Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Instruments de musique | Musique | Musique indienne (de l'Inde) | Instruments à percussion | Instruments à cordes | Clochettes | Cymbales | Tambour (membranophones) | Instruments de musique -- Inde | Instruments à cordes frottées -- Archet | Kerala (Inde) | Mousique Hindoustanie | Bauls | Kanjira | Instruments à cordes frottées | Violon | Soufisme | Fêtes agraires | Fêtes des récoltes | ...
Anoushka Shankar en concert. Source : http://data.abuledu.org/URI/530291fc-anoushka-shankar-en-concert

Anoushka Shankar en concert

Anoushka Shankar en concert en 2007 : née le 9 juin 1981 à Londres, c'est une joueuse de sitar et une compositrice indienne.

Bols de Jal tarang. Source : http://data.abuledu.org/URI/530714f6-bols-de-jal-tarang

Bols de Jal tarang

Jal tarang (collection d'Emil Richards, C6-F7). Le jal tarang ou jaltarang est un instrument de musique indien très rare. Il s'agit d'un ensemble de quinze ou vingt bols de cuisine en porcelaine de taille croissante. Ils sont remplis d'eau afin d'émettre chacun une note particulière, et il suffit donc d'augmenter le volume d'eau ou de le diminuer pour changer la note. Les bols sont placés à terre en arc de cercle devant le musicien assis. celui-ci les frappe successivement à l'aide de deux baguettes en bois. C'est un instrument de percussion mélodique simple à construire et à jouer, mais le jeu peut en être très virtuose. Le son est crystallin, proche du glassharmonica européen. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jal_tarang.

Détail du totem de Siyotanka indien. Source : http://data.abuledu.org/URI/5328914c-detail-du-totem-de-siyotanka-indien

Détail du totem de Siyotanka indien

Détail du totem de la flûte Siyotanka sculpté par Arthur Two-crows en 1987.

Ektara du Bengale. Source : http://data.abuledu.org/URI/532c528d-ektara-

Ektara du Bengale

L'ektara des bauls du Bengale, est un instrument unique en son genre. C'est une petite caisse de résonance cylindrique en bois ou gourde, sur laquelle une peau de chèvre est fixée ; une corde est nouée à celle-ci et tendue grâce à deux languettes d'un bambou fendu fixées elles au bord de la caisse. Une cheville y est placée pour accorder la corde. On en joue debout ou assis, et uniquement de la musique folklorique ou des bhajans dévotionnels. On obtient une mélodie sur l'instrument baul en pressant sur le bambou fendu en deux : plus on presse le bambou, plus la note devient grave, et plus on le relâche, plus la note devient aiguë. Pour l'autre, il suffit de pincer la corde avec le doigt, et il n'y a pas de variation mélodique : c'est un bourdon. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ektara.

Indienne jouant du Pulluvan pattu. Source : http://data.abuledu.org/URI/53070846-indienne-jouant-du-pulluvan-pattu

Indienne jouant du Pulluvan pattu

Indienne jouant du Pulluvan pattu dans le temple d'Ashtamudi : violon à une corde.

Kanjira indienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/533a94d7-kanjira-indien

Kanjira indienne

La kanjira est un petit tambour sur cadre (membranophone à une peau) indien. D'un diamètre de 10 à 20 cm, il est en un bois épais de tun ou de jacquier. La peau est à l'origine une peau de lézard ou d'iguane (assez rare), mais elle est souvent en peau de serpent ; toutefois, vu la protection des reptiles, elle est de plus en plus souvent en chèvre. Mais cette nouveauté ne rend pas les effets spéciaux des peaux reptiles qui se distendent beaucoup quand on les mouille, permettant ainsi des variations mélodiques. Toutes les kanjiras ont une petite clochette ou cymbalette. Une main sert à frapper la peau à l'aide des doigts (au bord) et de la paume (au centre), l'autre sert à modifier la tension de la peau (donc la hauteur du son) en appliquant une pression du bout des doigts sur la face extérieure (ou intérieure) de la peau mouillée. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Kanjira

Le chant de la récolte dans une tribu indienne. Source : http://data.abuledu.org/URI/5337003d-le-chant-de-la-recolte-dans-une-tribu-indienne

Le chant de la récolte dans une tribu indienne

Le chant de la récolte dans une tribu indienne : joueur de flûte et petite joueuse de tambourin devant les légumes récoltés : citrouilles, maïs, poivrons, par E. Irving Couse (1866-1936), peintre américain.