Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Arts plastiques | Photographie | Gravure | Dessins et plans | Lithographie | Pierres lithographiques | Équipements scolaires | Couleurs | Crayons de couleur | Presses à imprimer | Bandes dessinées | Gravure sur cuivre (estampe) | Cuivre | Graveurs | Manière noire | Feutres (crayons) | Crayons | Gravure en taille-douce | Gravure à la manière noire | Feutres (papeterie) | ...
Affiche à Douala. Source : http://data.abuledu.org/URI/52dac237-affiche-a-douala

Affiche à Douala

Ateliers urbains, affiche réalisée par des jeunes pour l'atelier de création plastique de Bessengue, Douala, 2001.

Ancienne presse de lithographie. Source : http://data.abuledu.org/URI/511cbfe3-ancienne-presse-de-litographie

Ancienne presse de lithographie

Presse de lithographie, 1934. La pierre est préparée selon diverses recettes, chaque lithographe ayant la sienne. Le tracé est exécuté directement sur la pierre, au moyen de crayons lithographiques, de plumes ou de pinceaux avec de l'encre lithographique que l'on peut étendre à la manière du lavis, ou en ayant recours à diverses techniques pour obtenir des matières particulières. On peut gratter certaines parties du dessin. On peut aussi procéder à un report d'un dessin par un calque ou un « papier report ». Une fois le tracé exécuté, la pierre est placée sur la presse lithographique et humidifiée pour l'impression ; étant poreuse, la pierre calcaire retient l'eau. L’encre grasse est alors déposée au moyen d’un rouleau en caoutchouc. À l'origine on utilisait des rouleaux en cuir, plus difficiles à nettoyer. L'encre reste sur la pierre aux endroits imprégnés du gras du dessin tandis qu'elle est repoussée par l’humidité partout ailleurs (l'encre grasse est hydrophobe). Lorsque la pierre est assez encrée, on pose le papier et on passe sous presse. Pour imprimer en couleurs, il faut recommencer l'impression de la même feuille, en redessinant à chaque fois, sur une pierre différente, le motif en fonction de sa couleur, et en tenant compte éventuellement des superpositions de couleurs qui donneront des teintes mixtes.

Bulle de bande dessinée. Source : http://data.abuledu.org/URI/53c6c1c4-bulle-de-bande-dessinee

Bulle de bande dessinée

Bulle de bande dessinée, phylactère.

Bulle de chauve-souris. Source : http://data.abuledu.org/URI/53c6c270-bulle-de-chauve-souris

Bulle de chauve-souris

Bulle de chauve-souris.

Bulles de bandes dessinées. Source : http://data.abuledu.org/URI/53c6c0fa-bulles-de-bandes-dessinees

Bulles de bandes dessinées

Trois types de bulles de bandes dessinées : je parle, je pense, je crie.

Carton plume. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e79ab-carton-plume

Carton plume

Feuille de carton plume : feuille de mousse polyuréthane rigide et épaisse (2 à 5 mm), collée entre deux feuilles de carton couché très mince (disponibles en feuilles de format 40x50 cm). Ce panneau se découpe facilement sans se déformer avec un outil du type cutter. Carton Plume est aussi une marque déposée par Canson.

Collection de crayons. Source : http://data.abuledu.org/URI/511ea035-collection-de-crayons

Collection de crayons

"Mémoire de crayons".

Craies de couleur. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e964e-craies-de-couleur

Craies de couleur

Craies d'école neuves, à base de craie rocheuse, mais aussi de plâtre.

Crayons. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e873a-crayons

Crayons

Divers crayons et feutres (Conté). De bas en haut, crayons graphites (également appelés crayons mines ou crayons à papier), de 3B à 3H, dont quelques uns avec la marque 'Criterium'. Quelques crayons de couleur. Quelques crayons à dessin (blanc, sanguine, sépia). Un maker rouge type "onyx", un marker vert fluo. à droite une boite de mines criterium HB de 2mm de diamètre. Criterium et Conté sont maintenant propriété du groupe Bic qui utilise encore la marque Criterium pour les porte-mines. Conté n'est plus utilisé, la marque "Conté à Paris" a été revendue à "ColArt International" en 2004, (qui possède également, Lefranc & Bourgeois, Winsor & Newton, Reeves, Liquitex depuis 2000) pour les outils de beaux arts de Conté.

Croquis par un jeune artiste. Source : http://data.abuledu.org/URI/53c6b33c-croquis-par-un-jeune-artiste

Croquis par un jeune artiste

Croquis sur demande, par Luis Calderon lors d'une séance de dédicace.

École d'arts plastiques tchèque. Source : http://data.abuledu.org/URI/511ea1c9-ecole-d-arts-plastiques-tcheque

École d'arts plastiques tchèque

Mšeno, District de Mělník, Bohème centrale, République tchèque. École élémentaire d'arts plastiques, rue Nádražní.

Feutres de couleur. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e9331-feutres-de-couleur

Feutres de couleur

Dix feutres de couleur dont sept débouchés.

Grattoirs. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e7e62-grattoirs

Grattoirs

Plumes vaccinostyle utilisées comme grattoirs en gravure. Le vaccinostyle est un stylet métallique, ressemblant à une plume à écrire (on l'appelle aussi plume vaccinostyle, ou lancette), qui sert à faire une scarification sur la peau d'un patient que l'on vaccine, le vaccin étant mis en contact avec cette « égratignure ». La vaccination par scarification n’est plus pratiquée de nos jours. Si l'usage du vaccinostyle a été abandonné dans la pratique de la vaccination, il demeure utilisé dans le domaine des arts graphiques où il se révèle un instrument pratique et précis pour des grattages fins, retouches et corrections de dessin. Il est plus spécifiquement utilisé dans le travail de la carte à gratter, où il permet l'obtention de traits fins et précis ou le dégagement de surfaces larges selon l'angle où il est utilisé. On trouve des boîtes de plumes vaccinostyles dans les magasins de fournitures pour artistes.

Graveur au travail. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120d815-graveur-au-travail

Graveur au travail

Encrage à la main d'une plaque de cuivre gravée, par Chaim Goldberg dans son atelier (5 mai 2007).

Gravure à la manière noire. Source : http://data.abuledu.org/URI/511cba8e-gravure-a-la-maniere-noire

Gravure à la manière noire

Le mezzo-tinto (demi-teinte en italien, 1749), ou gravure à la manière noire, est un procédé de gravure en creux ou en taille-douce, exécutée à l’aide d’un grattoir au tranchant semi-circulaire et en dents de scie sur une matière grenée (à grains) permettant d'obtenir des gris, qu'on appelle le berceau.

Hachurateur. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e810c-hachurateur

Hachurateur

Pour tracer des hachures parallèles équidistantes, on peut s'aider d'un hachurateur (instrument constitué par une règle qui se déplace d'une valeur donnée en appuyant sur un bouton). Le hachurateur consiste en une règle, généralement graduée, qui peut se déplacer dans une seule direction, perpendiculairement. Pour cela, elle est équipée d'un ou deux rouleaux sur lesquels elle peut avancer ou reculer, sans dévier de son axe primitif. Des repères, ou dans les systèmes plus élaborés, un mécanisme permettent de reculer selon la valeur désirée. Le hachurateur, dont l'usage, comme pour la plupart des outils de dessin technique, a été rendu obsolète par le développement de l'informatique, était utilisé dans le dessin technique et artistique, l'héraldique, etc. Dans la technique du trait anglais, sorte d'imitation de le gravure sur carte à gratter, il permet d'obtenir des valeurs de gris régulières.

Harold sur la Tapisserie de Bayeux. Source : http://data.abuledu.org/URI/50e81423-harold-sur-la-tapisserie-de-bayeux

Harold sur la Tapisserie de Bayeux

Tapisserie de Bayeux, Harold prête serment au duc Guillaume. (UBI HAROLD SACRAMENTUM FECIT WILLELMO DUCI. HIC HAROLD DUX) Source : Project Runeberg (image publiée dans la 1re (1876–1899), 2e (1904–1926) ou la 3e (1923–1937) édition du Nordisk familjebok. Les droits d'auteur sur cet ouvrage ont expiré et cette image se trouve par conséquent dans le domaine public. http://runeberg.org/nfbb/0589.html). La perspective parallèle est utilisée de manière empirique avant que ne se mettent en place les règles de perspective conique. On peut en voir des exemples dans certaines décorations de vases grecs, dans les carnets de Villard de Honnecourt., ou dans des tableaux d'Ambrogio Lorenzetti. En Orient, les peintures chinoises et japonaises ont beaucoup utilisé l'axonométrie. Cette technique permet en effet de représenter continument des évènements consécutifs et d'en rendre compte sur des rouleaux, un peu à la manière utilisée en occident pour la tapisserie de Bayeux. Elle permet aussi la représentation de scènes extrêmement étendues.

Intaille au gladiateur. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120e4ae-intaille-au-gladiateur

Intaille au gladiateur

Bague au gladiateur. Bronze et jaspe rouge, art romain, IIIe siècle ap. J.-C. Cabinet des médailles de Paris. Une intaille est une pierre dure et fine gravée en creux pour servir de sceau ou de cachet. Elle peut être présentée seule ou montée en bague, bijou ou faire partie d'une parure. C'est le contraire du camée qui est une pierre gravée en relief.

La bataille des graveurs. Source : http://data.abuledu.org/URI/511c9b8d-la-bataille-des-graveurs

La bataille des graveurs

"La bataille des graveurs", 1828, par George Cruikshank (1792-1878). Source : Thomas Wilson "Catalogue Raisonné de la sélection de graveurs d'un amateur." (Planche 44). Cette gravure montre une mêlée entre trois paires de combattants, célèbres graveurs : William Hogarth (1697-1764) ; Antoine Masson ; William Woollett ; J. J. Baléchou ; Albrecht Dürer (1471-1528) et Marcantonio Raimondi. (British Museum, Londres).

Le métier de lithographe. Source : http://data.abuledu.org/URI/511cc4a1-le-metier-de-lithographe

Le métier de lithographe

Les trois étapes de fabrication de la lithographie, par Louis Prang, 1874 : un atelier du XIX° siècle.

Lithographie. Source : http://data.abuledu.org/URI/511cc32c-lithographie

Lithographie

Exemple de lithographie d'une ancienne carte de Munich : la pierre en négatif et le papier en positif. Inventée par Aloys Senefelder (1771-1834) en 1796 en Allemagne, la lithographie (du grec lithos, « pierre » et graphein, « écrire ») est une technique d’impression à plat qui permet la création et la reproduction à de multiples exemplaires d’un tracé exécuté à l’encre ou au crayon sur une pierre calcaire. Après avoir essayé de devenir acteur, il s’essaya à l’écriture dramatique avec un certain succès. Des déboires avec plusieurs éditeurs le persuadèrent d'imprimer lui-même ses textes, mais il ne disposait pas des fonds nécessaires à l'achat d'une presse, de caractères et de papier. Senefelder chercha un procédé moins coûteux qui lui permettrait d'imprimer ses œuvres sans avoir recours aux techniques traditionnelles de l'imprimerie. Il expérimenta différents procédés, découvrant ainsi la stéréographie. Après une longue période d'essais et d'erreurs, il eut l'idée d'utiliser la pierre qui lui servait à préparer ses couleurs au lieu des plaques de cuivre et de zinc qui ne lui avaient donné que des résultats médiocres. Cependant le procédé qui consiste à remplacer la plaque de métal par une plaque de pierre n'avait en soi rien de nouveau puisque Senefelder reconnaît avoir vu des plaques d'ardoises dans la boutique d'un imprimeur. La véritable découverte de Senefelder relève de la chimie. Ayant un jour, faute d'encre et de papier, utilisé une pierre pour y écrire une liste en se servant du mélange de cire, de suif, de noir de fumée et d'eau dont il se servait pour ses plaques de métal, il eut l'idée de plonger la pierre dans un bain fait d'une mesure d'eau-forte pour dix mesures d'eau. Au bout de cinq minutes, les parties écrites étaient restées intactes et faisaient maintenant saillie de l'épaisseur d'une carte à jouer. Les ayant encrées de façon satisfaisante au bout d'un certain nombre d'essais et d'erreurs, il réalisa un tirage dont la qualité le persuada de continuer à développer ce procédé.

Matériel de dessinateur. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e8cd7-materiel-de-dessinateur

Matériel de dessinateur

Matériel de dessinateur : crayon HB et estompeur.

Mobile à la manière de Calder. Source : http://data.abuledu.org/URI/541e8fe7-mobile-a-la-maniere-de-calder

Mobile à la manière de Calder

Mobile à la manière de Calder, avec Inkscape.

Nuancier Pantone. Source : http://data.abuledu.org/URI/51881a7a-nuancier-pantone

Nuancier Pantone

Nuancier Pantone.

Outils du relieur. Source : http://data.abuledu.org/URI/51210455-outils-du-relieur

Outils du relieur

Atelier de reliure à la Bibliothèque Sainte-Geneviève (Paris).

Papier cartonné de couleur. Source : http://data.abuledu.org/URI/5109999c-papier-cartonne-de-couleur

Papier cartonné de couleur

Papier cartonné de couleur, utilisé en classe comme couverture ou pour des découpages.

Peinture sur verre. Source : http://data.abuledu.org/URI/538670f3-peinture-sur-verre

Peinture sur verre

Palette de couleurs et d'outils pour la peinture sur verre.

Pistolet à colle. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e81d2-pistolet-a-colle

Pistolet à colle

Pistolet à colle utilisé en arts plastiques.

Presse lithographique. Source : http://data.abuledu.org/URI/511cc0c2-presse-lithographique

Presse lithographique

Presse lithographique. La lithographie est dite « impression à plat » ou « planographique », d'une part parce que le relief n'intervient pas dans le processus d'impression lui-même et, d'autre part, par opposition aux techniques modernes d'impression à partir de cylindres rotatifs. Elle est à l’origine de la technique moderne de l’offset, qui utilise, au lieu de la pierre, des plaques de matériaux aux mêmes propriétés, mais flexibles et pouvant donc être adaptées à des cylindres.

Pyramide de crayons de cire. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e9fb2-pyramide-de-feutres

Pyramide de crayons de cire

Pyramide de crayons de cire colorés.

Rencontre entre Léo Drouyn et Claude Petitjean. Source : http://data.abuledu.org/URI/5123e292-rencontre-entre-leo-drouyn-et-claude-petitjean

Rencontre entre Léo Drouyn et Claude Petitjean

Commentaire de huit photos de Claude Petitjean (février 2013) pour expliquer aux élèves de Cestas les étapes de son travail de graveur à la manière noire (mezzo-tinto), illustrées par une reproduction d'un autoportrait de Léo Drouyn (1816-1896) datant de 1861. (419 mots)

Taille-douce 01. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120e6c0-taille-douce-01

Taille-douce 01

Taille-douce : première étape. Des creux sont créés sur la plaque (l'échelle des creux, souvent microscopiques, n'est pas représentative sur ce dessin schématique). De par l'importance de l'usage des supports de cuivre dans la taille douce, celle-ci se confond avec la chalcographie (gravure sur cuivre), bien que cette dernière technique puisse se pratiquer, par extension, sur d'autres plaques métalliques (zinc, laiton). La grande précision de dessin permise par cette technique l'a particulièrement destinée à la fabrication des billets de banque et des timbres-poste.

Taille-douce 05. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120e8aa-taille-douce-05

Taille-douce 05

Taille-douce, étape numéro 5. 1) Des creux sont créés sur la plaque. 2) La plaque est recouverte d'encre. 3) L'encre en excès est essuyée de la plaque, mais les rainures restent remplies. 4) Le papier est posé et pressé contre la plaque, par une presse ou un rouleau. 5) Le papier est retiré, l'encre présente dans les creux a été transférée sur le papier.

Technique du repoussé sur étain. Source : http://data.abuledu.org/URI/5120fa1a-technique-du-repousse-sur-etain

Technique du repoussé sur étain

Repoussé sur étain, "Cheval grec" de la période géométrique (20 cm x 20 cm), par l'artiste mexicain Manolo Vega, 2011.

Tire-ligne. Source : http://data.abuledu.org/URI/511ea362-tire-ligne

Tire-ligne

Le tire-ligne est un instrument de dessin destiné à tracer des traits rectilignes ou courbes d'épaisseur très précise. Il est constitué par deux branches métalliques parallèles, de forme plus ou moins effilée, plates sur leur face intérieure, et solidarisées vers leur milieu par une vis de réglage. Cet ensemble est prolongé par un fin cylindre en bois, plastique ou métal, voire en os, qui en permet la manipulation à la manière d'un crayon. En tournant la vis de réglage, on rapproche ou on écarte les extrémités des branches, ce qui permet de fixer l'épaisseur du trait souhaité. On dépose de l'encre (encre de chine le plus souvent) ou de la couleur liquide (gouache ou acrylique convenablement diluée) entre les deux branches, au moyen d'une pipette, d'un pinceau, ou de réservoirs conçus et commercialisés remplis pour faciliter cette opération. Enfin, on trace en suivant le bord d'une règle ou d'une équerre, ou éventuellement d'un pistolet (pour tracer des lignes courbes). Le tire-ligne ne s'utilise pas à main levée.

Trousse de crayons. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e91a6-trousse-de-crayons

Trousse de crayons

Trousse de crayons.

Vent nocturne sur carte à gratter. Source : http://data.abuledu.org/URI/511e7b51-vent-nocturne-sur-carte-a-gratter

Vent nocturne sur carte à gratter

"Vent nocturne" (Windy night) sur carte à gratter obtenu par grattage du noir sur fond blanc. La carte à gratter est un support pour des travaux de dessin pouvant s'apparenter à la gravure. Le terme carte à gratter désigne à la fois le support, la technique, et l'œuvre réalisée par cette technique.