Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Dessins et plans | Arnaud Pérat | Solfège | Musique | RyXéo | Partitions -- Lecture et déchiffrage | Altération (géologie) | Photographie | Altération chromatique (musique) | Partitions (musique) | Aération | Ventilation | Pression des roches | Érosion | Glissements de roches | Grilles | Roches magmatiques | Fracturation hydraulique | Météorisation (géomorphologie) | Roches métamorphiques | ...
Grille d'aération. Source : http://data.abuledu.org/URI/597803e6-grille-d-aeration

Grille d'aération

Grille d'aération, palais de Schönbrunn en Autriche.

Grille d'aération stylisée à Montréal. Source : http://data.abuledu.org/URI/597804f3-grille-d-aeration-stylisee-a-montreal

Grille d'aération stylisée à Montréal

Grille d'aération stylisée, métro de Montréal, Marcel Raby : L'œuvre est une intégration à l'architecture et camoufle une bouche de ventilation. Elle est composée de plaques verticales et de tubes aux couleurs olympiques.

Bécarre en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/53450ff9-becarre

Bécarre en solfège

En solfège, un bécarre est un symbole graphique, appartenant à la famille des altérations, dont la fonction est d'indiquer sur la partition qu'il convient de restituer sa hauteur naturelle à une note précédemment altérée (diésée ou bémolisée). Placé devant une note de musique, le bécarre accidentel rend à nouveau celle-ci "naturelle" pour toute la durée de la mesure. Le bécarre annule donc toutes les altérations précédentes, qu'elles soient simples ou doubles, constitutives ou accidentelles. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%A9carre

Bémol en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/53451eea-bemol

Bémol en solfège

Le bémol est l’altération qui abaisse la note d'un demi-ton chromatique.

Dièse en solfège. Source : http://data.abuledu.org/URI/53452273-diese

Dièse en solfège

Le dièse est l’altération qui élève la note d'un demi-ton chromatique. Le mot dièse provient du grec diesis qui, à l’époque de la Grèce antique, avait à peu près le même sens. Jusqu'au XVIe siècle, le dièse et le bécarre étaient confondus sous la même appellation "bécarre". Le dièse est issu du bécarre par prolongement partiel des deux hampes verticales. Il était alors plus incliné qu'aujourd'hui. Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Alt%C3%A9ration_%28solf%C3%A8ge%29

Érosion à Étretat. Source : http://data.abuledu.org/URI/50955168-erosion-a-etretat

Érosion à Étretat

Un produit de l'érosion du littoral : l'arche naturelle de la Manneporte, Etretat, France. L'érosion peut creuser la roche et donner naissance à des modelés de dissection. Les falaises d'Étretat sont constituées de calcaire du Crétacé, c'est-à-dire, pour l'essentiel, de la craie blanche à silex du Sénonien, plus précisément du Turonien au Coniacien. On y distingue les strates régulières de silex, ce qui explique la présence de galets sur la plage. En effet, à la suite de l'effondrement de pans de falaise, le calcaire et le silex se trouvent au contact de l'eau de mer qui dissout le calcaire et l'action des vagues polit le silex pour en faire des galets. L'existence de trois arches successives : la porte d'Amont, la porte d'Aval et la Manneporte ne serait pas liée à l'origine à l'érosion marine, mais à l'action d'une rivière côtière parallèle à la plage qui aurait creusé son lit dans la falaise avant le recul de celle-ci, matérialisé par l'« aiguille » d'un calcaire plus dur qui a empêché sa dissolution définitive, d'où cette extraordinaire création de la nature. Ensuite, la mer aurait élargi les arches, donnant au site l'aspect qu'on lui connait aujourd'hui. Une autre hypothèse met au contraire l'accent sur une érosion différentielle par la mer, qui serait liée aux caractéristiques de dureté de la craie locale dans la zone de balancement des marées.

Formation des roches. Source : http://data.abuledu.org/URI/506c6e27-formation-des-roches

Formation des roches

Schéma de la formation des roches : 1- Erosion, transport, diagénèse ; 2- Fusion ; 3- Pression température ; 4- Refroidissement. Magma ; Roche magmatique et roche métamorhique ; roche sédimentaire.

Mutation de l'ADN par exposition aux rayons UV. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a81dfd-mutation-de-l-adn-par-exposition-aux-rayons-uv

Mutation de l'ADN par exposition aux rayons UV

Les ultraviolets ont été découverts en 1801 par le physicien allemand Johann Wilhelm Ritter d'après leur action chimique sur le chlorure d'argent. Les ultraviolets sont la cause du bronzage mais, à haute dose, sont nocifs pour la santé humaine ; ils peuvent provoquer des cancers cutanés tel que le mélanome, provoquer un vieillissement prématuré de la peau (rides), des brûlures (coup de soleil), des cataractes …

Schistosité des roches. Source : http://data.abuledu.org/URI/50a2977d-schistosite-des-roches

Schistosité des roches

La schistosité décrit une famille de plans sub-parallèles et régulièrement espacés selon lesquels certaines roches se débitent (ou se clivent) facilement en feuillets plus ou moins épais. Cette particularité est le propre de roches à granulométrie plus ou moins fine ou argileuse, dont elle marque l'aplatissement. A : plan de stratification ; B : schistosité espacée (crénulation, fracture) ; C : foliation diégénétique ; D : schistosité continue (de flux).