Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Bohême (République tchèque) | Photographie | Gravure | Gares | Arts décoratifs | Bohême (République tchèque) -- Histoire | Dessins et plans | Vitraux civils | Capitales | Blason (héraldique) | Partitions de piano | Latin (langue) | Prague (République tchèque) | République tchèque | Armoiries | Histoire | Quinzième siècle | Russes -- Caractère national | Slaves -- Civilisation | Pays slaves -- Civilisation | ...
Couverture de la partition pour piano des Jacobins d'Anton Dvorak. Source : http://data.abuledu.org/URI/5526f8b2-couverture-de-la-partition-pour-piano-des-jacobins-d-anton-dvorak

Couverture de la partition pour piano des Jacobins d'Anton Dvorak

Couverture de la partition pour piano de l'opéra des Jacobins d'Anton Dvorak en 1911, par le peintre tchèque Mikoláš Aleš.

École d'arts plastiques tchèque. Source : http://data.abuledu.org/URI/511ea1c9-ecole-d-arts-plastiques-tcheque

École d'arts plastiques tchèque

Mšeno, District de Mělník, Bohème centrale, République tchèque. École élémentaire d'arts plastiques, rue Nádražní.

La ville de Beraun en Bohème. Source : http://data.abuledu.org/URI/54a8576b-la-ville-de-beraun-en-boheme-

La ville de Beraun en Bohème

La ville de Beraun en Bohème au XVIIème siècle, par Wenceslas Hollar (1607–1677).

Orgues basaltiques en Bohême. Source : http://data.abuledu.org/URI/50950eb5-orgues-basaltiques-en-boheme

Orgues basaltiques en Bohême

"Kamenné varhany" dans la petite ville de Kamenický Šenov au nord de la Bohême (20 km Est de Děčín et 10 km NWest de Česká Lípa). Les orgues (par analogie avec l'instrument) ou les colonnes basaltiques sont une formation géologique composée de colonnes régulières. Elle résulte de la solidification et de la contraction thermique d'une coulée basaltique peu de temps après son émission. La partie inférieure, qui se refroidit ou s'assèche plus lentement, se fracture de la surface vers la profondeur sous forme de prismes sub-verticaux à section hexagonale d'ordre décimétrique. Ces colonnes sont surmontées d'une zone de petits prismes moins réguliers (ou « faux prismes ») pouvant s'associer en gerbes.

Vitrail à l'entrée de la gare de Beroun en Bohème. Source : http://data.abuledu.org/URI/54a856db-vitrail-a-l-entree-de-la-gare-de-beroun-en-boheme

Vitrail à l'entrée de la gare de Beroun en Bohème

Vitrail à l'entrée de la gare de Beroun en Bohème.

Vitrail de la gare de Poděbrady en Bohême. Source : http://data.abuledu.org/URI/54a85ef6-vitrail-de-la-gare-de-pod-brady-en-boheme

Vitrail de la gare de Poděbrady en Bohême

Vitrail de la gare de Poděbrady en Bohême.

Armoiries d'une ville tchèque. Source : http://data.abuledu.org/URI/51eef94d-armoiries-d-une-ville-tcheque

Armoiries d'une ville tchèque

Armoiries de la ville de Česká Třebová, dans le district de Ústí nad Orlicí, République tchèque (ancienne Bohème-Moravie). Dans un temps reculé, un magistrat égara le sceau de la ville. En colère, les habitants s'accordèrent pour le pendre. La potence fut dressée. Un coq se mit à chanter et à gratter le fumier sur lequel il se tenait, mettant au jour le sceau égaré. Depuis cet événement, le coq figure dans les armes de la ville.

Blason de Prague. Source : http://data.abuledu.org/URI/53a8435d-blason-de-prague

Blason de Prague

Blason de Prague, capitale de la République Tchèque. Devise en latin : PRAGA CAPUT REI PUBLICAE. La ville aux mille tours et mille clochers, ce qui est encore la caractéristique architecturale de la ville.

Costumes slaves du quinzième siècle. Source : http://data.abuledu.org/URI/5307b304-costumes-slaves-du-quinzieme-siecle

Costumes slaves du quinzième siècle

Planche 60, costumes slaves du quinzième siècle, Costumes of All Nations (Londres, 1882) par Albert Kretschmer, peintre du théâtre de la Cour Royale de Berlin, et Dr. Carl Rohrbach : 1-3, 10-12, soldats russes ; 4-5, aristocrates russes ; 6, Tsar ; 7-9 aristocrates hongrois ; 13, soldat de Bohème.