Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Jeux de plateau | Photographie | Jeux de société | Jeux de pions | Dessins et plans | Jeux d'intérieur | Loisirs | Jeux éducatifs | Enfants | Jeux de logique | Jeux de stratégie sur plateau | Awalé | Cannes (Alpes-Maritimes) | Jeunes lions | Jeux de stratégie (mathématiques) | Carrés | Vert | Jaune | Rouge | jeux | ...
Angers, Jeu de mérelle médiéval. Source : http://data.abuledu.org/URI/562ffaff-angers-jeu-de-merelle-medieval

Angers, Jeu de mérelle médiéval

Angers, Jeu de mérelle médiéval du X° siècle : il faut aligner trois pions.

Awalé de Guinée. Source : http://data.abuledu.org/URI/5485efd2-awale-de-guinee

Awalé de Guinée

Musée barrois : jeu des 12 cases, awalé, bois, Guinée.

Chinois en gage. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b383f8-chinois-en-gage

Chinois en gage

Personnage servant de gage au jeu du chinois.

Figurine égyptienne en ivoire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb0eb6-egyptian-lioness-game-piece-walters-71623-three-quarter-right-jpg

Figurine égyptienne en ivoire

Vers 3000-2900 avant J-C. de petites statuettes en ivoire représentant des animaux dont utilisées pour les jeux de plateau, comme le Mehen : lions, lionnes et chiens de chasse.

Jeton égyptien en ivoire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb0d74-jeton-egyptien-en-ivoire

Jeton égyptien en ivoire

Chien en ivoire provenant probablement d'un jeu de plateau égyptien.

Jeu d'Awalé. Source : http://data.abuledu.org/URI/5485f127-jeu-d-awale

Jeu d'Awalé

Jeu d'Awélé, Musée royal de l'Afrique centrale.

Jeu de Focus. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fafc96-jeu-de-focus

Jeu de Focus

Représentation du tablier de Focus par Sid Sackson, position de départ : Focus est un jeu de société créé par Sid Sackson et publié pour la première fois en 1963 par 3M. Le jeu a été réédité plusieurs fois, sous le même nom ou sous celui de Domination ou de Dominio. Focus a été récompensé en 1981 par le "Spiel des Jahres". Le jeu est décrit par Sid Sackson dans son livre "A Gamut of Games". Une partie oppose de 2 à 4 joueurs pour une durée approximative de 30 minutes. Les joueurs déplacent des piles d'une à cinq pièces sur un tablier de jeu. Une pile peut se déplacer d'autant de cases qu'elle comporte de pièces. Les joueurs ne peuvent déplacer une pile que si la pièce au sommet leur appartient. Quand une pile termine sa course sur une autre pile, les deux piles fusionnent ; si la nouvelle pile comporte plus de cinq pièces, on retire les pièces depuis le bas de la pile jusqu'à la réduire à une hauteur de cinq. Le joueur récupère parmi ces pièces retirées les siennes propres qu'il pourra replacer ultérieurement sur le jeu. Par contre, les pièces appartenant aux adversaires sont définitivement capturées.

Jeu de Go en Chine. Source : http://data.abuledu.org/URI/520e0368-jeu-de-go-en-chine

Jeu de Go en Chine

Jeu de Go en Chine. Découverte archéologique en 1972 (Astana) dans la tombe numéro 187, avec une copie du livre "Tian Bao San Zai" datant de 744.

Jeu de l'oie. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eafb24-jeu-de-l-oie

Jeu de l'oie

Le jeu de l'oie est un jeu de société de parcours où l'on déplace des pions en fonction des résultats de deux dés. Traditionnellement, le jeu de l'oie comprend 63 cases disposées en spirale enroulée vers l'intérieur et comportant un certain nombre de pièges. Le but est d'arriver le premier à la dernière case. Le jeu de l'oie est un jeu de hasard pur. La règle de base est intangible. Le jeu se joue avec 2 dés. Un premier coup décide de celui qui va commencer. L'oie signale les cases fastes disposées de 9 en 9. Nul ne peut s'arrêter sur ces cases bénéfiques et on double alors le jet. Qui fait 9 au premier jet, ira au 26 s'il l'a fait par 6 et 3 ou au 53 s'il l'a fait par 4 et 5. Qui tombe à 6, où il y a un pont, ira à 12. Qui tombe à 19, où il y a un hôtel, se repose quand chacun joue 2 fois. Qui tombe à 31, où il y a un puits attend qu'on le relève. Qui tombe à 42, où il y a un labyrinthe retourne à 30. Qui tombe à 52, où il y a une prison attend qu'on le relève. Qui tombe à 58, où il y a la mort, recommence. Le premier arrivé à 63, dans le jardin de l'oie, gagne la partie. A condition de tomber juste, sinon il retourne en arrière, sur autant de cases qu'il lui reste à parcourir.

Jeu de l'oie en porcelaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eae5c3-jeu-de-l-oie-en-porcelaine

Jeu de l'oie en porcelaine

Jeu de l'oie en porcelaine du XVIIIème siècle légendé en français conservé au musée des arts décoratifs "Victoria & Albert" à Londres.

Jeu de liubo en Chine. Source : http://data.abuledu.org/URI/50faf2e5-jeu-de-liubo-en-chine

Jeu de liubo en Chine

Jeu de Liubo en Chine (dynastie Han) : deux figurines mortuaires en terre cuite et le jeu de plateau (tombe datée de 25-220 ap. J.-C., Metropolitan Museum of Art à New York). Le liubo ou liu po, littéralement « les six bâtons » est un ancien jeu de société chinois.

Jeu de Mésopotamie. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eb152e-jeu-de-mesopotamie

Jeu de Mésopotamie

Jeu royal d'Ur, conservé à Londres au British Museum : Le jeu royal d'Ur, ou jeu des vingt carrés, est un jeu de l'ancienne Mésopotamie. Il est connu par deux plateaux, découverts dans des tombes royales d'Ur par Leonard Woolley dans les années 1920. La surface des tableaux en bois est couverte d'une âme de bitume avec une marqueterie de coquillages, de cornaline et de lapis-lazuli formant les riches ornements des cases du jeu. Ces plateaux sont datés d'environ 2600 avant J.-C., ce qui fait du jeu l'un des jeux les plus anciens connus à ce jour avec le senet égyptien. Ce jeu se jouait sur un plateau, avec trois dés à quatre faces et deux équipes de sept pions : les Noirs et les Blancs.

Jeu de morpion à 9 cases. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec4bac-jeu-de-morpion-a-9-cases

Jeu de morpion à 9 cases

Combinaisons possibles pour le second pli du jeu de morpion à 9 (tic-tac-toe) si X commence. Le gagnant est celui qui aligne trois points.

Jeu de plateau suisse. Source : http://data.abuledu.org/URI/551212ab-jeu-de-plateau-suisse

Jeu de plateau suisse

Jeu de plateau suisse Hâte-toi lentement ("Eile mit Weile" = "Haste makes waste"). Le titre prend la forme d'un "oxymore", figure de style qui vise à rapprocher deux termes que leurs sens devraient éloigner, dans une formule en apparence contradictoire comme "une obscure clarté". L'oxymore permet de décrire une situation ou un personnage de manière inattendue, suscitant ainsi la surprise. Il exprime ce qui est inconcevable. Il crée donc une nouvelle réalité poétique. Il rend compte aussi de l'absurde. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Oxymore

Jeu de plateau T'en fais pas. Source : http://data.abuledu.org/URI/55120aa1-jeu-de-plateau-t-en-fais-pas

Jeu de plateau T'en fais pas

Jeu de plateau "T'en fais pas", version française du jeu allemand "Mensch ärgere Dich nicht" créé par Joseph Friedrich Schmidt en 1907 ou 1908, édité en 1910 par l'éditeur Schmidt Spiele et vendu depuis à plus de 60 millions d'exemplaires. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/T%27en_fais_pas

Jeu de scrabble junior. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eb1b24-jeu-de-scrabble-junior

Jeu de scrabble junior

Jeu de scrabble junior en grec. Le "Scrabble" (marque déposée) est un jeu de société et un jeu de lettres où l'objectif est de cumuler des points, sur la base de tirages aléatoires de lettres, en créant des mots sur une grille carrée, dont certaines cases sont primées. Le jeu est commercialisé dans 121 pays et en 36 langues. Hasbro est détentrice des droits aux États-Unis d'Amérique et au Canada, et Mattel dans le reste du monde. Le Scrabble est un jeu de société très populaire en famille et entre amis, mais aussi sur Internet.

Jeu de société avec pommes de pin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50faff19-jeu-de-societe-avec-pommes-de-pin

Jeu de société avec pommes de pin

Le "Jeu de la guerre" de Guy Debord joué avec des petites pommes de pin. En 1965, Guy Debord dépose le brevet d’un Jeu de la Guerre qu’il avait imaginé dix ans plus tôt. En 1977, il s’associe à Gérard Lebovici pour fonder une société dont l’objet est la production et la publication de jeux. Quelques exemplaires en cuivre argenté du Jeu de la Guerre, aussi appelé "Kriegspiel", seront réalisés par un artisan et une Règle du « Jeu de la Guerre » est publiée en français et en anglais. En 1987, paraît le livre "Le Jeu de la Guerre" (éditions Gérard Lebovici puis Gallimard en 2006) présenté sous forme d’un « relevé des positions successives de toutes les forces au cours d’une partie ». Un modèle rudimentaire du jeu avait été diffusé dans le même temps. Ce jeu est basé sur les lois établies par la théorie de la guerre de Clausewitz et a donc pour modèle historique la guerre classique du dix-huitième siècle, prolongé par les guerres de la Révolution et de l’Empire. Depuis 2008, une adaptation informatique du Jeu de la Guerre de Debord est accessible sur Internet.

Jeu des Petits Chevaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ccfed6-jeu-des-petits-chevaux

Jeu des Petits Chevaux

Un jeu de petits chevaux, version française du Ludo.

Jeu du moulin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eb075c-jeu-du-moulin

Jeu du moulin

Plateau du jeu du moulin, dit des "Nine Men's Morris" avec coordonnées. Matériel : Un tablier formé de trois carrés imbriqués offrant vingt-quatre intersections, neuf pions blancs et neuf pions noirs. À tout moment du jeu, celui qui réalise un moulin — c'est-à-dire l'alignement de trois de ses pions — peut capturer un pion adverse. Ce pion doit être choisi parmi ceux n'appartenant pas à un moulin, s'il en existe, mais peut être quelconque dans le cas contraire. Le jeu s'achève quand un joueur n'a plus que deux pions ou ne peut plus jouer, il est alors le perdant. Une règle optionnelle donne une seconde chance à celui qui ne possède plus que trois pions : il peut alors se déplacer en sautant où il veut.

Jeu malgache de Fanorona, les prises. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fafacf-jeu-malgache-de-fanorona-les-prises

Jeu malgache de Fanorona, les prises

Exemples de prises au Fanorona : 1 : prise par percussion. 2 : aspiration. 3 : Bleu doit effectuer un choix entre les 2 prises. On y joue avec un tableau (lakapanorona, prononcez lakpanourne) de 5 rangs et 9 colonnes et des pierres (vato, prononcez vat ) de 2 couleurs (22 de chaque) avec un trou central. Le but du jeu est de capturer toutes les pierres adverses. On capture une pierre ennemie en s'en approchant (percussion : situation 1 ; voir schéma) ou en s'en éloignant (aspiration : situation 2). Il faut donc prévoir une case libre devant ou derrière la pierre que l'on veut faire avancer. Le joueur capture alors toutes les pierres adverses situées sur l'axe sur lequel il a fait avancer ou reculer sa pierre. Une fois les pierres ennemies capturées, le joueur ayant le trait peut capturer d'autres séries de pierres au même tour si d'autres possibilités de capture se présentent à lui, à condition que ses captures se fassent 1) dans un sens différent à celui joué précédemment, 2) par un point par lequel le joueur n'est pas passé ce tour ci. Une fois ses captures effectuées, le joueur laisse le trait à son adversaire. Contrairement aux dames, les joueurs ne sont pas obligés de capturer si l'occasion se présente, et peuvent très bien jouer un coup stratégique sans capture directe. Cas particulier : il arrive que le joueur ait pour un même mouvement plusieurs pierres adverses capturables, celles en avant et celles en arrière (situation 3). Il doit alors choisir entre les deux séries (on prend généralement la série la plus nombreuse). Et pour finir, chaque joueur est obligé de jouer, même si le tour suivant le mène forcément à un coup perdant. A Madagascar, ce jeu est de loin le plus populaire et on y joue dans toutes les régions. La plupart des joueurs n'utilisent pas de tableau à proprement parler mais tracent au sol des lignes à l'aide d'une pierre marquante (craie par exemple) puis utilisent en guise de pions des pierres de deux couleurs différentes ramassées aux alentours. Cela permet de pratiquer le jeu en tout lieu : en brousse, en pleine rue ou dans les stations de taxi-brousse.

Joueurs d'Awalé. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d9a18c-joueurs-d-awale

Joueurs d'Awalé

Joueurs d'Awalé au Festival des Jeux de Cannes, 2 mars 2013. L'awélé ou awalé est un jeu de société combinatoire abstrait portable créé en Afrique. C'est le plus répandu des jeux de la famille mancala, ensemble de jeux africains de type « compter et capturer » dans lesquels on distribue des cailloux, graines ou coquillages dans des coupelles ou des trous, parfois creusés à même le sol.

Joueurs d'Othello. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d9a591-joueurs-d-othello

Joueurs d'Othello

Othello est un jeu de société combinatoire abstrait, qui oppose deux joueurs : Noir et Blanc. Il se joue sur un tablier unicolore de 64 cases, 8 sur 8, appelé othellier. Les colonnes sont numérotées de gauche à droite par les lettres a à h ; les lignes sont numérotées de haut en bas par les chiffres 1 à 8. Les joueurs disposent de 64 pions bicolores, noirs d'un côté et blancs de l'autre. En début de partie, quatre pions sont déjà placés au centre de l'othellier : deux noirs, en e4 et d5, et deux blancs, en d4 et e5. Joueurs d'Othello au Festival de Jeux de Cannes, 2 mars 2013. Chaque joueur, noir et blanc, pose l'un après l'autre un pion de sa couleur sur l'othellier selon les règles définies ci-dessous. Le jeu s'arrête quand les deux joueurs ne peuvent plus poser de pion. On compte alors le nombre de pions. Le joueur ayant le plus grand nombre de pions de sa couleur sur l'othellier a gagné.

Joueurs de Baby Foot. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d9a301-joueurs-de-baby-foot

Joueurs de Baby Foot

Joueurs de baby-foot au Festival de jeux de Cannes, 2 mars 2013. Le baby-foot est un football de table qui se joue généralement à deux équipes de deux et parfois à un contre un. La table, nommée elle aussi baby-foot, est constituée d'un plateau représentant le terrain, au-dessus duquel se déplacent huit barres qui supportent les onze figurines de chaque équipe appelées joueurs. Chaque côté peut ainsi actionner quatre barres : 1) une barre supportant trois avants (elle fait face aux défenseurs adverses) et une barre supportant cinq demis ; correspondant aux milieux de terrain (elle fait face aux demis adverses) ; 3) une barre supportant deux défenseurs qui fait face aux avants adverses ; 4) une barre supportant le gardien de but. À chaque extrémité du plateau, le but est abrité par une cage, derrière laquelle est fixé le boulier servant au décompte des points. La balle peut être en liège ou en plastique.

La chasse au chapeau. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eac7ea-la-chasse-au-chapeau

La chasse au chapeau

La chasse au chapeau (Fang den Hut, Ravensburger, 1928), dessin par Fritz Ehlotzky (1886–?). Chaque joueur a quatre chapeaux de la même couleur. Il faut "atterrir" sur le chapeau d'un des adversaires et le ramener dans son camp.

Le double moulin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eb081c-le-double-moulin

Le double moulin

Le jeu du moulin : dans cette configuration, la position des rouges est très avantageuse. On y observe la situation du « double-moulin » puisque l'ouverture par le bas du moulin de droite forme aussitôt un autre moulin, mouvement qui peut se répéter et offre à chaque fois un pion bleu aux rouges... Les pions bleus de gauche auraient besoin de deux temps pour constituer un moulin : monter l'un puis glisser un autre à sa place. Certes, les pions bleus de droite sont intouchables car alignés, mais, au moindre mouvement de ce côté, le moulin sera détruit.

Le jeu de Louis XIV. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eace5b-le-jeu-de-louis-xiv

Le jeu de Louis XIV

Jeu de plateau historique "Louis XIV" (Ravensburger) ; Auteur : Rüdiger Dorn. Pour 2 à 4 joueurs, à partir de 12 ans pour environ 90 minutes. Matériel : 90 cartes (20 + 12 + 8 cartes mission, 30 cartes d’influence, 12 cartes complot, 8 cartes argent), 64 jetons d’influence (16 jetons pour chacune des 4 couleurs), 12 cartons personnage recto-verso, 60 blasons (10 x 6 blasons différents), 34 tuiles mission (10 x couronne, 6 sceptres, 6 heaumes, 6 bagues, 6 lettres), 32 jetons argent (22 x 1 Louis d’or, 10 x 5 Louis d’or), un marqueur Premier joueur, un marqueur Louis XIV, un pied de marqueur, un Fascicule de règles.

Le jeu de Mastermind. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eaff12-le-jeu-de-mastermind

Le jeu de Mastermind

Le jeu de "Mastermind", jeu de société, de réflexion, et de déduction, inventé par Mordecai Meirowitz dans les années 1970. Il se présente sous la forme d'un plateau perforé de 10 rangées de quatre trous pouvant accueillir des pions de couleur. Le nombre de pions de couleurs différentes est de 8 et les huit couleurs sont généralement : rouge ; jaune ; vert ; bleu ; orange ; blanc ; violet ; fuchsia. Il y a également des pions blancs et rouges (ou noirs) utilisés pour donner des indications à chaque étape du jeu.

Le jeu des Petits Chevaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eaba98-le-jeu-des-petits-chevaux

Le jeu des Petits Chevaux

Plateau du jeu des petits chevaux : jeu de société où les joueurs effectuent un parcours simple autour d'un tablier. Deux, trois ou quatre joueurs disposent chacun de deux à quatre pions-chevaux formant une écurie. Le parcours est d'abord commun à tous les joueurs. Un pion qui arrive sur une case occupée par un concurrent provoque le retour de celui-ci à son écurie (le départ). Le jeu se joue avec un seul dé. En fin de parcours, une dernière phase impose de ranger les pions en obtenant le chiffre exact de la case à atteindre. Le plateau est divisé en quatre parties de couleurs différentes, chacune dispose de cases numérotées de 1 à 6 qui permettent d'atteindre le centre.

Le jeu des serpents et des échelles. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eb221c-le-jeu-des-serpents-et-des-echelles

Le jeu des serpents et des échelles

Version indienne du XIXème siècle du jeu des serpents et des échelles (Gouache sur tisse). Serpents et échelles ou le jeu de l'échelle est un jeu de société populaire consistant à déplacer les jetons sur un tableau de cases avec un dé en essayant de monter les échelles et en évitant de trébucher sur les serpents. Il est suggéré que l'origine du jeu est moksha-patamu, un ancien jeu hindou remontant au deuxième siècle av. Jésus-Christ, créé par des enseignants hindous spirituels, où les serpents et échelles sont des symboles pour la moralité et spiritualité de la vie. Le jeu est une représentation d'un chemin spirituel que les humains prennent pour atteindre le ciel. Avec des bons gestes, le chemin est raccourci (ce que symbolise les échelles), tandis qu'avec le contraire, le chemin est allongé (d'où vient le symbolisme des serpents). Les différentes cultures ont perçu dans le jeu une valeur éducative et spirituelle, la raison commune pour laquelle ce jeu est surtout présenté aux enfants et adolescents. Les sanscrits avaient un jeu semblable appelé Dapasada. La forme moderne du jeu a été inventée par un Britannique appelé John Jaques qui travaillait pour la société Jaques of London. L'édition la plus connue du jeu est celle de Milton Bradley et Hasbro. La trajectoire suivie par les jetons suit habituellement celle d'un boustrophédon. La forme du jeu peut être mathématiquement représentée par une chaîne de Markov. Elwyn Berlekamp, John Horton Conway et Richard K. Guy ont écrit un livre pour montrer que ce jeu pouvait être traité comme un jeu impartial dans la théorie des jeux combinatoires.

Le jeu du lièvre et de la tortue. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eabf63-le-jeu-du-lievre-et-de-la-tortue

Le jeu du lièvre et de la tortue

Le Lièvre et la Tortue (ici en allemand "Hase und Igel") est un jeu de société créé par David Parlett en 1974 et publié en français par Ravensburger en 1979. C'est un jeu pour 2 à 6 joueurs, à partir de 8 ans. Une partie dure environ 60 minutes. Les joueurs peuvent faire appel au hasard mais on peut également s'en passer totalement. Les joueurs ne tirent pas au hasard la case où ils se rendent mais la choisissent librement. Plus ils veulent aller vite, plus le coût est important. Matériel : un plan de jeu, 120 cartes de jeu, 90 cartes "carottes" : l'énergie pour avancer, 18 cartes "salade" : chaque joueur doit s'arrêter en route pour manger 3 salades, 12 cartes "lièvre" : les cartes de chance ; dans certaines versions, les cartes de chance sont remplacées par un tableau d'évènements déterminés par la place dans la course et un tirage aléatoire ; 6 tablettes de course : indiquant le nombre de carottes nécessaires pour le nombre de cases avancées ; 6 pions de couleur. Pour gagner, il ne faut pas forcément être en tête de la course. Des gains importants sont d'ailleurs réservés aux joueurs se trouvant en fin de peloton. Le jeu n'est régi par aucun hasard... sauf si un joueur décide d'aller sur une case lapin qui lui permettra de tirer une carte chance. On avance en dépensant des carottes. Plus l'avancée est rapide plus la dépense est importante. Pour avancer de N cases, il faut en effet dépenser Nx(N+1)/2 carottes, par exemple 1 carotte pour une case, 15 carottes pour 5 cases, 55 carottes pour 10 cases, etc. Les carottes sont en nombre insuffisant. Il faut en gagner en route, soit en reculant, soit en prévoyant sa place dans la course.

Le jeu du lion et de la gazelle. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eac504-le-jeu-du-lion-et-de-la-licorne

Le jeu du lion et de la gazelle

Le jeu du lion et de la licorne, jeu de dames égyptien : Papyrus au "British Museum". Source : Dictionnaire des antiquités grecques et romaines de Smith, 1890 (Dictionary of Greek and Roman Antiquities).

Le jeu du Neutron. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eb0cbd-le-jeu-du-neutron

Le jeu du Neutron

Jeu du neutron, inventé par Robert A. Kraus en 1978, jeu de stratégie combinatoire abstrait et placé par l'auteur dans le domaine public. Pour 2 joueurs, à partir de 8 ans, d'une durée d'environ 15 minutes.

Le jeu égyptien du lion et de la gazelle. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eb1ec9-le-jeu-du-lion-et-de-la-gazelle

Le jeu égyptien du lion et de la gazelle

Papyrus conservé au British Museum à Londres représentant une scène satitique d'animaux assis et jouant comme des humains : le lion joue avec la gazelle au lieu de la pourchasser. British Museum BM/Big number: 10016,1. Datation : 1250BC-1150BC (circa).

Pions du jeu de Yunnori. Source : http://data.abuledu.org/URI/55120c95-pions-du-jeu-de-yunnori

Pions du jeu de Yunnori

Il y a deux ensemble de quatre pions, appelés "mal" (말/馬, cheval), de deux couleurs différentes représentant chaque joueur. Ils sont généralement de couleur bleue et rouge, comme le yin et le yang du taiji du drapeau coréen, ou bien noir et blanc, comme la version imprimée du taiji ou les pions du jeu de go. Le jeu est lié à l'origine avec un système divinatoire chinois proche du yi jing. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yunnori

Plateau de jeu de ludo. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ccfe7d-plateau-de-jeu-de-ludo

Plateau de jeu de ludo

Plateau de jeu de ludo.

Plateau de jeu de plateau finlandais Kimble. Source : http://data.abuledu.org/URI/55121420-plateau-de-jeu-de-plateau-finlandais-kimble

Plateau de jeu de plateau finlandais Kimble

Version 1968 du jeu de plateau finlandais Kimble.

Plateau de jeu de toc. Source : http://data.abuledu.org/URI/55121089-plateau-de-jeu-de-toc

Plateau de jeu de toc

Plateau de jeu de toc, fabrication artisanale Nathalie de la M.P.T. de Rejouit-Cestas.

Plateau de jeu du double moulin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c4f05f-plateau-de-jeu-du-double-moulin

Plateau de jeu du double moulin

Le jeu du moulin est un jeu de société traditionnel en Europe. Le tablier de jeu existait déjà dans l'Égypte antique. Aussi appelé jeu du charret, certains lui donnent le nom médiéval de jeu de mérelles, voire de marelle. Il comporte un tablier formé de trois carrés imbriqués offrant vingt-quatre intersections, neuf pions blancs et neuf pions noirs. À tout moment du jeu, celui qui réalise un moulin — c'est-à-dire l'alignement de trois de ses pions — peut capturer un pion adverse, sauf si celui-ci fait déjà partie d'un moulin. Dans la configuration du double moulin, la position des rouges est très avantageuse : l'ouverture par le bas du moulin de droite forme aussitôt un autre moulin, mouvement qui peut se répéter et offre à chaque fois un pion bleu aux rouges... Les pions bleus de gauche auraient besoin de deux temps pour constituer un moulin : monter l'un puis glisser un autre à sa place. Certes, les pions bleus de droite sont intouchables car alignés, mais, au moindre mouvement de ce côté, le moulin sera détruit.

Plateau du Fanorona malgache. Source : http://data.abuledu.org/URI/50faf526-plateau-du-fanorona-malgache

Plateau du Fanorona malgache

Plateau du Fanorona royal (jeu de société combinatoire abstrait indigène) utilisé par le roi Andrianampoinimerina, à Ambohimanga, Madagascar.

Plateau du jeu coréen de Yunnori. Source : http://data.abuledu.org/URI/55120eb8-plateau-du-jeu-coreen-de-yunnori

Plateau du jeu coréen de Yunnori

Plateau du jeu coréen de Yunnori : joueurs dans le village folklorique de Minsokchon. Il est possible d'effectuer quatre parcours différents sur le plateau. Le passage par la partie intérieure permet de réduire la longueur du parcours. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Yunnori

Plateau du jeu de Kensington. Source : http://data.abuledu.org/URI/50c4f36d-plateau-du-jeu-de-kensington

Plateau du jeu de Kensington

Kensington est un jeu de société créé par Brian Taylor et Peter Forbes en 1979 et édité par les auteurs. Pour 2 joueurs, à partir de 7 ans pour environ 20 minutes. Le nom du jeu est celui d'un quartier de Londres. Le tablier représente un réseau de triangles, carrés et hexagones ; le jeu comporte 15 pions bleus et 15 rouges. Les règles sont simples et le tablier est séduisant. Malheureusement, le jeu n'est pas très profond. Celui qui forme le premier triangle ou le premier carré est presque assuré de pouvoir disperser les pions adverses et de gagner sans difficulté. Le moyen pour gagner est donc d'être le premier à disperser les pions adverses. La pose et le déplacement des pions font penser au jeu du moulin.

Plateau du jeu de Toc. Source : http://data.abuledu.org/URI/551204f9-plateau-du-jeu-de-toc

Plateau du jeu de Toc

Plateau du jeu de Toc : Le jeu de toc, ou jeu de tock, est un jeu de société proche du jeu des petits chevaux. Il se joue à deux équipes de deux joueurs, qui possèdent chacun quatre pions. L'équipe gagnante est la première à rentrer ses huit pions. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_de_toc

Quatre pions de couleur. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f41a2f-quatre-pions-de-couleur

Quatre pions de couleur

Quatre pions de couleur pour les jeux de plateau : jaune, bleu, vert et rouge.

Tablier du jeu indien de Pachisi. Source : http://data.abuledu.org/URI/551209bb-tablier-du-jeu-indien-de-pachisi

Tablier du jeu indien de Pachisi

Le pachisi est un jeu de société originaire d'Inde ; on dit généralement que c'est le jeu national traditionnel indien. Il se joue sur un tablier en forme de croix aux quatre branches égales. Les joueurs déplacent leurs pièces autour du circuit selon le résultat du jet de 6 cauris. Le nombre de fentes visibles indique la plupart du temps le nombre de cases dont on peut avancer un pion. Le nom du jeu viendrait du mot hindî/ourdou पचीसी pachis qui signifie vingt-cinq, le plus grand score réalisable avec six cauris. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pachisi