Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Douzième siècle | Dessins et plans | Photographie | Cartes du monde | Proche-Orient | Levant | Gravure | Moyen âge | Peinture | Cartes | Latin (langue) | Sharīf al-IdrīsĪ (1100?-1165?) | Sicile (Italie. - Roger II) (1105-1154) | Collections de vêtements | Ivoires | Soldats | Henri II (roi d'Angleterre, 1133-1189) | Jeux de pions | Jeux de société | Fonds de cartes | ...
Bretzel au jardin des délices. Source : http://data.abuledu.org/URI/522d820b-bretzel-au-jardin-des-delices

Bretzel au jardin des délices

Esther et Ahashuerus à un banquet avec bretzel, Jardin des délices (Hortus Deliciarum), 1190, extrait du manuscrit, encyclopédie réalisée entre 1159 et 1175 par Herrade de Landsberg (aussi appelée Herrade de Hohenbourg), et ses moniales au couvent de Hohenbourg (mont Sainte-Odile), dont l'original a été détruit. C'est la première encyclopédie connue qui ait été réalisée par une femme. Cet ouvrage en latin résume les connaissances théologiques et profanes de l'époque.

Carte de France de 1144 à 1166. Source : http://data.abuledu.org/URI/5075fb73-carte-de-france-de-1144-a-1166

Carte de France de 1144 à 1166

Carte en français de l'expansion de l'empire Plantagenêt, de 1144 à 1166. En 877, le royaume d'Aquitaine se décompose en deux duchés, un duché de Gascogne au sud de la Garonne et un duché d'Aquitaine (plus tard appelé Guyenne) qui avait pour capitale Bordeaux et se composait alors des fiefs de Gascogne, du comté d'Armagnac, du comté de Fézensac, du Périgord, du Poitou, du comté d'Angoulême, de la Saintonge et du comté de la Marche. En 1058, les deux duchés se réunissent. La reine Aliénor d'Aquitaine, fille du duc Guillaume X, fut au Moyen Âge parmi les personnages les plus influents de toute l'Europe. Après l'échec de son premier mariage avec le roi Louis VII de France, elle épousa en 1152 le duc de Normandie et comte d'Anjou, qui devint en 1154 roi d'Angleterre sous le nom d'Henri II Plantagenêt.

Carte de France en 1180. Source : http://data.abuledu.org/URI/50786e98-carte-de-france-en-1180

Carte de France en 1180

Carte de la France en 1180. Source : William R. Shepherd, "The Historical Atlas", 1911 . Duchés de Bretagne, d'Aquitaine, de Normandie, de Bourgogne ; comté de Toulouse, Anjou, Blois, Champagne, Flandre...

Carte du Levant en 1102. Source : http://data.abuledu.org/URI/51f2feaf-carte-du-levant-en-1102

Carte du Levant en 1102

.Carte politique du Proche-Orient en 1102, juste après la Première Croisade.

Carte du Levant en 1135. Source : http://data.abuledu.org/URI/51f2ff32-carte-du-levant-en-1135

Carte du Levant en 1135

Carte des états latins d'Orient en 1135.

Carte du Levant en 1240. Source : http://data.abuledu.org/URI/51f30044-carte-du-levant-en-1240

Carte du Levant en 1240

Carte politique du Proche-Orient de 1229 à 1241.

Carte du monde d'Al-Idrisi inversée. Source : http://data.abuledu.org/URI/5068b0a3-carte-du-monde-d-al-idrisi-inversee

Carte du monde d'Al-Idrisi inversée

Carte du monde d'Al-Idrisi (Tabula Rogeriana), 1154 inversée, le nord en haut. Le géographe arabe Al Idrissi a inclus, avec les informations héritées de l'Antiquité classique, les connaissances sur l'Afrique et l'océan Indien que les marchands arabes et les explorateurs avaient glanées depuis. Il réalisa ainsi les cartes les plus précises et les plus complètes de son temps. Il travailla pour Roger II de Palerme.

Carte du monde en 1154. Source : http://data.abuledu.org/URI/53f47fc7-carte-du-monde-en-1154

Carte du monde en 1154

Mappemonde de 1154 par le cartographe marocain al-Idrisi (1100?-1165?) pour le roi Roger de Sicile.

Carte du monde occidental au XII° siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5068af3b-carte-du-monde-occidental-au-xii-siecle

Carte du monde occidental au XII° siècle

"Tabula Rogeriana" de Al-Idrisi, 1154. Bibliothèque nationale de France (MSO Arabe 2221) : carte avec points cardinaux inversés (nord au sud et vice versa), réalisée pour Roger II de Sicile. Lorsqu'il arriva à Palerme en 1139, il se lança sous l'égide de "Roger II de Sicile" dans la constitution d'un planisphère et d'un commentaire associé, "le Livre du divertissement de celui qui désire découvrir le monde (Kitāb nuzhat al-mushtāq fī ikhtirāq al-āfāq)", plus communément connu sous l'appellation de "Livre de Roger", qui constitue l'un des meilleurs ouvrages de cartographie médiévale. Il a profité de la situation de la Sicile comme île stratégique de la Méditerranée, interrogeant les équipages de tous les navires touchant les ports du royaume sicilien. Le Livre de Roger comprend une description de la Sicile, de l'Italie, de sa patrie l'Espagne, de l'Europe du Nord et de l'Afrique, ainsi que de Byzance : c'est une description résolument universaliste qui comprend aussi bien la géographie physique que les activités humaines. Sa connaissance du Niger, du Soudan et du Nil est remarquable pour son époque. L'ouvrage a bénéficié de la situation particulière du royaume normand de Sicile au XIIe siècle et du syncrétisme entre civilisations byzantine, normande et arabe qui le caractérisait. Pour réaliser cet ouvrage, al-Idrīsī s'est appuyé sur les résultats de ses propres voyages mais aussi sur les observations qu'il commandait à d'autres voyageurs. Les cours d'eau et lacs d'eau douce sont représentés en vert, tandis que les mers sont en bleu.

Carte du monde, au 12° siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5068959d-carte-du-monde-au-12-siecle

Carte du monde, au 12° siècle

Le monde est représenté dans un cercle, l'Océan, il est coupé par T (la Mer Méditerrannée) en trois continents : "ASIA, EUROPA, AFRICA", l'Asie, l'Europe et l'Afrique. Copie d' "Étymologies" carte d'Isidore de Séville (mort en 636 ap. JC.).

Costumes médiévaux du douzième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/53073d7a-costumes-medievaux-du-douzieme-siecle

Costumes médiévaux du douzième siècle

Planche 32, Douzième siècle en Allemagne, Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1, Empereur Barberousse ; 2, Princesse ; 3 Prince consort Henri le lion ; 7, roi ; 4-8, nobles ; 9, évêque ; 10-14, soldats ; 15-16, princesses.

Costumes médiévaux du onzième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/53073695-costumes-medievaux-du-onzieme-siecle

Costumes médiévaux du onzième siècle

Planche 31, Onzième et douzième siècles, Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1-2, évêques ; 3-4, soldats ; 5-7, peuple ; 8-10 et 13, personnages de haut rang ; 11, comte ; 12, Reine Mathilde ; 15, Roi Henri Ier d'Angleterre ; 15, croisé.

Donjon médiéval du douzième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/532e9443-donjon-medieval-du-douzieme-siecle

Donjon médiéval du douzième siècle

Donjon médiéval de l'église de Gossoncourt (Goetsenhoven en néerlandais) dans le Brabant flamand en Belgique.

Donjon pentagonal. Source : http://data.abuledu.org/URI/517fe6b3-donjon-pentagonal

Donjon pentagonal

Vue sur la tour pentagonale datant de la fin du XIIe, début du XIIIe siècle, du château de Carry, à Grazac en Haute-Loire (43).

Eglise romane Notre-Dame-la-Grande de Poitiers. Source : http://data.abuledu.org/URI/53ed109c-eglise-romane-notre-dame-la-grande-de-poitiers

Eglise romane Notre-Dame-la-Grande de Poitiers

Eglise romane Notre-Dame-la-Grande de Poitiers (Vienne) du XIIème siècle, Façade sculptée (classement MH par liste de 1840, base Mérimée).

Houblon grimpant. Source : http://data.abuledu.org/URI/506dfaeb-houblon-grimpant

Houblon grimpant

Planche botanique n°294 de l'Atlas des Plantes de France de Masclef, 1894 : Houblon grimpant (Humulus lupulus). Le houblon grimpant est une plante herbacée vivace grimpante de la famille des Cannabaceae. Elle est parfois appelée couleuvrée ou vigne du Nord. Humulus provient du nom slave khmel' (хмель) (utilisation du houblon pour la préparation des bières dans le Caucase). Les Romains, croyant que le houblon suçait la sève des arbres sur lesquels il grimpait, l'appelèrent lupulus (« petit loup »). Le houblon sauvage semble avoir eu autrefois une certaine importance pour les forestiers. Les archives conservent en effet des témoignages d'amendes données à des personnes ayant coupé du houblon en forêt sans « licence » (sans autorisation). Hildegarde de Bingen (1098-1179) découvrit les vertus aseptisantes et conservatrices du houblon (ainsi que son amertume). Il permettait ainsi à la bière de se conserver mieux et plus longtemps. Auparavant, un mélange d'herbes et d'épices était utilisé pour fabriquer ce que l'on appelait alors la cervoise.

Jeton en ivoire médiéval. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb0946-jeton-en-ivoire-medieval

Jeton en ivoire médiéval

Jeton en ivoire médiéval représentant deux soldats armés d'une épée et d'un bouclier, offrir un mouton à un personnage assis sur un trône, sceptre à la main.

L'empire des Plantagenêt. Source : http://data.abuledu.org/URI/5078710e-l-empire-des-plantagenet

L'empire des Plantagenêt

Carte de l'empire des Plantagenêt, dit empire angevin (Carpenter; "The Struggle for Mastery", p.xxi) : l'ensemble d'États s'étendant des confins anglo-écossais aux Pyrénées et de l'Irlande au Limousin et réunis au milieu du XIIe siècle par Henri II Plantagenêt. Carte légendée en anglais : Duché de Bretagne ; Duché de Normandie ; Anjou, Maine et Touraine ; Duché d'Aquitaine, Duché de Gascogne ; en bleu Domaine royal et vassaux du roi de France ; en jaune, Duché de Toulouse.

La philosophie et les sept arts libéraux. Source : http://data.abuledu.org/URI/530fb53e-la-philosophie-et-les-sept-arts-liberaux

La philosophie et les sept arts libéraux

Représentation de la philosophie et des arts libéraux, in "Hortus Deliciarum" de Herrad von Landsberg, aux alentours de 1180. La philosophie, figure principale, est surmontée de trois têtes identifiées comme étant l'Éthique, la Logique et la Physique. Elle tient dans la main droite une inscription où l'on peut lire "Omnis sapientia a Domino Deo est" (Toute sagesse vient du seigneur), phrase par laquelle débute le texte biblique de l'Ecclésiaste. Sept fontaines de sagesse s'en écoulent, correspondant aux allégories des sept arts libéraux : Grammaire, Rhétorique, Dialectique, Musique, Arithmétique, Géométrie et Astronomie. Dans le cercle central, se trouvent intégrés Socrate et Platon. À l'extérieur, placés au bas de l'image, quatre personnages sont en train d'écrire, chacun étant accompagné d'un oiseau noir perché sur l'épaule qui semble lui chuchoter à l'oreille. Il s'agit d'une allégorie de l'esprit mauvais qui inspire les écrits des auteurs païens. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Hortus_deliciarum.

La reine Clotilde. Source : http://data.abuledu.org/URI/50734645-la-reine-clotilde

La reine Clotilde

Statue de sainte Clotilde, reine des Francs, épouse de Clovis Ier. Notre-Dame de Corbeil. XIIème siècle.

Neak Pean. Source : http://data.abuledu.org/URI/51d0a0c6-neak-pean

Neak Pean

Le Neak Pean (Nâgas enchevêtrés) est un petit temple bouddhique à Preah Khan (Cambodge). Il fut construit et modifié par Jayavarman VII à la fin du XIIe siècle. Il est de proportions régulières, avec un bassin carré entouré de quatre bassins plus petits. Au centre du grand bassin, une « île » circulaire sur laquelle est édifié le prasat central (14 m de haut) est entourée de deux nâgas. Les têtes des serpents forment l'entrée, leurs queues entremêlées ont donné son nom au temple.

Pierre de dédicace de l'église de Limeuil. Source : http://data.abuledu.org/URI/50b60b84-pierre-de-dedicace-de-l-eglise-de-limeuil

Pierre de dédicace de l'église de Limeuil

Limeuil - Eglise Saint-Martin - Pierre de dédicace de l'église en 1194 à saint Thomas Becket et saint Martin. Texte de la dédicace de l'église consacrée en février 1194 : ANNO AB INCARNATIONE DOMINI MILLESIMO CENTESIMO - NONAGESIMO QUARTO INDICTIONE DUODECIMA CONCURRETE QUINTA EPACTA - XXVI TERCIO E FEBROARII DIE DOMINICA LUNA QUARTA DEDICATA EST - HEC ECCLESIA ET ALTARE A DOMINO ADEMARO PETRAGORICENSI EPISCOPO IN - HONORE SANCTE TRINITATIS ET SANCTE MARIE VIRGINIS ET BEATI MARTINI - EPISCOPI ET CONFESSORIS ET BEATI PA( )POSTPLI ET BEATI HTOME - ARCHIEPISCOPI ET MARTIRIS ET SANCTE CATERINE VIRGINIS ET MARTIRIS ET - OMNIUM SANCTORUM DEI HEBRARDO DE VILARS HUIUS ECCLE DIACONO - EXISTENTE CELESTINO PAPA SANCTE ROMANE HECCLESIE PRESIDENTE - PHILIPO REGE FRANCORUM IMPERANTE RICHARDO REGE ANGLIE - DUCATUM AQUITANIE TENENTE HELIAM TALIARANDUM PETRAGORIUM - COMITEM IN METROPOLICA BURDEGALENSI hELIA RESIDENTE. Traduction : L’AN DE L’INCARNATION DU SEIGNEUR MILLE CENT - QUATRE VINGT QUATORZE INDICTION DOUZIÈME CONCURRENT CINQUIÈME ÉPACTE - XXVI LE TROISIÈME DES CALENDES DE FÉVRIER JOUR DU SEIGNEUR LUNE QUATRIÈME A ÉTÉ DÉDIÉE - CETTE ÉGLISE ET L’AUTEL PAR LE SEIGNEUR ADÉMAR ÉVÊQUE DE PÉRIGUEUX EN - L’HONNEUR DE LA SAINTE TRINITÉ ET DE SAINTE MARIE VIERGE ET DU BIENHEUREUX MARTIN - ÉVÊQUE ET CONFESSEUR ET DU BIENHEUREUX PAUL APÔTRE ET DU BIENHEUREUX THOMAS - ARCHEVÊQUE ET MARTYR ET DE SAINTE CATHERINE VIERGE ET MARTYRE ET - DE TOUS LES SAINTS DE DIEU HÉBRARD DE VILLARS ÉTANT DIACRE DE CETTE ÉGLISE - CÉLESTIN PAPE PRÉSIDENT À LA SAINTE ÉGLISE ROMAINE - PHILIPPE ROI DES FRANÇAIS EXERÇANT LE POUVOIR RICHARD ROI D’ANGLETERRE - TENANT LE DUCHÉ D’AQUITAINE HÉLIE DE TALLAIRAND (ÉTANT) DE PERIGORD - COMTE HÉLIE OCCUPANT LE SIÈGE MÉTROPOLITAIN DE BORDEAUX.

Pion de tric-trac en ivoire. Source : http://data.abuledu.org/URI/50fb06d3-pion-de-tric-trac-en-ivoire

Pion de tric-trac en ivoire

Judith et Holopherne, pion de trictrac. Ivoire, France de l'Ouest, XIIe siècle, trouvé à Bayeux en 1838. Nabuchodonosor II a envoyé Holopherne châtier les peuples de l'ouest parce qu'ils ont refusé de le soutenir dans la guerre qu'il a menée contre le roi perse Arphaxad (cf. Judith I, 1). Après avoir pillé, tué et ravagé dans tout le Proche-Orient, Holopherne assiège Béthulie, une ville juive (probablement Massalah) qui barre un passage dans les montagnes de Judée. Comme l'eau vient à manquer, les habitants sont sur le point de se rendre, mais une jeune veuve, Judith, d'une extraordinaire beauté et d'une richesse considérable, prend la décision de sauver la ville. Avec sa servante et des cruches de vin elle pénètre dans le camp d'Holopherne ; ce dernier est tout de suite ensorcelé par la beauté et l'intelligence de cette femme ; il organise en son honneur un grand banquet à la fin duquel ses domestiques se retirent discrètement pour ne pas troubler la nuit d'amour qui, pensent-ils, attend leur maître. Mais elle continue à l'enivrer et, quand il est hors d'état de se défendre, elle le décapite avec l'aide de sa servante et revient à Béthulie avec la tête. Quand les soldats découvrent au matin leur chef assassiné, ils sont pris de panique.

Serment d'Hippocrate. Source : http://data.abuledu.org/URI/50913cd2-serment-d-hippocrate

Serment d'Hippocrate

Manuscrit du XIIème siècle : serment d'Hipocrate. Source : p. 27, "Surgery: An Illustrated History" de Ira M. Rutkow, M.D. 1993 (ISBN 0801660785.) Serment traditionnellement prêté par les médecins en Occident avant de commencer à exercer. Le texte original de ce serment, probablement rédigé au IVe siècle av. J.-C., appartient aux textes de la Collection hippocratique, traditionnellement attribués au médecin grec Hippocrate. Le serment d'Hippocrate peut être considéré comme le principe de base de la déontologie médicale.