Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Instruments à cordes frappées | Musique | Photographie | Instruments à clavier | Piano | Instruments à cordes | Pianos (musique) | Dessins et plans | Instruments de musique | Cithare | Bois (instruments de musique) | Cordes d'instruments de musique | Instruments de musique -- Moyen-Orient | instrument de musique | Touches (instruments de musique) | Moyen-Orient -- Ethnologie | Qānūn | Qānūn, Musique de | Sandouri | Guitaristes | ...
Caisse de résonance d'un piano. Source : http://data.abuledu.org/URI/53b55dfd-caisse-de-resonance-d-un-piano

Caisse de résonance d'un piano

Caisse de résonance d'un piano à queue Steinway. Le piano à queue est un piano à cordes horizontales. Le piano à queue est le type original du piano, dérivé du tympanon ou du cymbalum, des instruments à cordes frappées (le clavecin étant un instrument à cordes pincées). Il s'oppose au piano droit, dont les cordes sont disposées verticalement. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Piano_%C3%A0_queue

Cimbalom hongrois. Source : http://data.abuledu.org/URI/532c4ac0-cimbalom-hongrois

Cimbalom hongrois

Le cymbalum, czimbalum, cimbal (Slovaquie), cimbalom (Hongrie), țambal (Roumanie et Moldavie), ou tsymbaly (Biélorussie, Pologne et Ukraine), cimbole (Lettonie), cimbolai (Lituanie) est un instrument à cordes frappées faisant partie de la famille des cithares sur table. On l'appelle aussi le piano tsigane. Formé d'une caisse de résonance en bois en forme de trapèze, sur laquelle reposent des séries de chevalets (soudés généralement), il est serti d'une centaine de cordes métalliques, frappées à l'aide de petits marteaux ou mailloches tenus entre les doigts. L'accord est le plus souvent, chromatique. Il se rencontre en deux variétés : portable et de concert. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Cymbalum.

Coupe d'un piano à queue. Source : http://data.abuledu.org/URI/510293f9-coupe-d-un-piano-a-queue

Coupe d'un piano à queue

Coupe d'un piano à queue : 1 et 14) Cadre métallique, 2) Abattant du couvercle, 3) Capo d'astro ou barre harmonique, 4) Tête d'étouffoir, 5) Couvercle, 6) Chevalet d'étouffoir (ou pivot des étouffoirs ?), 7) Rail des chevalets d'étouffoir (ou barre de forte ?), 8) Barre de transmission de la pédale forte, 9) Levier de la transmission du forte, 10) Tige de Lyre, 11) Pédale, droite (forte), gauche (piano), 12) Chevalet, 13) Cheville d'accord (pointe d'accroche), 15) Table d'harmonie, 16) Corde. Le piano à queue est constitué : d'un clavier, généralement à 88 touches (7 octaves 1/4), muni d'un couvercle ; d'un barrage, structure en poutres ; d'une table d'harmonie, mise en vibration par les cordes par l'intermédiaire de chevalets ; de cordes : une par note dans les graves, deux dans les notes intermédiaires, trois dans les aiguës. Les cordes d'aigus sont nues, les cordes de graves sont filées ; d'un cadre métallique au-dessus de la table d'harmonie (sur les pianos modernes) ; d'une ceinture, coffrage entourant la table d'harmonie ; d'un couvercle s'ouvrant à 45° ; d'une mécanique de percussion ; d'un pédalier (lyre) ; d'un pupitre.

Épinette de 1759. Source : http://data.abuledu.org/URI/5395b91e-epinette-de-1759

Épinette de 1759

Épinette Birger de 1759, Milan, Tableau représentant un couple de danseurs et des musiciens. Musée des instruments de musique de Rome.

Harmonium. Source : http://data.abuledu.org/URI/52ffcee7-harmonium

Harmonium

Harmonium Lindholm avec partition.

Mécanisme d'un piano droit. Source : http://data.abuledu.org/URI/51029608-mecanisme-d-un-piano-droit

Mécanisme d'un piano droit

Mécanisme d'un piano droit (à cordes verticales) : 1) sommier de chevilles ; 2) cheville de sommier ; 3) agrafe ; 4) vis du support de mécanique ; 5) corde ; 6) garniture d'étouffoir ; 7) lame d'étouffoir ; 8) noix de marteau ; 9) rail central ou sommier de mécanique ; 10) levier de soulèvement (pédale forte) ; 11) cuillère d'étouffoir.

Mécanisme du piano à queue. Source : http://data.abuledu.org/URI/51029226-mecanisme-du-piano-a-queue

Mécanisme du piano à queue

Mécanisme d'un piano à queue : 1) touche, 2) pilote de touche, 3) chevalet, 4) pilote d'échappement (bouton-butoir de l'échappement), 5) levier d'échappement, 6) vis de kupa, 7) vis de répétition (ou vis de rechute), 8) manche de marteau, 9) levier de répétition, 10) tête de marteau, 11) attrape-marteau, 12) fourche de lame d'étouffoir, 13) barre de départ collectif des étouffoirs (chevalet d'étouffoir), 14) cuillère d'étouffoir, 15) tête d'étouffoir, 16) corde, 17) cadre métallique (plaque d'accroche), 20) sommier de cheville. Le piano à queue est un piano à cordes horizontales ; c'est le type original du piano, dérivé du tympanon ou du cymbalum, des instruments à cordes frappées. Il s'oppose au piano droit, dont les cordes sont disposées verticalement.

Piano à queue. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ee92e1-piano-a-queue

Piano à queue

Le piano à queue est un piano à cordes horizontales.

Piano droit. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ee91a7-piano-droit

Piano droit

Le piano est un instrument de musique polyphonique à clavier de la famille des instruments à cordes frappées. Un piano droit (ou piano vertical) est un piano dont les cordes sont disposées verticalement.

Piano Steinway. Source : http://data.abuledu.org/URI/53029ed5-piano-steinway

Piano Steinway

Piano à queue de concert modèle D-274 de la marque Steinway & Sons, avec une finition à la laque polyester, fabriqué à Hambourg, en Allemagne. Longueur : 274 cm, largeur : 156 cm ; Poids : 480 kg.

Qanûn. Source : http://data.abuledu.org/URI/53282c1a-kanun-

Qanûn

Le qanûn (en arabe ou persan : قاﻧﻮﻥ ; aussi transcrit kanoun, kanun, kanon, kanonaki, qanoun, quanoun, kalong) est un instrument à cordes pincées de la famille des cithares sur table, très répandu dans les pays du Moyen-Orient ainsi qu'en Grèce, en Iran, en Azerbaïdjan, en Arménie et au Turkestan chinois. Il ne faut pas le confondre avec le santour qui est un instrument à cordes frappées.

Santouri grec. Source : http://data.abuledu.org/URI/533c2a10-sandouri-grec

Santouri grec

Santouri grec datant de 1940-1960. Le santouri est un instrument de musique iranien, diffusé par tout le Moyen-Orient appartenant à la famille des cithares sur table. On en joue à l'aide de deux petits marteaux placés entre les doigts. Il est imposant par sa taille (100 cm × 60 cm × 10 cm avec angle à 70°) et par la disposition des cordes offrant six sections de jeu. La caisse de résonance est en érable, en hêtre ou en bois de rose laminé ; les côtés sont coupés en deux et recollés en inversant le fil du bois afin d'assurer une meilleure stabilité. La table d'harmonie en épicéa ou en sapin est percée de deux grosses ouïes hexagonales avec sept trous ronds (ou deux grosses rosaces rondes) placées au centre et à gauche de la série de chevalets médians. Il a environ 115 cordes (en acier, en bronze et en cuivre fileté) disposées en chœurs de 2, 3, 4 ou 5 sur cinq séries de chevalets (non amovibles, reliés par des sillets en métal) composés de barres de soutien creusées pour permettre leurs passages. L'accord est complexe et rend le jeu difficile du fait des croisements lors des changements de série de chevalets. Les chevilles filetées sont placées sur le dessus, à droite, à côté de la table d'harmonie, et non pas sur le côté de la caisse de résonance. Là aussi il faut des calibres de cordes différents pour assurer le rendu correct des harmoniques de l'échelle chromatique. Les mailloches sont imposantes (25 cm), lourdes, toujours entourées d'étoupe à l'extrémité, afin de feutrer le son, et jouées avec les poignets, bien que tenues penchées, entre deux ou trois doigts (autrefois on en jouait aussi avec les avant-bras, d'un peu plus loin, avec les baguettes tenues droites, dans lesquelles étaient creusés des trous pour les index). Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Santour

Technique du tapping en guitare. Source : http://data.abuledu.org/URI/5500b4df-technique-du-tapping-en-guitare

Technique du tapping en guitare

Technique du tapping à deux mains sur une guitare électrique.