Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Cuivres (instruments de musique) | Photographie | Instruments à vent | Musique | Instruments de musique | Instrument à vent, Musique d' | Cuivre (instrument de musique), Musique de | Cor | Antiquités | Cor d'harmonie | Instruments de musique anciens | Instruments de musique -- Norvège | Lur | Musiciens | Jazz (intrument à vent) | Jazzophone | Batteurs (musiciens) | Âge du bronze | Saxhorn | Timbales, Musique de | ...
Buccin antique. Source : http://data.abuledu.org/URI/533ababf-buccin

Buccin antique

Buccin du musée du Wurtemberg (Fruchtkasten, Stuttgart). Le buccin (du latin buccina ou būcina) est un instrument de musique à vent de la famille des cuivres, d’origine étrusque et en usage dans l’armée romaine antique. Le corps du buccin avait une forme semi-circulaire (la forme de la lettre « G »). Il possédait parfois un raidisseur (ou poignée) transversal. La perce était conique (comme celle du cor d’harmonie) et l’embouchure était tronconique. Le joueur de buccin est appelé « buccinateur ». Les Étrusques avaient l’habitude de conduire les troupeaux de porcs grâce à cette sorte de clairon. En dehors de la musique il était aussi utilisé pour des signaux à caractère guerrier. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Buccin_%28instrument%29

Clairon. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ed8618-clairon

Clairon

Le clairon est un instrument à vent de la famille des cuivres. C'est un des cuivres les plus simples puisqu'il ne possède ni piston ni coulisse et fait donc partie des instruments à son naturel.

Cor à deux pistons du XIXème siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300b9d4-cor-a-deux-pistons-du-xixeme-siecle

Cor à deux pistons du XIXème siècle

Cor à deux pistons - Michel Rivet, Lyon, milieu du XIXème siècle - Paris, Musée de la musique. La paternité de cette invention revient au corniste Heinrich Stölzel et au hauboïste Friedriech Blühmel en 1815. Stölzel proposa le premier cor d'harmonie avec deux pistons (abaissant, respectivement, l'accord d'un demi-ton et d'un ton), actionnés par la main droite. Le cor d'harmonie à deux pistons était presque chromatique (seules trois notes manquaient) sur une 22ème diminuée (3 octaves et une quinte diminuée). Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Cor_d%27harmonie

Cor naturel. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec48b2-cor-

Cor naturel

Le cor naturel est l'ancêtre du cor d'harmonie. Il était très usité dans la musique jusqu'à la fin du XIXe siècle. Le cor naturel produit des sons en nombre limité, et ne peut effectuer des gammes chromatiques, comme le cor en fa qui l'a de nos jours remplacé.

Cor omnitonique. Source : http://data.abuledu.org/URI/5300bb16-cor-omnitonique

Cor omnitonique

Cor omnitonique : J.B. Dupont, Paris, début du XIX ème siècle - Paris, Musée de la musique. Le cor omnitonique est un cor d'invention sur lequel les tons de rechange ont été intégrés à l'instrument. Un tube mobile permet d'ouvrir le ton souhaité et de fermer les autres. Le changement de tonalité est donc facilité. En revanche, ce dispositif alourdit considérablement l'instrument et ne facilite donc pas forcément le jeu. Ces cors élaborés vers le premier quart du XIXe siècle illustrent les différentes recherches faites à cette époque pour affranchir le cor de ses limitations chromatiques naturelles. Les cors omnitoniques furent rapidement relégués dans l'oubli par la découverte en 1815 et la diffusion du piston à travers l'Europe. Certains cors omnitoniques relèvent plus de la curiosité que d'un instrument de musique.

Fiscorn catalan. Source : http://data.abuledu.org/URI/533adcac-fiscorn

Fiscorn catalan

Fiscorn de Joan Ayné, Barcelone, 1870 - 1926 (Museu de la Música de Barcelona). Le Fiscorn est un instrument de la cobla (ensemble instrumental catalan) de la famille des cuivres munis de pistons (famille des bugles). Les fiscorns de cobla sont des bugles barytons en Ut. Typiquement, ils sont joués avec le pavillon en avant. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Fiscorn

Hélicon. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f02f93-helicon

Hélicon

L’hélicon est un instrument de musique à vent en cuivre, de la famille des tubas.

Jazzophone. Source : http://data.abuledu.org/URI/53396a39-jazzophone

Jazzophone

Le jazzophone est un instrument de musique de la famille des cuivres dont l'embouchure et les pistons sont similaires à ceux d'une trompette mais dont le corps rappelle la forme du saxophone. Il possède deux pavillons, l'un étant ouvert et l'autre à clapet. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Jazzophone

Le batteur Aku nyyssönen. Source : http://data.abuledu.org/URI/5395c568-le-batteur-aku-nyyssonen

Le batteur Aku nyyssönen

La batteur Aku Nyyssönen en concert.

Lur en bronze danois. Source : http://data.abuledu.org/URI/533c24b5-lure-brudevaelte-anagoria

Lur en bronze danois

Le lur ou lure est un instrument de musique à vent scandinave. C'est une sorte de trompe plus ou moins droite. On retrouve l'appellation lur dans les Sagas islandaises (lors du Ragnarök, Heimdall, gardien de Bifröst, souffle dans son lur pour appeler hommes et dieux au combat). Lors de fouilles, les lurs sont souvent retrouvés par paires. Plus d'une cinquantaine de lurs en bronze ont ainsi été retrouvés en Suède, Danemark, Norvège et Allemagne. Le lur était utilisé à des fins guerrières, servant à rassembler les troupes et à effrayer l'ennemi. Il servait aussi aux funérailles. La version en bois avait une vocation pastorale proche du cor des Alpes et semble toujours en activité dans les pays nordiques. Il en existe deux types : le lur en bois (du Moyen Âge) et le lur en bronze (de l'âge du bronze), datant d'environ 14 siècles avant Jésus-Christ. Il mesure entre 1 et 2,5 mètres et il n'y a aucun de trou de jeu. Il est en forme de S et se termine par un disque décoré faisant office de pavillon. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Lur_%28instrument%29

Saxhorn basse en Ut. Source : http://data.abuledu.org/URI/534808a2-saxhorn

Saxhorn basse en Ut

Saxhorn Basse en Ut (in C) A.COURTOIS 168. Les saxhorns constituent une sous-famille d'instruments de musique, de la famille des cuivres à perce conique. C'est en quelque sorte la déclinaison d'Adolphe Sax des tubas. L'instrumentiste jouant du saxhorn est appelé saxhorniste. Comme pour tous les cuivres, le son est produit par la vibration des lèvres au niveau de l'embouchure, produisant diverses harmoniques d'une fondamentale, qui peut être abaissée par l'activation des pistons. Les doigtés sont ceux que l'on retrouve à la trompette par exemple, à l'exception des certains saxhorns basses, notamment à 5 pistons, dont le troisième piston abaisse la fondamentale de 2 tons, soit un demi ton de plus que pour la plupart des instruments à pistons. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Saxhorn

Timbale. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f03402-timbale

Timbale

Les timbales sont des instruments à percussion constitués d'un fût en cuivre couvert d'une peau. L'instrumentiste en joue en frappant la peau avec des baguettes spéciales. Le joueur de timbales est appelé un timbalier.

Trompe de chasse. Source : http://data.abuledu.org/URI/50ec4af4-trompe-de-chasse

Trompe de chasse

Trompe de chasse. La trompe de chasse est un instrument de musique français en cuivre ou laiton, utilisé pour la vénerie. Issu des instruments de communication cynégétiques venant de la nuit des temps signalant par des sons lents ou courts, aigus ou graves, les différentes situations pendant la chasse. Ces instruments étaient faits de cornes d'animaux, de bois puis de cuivre. Les langages exploités par ces instruments s'appelaient les cornures. On chassait alors "A cor et à cris".