Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Guerre mondiale (1914-1918) | Photographie | Première guerre mondiale | Gravure | Histoire | Monuments aux morts | Soldats | Photographies en noir et blanc | Dessins et plans | Félix Vallotton (1865-1925) | Georg Diancourt (1887-1969) | Peinture | Jean-Émile Laboureur (1877-1943) | Châtillon-sur-Indre (Indre) | Guerre mondiale (1914-1918) -- Guerre de tranchées | Carlo Sarrabezolles (1888-1971) | Arts graphiques | Cartes politiques | Français (langue) | Casques militaires | ...
Alliances militaires en Europe 1914-1918. Source : http://data.abuledu.org/URI/51cc0996-alliances-militaires-en-europe-1914-1918

Alliances militaires en Europe 1914-1918

Carte des alliances militaires en Europe (1914-1918).

Alliances militaires en Europe en 1914-1918. Source : http://data.abuledu.org/URI/50774b17-alliances-militaires-en-europe-en-1914-1918

Alliances militaires en Europe en 1914-1918

http://commons.wikimedia.org/w/index.php?title=File:Alliances_militaires_en_Europe_1914-1918-fr.svg&page=1Alliances militaires en Europe (1914-1918) : Triple-alliance, Triple-entente et Pays neutres.

Alliances militaires en Europe en 1914-1918. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d3bcfa-alliances-militaires-en-europe-en-1914-1918

Alliances militaires en Europe en 1914-1918

Cartographie des alliances militaires en Europe (1914-1918).

Alliances militaires en Europe en 1914-1918. Source : http://data.abuledu.org/URI/51f30943-alliances-militaires-en-europe-en-1914-1918

Alliances militaires en Europe en 1914-1918

Carte des alliances militaires en Europe (1914-1918).

Ancien appareil photographique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5432aebb-ancien-appareil-photographique

Ancien appareil photographique

Appareil photographique de Georg Diancourt, soldat allemand qui a photographié les zones de combats durant la première guerre mondiale ; né à Lisdorf le 18 juin 1887 et décédé à Francfort le 1er février 1969. Le petit-fils de Johann Peter Georg Diancourt a retrouvé les clichés de son grand-père et les a mis à disposition de tous dans Wikimedia Commons, car ils ont un intérêt historique certain. Il souhaiterait de l'aide pour identifier les divers lieux et personnages représentés.

Bannière de l'escadrille Lafayette. Source : http://data.abuledu.org/URI/53a9aa35-banniere-de-l-escadrille-lafayette

Bannière de l'escadrille Lafayette

Bannière de l'escadrille Lafayette de la Première Guerre Mondiale.

Carnet militaire. Source : http://data.abuledu.org/URI/531c6e3c-carnet-militaire

Carnet militaire

Carnet militaire d'un soldat allemand de la guerre de 14-18, exposé au musée de Kansas City, Missouri, USA. Légende en anglais : le carnet militaire comportait des informations vitales sur chaque soldat, nom, rang, unité, situation dans le civil, date de mobilisation, paye, certificat de vaccination et autres données.

Carte de Noël allemande en 1916. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b8cc0e-carte-de-noel-allemande-en-1916

Carte de Noël allemande en 1916

Carte de Noël allemande en 1916.

Casque Adrian de l'infanterie française en 1915. Source : http://data.abuledu.org/URI/543bd681-casque-adrian-de-l-infanterie-francaise-en-1915

Casque Adrian de l'infanterie française en 1915

Casque Adrian de l'infanterie pendant la Première guerre mondiale. Le casque Adrian était conçu pour protéger les soldats des éclats des obus qui explosaient au-dessus des tranchées. La présence d'un cimier est une réminiscence des casques de cavalerie ; il est destiné à amortir des chocs venant par le dessus (le cimier s'écrase, puis le choc est transmis à la bombe du casque). À l'avant du casque était agrafé par des pattes métalliques l'attribut caractéristique de l'arme (infanterie, artillerie, chasseurs à pied, service de santé, la plus répandue étant celle de l'infanterie, une grenade surmontée d'une flamme, estampillée des initiales « RF » pour République française. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Casque_Adrian

Cinq soldats avec masques à gaz. Source : http://data.abuledu.org/URI/5432b3ff-cinq-soldats-avec-masques-a-gaz

Cinq soldats avec masques à gaz

Cinq soldats avec masques à gaz devant l'entrée d'un abri, par Georg Diancourt, soldat allemand qui a photographié les zones de combats durant la première guerre mondiale.

Collections du musée de Lille pendant la guerre. Source : http://data.abuledu.org/URI/585ffa3c-collections-du-musee-de-lille-pendant-la-guerre

Collections du musée de Lille pendant la guerre

Le Palais des Beaux-Arts de Lille durant la première Guerre Mondiale. Les collections de céramique sont placées en urgence dans les réserves en octobre 1914, alors que les obus pleuvent sur la ville.

Combattant et canon de la Première guerre mondiale. Source : http://data.abuledu.org/URI/543c078b-combattant-et-canon-de-la-premiere-guerre-mondiale

Combattant et canon de la Première guerre mondiale

Combattant de la Grande Guerre et canon de 75 (mle 1897) - Musée des blindés de Saumur.

Emprunt de la Défense Nationale en 1917. Source : http://data.abuledu.org/URI/543c0997-emprunt-de-la-defense-nationale-en-1917

Emprunt de la Défense Nationale en 1917

Publicité du Crédit Lyonnais pour le troisième emprunt de la défense nationale en 1917.

Enfin seuls. Source : http://data.abuledu.org/URI/52b0c062-enfin-seuls

Enfin seuls

Enfin seuls, de Adolphe Willette (1857-1926), Journée du Poilu. 25 et 26 décembre 1915.

Fort du Lomont en 1914. Source : http://data.abuledu.org/URI/5290788c-fort-du-lomont-en-1914

Fort du Lomont en 1914

Fort du Lomont, en 1914, à partir de plans d'origine, conçus par Raymond Adolphe Séré de Rivières. Photo Thomas Bresson.

Georg Diancourt dans sa chambre noire. Source : http://data.abuledu.org/URI/5432b009-georg-diancourt-dans-sa-chambre-noire-

Georg Diancourt dans sa chambre noire

Georg Diancourt (à gauche) avec son factotum (à droite) dans la chambre noire, entre 1915 et 1916.

L'arrivée au cantonnement en 1916. Source : http://data.abuledu.org/URI/5557b21e-l-arrivee-au-cantonnement-en-1916

L'arrivée au cantonnement en 1916

L'arrivée au cantonnement en 1916, par Jean Émile Laboureur, graveur français.

L'enfant blessé en 1916. Source : http://data.abuledu.org/URI/5557b2fe-l-enfant-blesse-en-1916

L'enfant blessé en 1916

L'enfant blessé en 1916, par Jean-Émile Laboureur, graveur français.

La tranchée c'est la guerre en 1915. Source : http://data.abuledu.org/URI/551929c9-la-tranchee-c-est-la-guerre-en-1915

La tranchée c'est la guerre en 1915

La tranchée c'est la guerre en 1915, par Félix Vallotton (1865-1925).

Le Bois de la Gruerie et le ravin des Meurissons sur le Front de la Marne en 1917. Source : http://data.abuledu.org/URI/535ed2a5-le-bois-de-la-gruerie-et-le-ravin-des-meurissons-sur-le-front-de-la-marne-en-1917

Le Bois de la Gruerie et le ravin des Meurissons sur le Front de la Marne en 1917

"Le Bois de la Gruerie et le ravin des Meurissons", 1917, par Félix Vallotton (1865-1925), artiste suisse naturalisé français. Exposition "1917" au Centre Pompidou-Metz. Le cimetière du bois de la Gruerie a été créé en 1923. L'ossuaire rassemble 10 000 corps non identifiés de soldats tués lors de la bataille de l'Argonne, relevés dans le bois de la Gruerie et autour de la Biesme. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vienne-le-Ch%C3%A2teau

Le Cimetière militaire de Châlons en 1917. Source : http://data.abuledu.org/URI/535ed971-le-cimetiere-militaire-de-chalons-en-1917

Le Cimetière militaire de Châlons en 1917

Le Cimetière militaire de Châlons, 1917, (exposition "1917" au Centre Pompidou-Metz), par Félix Vallotton (1865-1925), artiste suisse naturalisé français.

Le club des amis du mouton. Source : http://data.abuledu.org/URI/512a303e-le-club-des-amis-du-mouton

Le club des amis du mouton

"Inscrivez-vous à un club des 20 amis du mouton pour équiper et habiller chacun de nos soldats" (Join a sheep club Twenty sheep to equip and clothe each soldier / HS)." Affiche éditée pendant la 1ère guerre mondiale par le ministère de l'agriculture des U.S.A. pour encourager les enfants à élever des moutons dans le cadre de l'effort de guerre : Garçons et filles peuvent aider. Inscrivez-vous à un club. Écrivez aujroud'hui pour plus d'information à votre agent départemental... (Boys and girls can help. Join a sheep club. Write to-day for full information to your County Agent od Club Leader or State Director of Extention State Agricultural College).

Le guetteur en 1916. Source : http://data.abuledu.org/URI/55192dac-le-guetteur-en-1916

Le guetteur en 1916

Le guetteur en 1916, par Félix Vallotton (1865-1925).

Le printemps en Artois en 1916. Source : http://data.abuledu.org/URI/55584f99-le-printemps-en-artois-en-1916

Le printemps en Artois en 1916

Le printemps en Artois en 1916, par Jean-Émile Laboureur, graveur français.

Le village bombardé de Bezonvaux. Source : http://data.abuledu.org/URI/5432ad18-le-village-bombarde-de-bezonvaux

Le village bombardé de Bezonvaux

Le village bombardé de Bezonvaux, en 1916. Georg Diancourt est un soldat allemand qui a photographié les zones de combats durant la première guerre mondiale ; né à Lisdorf le 18 juin 1887 et décédé à Francfort le 1er février 1969. Le petit-fils de Johann Peter Georg Diancourt a retrouvé les clichés de son grand-père et les a mis à disposition de tous dans Wikimedia Commons.

Les fils de l'enfer en 1916. Source : http://data.abuledu.org/URI/551934b1-les-fils-de-l-enfer-en-1916

Les fils de l'enfer en 1916

Les fils de l'enfer, c'est la guerre en 1916, par Félix Vallotton (1865-1925).

Les musiciens de Brême à Fort Napoléon. Source : http://data.abuledu.org/URI/537bba97-les-musiciens-de-breme-a-fort-napoleon

Les musiciens de Brême à Fort Napoléon

"Les musiciens de Brême", 1915, peinture murale satirique de Otto Pieper (1841-1921), soldat allemand pendant la première guerre mondiale, à Fort Napoléon, Ostende, en Belgique. "Persiflage" sur le thème du conte de Grimm : les aigles allemands et austro-hongrois trônent sur un rocher éclairés par le croissant turc. Ils regardent de haut les efforts futiles des musiciens de Brême pour les en déloger. Ces six animaux sont les symboles des pays alliés, le coq gaulois au sommet, cocarde sur la crête, posé sur le chacal japonais, debout sur le bulldog anglais portant le drapeau de la Grande-Bretagne lui-même dressé sur l'ours russe, tiare sur la tête. L'Italie est représentée par un serpent tordu et la Belgique par un hanneton tricolore. Source : http://en.wikipedia.org/wiki/Town_Musicians_of_Bremen

Les petits marchands du front en 1917. Source : http://data.abuledu.org/URI/5558523b-les-petits-marchands-du-front-en-1917

Les petits marchands du front en 1917

Les petits marchands du front en 1917, par Jean-Émile Laboureur, graveur français.

Mémorial de Zeitenlik à Thessaloniki. Source : http://data.abuledu.org/URI/5446d63e-memorial-de-zeitenlik-a-thessaloniki

Mémorial de Zeitenlik à Thessaloniki

Mémorial de Zeitenlik à Thessaloniki (Grèce).

Mémorial de Zeitenlik à Thessalonique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5446d4cf-memorial-de-zeitenlik-a-thessalonique

Mémorial de Zeitenlik à Thessalonique

Mémorial de Zeitenlik à Thessalonique (Grèce).

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre. Source : http://data.abuledu.org/URI/543edc39-monument-aux-morts-de-chatillon-sur-indre

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre : Panneau central de la face Ouest, l'absence.

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre. Source : http://data.abuledu.org/URI/543eddbd-monument-aux-morts-de-chatillon-sur-indre

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre : Panneau droit de la face Ouest, le retour.

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre. Source : http://data.abuledu.org/URI/543ee1f9-monument-aux-morts-de-chatillon-sur-indre

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre : La statue de la paix est l'œuvre de Carlo Sarrabezolles ; inscription de face PAX LABOR ET LIBERTAS ; inscription à l'arrière SOUVENIR ET RECONNAISSANCE ; sur les côtés : RF ARBITRAGE JUSTICE BONTÉ ; RF AMOUR CONCORDE FRATERNITÉ. Les fresques du triptyque à l'arrière plan sont dues au peintre Henri Marret.

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre. Source : http://data.abuledu.org/URI/543ee3b6-monument-aux-morts-de-chatillon-sur-indre

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre

Monument aux Morts de Châtillon-sur-Indre inauguré en 1927 : Statue de la Paix (ou de la République) par Carlo Sarrabezolles, vue de dos. Inscriptions : SOUVENIR ET RECONNAISSANCE - RF AMOUR CONCORDE FRATERNITÉ.

Monument aux morts de la ville de Nieppe. Source : http://data.abuledu.org/URI/543f2565-monument-aux-morts-de-la-ville-de-nieppe

Monument aux morts de la ville de Nieppe

Monument aux morts sur le côté droit de l’église Saint-Martin de la ville de Nieppe (Nord), par Carlo Sarrabezolles (1888-1971) : La flamande au souvenir, "Nous ne laisserons pas leur souvenir s'éteindre".

Monument aux Morts de Saint-Sulpice-et-Cameyrac. Source : http://data.abuledu.org/URI/5441ab8e-monument-aux-morts-de-saint-sulpice-et-cameyrac

Monument aux Morts de Saint-Sulpice-et-Cameyrac

Monument aux morts de Saint-Sulpice-et-Cameyrac en Gironde, par le sculpteur bordelais Edmond Chrètien (1883-1945).

Monument aux tirailleurs sénégalais de Bamako. Source : http://data.abuledu.org/URI/5438cf79-monument-aux-tirailleurs-senegalais-de-bamako

Monument aux tirailleurs sénégalais de Bamako

Monument aux héros de l'Armée Noire, place de la liberté à Bamako, Mali, sculpture monumentale érigée à Reims en 1924 pour rendre hommage aux Tirailleurs sénégalais qui ont défendu la ville pendant la Première Guerre mondiale. L'œuvre originale était due au statuaire Paul Moreau-Vauthier (1871-1936) et à l’architecte Auguste Bluysen (1888-1951). Il était constitué d’un socle en granit rapporté d’Afrique, en forme de Tata, une fortification d'Afrique de l'Ouest, sur lequel étaient gravés les noms des principales batailles dans lesquelles les troupes africaines avaient été engagées. Sur ce socle, reposait un bronze représentant un groupe de soldats africains du Corps d'armée colonial rassemblé derrière un officier portant le drapeau français. Un monument similaire, issu du même moule, fut érigé à Bamako. Le monument rémois fut détruit par les Allemands dès les premières semaines de l'Occupation, en septembre 1940, le bronze étant emmené vers une destination inconnue. Un autre monument fut construit dans les années 1960 au même emplacement avant qu'en 2013, une reconstitution du bronze original, mais avec un socle différent, ne soit de nouveau érigé, non loin de là, au parc de Champagne. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Monument_aux_h%C3%A9ros_de_l%27Arm%C3%A9e_noire

Monument commémoratif de la bataille de la Ligne Hindenburg. Source : http://data.abuledu.org/URI/54734d56-monument-commemoratif-de-la-bataille-de-la-ligne-hindenburg

Monument commémoratif de la bataille de la Ligne Hindenburg

Monument commémoratif de la bataille de la Ligne Hindenburg au 7ème régiment, Central Park à Manhattan, NYC. La bataille de la Ligne Hindenburg, qui débuta le 18 septembre 1918, fut une bataille majeure de l'Offensive des Cent-Jours qui contribua à l'issue de la guerre. Les troupes canadiennes et britanniques, en avant-garde, lancèrent cette attaque contre la ligne allemande, poursuivant l'utilisation massive des chars telle qu'elle avait été entamée au cours de la bataille d'Amiens. Cette bataille contribua à la fin de la guerre des tranchées. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_la_ligne_Hindenburg

Nécessaire de toilette d'un soldat de 1914. Source : http://data.abuledu.org/URI/5382394a-necessaire-de-toilette-d-un-soldat-de-1914

Nécessaire de toilette d'un soldat de 1914

Nécessaire de toilette français de la Première Guerre mondiale (in coll. Mémorial de Verdun).

Pilotes de l'escadrille Lafayette en 1916. Source : http://data.abuledu.org/URI/53a9a935-pilotes-de-l-escadrille-lafayette-en-1916

Pilotes de l'escadrille Lafayette en 1916

L'scadrille Lafayette pendant la première guerre mondiale. De gauche à droite : Kiffin Rockwell, Capt. Georges Thenault, Norman Prince, Lt. Alfred de Laage de Meux, Elliot Cowdin, Bert Hall, James McConnell and Victor Chapman.

Plaque militaire de Verdun. Source : http://data.abuledu.org/URI/538ec643-plaque-militaire-de-verdun

Plaque militaire de Verdun

Plaque en mémoire de Julien Galabert, soldat au 418° d'infanterie mort pour la France à Verdun (Fort de Douaumont) le 27 février 1918 à 26 ans.

Plaques de soldats de la première guerre mondiale. Source : http://data.abuledu.org/URI/538ebd38-plaques-de-soldats-de-la-premiere-guerre-mondiale

Plaques de soldats de la première guerre mondiale

Plaque funéraire de médailles de soldats de la première guerre mondiale à Castellar : Castellar à ses enfants.

Portrait de Georges Guynemer. Source : http://data.abuledu.org/URI/538ebf49-portrait-de-georges-guynemer

Portrait de Georges Guynemer

Portrait de Georges Guynemer (1894-1917), Capitaine dans l'aviation. - Affecté à l'escadrille N. 3, dite « Escadrille des Cigognes" durant la première guerre mondiale ; par "Lucien-Paris". Musée de la Légion d'Honneur et des Ordres de Chevalerie, Paris. Source : BnF.

Ruines de l'église d'Ornes. Source : http://data.abuledu.org/URI/5432bf6a-ruines-de-l-eglise-d-ornes

Ruines de l'église d'Ornes

Ruines de l'église d'Ornes (55), village détruit pendant la guerre de 14 ; photo prise le 17/04/2006. L'ancienne église, maintenant en ruine, était dédiée à saint Michel et datait de 1828.

Ruines de l'église d'Ornes pendant la première guerre mondiale. Source : http://data.abuledu.org/URI/5432bca3-ruines-de-l-eglise-d-ornes-pendant-la-premiere-guerre-mondiale

Ruines de l'église d'Ornes pendant la première guerre mondiale

Ruines de l'église d'Ornes pendant la première guerre mondiale, par Georg Diancourt, soldat allemand qui a photographié les zones de combats durant la première guerre mondiale. Bien qu'il comporte encore quelques maisons et garde une poignée d'habitants permanents, le village est classé comme « mort pour la France ». Il fait partie des villages français détruits durant la Première Guerre mondiale, de même que les localités voisines de Bezonvaux, Douaumont et Vaux-devant-Damloup. Comme elles, il continue à bénéficier d'une existence officielle en tant que commune, mais avec à sa tête un maire nommé par le préfet de la Meuse. Le 21 février 1916, le tonnerre des canons marque le début de la bataille de Verdun. Situé sur le secteur de Verdun, le village, pris par les troupes allemandes le 24 février 1916, sera repris par les Français le 23 août 1917. Entre-temps il aura été totalement ruiné sous l'acharnement des échanges d'artillerie. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ornes

Soldats australiens avec masques à gaz à Ypres en 1917. Source : http://data.abuledu.org/URI/5432c1f7-soldats-australiens-avec-masques-a-gaz-a-ypres-en-1917

Soldats australiens avec masques à gaz à Ypres en 1917

Soldats australiens du 45ème bataillon (4ème division australienne) portant des masques anti-gaz (SBR). Garter Point près de Zonnebeke, secteur d'Ypres, le 27 Septembre 1917.

Soldats sénégalais au camp de Mailly. Source : http://data.abuledu.org/URI/535ecbf3-soldats-senegalais-au-camp-de-mailly

Soldats sénégalais au camp de Mailly

Soldats sénégalais au camp de Mailly, 1917, par Félix Vallotton (1865-1925), artiste suisse naturalisé français. Musée départemental de l'Oise (Beauvais). Les tirailleurs sénégalais sont un corps de militaires appartenant à l'Armée coloniale constitué au sein de l'Empire colonial français en 1857, principal élément de la "Force noire" et dissous au début des années 1960. Bien que le recrutement de tirailleurs ne se soit pas limité au Sénégal, c'est dans ce pays que s'est formé en 1857 le premier régiment de tirailleurs africains, ces unités d'infanterie désignant rapidement l'ensemble des soldats africains de couleur noire qui se battent sous le drapeau français et qui se différencient ainsi des unités d'Afrique du Nord, tels les tirailleurs algériens. En 1914-1918, ce sont environ 200 000 "Sénégalais" de l'AOF qui se battent dans les rangs français, dont plus de 135 000 en Europe. Environ 15 % d'entre deux, soit 30 000 soldats, y ont trouvé la mort (sur un total de 1 397 800 soldats français morts durant le conflit soit plus de 2% des pertes totales de l'armée française) et nombreux sont revenus blessés ou invalides. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tirailleurs_s%C3%A9n%C3%A9galais

Statue de l'Âme de la France à La Réunion. Source : http://data.abuledu.org/URI/543ec949-statue-de-l-ame-de-la-france-a-la-reunion

Statue de l'Âme de la France à La Réunion

Statue de la Victoire "Âme de la France" de Carlo Sarrebezolles à Hell-Bourg, dans les Hauts de La Réunion. Comme les deux autres modèles, en plâtre et en pierre, L'Âme de la France en bronze est une statue de 3,20 mètres de haut. Elle représente une guerrière casquée étendant ses deux bras vers le ciel, sa main droite terminée par une délicate petite gerbe de fleurs et son poing gauche serrant au contraire avec force un bouclier enfilé sur son avant-bras. Cette posture singulière formant un V n'est pas gratuite. D'après Le Quotidien de La Réunion, "cette femme symbolise la victoire de la France à ses morts reconnaissants", en l'occurrence elle est un hommage aux soldats qui sont tombés pendant la Première Guerre mondiale, une guerre à laquelle La Réunion et les Réunionnais ont participé pour la défense de la Patrie, notamment emmenés par l'aviateur Roland Garros. Ainsi, le personnage figure visuellement la gratitude du pays envers les Poilus grâce à ce que la base Mérimée des Monuments historiques appelle une allégorie profane, et la statue peut donc faire fonction de monument aux morts. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/L%27%C3%82me_de_la_France

Sur les traces des Poilus avec Babytwit. Source : http://data.abuledu.org/URI/542d8fff-sur-les-traces-des-poilus-avec-babytwit

Sur les traces des Poilus avec Babytwit

Affiche "Sur les traces des Poilus avec Babytwit", projet de cartographie collaborative en open source.

Tirailleurs algériens blessés installés dans les autobus d'ambulance. Source : http://data.abuledu.org/URI/530ce5f7-tirailleurs-algeriens-blesses-installes-dans-les-autobus-d-ambulance

Tirailleurs algériens blessés installés dans les autobus d'ambulance

Carte postale ancienne éditée par ELD : Tirailleurs algériens blessés installés dans les autobus d'ambulance. Autobus parisien de la CGO réquisitionné et transformé en ambulance durant la première Guerre mondiale.