installations permettant d'obtenir par coupellation de l'électrum à partir des pépites d'or locales.

Forgerons du XVIIème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5156fd13-forgerons-du-xviieme-siecle

Forgerons du XVIIème siècle

Trois forgerons martellant une faux sur une enclume, 1689, gravure sur cuivre de Janez Vajkard Valvasor (1641-1693)

Fragements purs (99,9 %) de cobalt. Source : http://data.abuledu.org/URI/50788c4b-fragements-purs-99-9-de-cobalt

Fragements purs (99,9 %) de cobalt

Le cobalt est un élément chimique, de symbole Co, de numéro atomique 27 et de masse atomique 59. Il est utilisé en métallurgie (33 %) pour les superalliages (22 %) et les alliages durs (11 %). Une part importante (22 %) est utilisée dans la fabrication d'accumulateurs, secteur en pleine évolution et une autre (7 %) dans la fabrication d'aimants. Le cobalt est également utilisé dans des secteurs non-métallurgiques comme la catalyse (11 %), les pigments (9 %), les pneus, les colles, les savons... La production mondiale de cobalt en 2006 était de 55 000 tonnes8. La chimie du cobalt en solution aqueuse et la formation de complexes est particulièrement riche.

Haut-fourneau au XIXème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/524d954e-haut-fourneau-au-xixeme-siecle

Haut-fourneau au XIXème siècle

Le tour de la France par deux enfants, par George Bruno, pseudonyme d'Augustine Fouillée (née Tuillerie), 1877, p.112 ; manuel scolaire, édition de 1904 : UN HAUT FOURNEAU. - Les hauts fourneaux sont des espèces de tours solides qu'on remplit par en haut de minerai de fer. Une fois que le haut fourneau est allumé, on le remplit jour et nuit sans interruption pour avoir la plus grande chaleur possible jusqu'à ce que les murs usés se fendent et éclatent. A mesure que le fer se fond, il tombe en dessous, dans un réservoir.

Histoire du fer en seize vignettes. Source : http://data.abuledu.org/URI/546fcf0b-histoire-du-fer-en-seize-vignettes

Histoire du fer en seize vignettes

Imagerie d'Épinal n°3823 - l'histoire du fer. Planche appartenant à la série de 50 planches réalisées par l'éditeur Gaston Lucq (dit Glucq) entre 1880 et 1884. Ces planches seront retravaillées en 1905 et une dernière fois à la fin de la première guerre mondiale.

Marteleur de métal. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f53573-marteleur-de-metal

Marteleur de métal

Gravure extraite du livre des métiers de Jost Amman, 1568, représentant un marteleur de métal, marteau à la main en train de travailler des casques.

Matriçage d'une pièce de métal. Source : http://data.abuledu.org/URI/51212450-matricage-d-une-piece-de-metal-etape-1

Matriçage d'une pièce de métal

Matriçage d'une pièce de métal. Traduction en français Cyrille Largillier. La forge par matriçage consiste à former par déformation plastique après chauffage des pièces brutes réalisées en alliages non ferreux tels que les alliages d'aluminium, de cuivre, de titane, de nickel, etc. Le matriçage est une opération de forge effectuée à l'aide d'outillage appelés des matrices (demi-matrice supérieure et demi-matrice inférieure). Les matrices portent en creux la forme de la pièce.

Matriçage d'une pièce de métal. Source : http://data.abuledu.org/URI/51212654-matricage-d-une-piece-de-metal

Matriçage d'une pièce de métal

Matriçage d'une pièce de métal. Traduction en français Cyrille Largillier.

Matrices pour cloches. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120d3b3-matrices-pour-cloches

Matrices pour cloches

Fonderie de cloches Cornille-Havard à Villedieu-les-Poêles (Manche, Normandie). Moules utilisés pour la décoration des cloches : trois anciens en bois à droite, trois modernes à gauche.

Mine de cuivre à ciel ouvert. Source : http://data.abuledu.org/URI/511c823e-mine-de-cuivre-a-ciel-ouvert

Mine de cuivre à ciel ouvert

Mine de cuivre exploitée à ciel ouvert à Chino (Silver City, Nouveau Mexique).

Mine de mercure en Slovénie. Source : http://data.abuledu.org/URI/5156f66d-mine-de-mercure-en-slovenie

Mine de mercure en Slovénie

Mine de mercure d'Idrija en Slovénie, 1689, par le graveur sur cuivre Janez Vajkard Valvasor (1641-1693) ; ville classée au patrimoine de l'UNESCO en 2012.

Moule de fers à repasser. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120d685-moule-de-fers-a-repasser

Moule de fers à repasser

Ancien moule de fers à repasser les vêtements, musée du "Black Country" (pays du charbon) à Dudley, en Angleterre.

Petra tou Romiou. Source : http://data.abuledu.org/URI/511c859b-petra-tou-romiou

Petra tou Romiou

Petra tou Roumiou, la Pointe d'Aphrodite dans l'île de Chypre, l'île aux mille mines de cuivre. Le cuivre est un des rares métaux qui existent à l'état natif. Ce fait d'ailleurs expliquant probablement qu'il fut le premier métal utilisé par les hommes. L'occurrence du cuivre natif est cependant assez faible. On le trouve le plus fréquemment sous forme de sulfure ou de sulfo-sel. On le trouvait en quantités importantes dans l'île de Chypre.

Tube en cuivre. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120ae57-tube-en-cuivre

Tube en cuivre

Tube en cuivre sectionné. Ce sont des tubes faits spécialement en cuivre pour avoir des caractéristiques élevées de conductibilité thermique et électrique. Ils sont de dimensions moyennes-petites et pour leurs caractéristiques, sont d’un emploi fréquent dans les installations thermo-sanitaires, dans le chauffage et dans le transport de gaz ou de combustibles. Dans le commerce, on trouve ces tubes sous diverses formes : barre en cuivre écroui droite (longueur de 3 à 6 m) ; en couronne de cuivre recuit ; en couronne de cuivre recuit revêtu d’une gaine plastique.

Ustensiles de cuisine en cuivre. Source : http://data.abuledu.org/URI/511c8798-ustensiles-de-cuisine-en-cuivre

Ustensiles de cuisine en cuivre

Anciens ustensiles de cuisine en cuivre. Dans le domaine alimentaire, divers ustensiles, comme les casseroles en cuivre, sont étamés afin d'éviter que le cuivre ne se mélange aux aliments cuisinés. Comme le dépôt d'étain finit par s'user avec le temps, on peut alors les confier à un étameur afin de remettre un nouveau dépôt.

Laitier de haut fourneau vitrifié. Source : http://data.abuledu.org/URI/56c2299e-laitier-de-haut-fourneau-vitrifie

Laitier de haut fourneau vitrifié

Laitier de haut fourneau vitrifié.

Le chaudronnier. Source : http://data.abuledu.org/URI/47f581eb-le-chaudronnier

Le chaudronnier

Gravure extraite du livre des métiers de Jost Amman (Das Ständbuch, 1568), représentant un chaudronnier dans son atelier.

Maquette de four de bronzier gaulois. Source : http://data.abuledu.org/URI/5558cfba-maquette-de-four-de-bronzier-gaulois

Maquette de four de bronzier gaulois

Maquette de four de bronzier gaulois, Musée Aquitaine Bordeaux, par Laurent Bernat.