Transfert en cours..., vous êtes sur le "nouveau" serveur data.abuledu.org dont l'hébergement est financé par l'association abuledu-fr.org grâce à vos dons et adhésions !
Vous pouvez continuer à soutenir l'association des utilisateurs d'AbulÉdu (abuledu-fr.org) ou l'association ABUL.
Suivez la progression de nos travaux et participez à la communauté via la liste de diffusion.

Votre recherche ...

Nuage de mots clés

Photographie | Érosion | Littoraux -- Modifications | sylvanus-aquitaine | Roches -- Érosion | Biscarrosse (Landes) | Géographie | Érosion marine | Plages -- Érosion | Expositions | Géologie | Dessins et plans | Plages -- France | Dunes -- Fixation | Érosion éolienne | Relief (géographie) | Grèves (plages) | Géomorphologie | Inselbergs | Plages | ...
Abri sous roche de Thaurac. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f47aec-abri-sous-roche-de-thaurac

Abri sous roche de Thaurac

Abri sous roche de Thaurac. Ce type de cavité largement ouverte et protégée par un surplomb (encorbellement plus ou moins important pouvant s'effondrer en gros blocs et amorcer la formation d'un nouvel abri sous roche) fut très souvent occupée par l'homme préhistorique en quête d'abris aérés et faciles d'accès, de façon permanente (habitat, sépulture) ou occasionnelle (campement saisonnier, halte de chasse, atelier...).

Action du gel sur un bloc architectural. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f47ebe-action-du-gel-sur-un-bloc-architectural

Action du gel sur un bloc architectural

Cryofracturation d'un moellon de pierre calcaire. Il s'agit d'une pierre rectangulaire, qui a été extraite de la partie interne d'une fortification construite par Vauban (Citadelle Vauban de Lille). Cette pierre, probablement extraite d'une "catiche" proche de Lille a été exposée à l'air durant une période de gel. Le délitement s'est produit en quelques jours. C'est une forme très accélérée de la Cryoclastie (fragmentation de roches dures par le gel). Quand un bâtiment se dégrade, des briques gélives ou des pierres calcaires tendres (donc gélives) peuvent être mises à nu. Ces matériaux étaient précédemment protégés du froid et des chocs thermiques par l'épaisseur et l'inertie thermique du mur. Quand ce type d'appareillage vient à être mis au jour et exposé au gel, les matériaux peuvent se dégrader très rapidement (en quelques jours parfois) s'il s'agit de calcaires poreux et gorgés d'eau.

Calanques de Piana en Corse. Source : http://data.abuledu.org/URI/530c8d84-calanques-de-piana-en-corse

Calanques de Piana en Corse

Calanques de Piana en Corse-du-Sud. Les calanques de Piana (en corse calanche di Piana) sont des calanques situées sur la côte ouest de la Corse, sur la rive sud du golfe de Porto, à mi-chemin entre Ajaccio et Calvi. La route du bord de mer sur laquelle se trouve ce site est une route sinueuse qui passe à travers de roches colorées hachées. Ces formations rocheuses sont percées de cavités, les taffoni, dues à l'action des écarts de température, de l'humidité couplée aux embruns de la mer Méditerranée et aux vents forts.

Cheminées de fées en Albanie. Source : http://data.abuledu.org/URI/55615f5c-cheminees-de-fees-en-albanie

Cheminées de fées en Albanie

Cheminées de fées en Albanie.

Chute de pierres. Source : http://data.abuledu.org/URI/509407c0-chute-de-pierres

Chute de pierres

Panneau A19 signalant un risque de chute de pierres (France).

Dune du Pilat en mars 2016. Source : http://data.abuledu.org/URI/56db2a35-dune-du-pilat-en-mars-2016

Dune du Pilat en mars 2016

Dune du Pilat en mars 2016, à hauteur de la Corniche.

Dune littorale. Source : http://data.abuledu.org/URI/53d18850-dune-littorale-

Dune littorale

Dune littorale attaquée par la mer, les racines des arbres ne suffisent plus à fixer le sable ; la dune de protection couverte d'oyats servant habituellement de "tampon" a disparu. 22 juillet 2014.

Érosion à Étretat. Source : http://data.abuledu.org/URI/50955168-erosion-a-etretat

Érosion à Étretat

Un produit de l'érosion du littoral : l'arche naturelle de la Manneporte, Etretat, France. L'érosion peut creuser la roche et donner naissance à des modelés de dissection. Les falaises d'Étretat sont constituées de calcaire du Crétacé, c'est-à-dire, pour l'essentiel, de la craie blanche à silex du Sénonien, plus précisément du Turonien au Coniacien. On y distingue les strates régulières de silex, ce qui explique la présence de galets sur la plage. En effet, à la suite de l'effondrement de pans de falaise, le calcaire et le silex se trouvent au contact de l'eau de mer qui dissout le calcaire et l'action des vagues polit le silex pour en faire des galets. L'existence de trois arches successives : la porte d'Amont, la porte d'Aval et la Manneporte ne serait pas liée à l'origine à l'érosion marine, mais à l'action d'une rivière côtière parallèle à la plage qui aurait creusé son lit dans la falaise avant le recul de celle-ci, matérialisé par l'« aiguille » d'un calcaire plus dur qui a empêché sa dissolution définitive, d'où cette extraordinaire création de la nature. Ensuite, la mer aurait élargi les arches, donnant au site l'aspect qu'on lui connait aujourd'hui. Une autre hypothèse met au contraire l'accent sur une érosion différentielle par la mer, qui serait liée aux caractéristiques de dureté de la craie locale dans la zone de balancement des marées.

Érosion éolienne en Bolivie. Source : http://data.abuledu.org/URI/509e6274-erosion-eolienne-en-bolivie

Érosion éolienne en Bolivie

L'arbre de pierre, formation rocheuse par érosion éolienne sur l'Altiplano, en Bolivie. La désagrégation mécanique se produit sous l'action d'une force physique qui arrache des morceaux de roche plus ou moins volumineux soit par éclatement dû au gel ou à la chaleur ; soit par usure par frottement : glacier ou vent ; ce sont les débris charriés par ces facteurs (rochers, graviers, quartz ou sable) qui sont efficaces dans le processus d'érosion. L'érosion mécanique est particulièrement active dans les milieux froids (gels et dégels) et/ou arides.

Érosion éolienne et hydrique dans l'île Maurice. Source : http://data.abuledu.org/URI/509552dc-erosion-eolienne-et-hydrique-dans-l-ile-maurice

Érosion éolienne et hydrique dans l'île Maurice

Phénomène d'érosion éolienne et hydrique sur sol dévégétalisé, Ile Maurice (Colline, Chamarel). Dans la zone intertropicale, l'altération des roches feldspathiques par lessivage permet la formation de latérites, roches rouges ou brunes constituées d'hydroxydes d'aluminium et de fer et qui forment une véritable cuirasse à la surface des plateaux des régions chaudes et humides. L'érosion éolienne attaque les roches en enlevant des particules (déflation,abrasion) ou en polissant la surface. Elle est d'autant plus efficace que les obstacles sont inexistants et que le vent est puissant, régulier et chargé de poussières. Elle conduit à une dégradation environnementale sévère par l’appauvrissement des sols et le déplacement de volumes élevés de particules par le vent. L’érosion éolienne est le principal facteur physique d’épuisement des terres agricoles et, par l’ensablement, constitue une des gênes majeures dans les aires urbaines et oasiennes des écosystèmes secs.

Érosion par le gel. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f47c2b-erosion-par-le-gel

Érosion par le gel

En bas à gauche : cryofracturation d'un moellon de pierre calcaire. Il s'agit d'une pierre rectangulaire, qui a été extraite de la partie interne d'une fortification construite par Vauban (Citadelle Vauban de Lille). Cette pierre, probablement extraite d'une "catiche" proche de Lille a été exposée à l'air durant une période de gel. Le délitement s'est produit en quelques jours. C'est une forme très accélérée de la Cryoclastie (fragmentation de roches dures par le gel).

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c13238-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015.

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c133d5-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015 : aléas érosion marine et mouvements de terrain.

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c135a5-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015.

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c13681-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015 : comportements à adopter pour prévenir ou diminuer les risques.

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c13790-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015 : le littoral en 2040.

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c13843-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015 : érosion de la côte rocheuse.

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c138e5-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015 : érosion de côte rocheuse.

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c13b06-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c13df1-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015 : deux modes de gestion du recul de côte, accompagnement des processus naturels et surveillance de l'évolution naturelle.

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c13e63-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015 : repli stratégique et lutte active.

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine. Source : http://data.abuledu.org/URI/55c13ef0-exposition-sur-l-erosion-cotiere-en-aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine

Exposition sur l'érosion côtière en Aquitaine, Biscarrosse-40, juillet 2015.

Formation d'un abri sous roche par érosion. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f477ab-formation-d-un-abri-sous-roche-par-erosion

Formation d'un abri sous roche par érosion

Formation d'un abri sous roche par érosion par l'eau. Source : dessin de J.P. Texier pour le Pôle International de la Préhistoire.

Formation des roches. Source : http://data.abuledu.org/URI/506c6e27-formation-des-roches

Formation des roches

Schéma de la formation des roches : 1- Erosion, transport, diagénèse ; 2- Fusion ; 3- Pression température ; 4- Refroidissement. Magma ; Roche magmatique et roche métamorhique ; roche sédimentaire.

Formation des roches. Source : http://data.abuledu.org/URI/509567fa-formation-des-roches

Formation des roches

Schéma de la formation des roches : Magma et roches magmatiques / métamorphiques / sédimentaires. 1- Erosion, transport, diagénèse ; 2- Fusion ; 3- Pression température ; 4- Refroidissement.

Formation du bassin d'Arcachon. Source : http://data.abuledu.org/URI/512e17bb-formation-du-bassin-d-arcachon

Formation du bassin d'Arcachon

Schéma expliquant la formation du Bassin d'Arcachon (Gironde, France) : 1) vers -4000 avant JC. ; 2) vers -400 ; 3) vers 700 après JC. ; 4) vers 1300 après JC. ; 5) carte de Claude Masse, 1708 ; 6) de nos jours. Source : François Manaud, thèse de 3° cycle, 1971.

Géologie du plateau de Valensole. Source : http://data.abuledu.org/URI/506c7f9f-geologie-du-plateau-de-valensole

Géologie du plateau de Valensole

Géologie du plateau de Valensole, coupes d'ouest en est légendées : bassin molassique, érosion de la chaîne de montagne et chevauchement ; la Durance.

Glacier en recul. Source : http://data.abuledu.org/URI/50f48552-glacier-en-recul

Glacier en recul

Cette illustration rend compte des effets du recul d'un glacier sur le paysage proche : substrat rocheux, moraine de fond, kames, kettles (chaudrons, dépressions), sandur (alluvions glaciaires), moraine frontale, drumlin (formes de dos de baleines), esker (moulage des anciens tunnels glaciaires), glacier en recul. Lors de la retraite du front d'un glacier, d'une calotte glaciaire ou d'une nappe de glace, la retraite s'arrête de temps en temps, ce qui provoque la formation d'une série de moraines de récession. Lors de la retraite du front de la glace, qui se produit lorsque la glace fond plus rapidement qu'elle ne se remplace en coulant, les éclats de la roche fracassée sont séparés par des cours d'eau de fonte. On les classifie alors comme sédiments à l'eau telles que des eskers et des kames. Mais il en reste des sédiments déposés directement par la glace fondante. Sur les terrains recouverts autrefois de nappes de glace, on trouve des couches de dépôts argileux erratiques très répandues qui représentent la moraine de fond. À la ligne d'avance maximale d'une nappe de glace d'autrefois, il y a généralement, une ride de sédiment grossier qui représente la moraine frontale. Auteurs : Luis María Benítez (PNG en), Lycaon (vectorisation), WeFt (Fr).

Inselberg au Zimbawe. Source : http://data.abuledu.org/URI/52778615-inselberg-au-zimbawe

Inselberg au Zimbawe

Inselberg de Granite de la région de Mbalabala au Zimbabwe. Les kopjes sont souvent occupés par de nombreux animaux, telles que les éléphants, les lions ou les guépards. Paradoxalement, on constate que de nombreux herbivores y viennent car la surélévation des lieux permet de voir venir les prédateurs de loin, alors que ces mêmes prédateurs les utilisent pour pouvoir guetter leurs futures proies.

Inselberg d'Andringitra à Madagascar. Source : http://data.abuledu.org/URI/52779874-inselberg-d-andringitra-a-madagascar

Inselberg d'Andringitra à Madagascar

Parc national d'Andringitra à Madagascar. Formé au Précambrien, ce massif est constitué essentiellement de granite, de syénite à pyroxène ou de granite syénitique. La plupart des failles qui fracturent le massif sont longitudinales, ou disposées en étoile. La roche cristalline dure a été fortement érodée par les eaux de ruissellement, qui ont creusé des sillons de dimension métrique.

Inselberg de Masvingo au Zimbawe. Source : http://data.abuledu.org/URI/52778506-inselberg-de-masvingo-au-zimbawe

Inselberg de Masvingo au Zimbawe

Inselberg de Masvingo au Zimbawe : Un kopje est un mot d'origine afrikaans désignant dans la savane africaine une petite colline sur laquelle se dresse généralement d'imposants rochers. En Afrique du Sud et en Namibie, des formations géologiques semblables mais souvent dépourvues de végétation sont appelées inselberg (mot allemand signifiant « île-montagne »).

Inselberg de Spitzkoppe en Namibie. Source : http://data.abuledu.org/URI/52777e7d-inselberg-de-spitzkoppe-en-namibie

Inselberg de Spitzkoppe en Namibie

Spitzkoppe, Namibie : inselberg et pédiment. Un inselberg ou monadnock est un relief (colline ou un petit massif) isolé qui domine significativement une plaine ou un plateau subhorizontal (pédiment). Selon le Dictionnaire de la géographie de Pierre George (1970), il s'agit brièvement, d'un relief résiduel rocheux, escarpé ; P. Birot les décrira ensuite comme des montagnes miniatures créées par l'érosion.

Le Saut de Sabo - Saint-Juéry-Arthès (Tarn). Source : http://data.abuledu.org/URI/51bccb36-le-saut-de-sabo-saint-juery-arthes-tarn-

Le Saut de Sabo - Saint-Juéry-Arthès (Tarn)

À Saint-Juéry (Tarn), à 6 km à l’est d’Albi, la rivière Tarn quitte les durs micaschistes du Massif Central pour rejoindre les terrains argileux tertiaires du Bassin Aquitain. À cet endroit, l’érosion a donné naissance à une chute naturelle de près de 20 m, qui fournit une force hydraulique considérable. Dès le XIIe siècle, une chaussée est construite au Saut de Sabo, répartissant l’eau sur les deux rives, et alimentant les nombreux moulins (à blé, à huile), foulons (à papier, à feutre), et martinets (à cuivre), qui s’y sont installés. Au XIXe siècle, un ensemble sidérurgique longtemps florissant s'y implante : Le Saut du Tarn, spécialisé dès l’origine dans la production d’acier et la fabrication des outils.

Mont Aiguille en Vercors. Source : http://data.abuledu.org/URI/51bc0fc3-mont-aiguille-en-vercors

Mont Aiguille en Vercors

Vue du mont Aiguille depuis la station de ski de Gresse-en-Vercors. Le mont Aiguille est une dent avancée de la falaise orientale du massif du Vercors, au sud du département de l'Isère. C'est une des sept merveilles du Dauphiné. D'un point de vue géomorphologique, c'est une butte-témoin, c'est-à-dire une structure laissée par l'érosion, autour d'elle, du plateau dont elle faisait à l'origine partie.

Nappe de charriage. Source : http://data.abuledu.org/URI/50957489-nappe-de-charriage

Nappe de charriage

Rested d'une nappe de charriage en gris, après un début d'érosion : matériel autochtone et allochtone, nappe, faille, fenêtre, klippe. Une nappe de charriage est un ensemble de couches géologiques qui, lors d'une orogenèse, se sont décollées du socle et se sont déplacées sur de grandes distances. On parle alors de terrains allochtones par opposition aux terrains autochtones. Les termes allochtone et autochtone sont utilisés par convention et ne préjugent pas du déplacement absolu des strates mais de leurs déplacements relatifs, il est en effet souvent impossible de déterminer si c'est la couche supérieure ou inférieure qui s'est déplacée. La zone par laquelle la nappe est restée attachée sur son socle s'appelle la racine, la racine est fréquemment invisible ou a disparu ; dans ce cas on utilise la notion de patrie qui désigne la région de provenance de la nappe si elle existe encore. Un morceau de nappe isolé du reste de la nappe par l'érosion s'appelle une klippe. Le terme îlot a aussi été utilisé en français, ce terme datant de l'époque où la nature des nappes de charriage n'était pas connue et où l'on pensait que ces lambeaux de charriage provenaient d'îlots entourés par une mer peu profonde. Une zone de la nappe érodée permettant de voir les terrains autochtones sous-jacents s'appelle une fenêtre.

Plage de la Lagune à La Teste-de-Buch. Source : http://data.abuledu.org/URI/5599741c-plage-de-la-lagune-a-la-teste-de-buch

Plage de la Lagune à La Teste-de-Buch

Dune littorale, Plage de la Lagune à La Teste-de-Buch, 22 juin 2015.

Plage océane en avril - 01. Source : http://data.abuledu.org/URI/571e7c8f-plage-oceane-en-avril-01

Plage océane en avril - 01

Plage océane en avril - 01.

Plage océane en avril - 02. Source : http://data.abuledu.org/URI/571e8861-plage-oceane-en-avril-02

Plage océane en avril - 02

Plage océane en avril - 02.

Plage océane en avril - 04. Source : http://data.abuledu.org/URI/571e89b0-plage-oceane-en-avril-04

Plage océane en avril - 04

Plage océane en avril - 04 : plantation de gourbet dans la dune de protection par l'ONF.

Plage océane en avril - 05. Source : http://data.abuledu.org/URI/571e8a3b-plage-oceane-en-avril-05

Plage océane en avril - 05

Plage océane en avril - 05.

Plage océane en avril - 06. Source : http://data.abuledu.org/URI/571e8abf-plage-oceane-en-avril-06

Plage océane en avril - 06

Plage océane en avril - 06. Banc d'Arguin et phare du cap-ferret à l'horizon.

Plage océane en avril - 07. Source : http://data.abuledu.org/URI/571e8b09-plage-oceane-en-avril-07

Plage océane en avril - 07

Plage océane en avril - 07.

Plateau érodé en Arizona. Source : http://data.abuledu.org/URI/56c30a5a-plateau-erode-en-arizona

Plateau érodé en Arizona

Le plateau du Fer à cheval en Arizona, Glen Canyon.

Ponts naturels en Islande. Source : http://data.abuledu.org/URI/54cab0b2-ponts-naturels-en-islande

Ponts naturels en Islande

Ponts naturels et sables volcaniques en Islande, Dyrhólaey, Suðurland.

Ravine creusée par l'érosion dans un champ cultivé. Source : http://data.abuledu.org/URI/52776e5f-ravine-creusee-par-l-erosion-dans-un-champ-cultive

Ravine creusée par l'érosion dans un champ cultivé

Ravine creusée par l'érosion dans un champ cultivé.

Réseau de ravines de la Vallée de la Mort. Source : http://data.abuledu.org/URI/52776f33-reseau-de-ravines-de-la-vallee-de-la-mort

Réseau de ravines de la Vallée de la Mort

Réseau de ravines de la Vallée de la Mort à Zabriskie Point. Une ravine est une incision linéaire. Cette forme élémentaire d'érosion est créée par le ruissellement concentré des eaux sur un versant. Les ravines peuvent constituer des réseaux et rejoindre le réseau hydrographique. Le ravinement est le processus de formation des ravines. Il est favorisé sur les versants nus et sur les terrains imperméables soumis à des précipitations pluvieuses courtes mais intenses.

Rochers en Andalousie. Source : http://data.abuledu.org/URI/54d00920-rochers-en-andalousie

Rochers en Andalousie

Rochers en Andalousie, Parc Naturel El Torcal, près d'Antequera, Espagne.

Strates géologiques. Source : http://data.abuledu.org/URI/506b60e4-strates-geologiques

Strates géologiques

Strates géologiques mises en évidence par les processus d'érosion différentielle liée à la différence de dureté des matériaux. Vic en Catalogne.