Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Jeux de pions | Jeux de plateau | Photographie | Jeux de société | Dessins et plans | Jeux d'intérieur | Moyen âge | Loisirs | Tric-trac | Ivoires | Jetons | Morses | Jeux de stratégie (mathématiques) | Ethnologie -- Corée | Antiquités médiévales | Ivoires médiévaux | Rouge | Peinture | Adolescents | Jaune | ...
Angers, Jeu de mérelle médiéval. Source : http://data.abuledu.org/URI/562ffaff-angers-jeu-de-merelle-medieval

Angers, Jeu de mérelle médiéval

Angers, Jeu de mérelle médiéval du X° siècle : il faut aligner trois pions.

Chinois en gage. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b383f8-chinois-en-gage

Chinois en gage

Personnage servant de gage au jeu du chinois.

Jeton en ivoire médiéval. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb0946-jeton-en-ivoire-medieval

Jeton en ivoire médiéval

Jeton en ivoire médiéval représentant deux soldats armés d'une épée et d'un bouclier, offrir un mouton à un personnage assis sur un trône, sceptre à la main.

Jetons médiévaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb0185-jetons-medievaux

Jetons médiévaux

Jetons médiévaux pour jeux de plateau, X° siècle, recueillis dans le castrum d'Andone. Musée d'Angoulême. Le castrum d'Andone est un ensemble fortifié situé dans le département de la Charente, en limite de la commune de Villejoubert, en Angoumois. Le castrum d'Andone à livré un exceptionnel mobilier (plus de 400 000 pièces dont 116 000 ont fait l'objet d'une étude systématique). Sa richesse permet de mieux connaitre la vie quotidienne d'un groupe aristocratique au Xe siècle. Le bâtiment résidentiel et ses abords immédiats ont livré une petite série de pièces d'échecs - qui constituent l'une des plus anciennes attestations occidentales de ce jeu originaire d'Extrême-Orient - et de nombreux pions de jeu de table (proche du trictrac ou de l'actuel backgammon). Jusqu'au XIIe siècle, ces jeux de société demeurent l'apanage de l'aristocratie.

Jeu de Focus. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fafc96-jeu-de-focus

Jeu de Focus

Représentation du tablier de Focus par Sid Sackson, position de départ : Focus est un jeu de société créé par Sid Sackson et publié pour la première fois en 1963 par 3M. Le jeu a été réédité plusieurs fois, sous le même nom ou sous celui de Domination ou de Dominio. Focus a été récompensé en 1981 par le "Spiel des Jahres". Le jeu est décrit par Sid Sackson dans son livre "A Gamut of Games". Une partie oppose de 2 à 4 joueurs pour une durée approximative de 30 minutes. Les joueurs déplacent des piles d'une à cinq pièces sur un tablier de jeu. Une pile peut se déplacer d'autant de cases qu'elle comporte de pièces. Les joueurs ne peuvent déplacer une pile que si la pièce au sommet leur appartient. Quand une pile termine sa course sur une autre pile, les deux piles fusionnent ; si la nouvelle pile comporte plus de cinq pièces, on retire les pièces depuis le bas de la pile jusqu'à la réduire à une hauteur de cinq. Le joueur récupère parmi ces pièces retirées les siennes propres qu'il pourra replacer ultérieurement sur le jeu. Par contre, les pièces appartenant aux adversaires sont définitivement capturées.

Jeu de Go en Chine. Source : http://data.abuledu.org/URI/520e0368-jeu-de-go-en-chine

Jeu de Go en Chine

Jeu de Go en Chine. Découverte archéologique en 1972 (Astana) dans la tombe numéro 187, avec une copie du livre "Tian Bao San Zai" datant de 744.

Jeu de liubo en Chine. Source : http://data.abuledu.org/URI/50faf2e5-jeu-de-liubo-en-chine

Jeu de liubo en Chine

Jeu de Liubo en Chine (dynastie Han) : deux figurines mortuaires en terre cuite et le jeu de plateau (tombe datée de 25-220 ap. J.-C., Metropolitan Museum of Art à New York). Le liubo ou liu po, littéralement « les six bâtons » est un ancien jeu de société chinois.

Jeu de Mésopotamie. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eb152e-jeu-de-mesopotamie

Jeu de Mésopotamie

Jeu royal d'Ur, conservé à Londres au British Museum : Le jeu royal d'Ur, ou jeu des vingt carrés, est un jeu de l'ancienne Mésopotamie. Il est connu par deux plateaux, découverts dans des tombes royales d'Ur par Leonard Woolley dans les années 1920. La surface des tableaux en bois est couverte d'une âme de bitume avec une marqueterie de coquillages, de cornaline et de lapis-lazuli formant les riches ornements des cases du jeu. Ces plateaux sont datés d'environ 2600 avant J.-C., ce qui fait du jeu l'un des jeux les plus anciens connus à ce jour avec le senet égyptien. Ce jeu se jouait sur un plateau, avec trois dés à quatre faces et deux équipes de sept pions : les Noirs et les Blancs.

Jeu de morpion à 9 cases. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec4bac-jeu-de-morpion-a-9-cases

Jeu de morpion à 9 cases

Combinaisons possibles pour le second pli du jeu de morpion à 9 (tic-tac-toe) si X commence. Le gagnant est celui qui aligne trois points.

Jeu de plateau suisse. Source : http://data.abuledu.org/URI/551212ab-jeu-de-plateau-suisse

Jeu de plateau suisse

Jeu de plateau suisse Hâte-toi lentement ("Eile mit Weile" = "Haste makes waste"). Le titre prend la forme d'un "oxymore", figure de style qui vise à rapprocher deux termes que leurs sens devraient éloigner, dans une formule en apparence contradictoire comme "une obscure clarté". L'oxymore permet de décrire une situation ou un personnage de manière inattendue, suscitant ainsi la surprise. Il exprime ce qui est inconcevable. Il crée donc une nouvelle réalité poétique. Il rend compte aussi de l'absurde. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Oxymore

Jeu de plateau T'en fais pas. Source : http://data.abuledu.org/URI/55120aa1-jeu-de-plateau-t-en-fais-pas

Jeu de plateau T'en fais pas

Jeu de plateau "T'en fais pas", version française du jeu allemand "Mensch ärgere Dich nicht" créé par Joseph Friedrich Schmidt en 1907 ou 1908, édité en 1910 par l'éditeur Schmidt Spiele et vendu depuis à plus de 60 millions d'exemplaires. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/T%27en_fais_pas

Jeu de société avec pommes de pin. Source : http://data.abuledu.org/URI/50faff19-jeu-de-societe-avec-pommes-de-pin

Jeu de société avec pommes de pin

Le "Jeu de la guerre" de Guy Debord joué avec des petites pommes de pin. En 1965, Guy Debord dépose le brevet d’un Jeu de la Guerre qu’il avait imaginé dix ans plus tôt. En 1977, il s’associe à Gérard Lebovici pour fonder une société dont l’objet est la production et la publication de jeux. Quelques exemplaires en cuivre argenté du Jeu de la Guerre, aussi appelé "Kriegspiel", seront réalisés par un artisan et une Règle du « Jeu de la Guerre » est publiée en français et en anglais. En 1987, paraît le livre "Le Jeu de la Guerre" (éditions Gérard Lebovici puis Gallimard en 2006) présenté sous forme d’un « relevé des positions successives de toutes les forces au cours d’une partie ». Un modèle rudimentaire du jeu avait été diffusé dans le même temps. Ce jeu est basé sur les lois établies par la théorie de la guerre de Clausewitz et a donc pour modèle historique la guerre classique du dix-huitième siècle, prolongé par les guerres de la Révolution et de l’Empire. Depuis 2008, une adaptation informatique du Jeu de la Guerre de Debord est accessible sur Internet.

Jeu des Petits Chevaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ccfed6-jeu-des-petits-chevaux

Jeu des Petits Chevaux

Un jeu de petits chevaux, version française du Ludo.

Jeu malgache de Fanorona, les prises. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fafacf-jeu-malgache-de-fanorona-les-prises

Jeu malgache de Fanorona, les prises

Exemples de prises au Fanorona : 1 : prise par percussion. 2 : aspiration. 3 : Bleu doit effectuer un choix entre les 2 prises. On y joue avec un tableau (lakapanorona, prononcez lakpanourne) de 5 rangs et 9 colonnes et des pierres (vato, prononcez vat ) de 2 couleurs (22 de chaque) avec un trou central. Le but du jeu est de capturer toutes les pierres adverses. On capture une pierre ennemie en s'en approchant (percussion : situation 1 ; voir schéma) ou en s'en éloignant (aspiration : situation 2). Il faut donc prévoir une case libre devant ou derrière la pierre que l'on veut faire avancer. Le joueur capture alors toutes les pierres adverses situées sur l'axe sur lequel il a fait avancer ou reculer sa pierre. Une fois les pierres ennemies capturées, le joueur ayant le trait peut capturer d'autres séries de pierres au même tour si d'autres possibilités de capture se présentent à lui, à condition que ses captures se fassent 1) dans un sens différent à celui joué précédemment, 2) par un point par lequel le joueur n'est pas passé ce tour ci. Une fois ses captures effectuées, le joueur laisse le trait à son adversaire. Contrairement aux dames, les joueurs ne sont pas obligés de capturer si l'occasion se présente, et peuvent très bien jouer un coup stratégique sans capture directe. Cas particulier : il arrive que le joueur ait pour un même mouvement plusieurs pierres adverses capturables, celles en avant et celles en arrière (situation 3). Il doit alors choisir entre les deux séries (on prend généralement la série la plus nombreuse). Et pour finir, chaque joueur est obligé de jouer, même si le tour suivant le mène forcément à un coup perdant. A Madagascar, ce jeu est de loin le plus populaire et on y joue dans toutes les régions. La plupart des joueurs n'utilisent pas de tableau à proprement parler mais tracent au sol des lignes à l'aide d'une pierre marquante (craie par exemple) puis utilisent en guise de pions des pierres de deux couleurs différentes ramassées aux alentours. Cela permet de pratiquer le jeu en tout lieu : en brousse, en pleine rue ou dans les stations de taxi-brousse.

Joueurs d'Awalé. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d9a18c-joueurs-d-awale

Joueurs d'Awalé

Joueurs d'Awalé au Festival des Jeux de Cannes, 2 mars 2013. L'awélé ou awalé est un jeu de société combinatoire abstrait portable créé en Afrique. C'est le plus répandu des jeux de la famille mancala, ensemble de jeux africains de type « compter et capturer » dans lesquels on distribue des cailloux, graines ou coquillages dans des coupelles ou des trous, parfois creusés à même le sol.

La chasse au chapeau. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eac7ea-la-chasse-au-chapeau

La chasse au chapeau

La chasse au chapeau (Fang den Hut, Ravensburger, 1928), dessin par Fritz Ehlotzky (1886–?). Chaque joueur a quatre chapeaux de la même couleur. Il faut "atterrir" sur le chapeau d'un des adversaires et le ramener dans son camp.

Le jeu de Louis XIV. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eace5b-le-jeu-de-louis-xiv

Le jeu de Louis XIV

Jeu de plateau historique "Louis XIV" (Ravensburger) ; Auteur : Rüdiger Dorn. Pour 2 à 4 joueurs, à partir de 12 ans pour environ 90 minutes. Matériel : 90 cartes (20 + 12 + 8 cartes mission, 30 cartes d’influence, 12 cartes complot, 8 cartes argent), 64 jetons d’influence (16 jetons pour chacune des 4 couleurs), 12 cartons personnage recto-verso, 60 blasons (10 x 6 blasons différents), 34 tuiles mission (10 x couronne, 6 sceptres, 6 heaumes, 6 bagues, 6 lettres), 32 jetons argent (22 x 1 Louis d’or, 10 x 5 Louis d’or), un marqueur Premier joueur, un marqueur Louis XIV, un pied de marqueur, un Fascicule de règles.

Le jeu des Petits Chevaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eaba98-le-jeu-des-petits-chevaux

Le jeu des Petits Chevaux

Plateau du jeu des petits chevaux : jeu de société où les joueurs effectuent un parcours simple autour d'un tablier. Deux, trois ou quatre joueurs disposent chacun de deux à quatre pions-chevaux formant une écurie. Le parcours est d'abord commun à tous les joueurs. Un pion qui arrive sur une case occupée par un concurrent provoque le retour de celui-ci à son écurie (le départ). Le jeu se joue avec un seul dé. En fin de parcours, une dernière phase impose de ranger les pions en obtenant le chiffre exact de la case à atteindre. Le plateau est divisé en quatre parties de couleurs différentes, chacune dispose de cases numérotées de 1 à 6 qui permettent d'atteindre le centre.

Le jeu des serpents et des échelles. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eb221c-le-jeu-des-serpents-et-des-echelles

Le jeu des serpents et des échelles

Version indienne du XIXème siècle du jeu des serpents et des échelles (Gouache sur tisse). Serpents et échelles ou le jeu de l'échelle est un jeu de société populaire consistant à déplacer les jetons sur un tableau de cases avec un dé en essayant de monter les échelles et en évitant de trébucher sur les serpents. Il est suggéré que l'origine du jeu est moksha-patamu, un ancien jeu hindou remontant au deuxième siècle av. Jésus-Christ, créé par des enseignants hindous spirituels, où les serpents et échelles sont des symboles pour la moralité et spiritualité de la vie. Le jeu est une représentation d'un chemin spirituel que les humains prennent pour atteindre le ciel. Avec des bons gestes, le chemin est raccourci (ce que symbolise les échelles), tandis qu'avec le contraire, le chemin est allongé (d'où vient le symbolisme des serpents). Les différentes cultures ont perçu dans le jeu une valeur éducative et spirituelle, la raison commune pour laquelle ce jeu est surtout présenté aux enfants et adolescents. Les sanscrits avaient un jeu semblable appelé Dapasada. La forme moderne du jeu a été inventée par un Britannique appelé John Jaques qui travaillait pour la société Jaques of London. L'édition la plus connue du jeu est celle de Milton Bradley et Hasbro. La trajectoire suivie par les jetons suit habituellement celle d'un boustrophédon. La forme du jeu peut être mathématiquement représentée par une chaîne de Markov. Elwyn Berlekamp, John Horton Conway et Richard K. Guy ont écrit un livre pour montrer que ce jeu pouvait être traité comme un jeu impartial dans la théorie des jeux combinatoires.

Le jeu du lion et de la gazelle. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eac504-le-jeu-du-lion-et-de-la-licorne

Le jeu du lion et de la gazelle

Le jeu du lion et de la licorne, jeu de dames égyptien : Papyrus au "British Museum". Source : Dictionnaire des antiquités grecques et romaines de Smith, 1890 (Dictionary of Greek and Roman Antiquities).

Le jeu du Neutron. Source : http://data.abuledu.org/URI/50eb0cbd-le-jeu-du-neutron

Le jeu du Neutron

Jeu du neutron, inventé par Robert A. Kraus en 1978, jeu de stratégie combinatoire abstrait et placé par l'auteur dans le domaine public. Pour 2 joueurs, à partir de 8 ans, d'une durée d'environ 15 minutes.

Pion de tric-trac en ivoire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb06d3-pion-de-tric-trac-en-ivoire

Pion de tric-trac en ivoire

Judith et Holopherne, pion de trictrac. Ivoire, France de l'Ouest, XIIe siècle, trouvé à Bayeux en 1838. Nabuchodonosor II a envoyé Holopherne châtier les peuples de l'ouest parce qu'ils ont refusé de le soutenir dans la guerre qu'il a menée contre le roi perse Arphaxad (cf. Judith I, 1). Après avoir pillé, tué et ravagé dans tout le Proche-Orient, Holopherne assiège Béthulie, une ville juive (probablement Massalah) qui barre un passage dans les montagnes de Judée. Comme l'eau vient à manquer, les habitants sont sur le point de se rendre, mais une jeune veuve, Judith, d'une extraordinaire beauté et d'une richesse considérable, prend la décision de sauver la ville. Avec sa servante et des cruches de vin elle pénètre dans le camp d'Holopherne ; ce dernier est tout de suite ensorcelé par la beauté et l'intelligence de cette femme ; il organise en son honneur un grand banquet à la fin duquel ses domestiques se retirent discrètement pour ne pas troubler la nuit d'amour qui, pensent-ils, attend leur maître. Mais elle continue à l'enivrer et, quand il est hors d'état de se défendre, elle le décapite avec l'aide de sa servante et revient à Béthulie avec la tête. Quand les soldats découvrent au matin leur chef assassiné, ils sont pris de panique.

Pion de tric-trac en ivoire de morse. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb0257-pion-de-tric-trac-en-ivoire-de-marse

Pion de tric-trac en ivoire de morse

Pion de tric-trac en ivoire de morse - provenance Norvège ou Cologne, fin du XIIème siècle - Personnage mitré chevauchant un monstre marin - Musée du Louvre, ancienne coll. Révoil, Inv. n° MRR428

Pion de tric-trac en ivoire de morse. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb031c-pion-de-tric-trac-en-ivoire-de-morse

Pion de tric-trac en ivoire de morse

Pion de tric-trac en ivoire de morse - provenance Cologne (?), fin du XIIème siècle - Combat d'animaux fantastiques - Musée du Louvre, ancienne coll. Revoil, Inv. n° MRR427.

Pion de tric-trac en ivoire de morse. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb0582-pion-de-tric-trac-en-ivoire-de-morse

Pion de tric-trac en ivoire de morse

Pion de tric-trac en ivoire de morse peint en rouge - provenance Cologne , fin du XIIème siècle - Combat de Samson et les renards - Musée du Louvre, Inv. n° OA 10 003. Samson est un héros d'une force herculéenne. Il est dit que sa force lui venait de sa longue chevelure. Son premier exploit fut d'attraper 100 renards et de leur brûler la queue puis de les jeter dans les réserves des Philistins.

Pions du jeu de Yunnori. Source : http://data.abuledu.org/URI/55120c95-pions-du-jeu-de-yunnori

Pions du jeu de Yunnori

Il y a deux ensemble de quatre pions, appelés "mal" (말/馬, cheval), de deux couleurs différentes représentant chaque joueur. Ils sont généralement de couleur bleue et rouge, comme le yin et le yang du taiji du drapeau coréen, ou bien noir et blanc, comme la version imprimée du taiji ou les pions du jeu de go. Le jeu est lié à l'origine avec un système divinatoire chinois proche du yi jing. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Yunnori

Plateau de jeu de plateau finlandais Kimble. Source : http://data.abuledu.org/URI/55121420-plateau-de-jeu-de-plateau-finlandais-kimble

Plateau de jeu de plateau finlandais Kimble

Version 1968 du jeu de plateau finlandais Kimble.

Plateau de jeu de toc. Source : http://data.abuledu.org/URI/55121089-plateau-de-jeu-de-toc

Plateau de jeu de toc

Plateau de jeu de toc, fabrication artisanale Nathalie de la M.P.T. de Rejouit-Cestas.

Plateau du jeu coréen de Yunnori. Source : http://data.abuledu.org/URI/55120eb8-plateau-du-jeu-coreen-de-yunnori

Plateau du jeu coréen de Yunnori

Plateau du jeu coréen de Yunnori : joueurs dans le village folklorique de Minsokchon. Il est possible d'effectuer quatre parcours différents sur le plateau. Le passage par la partie intérieure permet de réduire la longueur du parcours. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Yunnori

Puissance 4. Source : http://data.abuledu.org/URI/51803322-puissance-4

Puissance 4

Grille du jeu avec les 21 pions jaunes et les 21 rouges répartis le long d'une diagonale. Puissance 4 (appelé aussi parfois 4 en ligne) est un jeu de stratégie combinatoire abstrait, commercialisé pour la première fois en 1974 par la Milton Bradley Company, plus connue sous le nom de MB et détenue depuis 1984 par la société Hasbro.

Quatre pions de couleur. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f41a2f-quatre-pions-de-couleur

Quatre pions de couleur

Quatre pions de couleur pour les jeux de plateau : jaune, bleu, vert et rouge.

Tablier du jeu indien de Pachisi. Source : http://data.abuledu.org/URI/551209bb-tablier-du-jeu-indien-de-pachisi

Tablier du jeu indien de Pachisi

Le pachisi est un jeu de société originaire d'Inde ; on dit généralement que c'est le jeu national traditionnel indien. Il se joue sur un tablier en forme de croix aux quatre branches égales. Les joueurs déplacent leurs pièces autour du circuit selon le résultat du jet de 6 cauris. Le nombre de fentes visibles indique la plupart du temps le nombre de cases dont on peut avancer un pion. Le nom du jeu viendrait du mot hindî/ourdou पचीसी pachis qui signifie vingt-cinq, le plus grand score réalisable avec six cauris. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Pachisi